jeudi 4 juillet 2013

Cheesecake aux amélanches



Les cheesecakes, j'adore. Mais je n'en fais que lorsqu'on reçoit des gens, car pour nous deux un cheesecake entier, ça fait beaucoup: c'est très riche ces petites choses-là. C'est pour ça que je me suis offert un mini-moule à cheesecake, idéal pour se faire plaisir sans trop culpabiliser. En plus ça permet la cuisson au bain-marie, idéal pour un cheesecake.



Cette fois j'ai agrémenté mon mini-cheesecake avec des amélanches, les baies d'un arbuste (Amelanchier canadensis) peu connu et qui a pourtant beaucoup de qualités. Originaire du Canada (les amélanches séchées faisaient parti de l'alimentation de plusieurs tribus amérindiennes, on les appelle également saskatoon au Québec), cet arbuste de taille modérée propose de délicates fleurs blanches au printemps, des baies roses délicieusement sucrées en été et un feuillage tournant au rouge à l'automne: comme moi, faites-lui une place dans votre jardin (le mien à 5 ans et vient des pépinières d'Enghien).



Ingrédients (pour un mini-cheesecake - pour un grand, multipliez les quantités par 3 ou 4)

80g de biscuits type sablé (sprits à la noix de coco pour moi)
1 cuill à soupe de beurre ramolli
50g d'amélanches (ou d'autres baies: myrtilles, groseilles...)
1 cuill à café de maïzena
100g de sucre
1 paquet de 200g de philadelphia
2 cuill à soupe de crème épaisse
1 oeuf
1 cuill à soupe de farine
1 cuill à café d'extrait de vanille




Préparation:

Réduisez les biscuits en poudre à la main, et malaxez avec le sucre. Chemisez le fond de votre moule à cheesecake (moule à manqué qui s'ouvre sur le côté), et placez-y les biscuits émiettés. Égalisez avec le dos d'une cuillère, puis placez au frigo pour laisser durcir.

Mettez les amélanches avec 2 cuill à soupe de sucre dans une petite casserole. Ajoutez la maïzena diluée dans une cuill à soupe d'eau, puis faites chauffer à feu doux jusqu'à ce que le sucre soit dissout. Augmentez un peu et laissez éclater les fruits pendant 1-2 minutes. Coupez le feu et laissez refroidir.

Avec un batteur électrique, fouettez le philadelphia (qui doit être à température ambiante) jusqu'à ce qu'il soit crémeux, puis ajoutez l'oeuf, la crème épaisse, la vanille, le reste de sucre et la farine et continuez à fouettez jusqu'à ce que le mélange soit bien aéré.



Versez la moitié du mélange sur le fond sablé du cheesecake. Ajoutez la moitié des amélanches au sirop, puis le reste de mélange crémeux. Parsemez enfin les amélanches restantes et le sirop épais. Faites quelques spirales avec le bout d'une cuillère.

Pour la cuisson au bain-marie (facultatif): enroulez le moule de papier aluminium et posez dans un plat assez grand que vous remplissez d'eau bouillante dans le four.

Enfournez à th6 pour 10 minutes puis baissez le thermostat à 1/4 et laissez cuire 30 minutes. Éteindre le four et laissez refroidir dans le four avant de transférer pour quelques heures minimum au frigo. 

Servez froid.

Bon appétit!




12 commentaires :

  1. Première fois que j'entends parler de ce fruit et d'une cuisson du cheesecake au bain-marie, 2 bonnes raisons de bien commencer ma journée!
    Gracias et besooos

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La cuisson au bain-marie, ça fait des années que je pratique: un truc de Nigella dans ses premiers bouquins ;-) Pour les amélanches, je suis toujours étonné que ce ne soit pas plus connu. Ok, ce n'est pas un arbuste à haut rendement, mais les fruits sont très bons! ;-)

      Supprimer
  2. Il est bien beau ton cheesecake... quant aux amélanches, elles m'étaient inconnues jusqu'à aujourd'hui...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci, et ravi de faire connaître ce petit fruit discret qui mérite d'être mis en lumière...

      Supprimer
  3. Ben moi je me la pète, oui m'sieu dame, je connais les amélanches ... depuis hier soir ;-) Hihihiiii
    Superbe ton cheesecake, j'adore la saison des petites baies fruitées et légèrement acide, je croque !!

    RépondreSupprimer
  4. Eh bien moi qui en ai reçu un à la journée de l'arbre...il y a 5ans...
    Il est actuellement en train de faire rougir ses petites baies!
    J'ai toujours pensé que ce n'était que pour les oiseaux...
    Si j'en fais sécher, cela se manger ensuite ainsi? nature?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu les fais sécher tu peux les manger nature ou les utiliser en cuisine comme des raisins secs (dans un cake, dans des muffins, etc) ;-)

      Supprimer
  5. Ca a un goût de quoi, Sylvain? Je suis vraiment curieuse...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut que je pense à en prendre ce soir pour vous faire goûter ;-)

      Supprimer
  6. Les amélanches , je ne connais pas , mais le cheesecake est superbe!

    RépondreSupprimer
  7. Génial ;-) Tu m'as fait découvrir les amélanches, je ne connaissais pas du tout... maintenant il faut que je goutte ;-) Merci pour cette belle préparation

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et oui, les amélanches sont peu connues, je ne crois pas que ça se vende! Par contre on en trouve le long de la RTBF sur le bvd Reyers par exemple (les miennes viennent de mon jardin), où elles font les délices des merles et des pigeons ;-)

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...