vendredi 27 septembre 2013

Boulettes de boeuf au riz en sauce à l'oeuf et au citron (Yiouvarlakia)


J'avais déjà proposé ici une recette de boulettes de viande dans lesquelles du riz est ajout, il s'agissait d'une recette perse.Cette fois il s'agit d'une recette grecque très simple et plutôt légère: les boulettes ne sont pas frites ou rissolées, mais juste bouillies dans un bouillon de poule. Juste avant le service on prépare l'avgolemono: le mélange de jus de citon et d'oeuf qu'on retrouve dans de nombreuses recettes grecques. Le résultat est très fin, légèrement acidulé: je les ai servi avec du chou romanesco cuit à la vapeur pour un repas léger! ;-)




Ingrédients:

Pour les boulettes:
500g de boeuf haché
100g de riz (basmati pour moi)
1 oignon haché ou rapé
1 gousse d'ail hachée
1 beau bouquet de persil haché
1 oeuf
sel, poivre

Pour la sauce:
1,5 l de bouillon de poule
le jus d'un beau citron
1 oeuf


Préparation:

Mélangez tous les ingrédients pour les boulettes à la main, et façonnez en petites boulettes de la taille d'une noix environ. Réservez.

Faites chauffer le bouillon de poule. Quand il bout, ajoutez les boulettes et laissez cuire 35 minutes environ à feu doux. Au bout de temps, préparez l'avgolemono: battez l'oeuf dans un cul-de-poule, et ajoutez le jus de citron. En continuant à battre vigoureusement, ajoutez une louche du bouillon des boulettes, puis une deuxième. Transférez le tout dans la casserole avec les boulettes. Mélangez en inclinant la casserole et servez sans attendre.

Bon appétit!




mardi 24 septembre 2013

Jambon rôti au bitter



 Je suis assez fier de mon bitter maison (recette ici) et j'ai déjà envie d'en préparer une variante, mais pour cela je devrais d'abord finir celui que j'ai préparé, et du coup je me suis demandé quelle autre utilisation je pouvais lui trouver outre celle de ponctuer mes cocktails. Et pourquoi pas en cuisine? C'est de là qu'est née cette recette: j'avais du jambon (gammon) irlandais reçu en cadeau par un producteur de la région de Tipperary: Crowe's farm, dont les porcs gambadent en liberté dans cette belle région d'Irlande. La base parfaite pour un jambon rôti comme je les aime: bien confit, avec une croûte craquante et un goût doux-amer savoureux: une 'bittersweet symphonie' en somme! ;-)



Ingrédients:

1 gammon (jambon anglais à cuire)
3 cuill à soupe de miel
1 cuill à soupe de bitter (angostura ou bitter maison)
1 cuill à café de piment en poudre
1/2 cuill à café de fenugrec en poudre
1 cuill à café de coriandre en poudre
1 cuill à café de sel


Préparation:

Faites tremper le gammon pendant la nuit (ou au moins quelques heures) dans un grand volume d'eau. Le lendemain, rincez le, puis posez le dans une grande cocotte. Recouvrez d'eau, amenez à ébullition (en écumant si besoin), puis baissez le feu et laissez mijoter tranquillement pendant 1h.
Pendant ce temps préparez le glaçage: mixez tous les ingrédients pour obtenir une crème homogène. Réservez.


Quand le gammon est cuit, retirez le de son bouillon et laissez refroidir 15 minutes.

Une fois refroidi, enlevez la couenne au couteau tout en gardant le maximum de gras sur le jambon. Entaillez le gras par des lignes parallèle puis en diagonale pour former des losanges. (vous pouvez enfoncez un clou de girofle dans le coeur de chaque losange si vous voulez). Versez le glaçage sur le jambon, en utilisant un pinceau pour bien le répartir. Formez une tente avec du papier alu pour protéger le jambon et enfournez pour 1h à th6-7. Retirez alors le tente en aluminium et laissez caraméliser le jambon pendant encore 10 minutes environ. Les restes sont aussi délicieux froids, en sandwich par exemple.

Bon appétit!







jeudi 19 septembre 2013

Poivrons farcis au pécorino, anchois, raisins et pignons, brioche salée au parmesan et pique-nique blogueurs 'fromages italiens'



Une variante pour notre repas habituel à 4 blogueurs: ce mois-ci nous avons décidé de nous intégrer au pique-nique organisé pour réclamer plus de places aux piétons et cyclistes en ville (mouvement PicNic The Street).

Chance pour ce pique-nique qui a eu lieu mi-septembre: la météo fut clémente et l'ambiance par conséquent très agréable. Le thème du repas avait été choisi par Marion 'Fromages italiens': un thème séduisant que nous avons chacun adapté pour que notre préparation soit transportable en pique-nique. Je devais m'occuper du plat, et j'ai cherché l'inspiration chez mon amie Silvia, toujours une très bonne source pour la cuisine italienne.

J'y ai pioché cette chouette recette de poivrons farcis comme dans le sud de l'Italie, avec un mélange sucré salé savoureux et une bonne dose de Pecorino. Délicieux chaud, mais aussi très bon à température ambiante le lendemain: parfait pour un pique-nique, donc!

En apéro, Fanny nous a surpris avec son Parmesantini: un cocktail à base de vodka infusée au parmesan grillé et de jus de pomme (délicieux!) et des sablés au parmesan.


Apolina pour l'entrée nous a régalé d'un pain tout chaud sorti du four, farci à la ricotta, au romarin, aux tomates séchées et aux piments jalapenos.



Pour accompagner mes poivrons farcis, j'ai aussi préparé une crescia de Pâques: brioche salée au parmesan et au pecorino (recette également piochée chez Silvia).



Enfin le dessert de Marion nous apporta une touche bienvenue de légèreté avec une mousse de mangue au parmesan et gelée de mûre: un accord FoodPairing original et séduisant!



Le thème de notre prochain repas nous fera voyager dans le temps, puisque j'ai choisi le thème 'Renaissance' ;-)


mardi 17 septembre 2013

Khoresh iranien aux baies d'épine-vinette (Khoresh-e Zereshk)


S'il y a bien un investissement que je ne regrette pas cette année, c'est bien le fabuleux livre de Najmieh Batmanglij 'Food of life: Ancient Persan and modern iranian cooking and ceremonies' : c'est simple toutes les recettes (et il y en a beaucoup) donnent envie d'être testées, notamment toutes celles du chapitre des khoresh, ces ragoûts perses combinant viandes et fruits de saison.

Ici ce ne sont pas vraiment des fruits de saison, puisque les baies d'épine-vinette se vendent généralement séchées (en épiceries moyen-orientales): choisissez les d'un beau rouge, signe qu'elles ne sont pas trop vieilles et oxydées. Elles ont un goût aigrelet qui se marie très bien en sucré salé: si vous n'en trouvez pas, vous pouvez essayer de remplacer par des canneberges séchées non sucrées.




Ingrédients:

600g de blancs de poulet
3 oignons de taille moyenne
2 cuill à soupe d'huile
1/4 cuill à café de curcuma
1/2 cuill à café de poivre noir du moulin
1/2 cuill à café de cannelle
1 cuill à café de graines de cardamome en poudre
1 cuill à café de sel
1 pincée de safran broyé avec du sucre et dilué à l'eau de rose

Garniture:
1 poignée d'amandes effilées
1 poignées de pistaches effilées
2 cuill à soupe d'huile

Sauce aux baies d'épine-vinettes:
1 tasse (250ml) de baies d'épine-vinette séchées (zereshk), lavées et égouttées
2 cuill à soupe d'huile
3 cuill à soupe de mélasse de raisin ou de cassonade brune
1 pincée de safran broyé avec du scure et dilué à l'eau de rose
2 cuill à soupe de jus de citron vert




Préparation:

Dans une grande cocotte, faites revenir oignon coupé en fines tranches et poulet coupé en cubes dans l'huile jusqu'à ce qu'ils colorent. Ajoutez alors les épices et l'eau de rose safranée, faites revenir une minute puis ajoutez 400ml d'eau environ. Amenez à ébullition, couvrez et laissez mijoter 30 minutes à feu doux.

Pendant ce temps faites revenir les amandes et pistaches dans l'huile pendant quelques secondes puis réservez. Dans la même casserole, faites chauffez ensemble tous les ingrédients pour la sauce aux baies d'épine-vinette pendant quelques minutes sur feu moyen, en prenant soin que les baies ne brûlent pas. 

Au moment de servir, ajoutez la sauce aux baies sur le khoresh de poulet, et garnissez avec les amandes et les pistaches. Servez bien chaud avec un riz chelo.

Bon appétit!



vendredi 13 septembre 2013

Pain sucré iranien au gingembre (nan-e qandi)




Un pain non levé, donc très rapide à préparer. Sucré par du miel et de la cassonade, épicé par du gingembre frais, de la cardamome et de la cannelle, c'est un très joli pain pour accompagner un repas iranien, ou pour emmener en pique-nique, façon pain d'épices. Parfait aussi avec du panir iranien (recette ici) et un beau bouquet d'herbes fraîches.

Ingrédients:

300g de farine
180ml d'eau (à ajuster)
50ml d'huile végétale
2 cuill à soupe de miel
100g de cassonade
5cm de gingembre frais réduit en purée
1 cuill à café de bicarbonate de sodium
0,5 cuill à café de sel
0,5 cuill à café de cannelle en poudre
1 cuill à café de graines de cardamome moulues

1 jaune d'oeuf pour le glaçage
graines de sésame


Préparation:

Mélangez ensemble: eau, miel, huile, cassonade. Dans un grand bol, mélangez farine, cardamome, bicarbonate et cannelle. Ajoutez y le mélange liquide et mélangez jusqu'à ce que l'ensemble commence à former une pâte.

Pétrissez en une pâte qui ne colle pas aux doigts (ajoutez de la farine si besoin). Séparez en 4 parties égales et roulez chaque boule de pâte en un pain plat ovale et fin. Dorez avec le jaune mélangé à un peu d'eau, faites des traits dans la longueur avec une fourchette, puis parsemez de graines de sésame avant d'enfourner pour 20 minutes à 200°C environ. Sortez le pain du four et répétez avec les pains restants. Laissez refroidir avant de déguster.


Bon appétit!

mardi 10 septembre 2013

Fromage iranien au thym (panir)




Ce fromage iranien se prépare de façon assez similaire au panir indien, pour ceux qui connaissent, mais il est salé et parfumé et se consomme avec du pain et des herbes fraîches. Du yaourt est ajouté au lait entier pour un résultat plus crémeux. Traditionnellement on peut le parfumer au thym frais comme ici, ou encore à la menthe fraîche, aux graines de cumin ou de nigelle, mais rien ne vous empêche d'ajouter herbes ou épices de votre choix.
Une bonne idée à emporter en pique-nique par exemple! Le fromage peut-être préparé quelques jours en avance et conservé dans son petit lait au frais.



Ingrédients:

2 litres de lait entier
250ml de yaourt entier
120ml de jus de citron vert (ou 2 cuill à café d'acide citrique dilué dans un petit verre d'eau)
1 cuill à soupe de sel de mer
2 cuill à soupe de feuilles de thym frais (ou de menthe)
 ou 2 cuill à café de graines de nigelle (ou de cumin)


Préparation:

Amenez le lait à ébullition dans une grande casserole en remuant de temps à autre. Pendant ce temps diluez le sel dans le jus de citron. Au moment de l'ébullition, baissez le feu, donnez quelques tours à la cuillère en bois et versez le jus de citron salé dans le tourbillon ainsi créé. Ajoutez le yaourt (gardez une cuill à soupe de yaourt de côté), remuez et gardez sur feu doux pendant 2 minutes jusqu'à ce que le lait soit bien caillé. Coupez le feu, couvrez et laissez reposer 15 minutes.



Ajoutez alors les feuilles de thym (ou autre garniture de votre choix), mélangez et versez dans une étamine au dessus d'un égouttoir (avec un récipient dessous pour récupérer le petit lait). Laissez égoutter quelques minutes puis tordez l'étamine et pressez légèrement le fromage. Posez un poids dessus (j'utilise une petite assiette sur laquelle je pose un saladier rempli d'eau) et laissez pendant 2 heures environ (je le fais à température ambiante dans ma cuisine).

Le fromage est maintenant prêt. Si vous voulez le conservez plusieurs jours, mélangez une partie du petit lait avec la cuill à soupe de yaourt restant et un peu de sel, et versez ce mélange sur le fromage dans un récipient non métallique.

Égouttez le fromage et servez à l'iranienne, avec du pain et des herbes fraîches, ou simplement pour le petit déjeuner.

 Bon appétit! 

vendredi 6 septembre 2013

Dumplings hongrois farcis aux prunes et aux noix (szilvás gombóc)


Une recette hongroise rustique et délicieuse, à préparer par un après-midi d'automne maussade: de quoi se réconforter quand le temps n'est pas au beau fixe. La pâte, à base de pommes de terre, est très simple à préparer et vraiment délicieuse: elle a l'avantage de ne pas durcir en cuisant: ces bouchées sont donc très tendres et juteuses, un régal exotique à découvrir! Ces dumplings peuvent être dégustés pour le goûter, comme plat ou en accompagnement d'un repas hongrois par exemple.

J'ai découvert cette recette dans un livre que j'ai dégotté pour deux euros dans une librairie d'occasion: 'Treasure Trove of Hungarian Cookery' de Mariska Viz, un livre de 1963!


Ingrédients:

500g de pommes de terre farineuses cuites et réduites en purée
1 cuill à soupe de beurre ramolli
1 oeuf
250g de farine
100g de noix réduites grossièrement en poudre
1/2 cuill à café de cannelle en poudre
75g de cassonade
200g de prunes pas trop grosses (Reine-claudes pour moi)




 Préparation:

Pour préparer la pâte, mélanger à la cuillère la purée de pomme de terre avec l'oeuf, la farine et le beurre. Vous devez obtenir une pâte souple. 
Farinez bien votre plan de travail et étalez la pâte jusqu'à une épaisseur de moins d'1 cm. Coupez en carrés de 10cm de côté. Placez au centre de chaque carré une prune dénoyautée, garnie d'un peu de mélange cassonade/noix hachées/cannelle. Relevez les bords des carrés autour de la prune, et façonnez une boulette avec vos mains farinées. Continuez avec les autres boulettes.

Faites chauffer une grande quantité d'eau légèrement salée dans une grande casserole. Plongez-y les boulettes dans l'eau bouillante. Quand les boulettes remontent à la surface, récupérez les avec une écumoire et roulez les dans le reste de mélange noix/cassonade. 

Servez bien chaud!

Bon appétit!

 

mardi 3 septembre 2013

Soutzoukakia: petites saucisses de boeuf comme à Smyrne


Les boulettes, c'est presque toujours bon, et cette succulente recette grecque ne déroge pas à la règle. Du boeuf, du cumin, des tomates, du vin rouge: bref tout plein de bonnes choses pour un résultat à la hauteur, parfait pour un repas familial. On peut les préparer en avance et les passer au four au moment de l'apéro, et hop, ces petites saucisses seront prêtes au moment de passer à table, avec des pâtes ou du riz par exemple.


Ingrédients:

Sauce:
1 oignon
2 cuill à soupe d'huile d'olive
1 gousse d'ail émincée
60ml de vin rouge
1 boîte de cubes de tomates pelées
1 cuill à café de sucre
sel, poivre
1 pincée de piment en poudre

Soutzoukakia:

500g de boeuf haché
1 gousse d'ail émincée
2 cuill à café de cumin en poudre
1/4 cuill à café de piment de la Jamaïque en poudre
1/4 cuill à café de noix de muscade rapée
1 pincée de cannelle en poudre
1 cuill à café de paprika
1 oeuf
2 cuill à soupe de vin rouge
2 cuill à soupe de chapelure
sel, poivre


Préparation:

Pour la sauce, faites revenir l'oignon haché dans l'huile jusqu'à ce qu'il soit translucide. Réservez-en la moitié pour ajouter au boeuf. Dans la casserole, ajoutez l'ail au reste d'oignon, puis le vin rouge et enfin les tomates en cubes et leur jus. Faites mijoter et épaissir 10 à 15 minutes, puis ajoutez sel, poivre, sucre et piment. Réservez.

Dans un grand bol, mélangez tous les ingrédients pour les soutzoukakia à la main pour rendre le mélange bien homogène. Prenez des morceaux de haché de la taille d'une balle de golf et façonnez en petites saucisses pas trop allongées. Réservez au frais pour qu'elles durcissent.

Saupoudrez les de farine et faites les revenir dans un peu d'huile d'olive jusqu'à ce que les soutzoukakia soient dorées sous toutes les faces. Disposez les dans un plat en terre et versez dessus la sauce tomate. Enfournez pour 30 minutes à th4.

Bon appétit!




lundi 2 septembre 2013

Et si on cuisinait ensemble le 11 septembre: Atelier Foodpairing


Dites, vous êtes libres le soir du mercredi 11 septembre ?  Si oui et si vous avez la possibilité d’être à Bruxelles entre 19 et 23h, je vous propose de me rejoindre pour un atelier foodpairing. C’est un atelier que j’ai gagné grâce à ma recette de panna cottade yaourt, fraises au sirop de bière et noix confites avant l’été. C’est gratuit et j’ai envie de vous y inviter !





Il y aura moi (bien sûr), quelques autres blogueurs, quelques lecteurs du blog : 16 personnes en tout : on va cuisiner, découvrir les bases du foodpairing et passer une bonne soirée à l’AEG Cooking Club (40, rue de la Fusée, 1130, c'est près de l’OTAN).





Pour tenter de nous rejoindre, envoyez moi un petit mail à sylvain.coings@yahoo.com avec un message pour expliquer pourquoi vous avez envie de participer. Je choisirai parmi les réponses les plus sympa.

Dépêchez-vous, je dois envoyer la liste des invités très vite ! ;-)
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...