jeudi 29 janvier 2015

Gâteau de clémentines parfumé au 5-épices (sans beurre, sans gluten)





Ce classique gâteau de clémentines, sans beurre ni gluten, piqué chez Nigella Lawson, est devenu un classique à la maison depuis de nombreuses années déjà, avec régulièrement des variations, comme cette version à la bergamote que je vous avais déjà proposé il y a deux ans.

Cette fois je lui ai donné une influence chinoise en y incorporant du 5-épices, ce mélange éminemment chinois composé d’anis étoilé, poivre du Sichuan, fenouil, cannelle et de clous de girofle. J'ai également mis un peu plus de poudre d'amandes, et comme j'en ai l'habitude, j'ai cuit les clémentines entières sous pression pour gagner du temps.

Le résultat est comme toujours, super savoureux, moelleux et délicatement épicé: à refaire!




Ingrédients:

400g de clémentines (biode préférence, sinon lavez les bien à l'eau chaude)
1 bâton de cannelle
1 demi-étoile de badiane
6 oeufs
2 cuill à café de mélange 5 épices chinois (mélange chinois composé d’anis étoilé, poivre du Sichuan, fenouil, cannelle et clous de girofle)
250g de sucre
300g d'amandes en poudre
1 cuill à café de levure chimique




Préparation:

Placez les clémentines dans le panier de votre cocotte-minute avec cannelle et badiane et faites cuire sous pression à la vapeur pendant 30 minutes environ (si vous n'avez pas de cocotte-minute, faites cuire 2h à l'eau). Laissez refroidir. Quand les clémentines sont suffisamment refroidies, coupez les en quatre et retirez les pépins et la partie fibreuse au centre (l'équivalent du trognon d'une pomme). Passez tout le reste (peau comprise) au mixeur.

Dans un grand bol, fouettez les oeufs entiers avec le sucre pour obtenir un mélange mousseux. Ajoutez-y la purée de clémentines, puis les amandes, le 5-épices et la levure chimique. Versez la pâte dans un moule à manqué beurré et enfournez pour une heure à 180°C
environ. Couvrez avec un papier alu en cours de cuisson si le gâteau colore trop. Vérifiez la cuisson avec un cure-dent et laissez refroidir dans le moule sur une grille.

Démoulez quand le gâteau est refroidi. Si vous voulez une version plus sucrée, nappez avec un glaçage de sucre glace et de jus de citron.
Ce gâteau est encore meilleur le lendemain.

Bon appétit! 




mardi 27 janvier 2015

Kimchi dirty Martini (Kimchitini) et dîner-concert de Saint Valentin avec Roby Lakatos



Je vais vous avouer quelque chose: je ne suis pas un grand romantique. Les fleurs, les chocolats en forme de coeur, la Saint Valentin: tout ça, ce n'est pas vraiment mon truc.
Généralement, si on est tous les deux disponibles le jour de la Saint Valentin (ce qui n'arrive pas tous les ans quand on vit avec un musicien), on se contente d'un petit repas amélioré, avec par exemple un cocktail qui ne manque pas de piquant comme celui-ci.

Allez au resto ce soir-là? Pour se retrouver coincés au milieu de couples qui n'ont plus grand chose à se dire? Avec un menu pensé pour Monsieur et Madame? (et on fait comment quand on est Mr et Mr?). Bref, non merci!

Sauf que. Sauf que cette année, ce sera différent. Et si, justement, pour ne pas mourir idiot, on tentait la totale romantique: roses rouges, chocolat, dîner chic? L'idée nous est tombée dessus par hasard, en recevant le communiqué de presse du dîner concert organisé par Hulencourt Art Project à l'hôtel Thon Bristol Stéphanie (et ses magnifiques fauteuils fluos).

J'essaie de me souvenir, mais je crois que je n'ai même jamais assisté à un dîner concert de ma vie? Et vous?

Côté diner, on nous promet du classique chic:

Cappuccino de panais, écume à la trompette de la mortet chausson de scampis et pétoncles à la niçoise
************
Filet de dorade rôti au thym, duchesse à la truffe, tombée de jeunes épinards
***********
Cube à la mousse de chocolat Equateeur 70 % et framboises


Roby Lakatos Foto: Festival Ljubljana



Mais c'est aussi et surtout le concert qui aiguise notre curiosité et notre appétit, puisque c'est le violoniste virtuose tzigane Roby Lakatos qui sera à la manoeuvre, accompagné de son ensemble et d'une jeune virtuose coréenne: Sunok Lee. Du violon tzigane virtuose, on ne fait pas beaucoup plus romantique que ça je crois? ;-) Le programme s'intitule 'Passion' (what else?, c'est aussi le nom de son dernier album) et mêlera musique tzigane, jazz, classique et populaire.

Petit extrait du talent du maître (car c'est vraiment un maître, qui se produit partout dans le monde) : 



En résumé: un chic hôtel de l'avenue Louise, un repas raffiné et un concert autour d'un virtuose tzigane reconnu internationalement, ça mérite bien de changer ses habitudes, non? Une soirée ultra-romantique à 80 euros par personne (mais avec des réductions selon l'âge).

Bon, sinon pour en revenir à mon cocktail, lui aussi romantique et piquant, je l'ai préparé à partir de mon kimchi maison et il sera parfait pour un tête à tête:


Ingrédients (par personne):

40ml de gin
20 ml de vermouth blanc doux
1 trait de bitter
0,5 cuill à café de jus de kimchi
1 petit morceau de kimchi

kimchi maison

Préparation:

Rafraîchissez vos verres à Martini. Mettez tous les ingrédients (sauf le morceau de kimchi) dans un verre mélangeur avec des glaçons. Mélangez à la cuillère puis filtrez dans le verre rafraîchi. Garnissez d'un morceau de kimchi.

Santé!

vendredi 23 janvier 2015

Civet de marcassin confit aux piments 'Junglee maas'




Je ne suis généralement pas un grand amateur de gibier, je trouve souvent leur goût trop fort et leur préparation classique en sauce à base de vin me séduit rarement.
Quand j'ai vu cette recette indienne simplissime chez Apolina (la recette et les explication sont ici), je me suis tout de suite dit que ça pourrait être parfait. Avec 4 ingrédients seulement, la combinaison est séduisante: la saveur forte du gibier  est équilibrée par la chaleur des piments et la belle quantité de ghee vient arrondir le tout.

Je n'ai pas été déçu: cette recette 'retour de chasse' est tout simplement délicieuse: en mangeant ce civet de marcassin piquant avec du riz basmati, je me suis imaginé participant à une partie de chasse avec un maharaja: la légende veut que ce soit le maharaja de Salwar (Rajasthan) qui ait inventé cette recette. Le gibier ainsi confit dans le ghee peut se conserver plusieurs jours sans problème: bien pratique quand les parties de chasse duraient des jours!
Comme le dit Apolina dans son billet, ce civet est encore meilleur le lendemain, je vous propose donc la recette en deux jours.




Ingrédients (pour deux à trois personnes):

500g de civet de marcassin, en gros cubes
8 piments secs (plus ou moins forts selon votre goût)
4 cuill à soupe de ghee
1 cuill à café de sel




Préparation:

La veille, faites chauffer le ghee dans une petite cocotte (un pot en terre allant sur le feu pour moi). Séchez les morceaux de civet à l'aide d'un essuie-tout et ajoutez les au ghee bien chaud. Faites revenir quelques minutes, jusqu'à ce que toute la viande soit colorée. Ajoutez alors les piments secs entiers, le sel et un verre d'eau. Laissez mijoter environ 2 heures. Laissez refroidir.

Le lendemain, réchauffez doucement et laissez mijoter encore une heure.
Servez bien chaud accompagné de riz blanc ou de pain.

Bon appétit!

mardi 20 janvier 2015

Chou-fleur rôti entier au four (ail, poivre, sel fumé et gingembre)





Vous n'aimez pas le chou-fleur? Ou vous connaissez quelqu'un qui n'aime pas le chou-fleur? Vous êtes membre à une AMAP/GASAP, vous recevez chaque semaine en hiver un chou-fleur dans votre panier et vous avez épuisé vos recettes classiques? Cette recette est faite pour vous!







D'abord elle est super simple: 5 minutes de boulot seulement!
Ensuite elle est super délicieuse: si comme moi vous craquez pour l'association ail, beurre et poivre noir, vous n'allez pas être déçu! J'y ai ajouté du gingembre pour renforcer le piquant de l'ail, et du sel fumé pour lui donner un petit goût de barbecue hivernal, et le résultat est tout simplement topissime.
Je cuis le chou-fleur d'abord couvert de papier sulfurisé, qui n'est retiré qu'en fin de cuisson pour lui permettre de joliment dorer. Il est préférable de choisir un chou-fleur pas trop gros (le mien faisait un petit kilo une fois débarassé de ses feuilles) pour obtenir une cuisson homogène.




Ingrédients:

1 petit chou-fleur (moins d'un kilo une fois nettoyé)
2 cuill. à soupe de beurre ramolli
4 gousses d'ail, pressées
3cm de gingembre, rapé
1,5 cuill. à café de poivre noir du moulin (moulu pas trop fin)
1,5 cuill. à café de sel fumé




Préparation:

Enlevez les feuilles du chou-fleur et coupez-en le pied pour qu'il puisse tenir posé à plat. Faites une croix en profondeur dans le pied du chou-fleur (pour en faciliter la cuisson).
Mélangez à la fourchette tous les autres ingrédients. Posez la chou-fleur dans un plat allant au four et enduisez le soigneusement à la main avec le beurre parfumé. Recouvrez de papier sulfurisé et enfournez pour 1h15 heure à 200°C. Au bout de ce temps retirez le papier sulfurisé, arrosez le chou-fleur avec le jus de cuisson et faites encore cuire 15 minutes.
Servez chaud en accompagnement d'un poisson par exemple, ou en plat unique.

Bon appétit!





vendredi 16 janvier 2015

Ail mariné au vinaigre à l'iranienne (seer torshi)



Je suis généralement quelqu'un de patient, et j'aime les recettes qui prennent du temps, surtout si comme celle-ci il n'y a vraiment rien à faire à partir du moment où on a lancé les préparatifs, à part attendre, encore et encore.

Ici, une fois l'ail placé à mariner (et vous le verrez, c'est vraiment très simple) le mieux c'est de mettre le bocal tout au fond d'un placard où vous allez l'oublier, pendant au moins 7 semaines, voire 7 mois (c'est conseillé), mais ça peut être beaucoup plus. En Iran les meilleurs 'seer torshi' (comme on appelle ces conserves d'ail) sont consommés après ... 7 ans!
J'ai préparé celui que j'ai pris en photo il y a environ 2 ans: il sera sûrement encore meilleur dans 5 ans, mais il est déjà délicieux maintenant: les gousses d'ail restent croquantes, mais ont un goût très doux: sucré, légèrement vinaigré, fruité: pesque comme une version croquante de l'ail noir japonais. A servir en condiment avec vos plats iraniens, ou comme vous le feriez avec des cornichons.




Ingrédients:

2 têtes d'ail de bonne qualité
2 cuill à soupe de baies d'épine-vinette ou de raisins secs
500ml de vinaigre de malt ou autre vinaigre doux (vinaigre de dattes pour moi)
1 cuill à soupe de mélasse de raisin (ou de cassonade)
2 cuill à soupe de gros sel de mer




Préparation:

Tremper les baies d'épine-vinette ou les raisins secs dans de l'eau tiède pendant 20 minutes, égouttez. Ouvrez légèrement les têtes d'ail et farcissez les avec les baies d'épine-vinette. Mélangez dans un bol le vinaigre avec la mélasse et le sel.

Remplissez un bocal avec les têtes d'ail et versez dessus le vinaigre sucré et salé. Fermez hermétiquement et oubliez dans un endroit frais et sombre pendant minimum 7 semaines, ou encore mieux 7 mois, voire 7 ans si vous êtes vraiment patients! ;-)


Bon appétit!


mardi 13 janvier 2015

Prosciutto d'agneau épicé, salé et séché maison




Depuis le temps que je vous propose des recettes de fermentation (vous les retrouverez ici), je n'avais pas encore vraiment fermenté de viande. Cette fois j'ai eu envie de fermenter de l'agneau, pour obtenir du prosciutto maison, pimenté à ma guise. La technique est très simple, mais demande, comme souvent, du temps. On réalise d'abord une salaison de gigot d'agneau (au frigo) et puis on laisse sécher et fermenter à l'air libre, dans une pièce fraîche et aérée (c'est pour ça qu'il vaut mieux réaliser cette recette l'hiver, et profiter d'une pièce sans chauffage pour réaliser cette étape.

C'est vraiment délicieux. Je l'ai servi en fines tranches pour les fêtes, il a eu beaucoup de succès. Pour relever le tout, j'avais enrobé mon agneau pour la deuxième salaison d'un masala (mélange d'épices) indien bien relevé. Mon prosciutto avait donc un goût salé, épicé et fermenté puisqu'il s'est joliment recouvert d'une couche blanche lors du séchage: signe d'une colonisation de la surface par des champignons microscopiques qui affinent le goût du produit.

Je vous donne les proportions pour un morceau de gigôt d'1,3kg (qui n'a pas pris trop de place dans mon frigo lors de la salaison): si vous utilisez un gigôt entier, multipliez les quantités en conséquence.



Ingrédients:

1 gigot d'agneau (ou un morceau de gigot) avec os : 1,3kg pour moi (ajustez les proportions de sel et sucre en fonction du poids de votre morceau de viande)

Première salaison:

2 cuill à soupe de gros sel de Guérande
1 cuill à soupe de sucre
1 cuill à soupe de poivre fraîchement moulu

Deuxième salaison:

2 cuill à soupe de gros sel de Guérande
1 cuill à soupe de sucre
2 cuill à soupe de mélange épicé (malvani masala pour moi)
Lait de coco,  beurre clarifié ou huile végétale


Morceau d'agneau avant salaison

Préparation:

A l'aide d'un bon couteau, enlevez le gras excédentaire du gigot. Mélangez les ingrédients de la première salaison et massez ce mélange sur toutes les faces du gigot. Mettez le dans un récipient assez grand pour le contenir, couvrez de papier film et placez au frigo pour 18 jours, en retournant tous les deux jours environ.

agneau au début de la 1ère salaison

A la fin des 18 jours, rincez l'agneau 10 minutes sous le robinet. Séchez et enrober avec un nouveau mélange sel/sucre. Mélangez le masala avec juste assez de lait de coco (ou beurre clarifié, ou huile) pour faire une pâte. Enrobez l'agneau de cette pâte très aromatique (vous pouvez aussi utiliser une pâte de type 'curry vert' thaïlandais).
Remettez au frigo pour 8 jours.

Après 8 jours, rincer à nouveau l'agneau sous l'eau pendant 10 minutes, puis laissez tremper dans un grand volume d'eau pendant une heure (il restait un peu de mélange épicé sur l'agneau à ce stade, je l'ai laissé).
Séchez bien le morceau de gigot et ficelez le avec de la ficelle à rôti de manière à pouvoir le suspendre.

 
Accrochez le dans un endroit sec, frais et bien ventilé et laissez sécher pendant 40 jours au moins. Je l'ai fait dans une pièce non chauffée et mal isolée de l'appartement, en dessous de saucissons mi-sec ramenés de France. Après quelques jours l'agneau à commencer à se couvrir de la même pellicule blanche que les saucissons avant de finir de sécher lentement.
La température pour le séchage devrait être en dessous de 15 degrés, pour éviter les mauvaises surprises. Si ce n'est pas possible, vous pouvez aussi tenter le séchage du jambon enveloppé d'un linge dans un bac du frigo, en le retournant bien régulièrement.
Sur la photo ci-dessous, la couche blanche et duveteuse est le signe de la présence de champignons microscopiques (les tâches rouges sont les résidus de mélange d'épices, riche en piments).

agneau en cours de séchage

En cours de séchage la viande ne doit jamais sentir mauvais ni se couvrir de colonies de champignons autres que blancs: si c'est le cas c'est que probablement le local de séchage n'est pas assez aéré.
Le produit final doit être bien sec et ferme, avoir une bonne odeur (presque celle d'un fromage). Ne reste plus alors qu'à le découper en tranches fines à l'aide de votre meilleur couteau et à le déguster avec fierté pour l'apéro.

agneau après 40 jours de séchage

Bon appétit!


vendredi 9 janvier 2015

Poulet en cocotte aux poivrons, ail et oignon (Cuba)



Une recette cubaine toute simple pour varier un peu du simple poulet rôti du dimanche. Ici le poulet est cuit en cocotte ce qui lui garde tout son moelleux, et il est parfumé avec des oignons, du poivron vert, de l'ail et du jus d'orange amère (pas de panique: quand, comme moi, on en n'a pas à disposition, on remplace par un mélange 50/50 jus de citron vert et jus d'orange).

Le tout mijote tranquillement à couvert et on obtient un poulet très tendre et parfumé. Je marine le poulet la veille au frigo avec l'ail et le jus d'orange, mais vous pouvez le faire une heure avant seulement également si vous n'avez pas le temps.
Servez avec du riz blanc ou une purée de patate douce par exemple pour rester dans un esprit cubain.


Ingrédients:

1 poulet à rôtir (label rouge ou qualité équivalente de préférence)
1 cuill à soupe d'huile
1 bel oignon jaune
2 poivrons verts
1 verre de vin blanc
1 feuille de laurier
1 tête d'ail
2 cuill à soupe de jus de citron vert
2 cuill à soupe de jus d'orange
1 cuill à café de poivre noir moulu
1 cuill à café de sel



Préparation:

La veille ou au moins une heure avant de lancer la cuisson, faites mariner le poulet avec le jus de citron et d'orange, les gousses pressées de la tête d'ail, le sel et le poivre (je le fais dans un sac de congélation au frigo si c'est pour la nuit, à température ambiante si c'est pour une heure seulement).

Une heure trente avant de passer à table, sortez le poulet de sa marinade (il est préférable de le sortir du frigo avant). Raclez la peau du poulet avec une cuillère pour récupérer le maximum d'ail et de marinade. Séchez le poulet à l'essuie-tout.

Dans une cocotte à fond épais (une casuela cubaine si vous en avez une!), faites chauffer l'huile puis faites y revenir le poulet sous toutes ses faces jusqu'à ce qu'il soit doré. Retirez le de la cocotte. Ajoutez alors dans la cocotte la marinade à l'ail, puis l'oignon émincé et faites revenir 2-3 minutes sans faire colorer. Ajoutez les poivrons également finement émincés, faites revenir encore 3-4 minutes.
Ajoutez le poulet et le laurier dans la cocotte, versez le verre de vin, amenez à ébullition puis couvrez, baissez le feu et laissez mijoter 50 minutes environ en retournant le poulet deux fois en cours de cuisson. En fin de cuisson, augmenter un peu le feu, enlevez le couvert et laissez réduire le jus pendant 10 minutes environ.

Laissez reposer le poulet hors du feu 10 minutes avant de le découper. Servez avec du riz blanc par exemple.

Bon appétit!



samedi 3 janvier 2015

Galette des rois nippo-bretonne au thé matcha et cerises confites







Comme tous les ans, je fais voyager la traditionnelle galette des rois bretonne au beurre salé de ma maman. Cette année, la galette fait une escale au Japon avec du thé matcha qui fait toujours merveille dans les pâtisseries. Pour équilibrer le tout, j'ai ajouté une touche sucrée gourmande avec des cerises confites, et cette version prend même une note lorraine puisque je n'ai pû résister à y mettre un peu de kirsch de Fougerolles, cet élixir magique si parfumé.
Le résultat est à la fois élégant et gourmand, et puis c'est si simple à faire.

Pour rappel voici mes précédentes versions de la galette des rois bretonne au beurre salé:

Joyeuse fêtes des rois à tous!





Ingrédients:

250g de farine
125g de sucre
125g de beurre (demi-sel, bien sûr)
3 jaunes d'oeufs (2 pour la pâte, un pour dorer la galette)
2 cuill à café de thé matcha tamisé (disponible en boutique de thé)
1 cuill à soupe de lait en poudre (facultatif)
1 dizaine de cerises confites hachées grossièrement
1 cuill à soupe de kirsch de Fougerolles





Préparation:

Tamisez la farine avec le thé matcha, mélangez avec le sucre et le lait en poudre (si vous en avez) et faites un puit au centre. Versez-y deux des jaunes d'oeufs et le beurre coupé en morceaux, le kirsch et les cerises confites hachées.
Mélangez d'abord du bout des doigts en ramenant la farine vers le centre, puis malaxez plus franchement jusqu' à avoir une belle boule de pâte. Laissez reposer la pâte 1/2h. Beurrez une moule à tarte (en métal de préférence pour la galette cuise aussi par dessous), posez-y la boule de pâte et écrasez avec votre poings pour l'étaler (n'oubliez pas la fève -comme moi- si vous la préparez pour l'épiphanie). Continuez avec le bout des doigts et la paume de la main jusqu'à ce que la fine galette soit étalée jusqu'aux bords du moule.

Dorez avec un jaune d'oeuf battu puis faites des traits à la fourchettes pour former des losanges (très important ça, c'est la touche esthétique).
Enfournez à four chaud (th 7) pour 20 minutes (en surveillant pour éviter qu'elle ne soit trop cuite).
Laissez refroidir et servez dans le moule, c'est plus facile!

Bon appétit!


vendredi 2 janvier 2015

Whisky (ou Rhum) chaud au beurre et aux épices




Le rhum chaud au beurre ('Hot buttered rum') est un classique nord-américain, une alternative très gourmande au vin chaud quand la neige et le froid sont là. Je préfère la variante au whisky, avec des notes fumées qui complèmentent parfaitement les épices et le beurre.

Vous pouvez préparez le beurre aux épices en avance et le garder au frigo plusieurs semaines. Ensuite quand il fait froid et que le besoin de réconfort est pressant, la préparation est instantanée: une cuillère à café de beurre aux épices dans un mug, une rasade de whisky (ou de rhum), on complète avec de l'eau bouillante, et tadaaam: c'est prêt! ;-)


Ingrédients:
Pour le beurre aux épices:
100g de beurre
3 cuill à soupe de cassonade blonde ou brune
1 étoile de badiane (anis étoilé)
2 bâtons de cannelle
3 clous de girofle
2 gousses de cardamome
6 grains de poivre

Pour le cocktail (par personne)

1 cuill à café de beurre aux épices
40ml de rhum ou de whisky
Eau bouillante



Préparation:

Le beurre aux épices se prépare en avance. Ecrasez grossièrement les épices et mettez les avec le beurre et la cassonade dans une petite casserole. Faites fondre à feu doux, mélangez bien, infusez 2 minutes puis filtrez dans un récipient propre. Laissez refroidir et conservez au frigo.

Pour préparer le whisky chaud au beurre, placez dans un mug 1 cuill à café de beurre aux épices froid, 40ml de whisky, et complétez avec de l'eau bouillante. Mélangez et dégustez bien chaud en regardant la neige tomber (la neige est optionnelle, bien sûr).

Santé!



Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...