jeudi 30 septembre 2010

Curry improvisé aux boulettes, légumes et Kéfir


Généralement, quand je prépare un curry, j'essaie de suivre une recette de mes bouquins, ou bien de chez Apolina. Mais comme ça fait maintenant plusieurs années que j'en prépare, je me sens de plus en plus à l'aise pour improviser sur des bases connues, et c'est ce que j'ai fait avec ce curry crémeux et léger aux légumes et aux boulettes de viande. Comme souvent c'est la paresse qui m'a guidée: envie de cuisiner un curry mais pas envie de faire courses... Je regarde donc ce que j'ai en stock dans le frigo: du haché porc-veau, des champignons, des haricots au congélo, hop c'est vendu! Et pourquoi ne pas utiliser mon kéfir de lait pour remplacer le yaourt pour donner un côté crémeux au curry... Je dois dire que j'étais très satisfait de cette improvisation: un curry léger et riche en goût, avec plein de bons légumes dedans.


Ingrédients:

Pour les boulettes:
200g de haché porc-veau
1 oeuf
2 cuill à soupe de chapelure
1 cuill à café de poudre pour curry (mélange Kitchen King pour moi)
1/2 cuill à café de sel
1/2 cuill à café de poivre du moulin

500g de champignons de Paris
200g de haricots verts congelés
5 piments rouges sechés
5 gousses d'ail
3cm de gingembre frais
1 cuill à café de coriandre en poudre
1 cuill à soupe de vinaigre doux
1 bâton de cannelle
3 clous de girofle
2 cardamomes noires
1 cuill à soupe de crème de graines de pavot (ou crème de cajou, ou d'amandes: les fruits secs ajoutent du crémeux au curry, vous pouvez aussi utiliser 2 cuill à soupe d'amandes en poudre)
3 oignons rouges hachés
400ml de kéfir de lait (ou de lait battu/ lait ribot)
1 cuill à café de sel


Préparation:

Faites tremper les piments rouges secs dans un peu d'eau chaude pendant 20 minutes. Mélangez bien à la main tous les ingrédients pour les boulettes et façonnez des petites boulettes d'environ 2 cm de diamètre. Saupoudrez les d'un peu de farine puis faites les revenir dans 2 cuill à soupe d'huile ou de ghee dans une cocotte à fond épais. Quand elles sont dorées de tous les côtes, récupérez les, et mettez les de coté sur du papier absorbant.

Rajoutez 1 cuill à soupe d'huile dans la cocotte et faites y revenir la cannelle les clous de girofle et les cardamomes noires pendant 1 minutes, avant d'ajouter les oignons rouges hachés, que vous ferez revenir jusqu'à ce qu'ils commencent à colorer (10-15 minutes). Pendant ce temps préparez la pâte de curry en passant au mixer les piments rouges égouttés, l'ail émincé, le gingembre haché, la crème de pavot, la coriandre en poudre et le vinaigre, avec un peu d'eau si besoin pour obtenir une pâte pas trop épaisse.

Quand les oignons sont colorés ajoutez la pâte de curry et faites revenir pendant 10 minutes jusqu'à l'ensemble se détache du fond de la cocotte et commence à grésiller. Ajoutez alors les champignons coupés en tranches puis les haricots verts, en mélangeant bien pour les enrober de pâte d'épices. Ajoutez le kéfir, mélangez bien puis faites cuire une dizaine de minutes, salez si besoin. Ajoutez les boulettes, continuez la cuisson encore 5 minutes et servez sans attendre, accompagné d'un riz brun par exemple.


Bon appétit!


jeudi 23 septembre 2010

Sauce mexicaine aux tomates fraîches, à l'ail grillé et aux piments chipotle.


Ah, les vacances, les apéros à répétitions, les bons gueuletons... Puis la rentrée le stress, le pot de pâte aux spéculoos en rentrant du boulot, et paf quelques kilos sur le ventre ou sur les cuisses! Opération "on mange léger", donc, sans pour autant se priver de délicieuses saveurs comme celle de ces piments chipotle (piments mexicains fumés) en adobo (en sauce de tomate de d'oignon, en conserve) trouvés à l'épicerie péruvienne dont je vous avait déjà parlé ici.
Une sauce 100% saveur, 0% calorie (enfin presque! ;-), qui accompagne merveilleusement un blanc de poulet poché dans un bouillon d'estragon et de céleri, avec des haricots verts frais.


Ingrédients:

1 gousse d'ail
3-4 tomates de taille moyenne
2 piments chipotle en adobo
1/2 cuill à café de sel

Préparation:

Passez les tomates sous le grill en les retournant régulièrement jusqu'à la peau soit noire et craquelée sous toutes les faces.
Pendant ce temps, faites griller la gousse d'ail non pelée sur un grill ou une galettière en fonte, en le retournant de temps à autre pendant une dizaine de minutes jusqu'à ce que des points noirs apparaissent à la surface de la peau.
Pelez les tomates, enlevez le cœur et le maximum de pépins, et mixez avec le sel, les piments chipotle (et un peu de l'adobo dans lequel ils étaient conservés) et l'ail grossièrement haché. Mixez jusqu'à obtenir une sauce fine (vous pouvez la passer au chinois pour une texture plus homogène, mais franchement elle est délicieuse comme ça).
Servez avec ce qui vous fait plaisir: viande blanche, poisson: cette sauce relève tous les défis!

Bon appétit!

mercredi 22 septembre 2010

Canard fumé au barbecue aux saveurs chinoises


Et bien, dites donc, ma première participation à un concours de recette sur internet et je suis primé! Formidable, non?
Et oui, j'ai soumis au mois d'aout cette recette au concours Barbecue Party de 750g, et hop, me voilà parmi les gagnants.
Il commence à être un peu tard dans la saison pour les barbecues, mais comme le canard cuit tout seul sans surveillance, rien ne vous empêche de rentrer manger ce canard au chaud!



Pour continuer la série après le poulet fumé au barbecue, et les spare ribs au barbecue, voici, donc, toujours en cuisson indirecte sous cloche, le canard fumé au barbecue. Cette fois les influences sont chinoises : le canard (en réalité une canette de barbarie) est enduit la veille d'un mélange aromatique de poivre blanc, gingembre, sésame et orange, puis cuit au barbecue et servie avec une sauce hoisin améliorée.
La cuisson sous cloche garde à la viande tout son fondant, tout en éliminant une grande quantité de graisse (qui se trouve dans le ravier en aluminium sous la bête - voir la photo).


Ingrédients:

1 canette de barbarie (qui ne nourrira hélas que 2 personnes, c'est moins généreux qu'un poulet)
1 cuill à soupe d'huile de sésame
1 cuill à soupe de sel
2 cuill à soupe de poivre blanc
2 cuill à soupe de gingembre râpé

Pour la sauce
4 cuill à soupe de sauce hoisin (sauce 'barbecue chinoise à base de soja, dans les épiceries asiatiques)
1 cuill à soupe de sauce piment-ail (ou de tabasco avec un peu d'ail écrasé)
2 cuill à soupe de coriandre fraîche hachée
1 cuill à soupe de gingembre finement haché


Préparation:

La veille, séchez le canard à l'aide de papier absorbant. Piquez une quinzaine de fois la graisse entre la poitrine et la cuisse de chaque côté à l'aide d'un cure-dent, en pénétrant la graisse mais sans piquer la chair (c'est facile, à cet endroit la couche de graisse est importante). Enduisez bien le canard sous toutes les coutures avec l'huile de sésame, puis répartissez le mélange sel-poivre blanc-gingembre-zeste d'orange sur tout la surface de la peau. Posez dans une assiette et laissez reposer (sans couvrir) dans le frigo jusqu'au lendemain.
Le jour même, préparez le barbecue comme pour la recette du poulet fumé. Quand les briquettes sont bien grises, placez le canard au dessus de la barquette en aluminium et fermez avec le couvercle du barbecue. Faites cuire à couvert pendant 2h. Si vous utilisez du charbon de bois, rajoutez en deux poignées de chaque côté après 45 minutes. J'ai utilisé des briquettes de coco, qui brûlent plus longtemps, donc cette fois je n'ai même pas du en rajouter et je n'ai rien au à faire pendant toute la cuisson: relax!
Pour la sauce, c'est également très simple: il suffit de mélanger tous les ingrédients.
Après 2h, le canard devrait être cuit sans problème. Si vous avez un doute, saisissez une cuisse, vous devriez facilement pouvoir la déboîter.
Levez les filets de poitrine comme sur un poulet et servez accompagné de la sauce hoisin pimentée.

Bon appétit!





Les résultats du concours Barbecue Party

1er prix :

Calamars au barbecue, vinaigrette au citron confit de Laurence gagne un barbecue Severin (PG 2330) et une glacière électrique Severin (KB 2921).


2ème prix :


remporte un kit de pâtisserie de la marque Debuyer d'une valeur de 242,00 € (un cadre à entremet, un cul-de-poule, un fouet, une corne, un pinceau en silicone, un tapis en silicone, un entonnoir à piston, une plaque à pâtisserie antiadhésive, une boîte de 7 emporte-pièces).



reçoivent des ustensiles de cuisine Debuyer d'une valeur de 108,00 € (un entonnoir à piston, un cul-de-poule et un fouet).

lundi 20 septembre 2010

Weekend "Blogopotes" à Liège


Le blogueur culinaire est une espèce un peu à part qui n'aime rien tant que de se retrouver en bande pour manger (beaucoup), boire (souvent beaucoup, parfois trop) et parler (généralement fort, et forcément de cuisine! ;-)).

Après avoir testé les petits repas entre blogueurs (4 blogueurs maxi, facile!) puis les pique-niques blogueurs (on monte le niveau, une dizaine de participants), je me suis retrouvé ce week-end embarqué dans un week-end blogueurs: 35 blogueurs (ou apparentés) dans un gîte dans la magnifique région d'Aubel pendant 2 jours, avec comme thème la découverte du patrimoine culinaire Liégeois.

Le tout organisé par nos trois courageux G.O. :Apolina, Philou et Marion.
Alors, ai-je survécu à ce weekend? Et bien oui: j'ai un peu trop mangé, un peu trop bu, et j'ai fait de très très chouettes rencontres, mais je préfère quand même le format à une dizaine de personnes, parce qu'à 35, il est difficile de parler à tout le monde et que les moments de calme sont rares.
Serais-je prêt à tenter l'aventure Soissons en Novembre? J'ai encore un peu de temps pour me décider, on verra bien!
En attendant vous pouvez trouvez de vraies chouettes compte-rendus de ce weekend ébouriffant ici, ou (parce qu'on n'a pas fait que manger et boire, on a aussi fait de chouettes visites, vu des concerts (enfin entendu, plutôt) et même - et oui- cuisiné de quoi nourrir un bataillon! ;-))...

Et la liste des blogues, c'est ici:

http://bombay-bruxelles.blogspot.com/
http://www.uncuisinierchezvous.com/
http://crumblecassonade.canalblog.com/
http://gay-dans-les-coings.blogspot.com/
http://philomavie.blogspot.com
http://tentations-culinaires.over-blog.com/
http://chefdamien.750g.com/
http://www.mamina.fr/
http://lesdelicesdecuisto77.blogspot.com/
http://www.savoirsetsaveurs.com/
http://okcebon.over-blog.com/
http://2fillesofourneau.canalblog.com/
http://lacuisineaquatremains.blogs.lalibre.be/
http://stellla.over-blog.com/
http://www.traiteur-a-domicile.net/
http://www.qui-dort-dine.fr/
http://www.chez-pupuce.over-blog.com/
http://lescarnets.com/
http://www.paprikas.fr/
http://www.lescasserolesdenawal.fr/
http://dubruitdanslamap.canalblog.com/
http://le-gout-du-bonheur.fr/
http://melbananecuisine.over-blog.com/
http://latabledesandrine.com/
http://www.lesbonheursdesophie.net/



jeudi 16 septembre 2010

Curry express de pastèque



 
Un curry léger, savoureux prêt en 15 minutes à peine? Y'a qu'à demander! Ce curry de pastèque tiré du chouette livre 50 great curries of India de Camelia Panjabi est un de mes curry préféré, par son originalité et sa simplicité. En plus il apporte un peu de chaleur à cette fin d'été plutôt fraîche côté météo.
L'idée d'un curry à la pastèque peut sembler étrange, mais cette recette originaire du Rajasthan, saura vous convaincre. Je l'aime assez piquant, mais si vous préférez une version plus douce, diminuez la quantité de piment et remplacez en partie par du paprika en poudre.
Pour deux personnes, je prépare les trois quarts d'une de ces mini pastèques sans pépin qu'on trouve dans les supermarché, et qui sont aussi parfumées que les grandes (et franchement sans pépin, ça facilite encore plus la préparation!).



Ingrédients:

Une mini-pastèque sans pépins
4 gousses d'ail
1,5 cuill à café de piment du kashmir en poudre (ou 1/2 cuill à café de piment de cayenne et 1 cuill à café de paprika)
1/2 cuill à café de curcuma en poudre
1/2 cuill à café de coriandre en poudre
2 cuill à soupe d'huile
1/2 cuill à café de graines de cumin
Jus de citron vert


Préparation:

Coupez la pastèque en cube de 2-3cm de côté. Prélevez en un bol, et mixez cette quantité avec l'ail haché, le curcuma, le piment, la coriandre et un peu de sel. Vous obtenez un bol de jus de pastèque épicé.
Faites chauffez l'huile dans une sauteuse ou une cocotte à fond épais. Ajoutez les graines de cumin, laissez les dorer 30 secondes, puis ajoutez le jus de pastèque épicé (attention aux éclaboussures!). Baissez le feu et faites revenir en remuant de temps en temps pendant 5 minutes environ, jusqu'à ce le liquide ait réduit et devienne délicieusement aromatique. Ajoutez 2-3 cuill à soupe de jus de citron et un peu de sucre en poudre selon votre goût. Ajoutez finalement les cubes de pastèque et faites cuire environ 3-4 minutes en remuant pour que les cubes soient chauds et bien enrobés de sauce épicée.
Servez bien chaud avec du riz basmati ou des chapatis et éventuellement du yaourt pour dompter le feu de ce curry original!

Bon appétit!



lundi 13 septembre 2010

Gin Tonic cardamome

L'adresse du magasin indo-pakistanais 'Ideal cash and Carry' est une des premières adresse que m'a fait découvrir Apolina, et j'y retourne maintenant régulièrement tellement on y trouve des trésors. Lors d'un de me derniers passage, j'y ai trouvé un délicieux sirop de cardamome qui donne un ton exotique au plus simple des cocktails, comme ce gin tonic dans lequel j'ai juste ajouté une larme de sirop. En plus la couleur est très jolie (pas très naturelle, mais très jolie;-)

Ingrédients (par verre):

3cl de gin
1 larme de sirop de cardamome
du tonic (Schweppes)

Préparation:

Préparez le cocktail directement dans le verre: versez le gin puis le sirop de cardamome (une larme ou plus selon votre goût), mélangez bien (le sirop de cardamome est comme tous les sirops indiens assez épais). Ajoutez quelques glaçons et complétez avec le tonic.

A la votre!

vendredi 10 septembre 2010

Tatin briochée aux poireaux, courgettes et reblochon


Sur le même modèle que la tatin briochée de poireaux au roquefort, j'ai improvisé l'autre soir cette version avec deux poireaux, une courgette et 1/4 de reblochon qui traînaient au frigo. J'ai fait la pâte avec 300g de farine, ce qui m'a donné une version plus moelleuse et fondante, surtout avec le reblochon qui s'est littéralement fondu dans la pâte.


Ingrédients

300g de farine
2 cuill à soupe d'huile d'olive
1 cuill à café de levure boulangère déshydratée (de la fraîche c'est bien aussi)
1/2 cuill à café de sel
1 oignon
2 poireaux
1 courgette
1/4 de reblochon + quelques morceaux de provolone fumé (fromage italien dont j'avais des restes)


Préparation:

Mélangez la farine, la levure et le sel, ajoutez de l'eau tiède et l'huile d'olive jusqu'à obtenir ce que l'ensemble se détache des bords du saladier. Quand l'ensemble forme une masse plus ou moins homogène, transférez le tout sur un plan de travail fariné et pétrissez. Au début la pâte sera molle et collante: ajoutez un peu de farine si elle colle trop aux doigts. Après quelques minutes de pétrissage (moins de 10 minutes) vous aurez une belle boule souple et élastique. Posez-la sur le plan de travail et recouvrez du bol dans lequel vous avez fait le mélange. Laissez lever entre 1/2h et 2h, selon votre timing.
Faites revenir oignon et poireaux émincés dans une cuill à soupe d'huile d'olive pendant 8 minutes, puis ajoutez la courgette coupé en fines tranches, poursuivez la cuisson pendant 5 minutes puis retirez du feu. salez, poivrez.
Au fond d'un moule à manqué anti-adhésif, étalez le mélange poireau-oignon-courgettes. Recouvrez de lamelle de reblochon et de provolone. Chassez l'air de la pâte levée en l'écrasant avec le poing, pétrissez la une minute puis étirez la pour obtenir un disque de la taille du moule à manqué. Posez le disque de pâte sur le fromage et poussez sur les bords avec les doigts pour bien recouvrir toute la garniture. Enfournez à four chaud (200°C) pour 20-30 minutes. Retournez sur un plat de service et servez aussitôt avec une salade par exemple.


Bon appétit!

lundi 6 septembre 2010

Bouillon de poulet aux fleurs de courgettes à la mexicaine


Un bouillon très light, inspiré de le sopa Xochitl, du nom de la déesse aztèque de fleurs. J'avais préparé des blancs de poulet pochés dans un bouillon d'estragon (on en a plein le jardin) et de céleri. Le bouillon obtenu était déjà délicieusement parfumé, et pour agrémenter le tout, j'y ai ajouté quelques ingrédients en stock, dont des fleurs de courgettes, pour un résultat aux saveurs mexicaines.


Ingrédients:

Du bouillon de poulet maison bien parfumé
quelques fleurs de courgette, de courge ou de potiron
Des restes de tortillas de maïs
1 gousse d'ail
Quelque herbes fraiches (estragon pour nous)
1 piment chipotle


Préparation:

Faire réchauffer le bouillon à feu moyen. Pendant ce temps faites griller l'ail dans sa gousse sur un grill en fonte jusqu'à ce des points noirs apparaissent à la surface. Émincez finement l'ail grillé et le piment chipotle et ajoutez les au bouillon. Lavez les fleurs de courges, jetez le cœur des fleurs et découpez les corolles en morceaux. Juste avant de servir ajoutez les morceaux de fleurs au bouillon et garnissez de morceaux de tortilla de maïs.
Dégustez bien chaud.


Bon appétit!

jeudi 2 septembre 2010

Bonbons piments, rhum-vanille et repas mauricien













Dernière destination de notre repas blogueurs, l'île Maurice, dans une tentative désespérée d'apporter un peu de soleil des îles à ce mois d'août qui en avait bien besoin.
Pour l'apéro j'avais donc préparé un rhum-vanille et des bonbons piments. Ensuite Marion nous a concocté un bouillon mauricien, suivi du Vindaye de poisson d'Apolina et nous avons clôt le tout avec le dessert de Fanny aux saveurs de vanille et d'ananas.

Les bonbons piments se font traditionnellement avec des pois du cap, mais comme je ne savais pas ou en trouver, je me suis contenté d'une variante aux dholls (j'ai utilisé des urid dal indiens).
Ingrédients:

400g de urid dal
5 piments oiseaux verts1,5 cuill à café de sel (j'en avais mis 1 cuill à café et ils n'étaient pas assez salé)
quelques feuilles de caloupilé (feuilles de cari ou de curry dans les épiceries indiennes) (à défaut des feuilles de coriandre)1 petite botte d'oignons verts
1 cuill à soupe de curcuma
2 gousses d'ail
1 cuill à soupe de gingembre gratté

Préparation:

Mettre le dal à tremper la veille en couvrant largement d'eau tiède. Laissez s'imbiber d'eau pendant une douzaine d'heures. Égouttez et passez au mixeur pour obtenir une purée pas trop fine. Ajoutez tous les autres ingrédients hachés finement, et mélangez vigoureusement pour obtenir une pâte homogène.
Prenez une noix de pâte entre vos mains huilées et façonnez un disque pas trop épais d'environ 4cm de diamètre. Avec votre petit doigt, faites en trou au centre (pour éviter que le centre ne soit pas assez cuit): mon petit doigt était un peu gros pour la manœuvre, j'ai donc utilisé une 'touillette' à cocktail. Faites frire quelques minutes dans quelques centimètre d'huile. Comme le dal n'est pas cuit avant, n'hésitez pas à bien laissez brunir les bonbons piments. Servez chaud, avec un chutney de fruit par exemple (comme le délicieux chutney de rhubarbe d'Apolina dont nous nous sommes régalés).

Bon appétit!

Pour le rhum vanille, bien qu'un vrai rhum arrangé doit mûrir plus longuement, j'en ai fait une version express en un mois:

Ingrédients:

1 litre de rhum agricole
2 gousses de vanille (la meilleure que vous ayez, j'ai utilisé de la vanille de la Réunion)
1 petit morceau de gingembre
2 clémentines
1 cuill à soupe de cassonade

Préparation:

Fendez les gousses de vanille en deux sur toute leur longueur. Pressez les mandarines, et grattez le gingembre. Mettez la vanille fendue, le jus de mandarine, la cassonade et le gingembre gratté dans une grande bouteille d'au moins 1 litre et complétez avec le rhum agricole.
Laissez macérer au moins 1 mois, en agitant la bouteille régulièrement.
Servez dans des petits verres ou en long drink allongé de jus d'orange fraîchement pressé.
Pur, la première gorgée risque de vous brûler un peu la gorge, mais vous verrez ensuite ça passe tout seul! ;-)

A la votre!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...