vendredi 20 avril 2012

Bouchées sucrées au sésame et à la noix de coco (variante du til ke ladoo)



La version la plus simple de cette confiserie est juste une bouchée faite de sésame, d'un peu de ghee (beurre clarifié indien) et de jaggery (sucre de palme non raffiné). On retrouve des boulettes de sésame sucrées dans beaucoup de cultures, du Japon à la Rome antique, où les femmes consommaient des boulettes de miel et de sésame pour avoir une belle peau (le sésame est notamment riche en vitamine E).

Cette variante qui contient aussi du mava (ou khoya: lait cuit jusqu'à devenir solide) est inspirée d'une recette du livre 'Lord Krishna's cuisine' de Yamina Devi. Le résultat est délicieux, pas trop sucré et légèrement parfumé à la cardamome.


Ingrédients:

Un bloc de mava (khoya) d'environ 300g
1/2 tasse (en volume = 125ml) de graines de sésame blanc
1/2 tasse de noix de coco râpée
175g de jaggery (sucre de palme non raffiné)
Les graines écrasées de 5 cosses de cardamome





Préparation:

Émiettez le mava dans un grand saladier.
Faites toaster les graines de sésame et la noix de coco à sec dans une sauteuse ou un wok jusqu'à ce que l'ensemble soit légèrement coloré et aromatique. Réservez une poignée du mélange de côté et versez le reste encore chaud sur le mava émietté, et travailler à la main pour bien incorporer le tout.




Dans une sauteuse à fond épais, faites fondre le bloc de jaggery jusqu'à ce qu'il soit bien liquide.
Ajoutez le mélange mava-sésame-coco et les graines de cardamome écrasées, et faites cuire en mélangeant pendant quelques minutes jusqu'à ce que l'ensemble forme une pâte homogène qui se détache du fond de la sauteuse.

Transférez la pâte sur une plaque ou une feuille de silicone et laissez refroidir. Quand le mélange est presque froid, roulez de petites quantités de pâte en boulettes entre vos mains, puis roulez ces boulettes dans le reste du mélange sésame-coco.
Laissez refroidir et conservez dans une boîte hermétique.


Bon appétit!

3 commentaires :

  1. Encore une découverte qu'il me plairait de goûter. Je n'aime pas quand c'est trop sucré ou dégoulinant de miel. Mais là, le sucre peut encore être sous-dosé :-)
    Crois-tu qu'en laissant réduire doucement du lait concentré non sucré on peut obtenir ce khoya ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca doit sans doute pouvoir se faire... j'en ai fait une fois à partir de lait: pas compliqué mais un peu long surtout pour obtenir 300g!
      http://gay-dans-les-coings.blogspot.com/2010/05/curry-dagneau-au-khoya-et-aux-petits.html

      Supprimer
  2. Les vrais til ke ladoo sont mangés sur la côté est pour le makar sankranti (21 jours après le solstice d'hiver). C'est aussi le jour où on joue le plus au cerfs volants :-)

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...