lundi 24 janvier 2011

Ranginak ('gâteau' persan aux dattes et aux noix) et repas iranien



  
(Recette plus bas)


Après avoir célébré Noël avec notre dernier repas blogueurs, nous reprenons cette fois la direction d'un pays sous la houlette d'Apolina, qui avait décidé pour cette édition de célébrer la cuisine iranienne. Un bon choix, qui s'accordait aussi avec les circonstances, puisqu'en l'absence de grande table chez Marion, nous avions décidé de manger par terre.
L'Iran ça évoque les raffinements de la cuisine persane, Shéhérazade et les Mille et une nuits (malheureusement, de nos jours, ça évoque aussi des choses moins positives, comme les condamnations à morts d'homosexuels.).
En cherchant du côté des desserts (puisque telle était ma mission), j'ai eu un peu de mal à trouver mon bonheur: quelque chose qui soit original, authentique et pas trop compliqué: les gâteaux sont forts inspirés de la pâtisserie française (avec beaucoup de crème! ;-) et les pâtisseries raffinées sont des bouchées très sucrées qu'on déguste plutôt avec le thé.  Le riz au lait au safran est un classique et m'a un moment tenté, puis finalement j'ai choisi le Ranginak, un 'gâteau' de dattes et de noix, dont la pâte n'est pas cuite au four mais à la casserole, pour un résultat original, parfumé à la cannelle et à la cardamome.


En apéro, Apolina nous a proposé des kotlets persans à la viande et aux pommes de terres, délicieusement parfumés aux épices et aux herbes:



Pour l'entrée, c'est Fanny qui nous a préparé un assortiment, avec une omelette aux herbes et deux savoureux mélanges crémeux dans lesquels tremper du pain iranien: du ‘Kashk Bademjan’ au petit-lait fermenté et aux aubergines et du "Mirza Ghasemi" aux aubergines, ail, tomates. Les deux étaient différents mais délicieux, il n'en est pas resté!


Le plat de résistance, choisi par Marion était un fensanjan, du poulet dans une sauce de noix et jus de grenade. L'équilibre entre le sucré de la grenade et l'amertume des noix était délicieux. Le poulet était servi avec un chelo, riz à l'iranienne dont le fond rendu croustillant, le tadig est réservé aux invités de marque!




Le dessert de ce repas iranien était donc un Ranginak, 'gâteau' persan de dattes et de noix. La recette vient de la 'Iran Chamber Society'.

Ingrédients

500g de dattes dénoyautées
125g de cerneaux de noix
500g de farine de blé
300g de beurre ou de ghee
125g de sucre muscovado ou de cassonade brune
1/2 cuill à café de graines de cardamome moulues
1 cuill à café de cannelle en poudre
des pistaches (et des amandes hachées) pour garnir



Préparation:

Dénoyautez les dattes si elles ne sont pas déjà et replacez le noyau par un demi cerneau de noix.
Faites fondre le beurre ou le ghee dans une casserole à fond épais. Ajoutez la farine et baissez le feu. Remuez sur feu moyen-doux jusqu'à ce que le mélange prenne une belle teinte dorée (patience ça peut prendre plus d'une demi-heure! ;-). Au départ la pâte sera sèche et poudreuse, un peu comme un crumble, mais vers la fin, elle deviendra presque liquide. Retirez du feu, laissez refroidir un peu puis ajoutez le sucre, la cannelle et la cardamome.

Dans un plat à tarte au fond chemisé, versez un tiers de la préparation en égalisant pour recouvrir le fond. Disposez les dattes fourrées de noix en étoile sur la couche de pâte, puis versez le restant de pâte pour les recouvrir.
Saupoudrez de pistaches hachées (et éventuellement d'amandes hachées) pour décorer et laissez refroidir complètement.
Découpez en petits losanges pour servir, en accompagnement d'un thé par exemple.




Bon appétit!

15 commentaires :

  1. Super délicieux! Je suis en train de terminer le dernier carré au bureau, devant mon ordi :-)

    RépondreSupprimer
  2. que de bonnes choses :)
    sympa ces rencontres thématique
    bz

    RépondreSupprimer
  3. C'est bien riche mais en même temps ça à l'air trop trop bon !
    *
    **
    *** Belle journée mon choupin et à bientot !

    RépondreSupprimer
  4. Ce n'était pas un pb de grande table mais de chaises... Toujours est-il que je me suis régalée avec ton dessert (comme toujours!), délicieux le lendemain matin au petit déjeuner!

    RépondreSupprimer
  5. étonnant ces plats Iraniens, ça donne envie!
    belle thématique

    RépondreSupprimer
  6. je ne connaissais pas du tout la cuisine iranienne merci de me la faire découvrir
    bizzz

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour Sylvain, joli, joli, tout ça est super tentant!!
    Comme promis hier, Julie (Skynet) va te contacter prochainement.
    A très bientôt

    RépondreSupprimer
  8. je vais testé ce soir nous somme afghan mais ma belle famille vie en iran donc j'espére faire des ravage ce soir avec ce dessert a voir hum merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espere que ça plaira! Je l'ai refait une fois, mais les dattes que j'avais trouvées étaient moins tendres, et la qualité des dattes fait quand même une différence.

      Supprimer
  9. alors je lais fais mais je ne c'est pas ce kil c'est passer imposible de couper la pâte c'était que des miettes je voulais couper mais j'en fesais un crumble mais bon les miette sont bonne bon j'ai honte de présente ce que j'ai fais mais je le mettrais dans un gateaux nature qui c'est !!! laiila ps : syll oui ca me plait fn les miettes

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, désolé, je ne sais pas ce qui a pu se passer... Peut-être que si tu gardes le gâteau un peu au frigo il fera moins comme un crumble et se découpera?

      Supprimer
  10. J'ai un repas iranien dans 10 jours,... je vais tester cette recette...
    Laetitia

    RépondreSupprimer
  11. bonsoir,

    Dans le temps, on achetait le ranginak dehors, et il était de toutes les couleurs.

    s

    RépondreSupprimer
  12. bonsoir,

    fasenjan, hum, mais plutôt avec du canard, sublime !

    le tadig, tu peux en avoir au fond de la marmite, un peu d'huile, des pommes de terre coupées à 2 ou 3 m/m et tu ajoutes ton riz dessus. N'oublies pas zaafaran, son arôme est sans pareille, naturellement safran iranien.
    La galette aux herbes s'appelle kookoo sabzi

    Tehran et Rasht me manquent.
    20 ans que je n'y ai pas remis les pieds !

    sarvenaz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ce commentaire. A défaut d'être déjà allé en Iran, la nourriture fait voyager!
      Je n'ai pas encore testé le tadig avec des morceaux de pomme de terre, mais j'ai déjà essayé avec des morceaux de pain pitta, c'était bon aussi.
      Je viens justement de racheter du safran iranien: c'est clair qu'il est superbement parfumé!

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...