jeudi 25 février 2010

Barfi aux carottes






Une délicieuse sucrerie indienne préparée avec des ingrédients simples: carottes, sucre, lait, cardamome et muscade. Traditionnellement, du lait entier serait bouilli longuement pour obtenir une pâte épaisse, mais ça prend vraiment beaucoup de temps, donc ici on utilisera du lait en poudre pour ne pas devoir passer des heures aux fourneaux. Si vous avez la possibilité d'acheter du lait en poudre dans une épicerie indienne c'est mieux car il sera préparé avec du lait entier, alors que le régilait de nos supermarchés est écrémé et donne donc un goût moins satisfaisant (si vous utilisez du régilait, ajoutez moins d'eau et versez 25ml de crème liquide en même temps que le lait en poudre).
J'ai préparé cette recette pour emmener dans notre sac à dos pour notre première randonnée 'sérieuse' avec un groupe d'amis. Une bonne idée car 25km sous la neige, ça mérite bien une petite sucrerie à la pause!


Ingrédients:

3 cuill à soupe de ghee (ou de beurre)
400g de carottes (un sachet de carottes déjà râpées pour moi, ça va plus vite et en plus, ces carottes sont plus sèches que des carottes fraîchement râpées, ce qui est un avantage pour cette recette)
200g de sucre
250ml d'eau
200g de lait en poudre (entier si possible)
les graines pilées de 6 cardamomes
1/2 cuill à café de muscade fraîchement râpée
quelques noix ou noix de pécan pour la décoration


Préparation:

Faites chauffez 2 cuill à soupe de ghee dans une sauteuse à fond épais et ajoutez-y les carottes, la poudre de cardamome et la muscade. Faites revenir 3 minutes avant d'ajouter le sucre et l'eau. Mélangez bien pour dissoudre le sucre, portez à ébullition puis faites bouillonner à feu moyen pendant 20 minutes à découvert, en remuant régulièrement. Retirez du feu et faites refroidir pendant environ dix minutes jusqu'à ce que le mélange soit tiède.
Ajoutez alors le lait en poudre en remuant pour bien incorporer ainsi qu'une cuill à soupe de ghee. Remettez à cuire sur feu moyen et cuisez environ 10 minutes sans cesser de remuer. Le mélange va d'abord devenir plus liquide en chauffant puis va petit à petit épaissir, jusqu'à devenir une pâte qui se détache du fond et des parois de la sauteuse.
Faites couler ce mélange épais sur une plaque beurrée, en égalisant à la spatule pour obtenir un carré, de 2cm d'épaisseur environ.
Laissez refroidir complètement (la pâte va légèrement durcir) avant de couper en une vingtaine de carrés ou de losanges. Garnir chaque bouchée d'un morceau de noix ou de noix de pécan, ou si vous avez la chance d'en avoir, d'un petit morceau de feuille d'argent.
Ces sucreries se gardent jusque 4 jours au frigo, mais ils sont meilleurs dégustés à température ambiante.

Bon appétit!

lundi 22 février 2010

Vindaloo de porc


Ce curry originaire de la région de Goa se retrouve à la carte de presque tous les restaurants indiens en Europe, où il a la réputation d'être très pimenté. En fait son origine est indo-portugaise, c'est l'adaptation indienne du plat portugais "Carne de Vinha d'Alhos", de la viande cuite avec du vin (ou plus souvent du vinaigre) et de l'ail. Il en existe de nombreuses recettes, celle que j'ai préparée ici est moyennement pimentée: pour un résultat plus doux utiliser seulement 4 ou 6 piments et pour un plat qui déménage vraiment, on peut aller jusqu'à 10-12 piments.
A propos de piments, on entend encore souvent aujourd'hui que ce n'est pas bon pour l'estomac, qu'il ne faut pas en manger quand on a un ulcère, etc. Or des études récentes montrent le contraire: la capsicine (la molécule 'qui pique' dans le piment ) aurait un effet positif en protégeant la paroi de l'estomac, et ce en plus de tous ses autres bienfaits (augmentation du métabolisme, effet de satiété, possible effet contre le cancer...). Donc à moins que votre système digestif soit trop sensible à la nourriture épicée (ça arrive), il n'y a pas de raison de se priver.
Le Vindaloo est devenu un classique à la maison car il est très facile à préparer, délicieux, et parce que de temps à autre on aime bien quand un plat nous met les lèvres en feu.


Ingrédients:

4 cotes de porc
8 piments rouges secs
100 ml de vinaigre de cidre
8 belles gousses d'ail
4cm de racine de gingembre
1 bâton de cannelle
1 cuill à café de sel
1/2 cuill à café de curcuma en poudre


Préparation:

Mixez ensemble le vinaigre, l'ail et le gingembre grossièrement coupés, les piments rouges et le bâton de cannelle (préalablement écrasé au mortier) pour obtenir une pâte à la délicieuse odeur piquante. Combinez cette pâte au porc coupé en morceaux (y compris les os qui donneront du goût, vous pourrez les retirez au moment de servir), en ajoutant le sel et le curcuma. Mélangez bien et laissez mariner une nuit si possible au frigo (sinon 2h en dehors du frigo). Si votre porc vient du supermarché comme le mien (et donc plein d'eau et pas super savoureux), une longue période de marinade ne peut lui faire que du bien.
Faites chauffer 2 cuill à soupe d'huile ou de ghee dans une sauteuse à fond épais à feu moyen-fort. Versez-y le porc et sa marinade, et faites cuire environ 15-20 minutes. Au départ le porc va cuire dans la marinade et exsuder son eau, après 15 minutes l'eau devrait être évaporée, et la viande va alors commencer à frire dans la pâte d'épices. Quand la viande commence à colorer ajoutez 1 ou 2 verres d'eau couvrez et laissez mijoter à feu doux pendant encore 20 minutes.
Servez avec du riz (du riz thaï complet pour nous cette fois) et un raïta pour couper le feu du piment (par exemple yaourt/radis).


Bon appétit!


jeudi 18 février 2010

Shiratama dango: boulettes de farine de riz

Un petit snack sucré assez versatile que je me prépare assez souvent. C'est vite fait et ça ne nécessite qu'un seul ingrédient : de la farine de riz gluant (shiratamako en japonais) qu'on trouve assez facilement en épicerie asiatique. Ces boulettes sont parfois appelées 'Mochi', mais sont en fait des "Dango", beaucoup plus facile à préparer. Les Mochi authentiques sont préparé à base de riz cuit puis pilonné jusqu'à obtenir une pâte élastique, ce qui demande une certaine technique. Les Dango, quand à eux se préparent en 10 minutes et peuvent se manger chauds ou froids. Réfrigérés, ils seront très rafraîchissants l'été mélangés avec des fruits frais. Chauds ou tièdes, avec de la cassonade par exemple, il feront un petit snack vite fait en toute saison.


Ingrédients:

150g de farine de riz gluant

Préparation:

Versez la farine de riz gluant dans un bol et ajoutez de l'eau tiède par toute petite quantité en remuant à la cuillère entre chaque ajout. Le but est d'ajouter assez d'eau pour obtenir une pâte qui se tienne mais pas trop pour que cette pâte ne soit pas liquide. Finir de mélanger à la main pour obtenir une magnifique pâte blanche très douce au toucher.
Faites bouillir de l'eau dans une casserole. Façonner un boudin avec la pâte, coupez-le en petits morceau de la taille d'une noisette et roulez-les entre les paumes de vos mains pour obtenir des boulettes que vous jetez directement dans l'eau bouillante.
Après quelques minutes les dango remontent à la surface; poursuivez alors la cuisson 3 minutes, puis pêchez les à la cuillère. Vous pouvez les dégustez directement saupoudrés de cassonade, ou de miel, de sirop de candy, etc. Ou bien plongez les dans un bol d'eau froide pour les refroidir, puis réfrigérez les pour les consommer froids avec des fruits frais.

Bon appétit!


lundi 15 février 2010

Bouillon de poulet

Très régulièrement, quand je prépare un poulet rôti, je prépare ensuite un bouillon de poulet. Ainsi, non seulement on a des restes de viande au frigo, mais également un bon bouillon maison, qui peut servir de mille façons. Ce bouillon peut être dégusté simplement avec un peu de vermicelle, ou juste un oignon jeune ciselé, mais il peut aussi servir à des préparations plus élaborées (le plus classique à la maison étant un risotto au poulet).
Pour faire un bouillon, c'est facile, on met tous les restes dans une grande casserole, avec quelques légumes et épices, et on fait mijoter 2-3 heures. Parfois je le prépare assez épicé, avec du gingembre frais, de l'ail et un ou deux piments, mais le plus souvent, je le garde assez basique, suivant cette recette:


Ingrédients:

Les restes non comestibles d'un poulet rôti (peau, os, cartilages) La peau est optionnelle (ça oblige à dégraisser) mais donne un goût délicieux. N'hésitez pas à briser les os pour avoir plus de goût.
2 carottes
1 branche de céleri ou un reste de bouquet de persil avec les tiges
1 oignon
2 clous de girofles
1 feuille de laurier
1 dizaine de grains de poivre légèrement écrasés
du gros sel selon le votre goût et volume final


Préparation:

Mettez tous les ingrédients dans une grande casserole, couvrez d'eau, amenez à ébullition et faites ensuite mijoter 2-3 heures. Le bouillon doit frémir mais ne pas bouillir.
Laissez ensuite refroidir et passer la nuit au frigo dans un endroit pour pouvoir dégraisser le bouillon en récupérant la graisse figée en surface, d'abord à l'écumoire, puis en posant un essuie-tout à la surface du bouillon.

Bon appétit!












vendredi 12 février 2010

Crème glacée légère à la rose et à la fleur d'oranger

Le père Noël m'a apporté une sorbetière cette année. Depuis je découvre le plaisir de préparer soi-même ses crèmes glacées, en expérimentant différentes combinaisons. La base traditionnelle de nombreuses crèmes glacées, c'est une crème anglaise (au lait entier ou à la crème), mais moi préparer une crème anglaise puis la laissez refroidir avant de la mettre en sorbetière, ça me semblait un peu compliqué. Et puis je suis tombé sur le petit bouquin de recettes de Ben&Jerry's, et eux ne s'embêtent pas: ils mixent les oeufs et le sucre avec de la crème liquide et c'est parti! Sur ce modèle, puisque je n'ai pas peur de manger des oeufs crus, j'ai préparé cette recette light puisque je n'ai pas utilisé de crème liquide mais du fromage blanc 0% (mais du vrai, hein, pas un truc avec de la gélatine). La couleur rose, c'est du colorant: je venais juste d'acheter de la poudre alimentaire rose au supermarché indien et j'ai voulu tester. Tout cela n'était donc pas très orthodoxe, mais le résultat nous a bien plus!


Ingrédients:

500g de fromage blanc 0% (Bio de chez Delhaize)
2 oeufs
150g de sucre
1/2 cuill à soupe d'eau de rose
1/2 cuill à soupe d'eau de fleur d'oranger
1/4 cuill à café de poudre alimentaire rose


Préparation:

Battez les oeufs avec le sucre jusqu'à ce que le mélange soit bien mousseux. Ajoutez le fromage blanc, les eaux de fleur et le colorant. Mélangez bien jusqu'à ce que la préparation soit bien homogène et versez dans votre sorbetière. 40 minutes plus tard vous avez une glace crémeuse et délicieuse à déguster sans attendre...

Bon appétit!


mercredi 10 février 2010

Black eyed beans en crème de yaourt au sésame et à la noix de coco



Les black-eyed beans (ou cornilles en français) sont de petits haricots ronds de couleur crème avec une tâche noire, à la saveur douce et fondante. Cette recette indienne contient beaucoup d'ingrédients, mais une fois que tout est rassemblé, ça va très vite. Ce plat combine la saveur des épices grillées à sec avec le crémeux du yaourt et du sésame pour un résultat très original et succulent. Essayez, vous serez surpris!


Ingrédients:

2 cuill à café de grains de coriandre
1 1/2 cuill à café de graines de cumin
6 grains de poivre
8 clous de girofles
1/2 cuill à café de graines de fenouil
2 cuill à café de graines de sésame
3 cuill à soupe de noix de coco râpée
200 ml de yaourt entier
1 piment vert émincé
3cm de gingembre émincé
1 cuill à café de grains de moutarde
10 feuilles de curry
200 g de black-eyed beans (cornilles) trempés la veille et cuits 15 minutes à la cocotte minute
1 cuill à café de sucre
1 cuill à café de sel
1 cuill à soupe de jus de citron
coriandre fraîche


Préparation:

Dans une casserole à fond épais faites revenir à sec et à feu doux coriandre, cumin, fenouil, poivre, clous de girofle et sésame. Quand l'ensemble commence à sentir délicieusement bon, ajoutez la noix de coco et continuez à faire revenir jusqu'à ce que celle-ci prenne une couleur doré. Transférez directement dans le bol de votre mixer, laissez refroidir un peu puis ajoutez le yaourt et mixez jusqu'à obtenir une sauce crémeuse.
Dans une cocotte à fond épais, faites chauffer 2 cuill à soupe d'huile, et faites y revenir les graines de moutarde, le piment émincé et le gingembre pendant 3-4 minutes, ajoutez les feuilles de curry, faites revenir 1-2 minutes puis ajoutez la crème de yaourt aux épices et finalement les cornilles déjà cuites.
Faites cuire quelques minutes, juste le temps de bien chauffer le tout, assaisonnez avec le citron, le sucre et le sel, mélangez bien et servez sans attendre, garni de coriandre fraîche.


Bon appétit!







lundi 8 février 2010

Tatin briochée de carottes au cumin et au sésame

Il y a quelques semaines, j'avais préparé une tatin de poireaux en hommage à la flamiche de ma maman qui reste un des plats préférés. L'essai avait été très concluant: facile à préparer et avalé en moins de deux. Du coup j'ai eu envie de décliner cet essai avec d'autres légumes et l'occasion s'est présentée un soir où le seul légume dans le frigo était... un sac de carottes déjà râpées, acheté pour je ne sais quelle raison. Un peu de cumin, pas mal de sésame, une touche de parmesan et hop, le tour est joué!


Ingrédients:

250g de farine
3g de levure fraîche
2 cuill à soupe d'huile d'olive
1 cuill à soupe de cassonade brune
250g de carottes râpées (un sachet tout prêt pour moi)
2-3 cuill à soupe de sésame
1 cuill à soupe de cumin en poudre
3 cuill à soupe de parmesan râpé


Préparation:

Mélangez la farine, 1/2 cuill à café de sel, la levure, 1 cuill à soupe d'huile d'olive avec assez d'eau tiède pour obtenir une pâte facile à pétrir. Pétrissez 5 minutes, puis laissez lever dans un endroit tiède pendant 30 minutes environ.
Pendant ce temps faites revenir les carottes dans 1 cuill à soupe d'huile d'olive avec la cassonade, le cumin, le sésame et un peu de sel pendant une dizaine de minutes, jusqu'à ce que l'ensemble soit légèrement caramélisé (l'avantage des carottes rapées en sachet c'est qu'elles rendent très peu d'eau).
Quand votre pâte est levée, pétrissez-la une minute. Au fond de votre moule à tarte ou a manqué huilé, étalez le mélange carotte/sésame, saupoudrez avec le parmesan et recouvrez de votre pâte brioché (qui ne l'est pas vraiment, il s'agit simplement d'une pâte levée, mais ça fait moins chic ;-)) Faites cuire à four chaud (th8) pendant 20 minutes jusqu'à ce que le dessus de la pâte soit doré. Renversez la tarte sur un plat de service et passez à table sans attendre!


Bon appétit!





vendredi 5 février 2010

Poulet rôti aux figues sèches



Plus une improvisation qu'une recette, il s'agit seulement d'un poulet rôti que j'ai entouré de figues sèches coupées en morceau et de jus d'orange. A la cuisson, le jus d'orange, les figues et le mélange d'épices ('7 épices du Liban', un cadeau de Noël) et les jus du poulet se sont mélangés pour donner une sauce délicieuse.
C'est pour moi l'occasion d'évoquer ce qui arrive au poulet rôti après le repas... En fait bien que j'aime la viande froide de poulet, je n'aime pas rogner les os, donc pour faciliter l'utilisation des restes, dès que le poulet est refroidi, je me jette sur la carcasse et je dépiaute allègrement le volatile, laissant de côté peau, os et cartilages pour ne garder que la viande, que déchire assez finement. Je rajoute un peu de jus de cuisson, je mélange bien à a la main, et j'ai ainsi au frigo pour les jours suivants des restes super rapides à utiliser, pour faire un sandwich express au poulet, un risotto au poulet, un tourte au poulet, bref tout plein de choses au poulet! ;-)
Après le desossage chirurgical, je ne jette pas encore le reste: peau, carcasse et cartilage vont servir à préparer un délicieux bouillon... Tout est bon dans le poulet!


Ingrédients:

1 bon poulet à rôtir
1 dizaine de figues sèches
1 oignon
1 cuill à soupe de beurre
le jus d'une orange
sel, poivre
mélange d'épices oriental ('7 épices du Liban' pour moi, un mélange maison clou de girofle/coriandre/cumin/piment fera aussi l'affaire)


Préparation:

Si vous y pensez, sortez le poulet du frigo en avance, comme ça il ne sera pas trop froid au moment de l'enfourner. Préchauffez le four à 200°. Mélanger une cuill à café de sel, une cuill à café de poivre et 2 cuill à café de mélange d'épices et frottez l'extérieur du poulet avec ce mélange, sans oublier d'en mettre aussi à l'intérieur de la bête. Massez le poulet à la main avec le beurre pour qu'il soit bien enduit sous toutes les coutures, puis posez le volatile au centre de votre plat à rôtir.
Autour du poulet, ajoutez les figues coupées en 4, l'oignon coupé en 8 et arrosez du jus d'orange.
Enfournez, baissez directement la température du four à 170°C. Le poulet devrait être cuit après une grosse heure (piquez une cuisse, le jus qui en coule doit être clair).


Bon appétit!





lundi 1 février 2010

Boulettes de viande aux cerises du nord

Une spécialité bien belge, un peu surprenante la première fois: des cerises avec des boulettes de viande? Quelle drôle d'idée! Et pourtant ça marche, et très bien même! Les cerises sont des cerises du nord, bien rouges mais sures (acides), on les trouves en Belgique en bocal, au sirop, ce qui fait très bien l'affaire pour cette recette et permet de la préparer au coeur de l'hiver ou sa magie roborative fait merveille! Cette recette est issue d'un de mes cadeaux de Noël, le 'Petit traité de la boulette' du belge Pierre-Brice Lebrun, un livre érudit et drôle avec de chouettes recettes de boulettes du monde entier.


Ingrédients:

500 g de viande hachée (porc/boeuf pour moi)
1 oeuf
1 échalote
1/2 cuill à café de sel
1/2 cuill à café de poivre
1/3 cuill à café de noix de muscade
1 tranche de pain (ou un vieux bout de baguette) trempée dans du lait
de la chapelure
500g de cerises du nord en bocal
4 cuill à soupe de vinaigre de vin
4 cuill à soupe de miel
1 cuill à soupe bombée de maïzena


Préparation:

Mélangez à la main la viande, l'oeuf, l'échalote hachée finement, le pain essoré, sel, poivre et muscade. Quand le mélange est bien homogène, façonnez des boulettes de la taille d'une noix environ, et roulez-les au fur et à mesure dans la chapelure. Faites chauffez 2 cuill à soupe d'huile (ou de beurre) dans une grande sauteuse ou dans une cocotte et faites revenir les boulettes à feu doux/moyen pour les dorer sur toutes les faces. Ajoutez ensuite les cerises et leur sirop, le vinaigre et le miel. Faites mijoter 20 minutes jusqu'à ce que les boulettes soient cuites, puis ajoutez la maïzena délayée dans un peu d'eau pour épaissir la sauce. Servez immédiatement, par exemple accompagné d'un bon stoemp (purée écrasée) de pommes de terre et de poireaux.

Bon appétit!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...