jeudi 26 juillet 2012

Voyage blogueurs Dublin Part 5


(Suite de mon périple culinaire à Dublin)

Après l'effervescence du Festival Bloom, direction la Guiness Storehouse, gigantesque temple dédié à la Guiness: un peu trop artificiel pour être intéressant (l'endroit ne sent même pas la bière!).


Seuls moments intéressants: la Guiness Academy, où on apprend à tire une Guiness au fût (ça se fait en deux fois: la première avec gaz jusqu'au niveau de la harpe, puis on laisse reposer avant de 'topper' sans gaz cette fois): j'ai reçu mon diplôme de la Guiness academy.

La vue sur Dublin du bar tout en haut est également superbe, même si l'endroit est très bruyant:


Ensuite dégustation de produits irlandais (et oui, encore!) avec notamment des huitres de Galway, que j'ai appréciées relevées d'un trait de Tabasco.



Il est ensuite déjà temps de retourner... manger (c'est dur la vie de blogueur, hein! ;-) au Dublin Wine Rooms, où nous pourrons d'abord tester de nombreux vins grâce aux machines de dégustation (des crédits sur une carte, et ensuite on se sert un verre, un demi-verre ou un fond de verre pour dégustation). Ça fait parfois cher le ml, mais ça permet de goûter des vins différents avant de faire son choix.


Ambiance cosy dans le bar:

Ensuite on monte au restaurant, pour un repas assez sophistiqué et très réussi, dont voici la truite de mer façon gravlax au sucre brun, avec du chou-rave et une crème à l'aneth.


Après le pavé de kangourou aux betteraves confites, la soirée s'achève en beauté avec une crème brûlée au Bailey's. Un beau repas!


La suite au prochain épisode!

En bonus aujourd'hui: Mary Black 'Song for Ireland':

lundi 16 juillet 2012

Voyage Blogueurs Dublin Part 4


(Suite de mon voyage culinaire à Dublin)
Après lé découverte gourmande de Dublin, nous entrons dans le vif du sujet, objet de l'invitation de Bord Bia: le festival Bloom in the Park.

Ce festival hybride: jardinage, plantes, produits irlandais, artisanat se tenait pour la sixième dans le gigantesque Phoenix Park de Dublin (plus de 700 hectares!!).



Pour commencer nous avons pu découvrir les mini-jardins de présentation crées spécialement par des équipes (école d'horticulture, etc) pour décrocher une médaille, comme celui-ci par exemple:



Ensuite nous rejoignons les blogueurs culinaires irlandais et anglais pour la découverte du 'Food Village' où de nombreux producteurs irlandais se sont fait un plaisir de nous faire goûter de très nombreux produits:


Difficile de faire une liste de tout ce que j'y ai goûter. J'y ai par exemple retrouvé la bière Galway Hooker, déjà goûtée et appréciée chez Mulligan Grocer:


De nombreux pains et pâtisseries:


Des fraises (et en plus, elles étaient bonnes et juteuses):


Le miel en Irlande n'est pas tès varié (souvent uniquement du toutes fleurs) et la délicieuse Sarah a trouvé la superbe idée de mélanger ce miel à des fruits: très séduisant!



J'ai également craqué pour un barmbrack de chez Hickey's: un régal à savourer tartiner de beurre:




Avec les produits, on nous a demandé de composer un pique-nique par équipe, avec la belle surprise de voir Donal Skehan, le Kitchen Hero (le nom de sa série culinaire sur la télé irlandaise) en personne venir participer au jugement des équipes:


Mon équipe n'a pas gagné (on n'était pas super motivés, j'avoue et le résultat n'était pas terrible), voici le pique-nique stylisé par l'équipe gagnante:



Après ça, un sympathique buffet avec sandwiches, pâtisseries, et limonade citon-gingembre-fleurs de sureau.


Un dernier tour dans le jardin (un peu envieux des jolis pots pour forcer la rubarbe) et nous partons ensuite vers la Guiness Storehouse...


Mais ça, ce sera pour le prochain épisode!

En bonus du jour: U2, avec une chouette version de 'I still haven't found what I'm looking for':

lundi 9 juillet 2012

Laksa improvisée aux crevettes et au chou chinois

 


La Laksa est une soupe de Singapour, originaire de Malaisie. La version que j'ai préparée ici est une 'curry laksa', c'est à dire une soupe au lait de coco et aux nouilles, sur une base de pâte de curry maison. Les ingrédients à utiliser sont assez libres, (poulet, etc.), j'avais des crevettes congelées en stock et un chou chinois au frigo, donc voici ma version improvisée au retour du boulot.

Ingrédients:

Pour la pâte de curry:
2 gousses d'ail
2 échalotes
4 piments rouges secs
1 cuill à soupe de tamarin
1cm de gingembre frais (ou du galanga si vous en avez)
1/4 cuill à café de pâte de crevette
2 feuilles de combava

Pour la laksa:
Nouilles de riz
quelques crevettes décortiquées
1/3 de chou chinois
2 cuill à soupe d'huile
1 mini-brique de lait de coco
Rau-ram ou coriandre fraîche pour garnir




Préparation:

Réhydrater les piments rouges (enlevez avant une partie des graines si vous ne voulez pas que ce soit trop piquant) dans de l'eau très chaude pendant 10 minutes. Réhydratez également le tamarin dans trois cuill à soupe d'eau chaude.
Égouttez les piments, et mixez avec le tamarin et tous les autres ingrédients et un peu d'eau pour obtenir une pâte homogène et pas trop liquide.
Faites cuire les nouilles de riz comme indiqué sur le paquet.
Mélangez le lait de coco avec le même volume d'eau tiède (je préfère une soupe plus légère en lait de coco, mais vous pouvez utiliser 100% de lait de coco).

Dans votre wok bien chaud, faites saisir les crevettes dans 1 cuill à soupe d'huile pour 2-3 minutes maximum, jusqu'à ce qu'elles soient juste colorées. Retirez du wok et réservez. Faites à son tour revenir au wok le chou chinois coupé finement, jusqu'à ce qu'il commence à 'tomber'. Retirez du wok et réservez.
Toujours dans le wok, faites revenir la pâte de curry dans 1 cuill à soupe d'huile pendant 3-4 minutes. Ajoutez alors le lait de coco: amenez à ébullition puis ajoutez les crevettes, le chou, et les nouilles cuites. Salez (éventuellement à la sauce poisson). Laissez cuire jusqu'à ce que les crevettes soient cuites à votre goût. Servez bien chaud, garni d'un peu de rau-ram émincé ou de coriandre.


Bon appétit!


vendredi 6 juillet 2012

Voyage blogueurs à Dublin Part 3


 Suite de mes aventures irlandaises:
Après avoir passé l'après-midi à déguster des produits irlandais ici et là, pas évident de croire qu'on aura de l'appétit pour un restau, mais en fait si! ;-)
Dîner chez Mulligan Grocer, pour une cuisine résolument irlandaise mais en même temps très ouverte sur des saveurs épicées. La preuve avec ce scotch egg, délicieusement piquant, juste comme j'aime:


Une petite Galway Hooker pour fair passer ça (Irish Pale Ale, en référence au type de bière IPA: Indian Pale Ale, très à la mode chez les microbrasseurs actuellement).



Ensuite un poulet à la Kiev en croûte de noisette, garni avec du whiskey Inishowen, accompagné d'un coleslaw très (trop!) épicé et d'une crème de maïs.


J'ai passé le dessert, mais par contre je me suis fait plaisir avec un riche whiskey 'after-dinner': le Powers John's lane (Irish Whiskey of the Year 2012).


A la votre! (et la suite au prochain épisode).

En bonus audio aujourd'hui, les Cranberries 'Linger': enjoy! ;-)

lundi 2 juillet 2012

Rôti de porc façon Porchetta





La vrai porchetta en Italie, c'est du cochon de lait farci avec de la chair à saucisse et des aromates, principalement ail et laurier. Cette version est directement inspirée de la variante proposée par Nigella Lawson dans son livre 'Forever Summer' (en attendant son futur 'Nigellissima' qui sera principalement consacré à la cuisine italienne). J'ai adapté la recette pour un rôti de porc (de bonne qualité, j'ai trouvé de l'Iberico au supermarché) et ajouté de la sauge fraîche à la farce. Le résultat est succulent, avec le jus caramélisé et l'extérieur croustillant du gras de porc.


Ingrédients:

Un rôti de porc (400g d'Iberico pour moi)
3 cuill à soupe d'huile d'olive
4 gousses d'ail
2 oignons
2 cuill à soupe de graines de fenouil
2 brins de romarin frais
4 feuilles de laurier
10 feuilles de sauge fraîche
1 cuill à café de clous de girofle en poudre
1 cuill à café de sel
10 grains de poivre noir

Préparation:

La veille, faites revenir l'oignon dans 2 cuill à soupe d'huile pendant quelques minutes jusqu'à ce qu'il soit tendre. Ajoutez alors la moitié des herbes et épices: ail haché, graines de fenouil, clous de girofle, sauge, romarin et laurier (finement hachées également). Ajoutez le sel et les grains de poivre grossièrement écrasés, et laissez revenir encore 2 minutes. Enlevez du feu et laissez refroidir...




Coupez le rôti dans la longueur, pour l'ouvrir comme un roulé. Garnissez avec le mélange d'oignons et d'épices, refermez le rôti et ficelez-le.


Pilez au mortier la seconde moitié des herbes et épices avec une cuillère à soupe d'huile. Badigeonnez l'extérieur du rôti avec cette marinade. Placez dans un plat à rôtir (plat en terre du Portugal pour moi) couvrez d'un autre plat, et laissez à température ambiante (au frigo seulement s'il fait très chaud) au moins une nuit.


Le jour même, allumez le four à 150°C (th2) et enfournez pour 3 heures environ, en couvrant si le rôti noircit trop.
Sortez du four et laissez refroidir pendant 20 minutes à couvert.



Coupez en tranches, et servez avec du pain croustillant et des légumes verts ou en garniture d'un délicieux sandwich.

Bon appétit!
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...