mercredi 12 février 2014

Ragoût de chèvre iranien aux pistaches (Koresh-e pesteh-ye)



Première fois que je cuisine de la chèvre. J'en avais déjà mangé à Mantongé (le quartier congolais de Bruxelles), mais je n'en avais jamais préparé. Et puis Apolina en a cuisiné à la mode de Pondichéry et ça m'a redonné envie, alors quand je suis passé devant la moutonnerie à Saint Josse et que j'y ai vu placardé 'nous avons de la chèvre', je n'ai pas hésité.

Pour la préparer, j'ai choisi une recette iranienne avec un ingrédient aussi royal que la viande de chèvre est humble: la pistache. Ce khoresh est délicieux et riche en goût. A mon palais le goût de la chèvre n'est pas très différent du mouton: une fois bien mijoté c'est délicieux et je n'hésiterai pas dans le futur à en servir à mes invités. Associé à la pistache et au safran, ça donne un plat délicieux qui ferait honneur à une table de fête.



Ingrédients:

400g de pistaches décortiquées
3 oignons
3 cuill à soupe d'huile d'olive
700g de chèvre (avec os) coupée en morceaux (de l'agneau à défaut)
2 cuill à café de sel
1/2 cuill à café de poivre moulu
1/2 cuill à café de curcuma en poudre
120ml de verjus (à défaut le jus d'un citron vert)
1 pincée de safran, pilée avec du sucre et diluée avec 4 cuill à soupe d'eau de rose
1 bouquet d'aneth



Préparation:

La veille, faites tremper les pistaches dans un grand volume. Laissez tremper pendant 24h en changeant l'eau deux fois.
 Faites revenir les oignons dans l'huile dans une grande cocotte. Ajoutez les morceaux de chèvre et laissez brunir. Saupoudrez le sel, le poivre et le curcuma.
Ajoutez alors environ 1 litre d'eau et laissez mijoter 2 heures environ à feu doux.

Pendant ce temps frottez les pistaches trempées entre vos mains pour en retirez la peau. Transférez les pistaches sans peau dans un nouveau bol et gardez les dans de l'eau claire.

Quand la chèvre a cuit 2 heures, ajoutez le jus de citron, l'eau de rose safranée  et les pistaches égouttées. Transférez à fou chaud (180°C) pour une heure environ, jusqu'à ce que la chèvre soit tendre.

Au moment de servir, ajoutez l'aneth hachée. Servez bien chaud avec  du riz blanc, du riz chelo à l'iranienne ou du pain lavash.

Bon appétit!



10 commentaires :

  1. Réponses
    1. Merci, c'était très bon en effet! ;-)

      Supprimer
  2. ça me semble etre succulent, miammm

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est original à présenter à des amis en plus!

      Supprimer
  3. Belle découverte !Je connais la viande de chevreau que je trouve plus savoureuse et moins grasse que le mouton... Superbe association avec le pistache !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai beaucoup aimé les pistaches cuisinées de cette façon, l'association avec le chevreau et l'aneth fait assez printanière en fait! ;-)

      Supprimer
  4. bonsoir,
    cette recette je vais la faire, j'aime beaucoup votre site et j'ai déjà suivi quelques recettes, toujours de très bonnes idées, des associations de goût très agréables . Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, c'est tès gentil, j'epère que ça vous plaira! ;-)

      Supprimer
  5. tu parles de chevreau (association avec l'aneth) et tu comptes 2 h de cuisson en casserole puis 1 h au four jusqu'à ce que la chèvre soit tendre! Oups. Par contre la recette me tente beaucoup comme toutes tes recettes

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'était pas le plus tendre des chevreaux, c'est vrai. Mais bon, c'est comme l'agneau: soit on le saisit à peine et on le déguste tendre et rosé, soit on le cuit longuement (le temps dépend de la qualité de la viande) et il devient fondant et se détache des os ;-)

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...