vendredi 16 janvier 2015

Ail mariné au vinaigre à l'iranienne (seer torshi)



Je suis généralement quelqu'un de patient, et j'aime les recettes qui prennent du temps, surtout si comme celle-ci il n'y a vraiment rien à faire à partir du moment où on a lancé les préparatifs, à part attendre, encore et encore.

Ici, une fois l'ail placé à mariner (et vous le verrez, c'est vraiment très simple) le mieux c'est de mettre le bocal tout au fond d'un placard où vous allez l'oublier, pendant au moins 7 semaines, voire 7 mois (c'est conseillé), mais ça peut être beaucoup plus. En Iran les meilleurs 'seer torshi' (comme on appelle ces conserves d'ail) sont consommés après ... 7 ans!
J'ai préparé celui que j'ai pris en photo il y a environ 2 ans: il sera sûrement encore meilleur dans 5 ans, mais il est déjà délicieux maintenant: les gousses d'ail restent croquantes, mais ont un goût très doux: sucré, légèrement vinaigré, fruité: pesque comme une version croquante de l'ail noir japonais. A servir en condiment avec vos plats iraniens, ou comme vous le feriez avec des cornichons.




Ingrédients:

2 têtes d'ail de bonne qualité
2 cuill à soupe de baies d'épine-vinette ou de raisins secs
500ml de vinaigre de malt ou autre vinaigre doux (vinaigre de dattes pour moi)
1 cuill à soupe de mélasse de raisin (ou de cassonade)
2 cuill à soupe de gros sel de mer




Préparation:

Tremper les baies d'épine-vinette ou les raisins secs dans de l'eau tiède pendant 20 minutes, égouttez. Ouvrez légèrement les têtes d'ail et farcissez les avec les baies d'épine-vinette. Mélangez dans un bol le vinaigre avec la mélasse et le sel.

Remplissez un bocal avec les têtes d'ail et versez dessus le vinaigre sucré et salé. Fermez hermétiquement et oubliez dans un endroit frais et sombre pendant minimum 7 semaines, ou encore mieux 7 mois, voire 7 ans si vous êtes vraiment patients! ;-)


Bon appétit!


6 commentaires :

  1. Très tentant! Pour les pickles, ils maturent très bien... Tu gardes une tête au moins pour goûter dans 5 ans?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut que j'en refasse cette année avec de l'ail nouveau, parceque là je n'avais fait qu'un mini-bocal (une tête et demi en tout) et ça part très vite! ;-)

      Supprimer
  2. Magnifique. J'en fais une version très simple, avec du vinaigre de cidre et du sel, et c'est déjà incroyablement délicieux et addictif. J'ai réussi à attendre un an avant d'ouvrir mon minuscule bocal-test (qui a duré une demi-seconde). En 2014 j'ai préparé pas mal de bocaux, comme ça je peux commencer à en manger bientôt et avec un peu de chance, en en faisant chaque année, j'en aurai toujours sous la main, et du bon !
    Avec l'épine-vinette ça doit être excellent, j'essaierai lorsqu'il y aura de l'ail nouveau. Je suis fan !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahah, je ne suis donc pas seul à être à la fois patient et impatient en cuisine: l'attente est longue mais elle en vaut la peine ;-)
      Pareil, je vais attendre le printemps pour faire de nouveaux bocaux.

      Supprimer
  3. Bon, quel dommage qu'il faille attendre si longtemps , j'en aurais bien goûté un peu là maintenant . Donc il va falloir que je m'arme de patience .
    j'adore déjà l'ail confit au four ( après juste 1h de cuisson :-)) alors cette extraordinaire recette me fait de l’œil !
    merci pour le choix toujours incroyable de tes recettes

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'adore aussi l'ail confit au four (ou encore mieux, dans la cheminée chez mes parents): ici c'est vrai que ça demande un peu plus de patience ;-)

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...