vendredi 9 octobre 2015

Nahm Prik au poivre vert frais (Thaïlande)




Les nahm prik sont une famille de plats thaïlandais qu'on pourrait décrire comme un plat-condiment (expression de David Thompson, dont j'ai adapté ici une recette): une sorte de curry très concentré, dont une toute petite quantité suffit en accompagnement de riz blanc, de légumes (crus ou marinés) et parfois d'un peu de poisson grillé ou frit.

Un Nahm Prik est donc un concentré de goûts intenses, et celui-ci ne fait pas exception à la règle: le goût aromatique du poivre vert frais se mêle au piquant du piment, aux saveurs corsées de la pâte de crevettes, du poisson séché. Le tout est enrobé par une belle quantité de saindoux et équilibré par des fruits acides. J'ai trouvé le poivre vert frais lors de l'évènement 'Essence of Thaïland' qui a lieu tous les ans à Bruxelles, mais on trouve assez régulièrement chez Kam Yuen.




Pour le reste, j'ai utilisé au maximum des produits du jardin: mini-aubergine thaïe (la seule qu'on ait eu cette année!), tomates, tomatillos (cousins mexicains du physalis, délicieusement acides quand ils ne sont pas mûrs) et piments brésiliens Cumari do para: à vous de jouer selon ce que vous avez à disposition.





Ingrédients:

Pour la pâte de curry:
3 gousses d'ail pelées
3 cuill à soupe de grains de poivre vert frais
1 grosse pincée de sel
1 cuill à soupe de pâte de crevettes (en épicerie asiatique)
3 cuill à soupe de poisson séché (en épicerie asiatique) 
2 piments Cumari do Para émincés (ou piments oiseaux)
2 cuill à soupe fruits acides hachés (tomatillos, tomate verte, oseille, etc.)

100g de lardons non fumés
3 cuill à soupe de saindoux
3-4 tomatillos, tomates vertes ou mini-aubergines 
1 cuill à soupe de sucre de palme ou de cassonnade
2 cuill à soupe de sauce poisson
1 cuill à soupe d'eau de Tamarin
Jus d'un demi citron vert pressé





Préparation:

Dans un mortier, pilez les gousses d'ail pelées avec la pincée de sel, puis ajoutez 2 cuill à soupe de grains de poivre vert frais. Réduisez en purée, puis ajoutez le reste des ingrédients de la pâte. Pilez jusqu'à obtenir une pâte assez fine.

Dans une poêle, faites chauffer le saindoux et faites y frire les lardons à feu moyen jusqu'à ce qu'ils deviennent dorés et croustillants. Ajoutez alors la pâte de curry, faites la frire quelques minutes, puis les aubergines les tomates vertes ou les tomatillos, et le reste de poivre vert frais. Faites cuire quelques minutes et finissez en ajoutant eau de tamarin, sauce poisson, sucre de palme et jus de citron, en modifiant les quantités pour obtenir un goût harmonieux. Servez une à deux cuill à soupe de nahm prik avec un bol de riz, des morceaux de concombre par exemple, et régalez-vous.

Bon appétit!




6 commentaires :

  1. Une cuillère ou deux sur un bol de riz et voilà un repas rapide et délicieux :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est tout à fait ça, et puis l'avantage de la bonne quantité de saindoux, c'est que ça se conserve super bien ;-)

      Supprimer
  2. ça doit juste être terrible ce plat! j'aime ces saveurs c'est un fait, mais là je suis séduite!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et je suis convaincu que si tu goûtes tu iras au septième ciel: c'est vraiment une alchimie divine ce nahm prik! Je sens que je vais en proposer d'autres sur le blog tellement ça nous a séduit ;-)

      Supprimer
  3. tu nous fait voyager avec cette jolie recette ! j'aime beaucoup

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci! Voyager en restant dans sa cuisine, c'est le but (j'avoue je ne suis jamais allé en Thaïlande) ;-)

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...