jeudi 2 septembre 2010

Bonbons piments, rhum-vanille et repas mauricien













Dernière destination de notre repas blogueurs, l'île Maurice, dans une tentative désespérée d'apporter un peu de soleil des îles à ce mois d'août qui en avait bien besoin.
Pour l'apéro j'avais donc préparé un rhum-vanille et des bonbons piments. Ensuite Marion nous a concocté un bouillon mauricien, suivi du Vindaye de poisson d'Apolina et nous avons clôt le tout avec le dessert de Fanny aux saveurs de vanille et d'ananas.

Les bonbons piments se font traditionnellement avec des pois du cap, mais comme je ne savais pas ou en trouver, je me suis contenté d'une variante aux dholls (j'ai utilisé des urid dal indiens).
Ingrédients:

400g de urid dal
5 piments oiseaux verts1,5 cuill à café de sel (j'en avais mis 1 cuill à café et ils n'étaient pas assez salé)
quelques feuilles de caloupilé (feuilles de cari ou de curry dans les épiceries indiennes) (à défaut des feuilles de coriandre)1 petite botte d'oignons verts
1 cuill à soupe de curcuma
2 gousses d'ail
1 cuill à soupe de gingembre gratté

Préparation:

Mettre le dal à tremper la veille en couvrant largement d'eau tiède. Laissez s'imbiber d'eau pendant une douzaine d'heures. Égouttez et passez au mixeur pour obtenir une purée pas trop fine. Ajoutez tous les autres ingrédients hachés finement, et mélangez vigoureusement pour obtenir une pâte homogène.
Prenez une noix de pâte entre vos mains huilées et façonnez un disque pas trop épais d'environ 4cm de diamètre. Avec votre petit doigt, faites en trou au centre (pour éviter que le centre ne soit pas assez cuit): mon petit doigt était un peu gros pour la manœuvre, j'ai donc utilisé une 'touillette' à cocktail. Faites frire quelques minutes dans quelques centimètre d'huile. Comme le dal n'est pas cuit avant, n'hésitez pas à bien laissez brunir les bonbons piments. Servez chaud, avec un chutney de fruit par exemple (comme le délicieux chutney de rhubarbe d'Apolina dont nous nous sommes régalés).

Bon appétit!

Pour le rhum vanille, bien qu'un vrai rhum arrangé doit mûrir plus longuement, j'en ai fait une version express en un mois:

Ingrédients:

1 litre de rhum agricole
2 gousses de vanille (la meilleure que vous ayez, j'ai utilisé de la vanille de la Réunion)
1 petit morceau de gingembre
2 clémentines
1 cuill à soupe de cassonade

Préparation:

Fendez les gousses de vanille en deux sur toute leur longueur. Pressez les mandarines, et grattez le gingembre. Mettez la vanille fendue, le jus de mandarine, la cassonade et le gingembre gratté dans une grande bouteille d'au moins 1 litre et complétez avec le rhum agricole.
Laissez macérer au moins 1 mois, en agitant la bouteille régulièrement.
Servez dans des petits verres ou en long drink allongé de jus d'orange fraîchement pressé.
Pur, la première gorgée risque de vous brûler un peu la gorge, mais vous verrez ensuite ça passe tout seul! ;-)

A la votre!

2 commentaires :

  1. Tiens c'est marrant tous les noms: Feuilles de curry, la version classique. Caloupilé ca doit être créole. Et à l'Ile Maurice ils appellent ca caripoulé. Au moins, rien qu'au nom, ca te donne une idée de quel plat faire avec ; )

    RépondreSupprimer
  2. Ah euh ??? comment dire ce rhum me rappelle quelque chose ??

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...