mercredi 9 avril 2014

Conserve lacto-fermentée d'ail des ours et d'orties



Le printemps est là, et les herbes au jardin aussi, à ma grande joie bien sûr! Quand je rencontre quelqu'un qui va avoir pour la première fois un espace pour jardiner, je conseille toujours de commencer par des herbes, des perpétuelles de préférence, ou bien des annuelles qui vont se ressemer et envahir tranquillement l'espace.



C'est ainsi qu'année après année, notre petit jardin bruxellois est envahi par l'ail des ours, la roquette, les orties: autant d'herbes que j'adore travailler en cuisine. Pour ce début de printemps la roquette pointe seulement le bout de son nez, mais par contre l'ail des ours et les jeunes orties sont déjà bien présentes. Plutôt qu'un très classique pesto, j'ai choisi de les utiliser pour faire une conserve lacto-fermentée, en y ajoutant simplement de l'eau salée et quelques autres herbes qui ont cette année survécu à l'hiver très doux: sauge, origan, fleurs de chou, ainsi que quelques feuilles de pissenlit et de sa cousine velue, la porcelle. Une recette avec laquelle je participe au concours 'la cuisine sauvage' du site Recettes.de

Une fois le mélange fermenté, nous l'avons dégusté la première fois sur une tartine, mélangé avec le fromage de chèvre produit par Debbie de Gings Artisan Goats cheese, que j'avais reçu lors de la première édition du #Bxlff 'Brussels Food Friends' une rencontre très sympathique entre blogueurs bruxellois de tous horizons (la liste des participants ici).



Ingrédients (pour un pot):

100g d'herbes nettoyées et sans les tiges:

Feuilles d'ail des ours
Jeunes pousses d'orties
herbes sauvages ou du jardin en mélange (sauge, origan, pissenlit, porcelle)

1 cuill à soupe de gros sel marin
1 bol d'eau



Préparation:

Mettez le sel dans le bol d'eau et laissez dissoudre. Pendant ce temps, lavez soigneusement les herbes, puis hachez les grossièrement (sans les sécher). Mettez les herbes hachées dans un pot en tassant bien puis versez dessus l'eau salée.

Pour évitez que des herbes ne restent en surface et ne moisissent, j'ai utilisé une petite coupelle que j'ai placé dessus, sinon vous pouvez agiter le pot régulièrement. Laissez fermenter pendant quelques jours à température ambiante en ouvrant le pot tous les jours pour libérer les gaz (10 jours de fermentation pour moi). Quand vous estimez que la fermentation est à votre goût, vous pouvez passer le pot au frigo pour éviter qu'elle n'avance trop. Votre conserve est alors prête à consommer: délicieux sur une tartine de fromage blanc par exemple!


Bon appétit!



6 commentaires :

  1. Coucou, ces conserves lacto-fermentées me tentent follement mais malheureusement nous sommes sans sel. Merci pour cette participation crusinesque ! Et bonne chance à toi <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, effectivement, pour un régime sans sel, c'est pas top, je l'avoue ;-) merci pour le message en tout cas!

      Supprimer
    2. Comme d'hab une très chouette recette en effet! Je connaissais le processus mais je n'ai jamais tenté avec des herbes. A essayer!

      Supprimer
  2. Là tu as retrouvé la choucroute dans le sens premier du terme sauer-kraut, herbes fermentées !
    Je l'avais fait avec la roquette seule, en pesto c'était pas mal. Pas encore essayé avec un mélange.

    RépondreSupprimer
  3. Une fois la fermentation satisfaisante et que l'on a placé le pot au frigo, combien de temps avons nous pour la manger ? est-il possible de la conserver et si oui, comment ? Merci.... !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Fabienne. Au frigo, ça devrait tenir 2-3 semaines je pense si toutes les feuilles sont bien recouvertes de saumure, mais chez nous comme je n'en avais fait qu'une petite quantité c'est parti très vite! :-D

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...