vendredi 29 octobre 2010

Courge confite à la mexicaine 'Calabaza en tacha'




J'étais déjà tombé sur une belle photo de courge confite entière sur le blog 'Saveurs Mexicaines', il y a quelques temps, puis je l'avais oublié. Et cette semaine, le blog "La Cuisine à 4 mains" en propose sa version, toute aussi jolie. Il n'en fallait pas plus pour réveiller l'envie, surtout que c'est une recette qui est préparée pour 'el dia de los muertos" au Mexique (jour des morts, le 1er novembre). J'ai choisi une courge musquée (famille de la courge butternut, que j'apprécie pour sa chair douce et sucrée), cucurbita moschata donc, sans doute le cultivar 'Angélique' mais je ne suis pas sur.

Comme j'avais lu sur certaines recettes mexicaines que la courge était d'abord mise à tremper dans de l'eau de chaux, j'en ai même commandé chez ma pharmacienne qui m'a parue un peu surprise par cette demande, mais qui finalement avait mon litre d'eau de chaux disponible dès le lendemain. J'avais déjà entendu parler de tremper des fruits dans de l'eau de chaux dans un livre de recette thaïes, en fait cette technique renforce les membranes des cellules et empêche la citrouille de tomber en compote pendant la longue cuisson. Ce n'est toutefois pas indispensable et le résultat sera délicieux même sans cette étape. (Mise à jour: j'ai depuis découvert qu'on trouvait de la chaux concentrée sous forme de pâte dans les épiceries indiennes, dans un petit pot vert fluo: c'est beaucoup moins cher qu'en pharmacie!).
(Update: Voici une version alternative de mon invention, au citron confit)



Ingrédients:

Une courge musquée pas trop grosse (2kg je pense pour la mienne)
300ml d'eau de chaux (facultatif)
2 bâtons de cannelle
4 clous de girofle
2 étoiles de badiane (anis étoilé)
1kg de sucre brun  et 3 cuill à soupe de mélasse (la recette originale est avec du sucre de canne 'piloncillo' en bloc)


Préparation:


Percez la courge d'une dizaine de trous sur toute sa surface en allant jusqu'au cœur pour que le sirop puisse bien pénétrer le fruit. Si vous avez de l'eau de chaux, mettez la courge dans un récipient dans laquelle elle est serrée: versez dessus 300ml d'eau de chaux et complétez avec de l'eau pour la couvrir. Laissez tremper au moins 3 heures.
Préparer le sirop en amenant tous les autres ingrédients à ébullition avec 1,5 litre d'eau. Laissez bouillonner 30minutes jusqu'à ce que le sirop épaississe.
Rincez la courge pour bien éliminer l'eau de chaux puis plongez la dans le sirop épais et laissez confire à feu doux pendant 2h, en la retournant 2 à 3 fois.
Laissez refroidir dans le sirop et servez froid accompagné de lait chaud (chaud accompagné de lait froid, c'est possible aussi) ou avec du yaourt ou du fromage blanc. La texture ressemble presque à de la confiture, c'est un régal.


Bon appétit!

9 commentaires :

  1. Tu l'as mangé en plat ou en dessert ;-)?

    RépondreSupprimer
  2. En dessert, sans hésitation, la chair confite ressemble vraiment à de la confiture! Ce matin j'en ai pris au petit dej' avec du yaourt nature: une bonne façon de commencer la journée!

    RépondreSupprimer
  3. Faut absolument que j'essaie cette version plus confite... Elles est super belle! En Thaïlande j'ai déjà mangé un potiron vraiment confit et c'est très bon.

    La chaux t'a semblé utile? J'avais vu certaines recettes qui en utilisaient mais pas toutes alors j'ai hésité et comme souvent c'est la simplification qui l'a emporté ;-p

    RépondreSupprimer
  4. Si tu as possibilité d'avoir de l'eau de chaux (ou de la chaux) à pas trop cher, je pense que c'est utile pour que la chair reste ferme. Normalement on plonge la citrouille entière dans de l'eau de chaux, mais là j'ai dilué car l'eau de chaux en pharmacie était super chère (17 euros le litre!!) du coup je veux en garder pour une ou deux autres recettes...

    RépondreSupprimer
  5. WAw ! j'imagine la taille du récipient qui à servi à la cuisson , en tout cas la courge s'est très bien tenue et j'aurai appris quelque chose avec l'eau de chaux !
    *
    **
    *** Bonne soirée Choupin !

    RépondreSupprimer
  6. Tu as fait comment les trous avant de la cuire? Ils sont si réguliers!
    C'était délicieux en tous cas, digne d'une cuisinière mexicaine! ;-)

    RépondreSupprimer
  7. Alors là! superbe réalisation, bravo, et quelle découverte pour moi

    RépondreSupprimer
  8. Alors ça, il faut absolument que j'essaye! J'a-dore le potiron salé tout autant que sucré, mais surtout entier plutôt que mixé. Et confit...ça semble juste décadent à souhait! J'avais déjà lu cette recette sur des sites US qu'ils réalisent souvent avec des acorn squash mais comme je n'en ai jamais trouvé, je ne l'ai encore jamais essayée. J'ai l'impression que ce sont des variétés plutôt denses de type kabucha japonnais et particulièrement sucrées qui font que le résultat est si réussi. Mais apparemment, ça à l'air de bien fonctionner aussi avec d'autres variétés! Je vais essayer ça! ;-) ...à moins que quelqu'un sache où trouver ces fameuses courges américaines...

    RépondreSupprimer
  9. bonjour, au Paraguay on prépare les papayes confites avec les papayes vertes, (ou qui commencent à peine à mûrir), avec cette technique de trempage dans l'eau de chaux puis cuits avec du sucre dans une casserole, pas au four. Les tranches de papayes restent fermes et la peau un peu "croquante". On ne peut le faire avec des fruits mûrs car ils ne tiennent pas, ils fondent. C'est délicieux mais très sucrés.

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...