vendredi 30 octobre 2015

Saucisse sèche (chorizo) maison au poivre de Sichuan et au piment


Il y a quelque chose d'étrangement satisfaisant à faire ses propres saucisses. C'est en fait très simple à réaliser, et on peut se faire plaisir en choisissant le type d'assaisonnement qui nous plaît. Pour cette saucisse sèche maison, j'ai choisi de créer une sorte de chorizo aux saveurs asiatiques (poivre de Sichuan, piment coréen).

Bien épicée, après quelques semaines de séchage, cette saucisse est parfaite pour l'apéro, mais elle trouvera aussi très bien sa place en cuisine (j'adore en mettre de petits morceaux dans mes soupes au potiron) et fera merveille dans les plats mijotés par exemple! Une fois sèche, elle peut sans problème se conserver des mois.



Ingrédients:


1kg de porc maigre
500g de lard
3 gousses d'ail
4 cuill à soupe de piment coréen en paillettes
1 cuill à soupe de poivre de Sichuan grillé
35g de sel
3g de salpètre (on en trouve à la droguerie du Lion à Bruxelles, mais on peut s'en passer)
1 boyau de porc (disponible sous commande chez Renmans en Belgique)



 
Préparation:


Rinsez le boyau et laissez le tremper dans de l'eau tiède pour le détendre.
Enlevez une partie de la couenne du lard et du porc maigre (j'en ai laissé un peu pour la texture).
Passez la viande au hachoir (pas trop fin de préférence, j'ai utilisé mon hachoir manuel tchèque de la marque porker: inusable! ;-) ).

Pressez ou hachez les gousses d'ail.
Grillez les grains de poivres de Sichuan à sec. Laissez les refroidir puis passez les au moulin pour en faire une poudre fine.


Mettez la viande passée au hachoir dans un grand saladier avec tous les autres ingrédients. Mélangez soigneusement avec vos mains bien propres pour que les épices soient bien réparties.


Remplissez le boyau de la chair ainsi préparée. Si vous avez un embout spécial pour votre hachoir, ce sera facile. Comme je n'en avais pas, j'ai bricolé un entonnoir à partir du goulot d'une bouteille en plastique de 50cl: j'ai un peu galéré au début et finalement ça s'est ensuite bien passé: c'est un coup à prendre! ;-)



Saucisses fraîches
Veillez à ne pas trop laissez de bulles d'air dans vos saucisses: si besoin percez avec une aiguille propre les poches d'air visible. Selon vos envies façonnez de petites ou de grandes saucisses, en chapelet ou en individuel.

Suspendez-les dans un endroit assez chaud (la cuisine pour moi) pendant 48h environ, puis passez les dans un endroit plus frais et sec pour qu'elles continuent de sécher tranquillement pendant au moins 2 à 3 semaines.


Saucisses après 48h
Servez avec beaucoup de fierté, coupé en fines tranches pour l'apéro par exemple!

Bon appétit!





mardi 27 octobre 2015

Pandowdy de coings





Le pandowdy est une recette américaine du XIXème siècle: une 'pie' (tourte) aux fruits (pommes ou poires le plus souvent) sans pâte dessous, mais avec un patchwork de morceaux de pâte brisée sur le dessus. Pendant la cuisson on appuie avec le dos de la cuillère sur les morceaux de pâte pour les submerger légèrement sous le liquide bouillonnant, ce qui fait la particularité de la préparation.

Mais ce qui m'a surtout séduit, c'est que c'est super simple à préparer: parfait pour moi qui ne suis pas un pâtissier hors-pair. On coupe les fruits, on fait une pâte rustique qu'on éparpille un peu comme on veut dessus et hop, au four! J'ai choisi de créer ma variante avec des coings de mon jardin, et de sucrer principalement avec du miel, en gardant une partie de l'acidité des fruits.



Ingrédients:

3 gros coings ou 6 petits
3 cuill à soupe de miel
1 cuill à café de cannelle en poudre
le jus d'un demi citron vert
125g de farine
1 cuill à soupe de sucre
80g de beurre
1 pincée de sel


Préparation:

Pour la pâte: mélanger la farine, le sel, le sucre et le beurre bien froid, coupé en morceaux, du bout des doigts. Quand le mélange est sablé, ajoutez une cuill à soupe d'eau glacée. Mélangez et ajoute encore de l'eau glacée jusqu'à ce que la pâte tienne en une boule. Enveloppez de film alimentaire et laisser reposer au frigo 30 minutes environ.

Sortez la pâte du frigo. Pendant ce temps, préparez les coings. Enlevez leur duvet à l'aide d'un essuie-tout, puis coupez les en 4 à l'aide d'un bon couteau. Retirez le coeur des coings, puis coupez les quartiers en petits morceaux (1 à 2 cm de côté).
Dans le plat qui servira à la cuisson (plat en fonte pour moi) mélangez le miel, le jus de citron, la cannelle et deux cuill à soupe d'eau tiède. Mettez les morceaux de coings dans ce mélange au fur et à mesure qu'ils sont prêts et mélangez bien. Tassez les morceaux de coings à la cuillère.

Étalez la pâte assez finement au rouleau, mais sans vous soucier de la forme; Déchirez des morceaux de pâte à la main et poser les sur les coings. Les morceaux peuvent se superposer légèrement, mais il peut y avoir quelques trous également.

Enfournez à 190°C pour 40 minutes environ. Après 30 minutes le jus des coings devrait bouillonner sous la pâte: enfoncez alors légèrement les morceaux de pâte dans le jus avec le dos d'une cuillère et poursuivez la cuisson jusqu'à ce que le pandowdy soit bien doré.

Servez tiède ou froid, avec une boule de glace ou de la crème fouettée si ça vous dit.

Bon appétit



vendredi 23 octobre 2015

Blondies aux canneberges, safran et amandes




Les Blondies sont un peu moins connus que leurs cousins chocolatés, les Brownies. C'est bien dommage car ils sont tout aussi caloriquement délicieux. Ça se prépare super rapidement, avec des ingrédients simples et comme c'est riche on peut diviser en petits morceaux: idéal donc pour amener à en promenade ou à une fête pour partager entre amis.

J'ai choisi d'aromatiser les miens au safran, canneberges et amandes, mais si vous voulez une version plus classique, vous pouvez juste mettre des noix et de l'extrait de vanille. C'est l'avantage avec ce genre de recette, on peut modifier la garniture à son gré ;-)



Ingrédients:

280g de farine
0,5 cuill à café de sel
2 cuill à café de levure chimique
250g de beurre
340g de cassonade brune ou blonde (j'ai choisi brune)
0,5 cuill à café de filament de safran
2 cuill à café d'eau de rose ou de fleur d'oranger
2 oeufs
2 poignées de canneberges séchées
1 poignée d'amandes, grossièrement hachées




Préparation:

Dans un grand bol, mélangez farine, sel et levure chimique.
Dans une casserole, faites fondre le beurre à feu moyen. Quand il est bien fondu, ajoutez la cassonade et mélangez jusqu'à ce qu'elle soit incorporée au beurre. Dans un mortier, pilez le safran avec un peu de sucre pour en faire une poudre, diluez avec l'eau de rose ou de fleur d'oranger.

Incorporez le beurre fondu à la farine avec les oeufs et l'eau safranée. Ajoutez amandes et canneberges séchées. Mélangez juste assez pour incorporer le tout et transférez dans un moule rectangulaire (20x30 cm) tapissé de papier sulfurisé.

Enfournez pour 25 à 30 minutes à 180°C, jusqu'à ce que les blondies soient juste cuits au centre. Laissez refroidir sur une grille puis coupez en petites barres (une trentaine au moins, c'est riche!).

Bon appétit!


lundi 19 octobre 2015

Tranches de coings confites à la cannelle (Corée)




Une recette coréenne assez différente pour préparer les coings, ça ne pouvait que me tenter bien sûr! Les coings sont coupées en tranches fines (c'est le moment d'utiliser votre mandoline de compétition si vous en avez une), cuites à la vapeur puis recouvertes d'un sirop épais à la cannelle. Sans doute une variante du sirop fermenté de coings dont je vous ai déjà parlé.

C'est délicieux à manger nature, sur des tartines, ou avec du yaourt ou du fromage blanc: les coings sont agréablement parfumés à la cannelle, légèrement croquants, pas trop sucrés. Le sirop, dilué avec de l'eau chaude, peut être utilisé pour préparer un thé de coings et de cannelle, parfait pour se réchauffer en rentrant d'une promenade automnale ;-)



Ingrédients:

600g de coings environ
225g de sucre
1 cuill à soupe de sirop de maïs, de miel liquide ou de golden syrup
2 cuill à café de cannelle en poudre



Préparation:

Enlevez le duvet des coings avec un essuie-tout. Sans les peler, coupe les en quatre et retirez en le coeur. Coupez les, manuellement ou à la mandoline, en tranches très fines, que vous placez directement dans un grand volume d'eau additionnée de jus de citron pour leur éviter de brunir.

Quand toutes les tranches sont coupées, égouttez les et faites les cuire une dizaine de minutes à la vapeur, juste assez pour les attendrir.
Pendant ce temps, faites chauffer le sucre, le sirop de maïs et la cannelle avec 2 cuill à soupe d'eau. Amenez à ébullition, puis réduisez le feu et laissez bouillonner 5 à 10 minutes. Quand les tranches de coings sont cuites, transférez les délicatement dans un bocal bien propre, puis arrosez avec le sirop bouillant.
Fermez le bocal et laissez refroidir avant de consommer. Conservez au frais.

Bon appétit!


vendredi 16 octobre 2015

Pancakes coréens aux fleurs (hwajeon)



De petits pancakes coréens qu'on peut préparer en quelques minutes seulement, et qui sont simplement décorés de quelques fleurs comestibles. La pâte est à base de farine de riz gluant ('glutinous rice flour', 'sweet rice flour'), qu'on mélange juste avec de l'eau (bouillante, pour précuire la farine de riz). On cuit à la poele, puis pose ensuite artistiquement (ou pas) quelques pétales ou fleurs comestibles, avant de servir, garni de pignons de pins et de sirop ou de miel.

En cette fin de belle saison, les fleurs ne sont plus très nombreuses au jardin, mais j'ai quand même trouvé quelques fleurs de bourrache, de géranium ou de roquette, ainsi que de mini-feuilles de chénopode (chenopodium giganteum). Pour arroser mes pancakes, j'ai utilisé le sirop parfumé de mes aubergines confites au sirop, c'était délicieux.




Ingrédients (pour une dizaine de mini-pancakes):

1 tasse de farine de riz gluant (250ml)
1/2 tasse d'eau bouillante (125ml)
1 pincée de sel
Petites fleurs comestibles du jardin ou du balcon
Miel liquide ou sirop épais et pignons de pin pour garnir



Préparation:

Mélanger la farine de riz gluant avec la pincée de sel et l'eau bouillante. Mélangez rapidement à la cuillère puis à la main (dès que la pâte n'est plus trop chaude) pour obtenir une pâte lisse et pas trop épaisse (ajoutez un peu d'eau au besoin: ce n'est pas grave si la pâte colle un peu).

Laissez reposer un peu, enveloppé dans du film alimentaire huilé. Huilez vos main et façonnez un dizaine de boulettes de la taille d'une petite noix, que vous écrasez pour former de petits pancakes pas trop épais.

Posez les pancakes sur une poêle à crêpes légèrement huilée (j'utilise ma de Buyer Carbone) et faites les cuire à feu pas trop fort. Pendant qu'ils cuisent, posez rapidement les fleurs à la surface des pancakes. Après quelques minutes, quand les pancakes sont croustillants dessous, retournez les pendant une seconde seulement pour coller les fleurs à la surface de ceux-ci (plus et les fleurs vont brunir). Servez garnis de pignons de pins et de sirop ou de miel liquide.

Bon appétit!





mardi 13 octobre 2015

Caramel de coings, un peu comme à Dieppe




Si vous allez un jour à Dieppe, je vous conseille vraiment d'acheter un pot de 'Caramel de pomme dieppois' que j'ai découvert pour ma part cet été au cours de nos vacances en Normandie: il y en avait au petit dej de l'hotel et dès la première cuillère en bouche, j'ai été conquis! On a bien sûr fait un bon stock de pots sur place, mais ensuite j'ai aussi eu envie d'en faire une version maison.

Bien sûr la recette est secrète, mais les ingrédients sont simples à l'origine: sucre, compote de pommes, beurre. J'ai donc mitonné ma propre version, en remplaçant les pommes par des coings, parceque bon, bin, on ne se refait pas quoi! ;-)
Ma version est assez simple à préparer puisqu'il ne faut n'y peler ni couper les coings: je les cuis à la vapeur puis ils sont passés à la moulinette avant d'être cuits avec du beurre et du sucre, en ajoutant un peu de caramel pour la couleur. Ce n'est pas vraiment la même chose que ce fameux caramel dieppois, mais c'est quand même vachement bon! ;-)



Ingrédients:

Coings
Sucre
Beurre demi-sel
1 cuill de caramel bien corsé (facultatif)



Préparation:

Enlevez le duvet des coings avec un essuie-tout puis faites les cuire entier à la vapeur (j'utilise mon cuit-vapeur thaïlandais, très pratique) jusqu'à ce qu'ils soient très tendres. Passez les, entiers, au moulin à légume pour obtenir une compote assez fine. Pesez la compote. Pour un kilo de compote de coings, comptez 600g de sucre et 300g de beurre salé.

Mettez le tout dans une bassine à confiture et faites cuire à feu assez vif pendant 20 à 30 minutes environ jusqu'à ce que l'ensemble soit assez épais. Ajoutez le caramel en fin de cuisson si vous en utilisez.
Mettez en pot directement et servez sur des tartines.

Bon appétit!


vendredi 9 octobre 2015

Nahm Prik au poivre vert frais (Thaïlande)




Les nahm prik sont une famille de plats thaïlandais qu'on pourrait décrire comme un plat-condiment (expression de David Thompson, dont j'ai adapté ici une recette): une sorte de curry très concentré, dont une toute petite quantité suffit en accompagnement de riz blanc, de légumes (crus ou marinés) et parfois d'un peu de poisson grillé ou frit.

Un Nahm Prik est donc un concentré de goûts intenses, et celui-ci ne fait pas exception à la règle: le goût aromatique du poivre vert frais se mêle au piquant du piment, aux saveurs corsées de la pâte de crevettes, du poisson séché. Le tout est enrobé par une belle quantité de saindoux et équilibré par des fruits acides. J'ai trouvé le poivre vert frais lors de l'évènement 'Essence of Thaïland' qui a lieu tous les ans à Bruxelles, mais on trouve assez régulièrement chez Kam Yuen.




Pour le reste, j'ai utilisé au maximum des produits du jardin: mini-aubergine thaïe (la seule qu'on ait eu cette année!), tomates, tomatillos (cousins mexicains du physalis, délicieusement acides quand ils ne sont pas mûrs) et piments brésiliens Cumari do para: à vous de jouer selon ce que vous avez à disposition.





Ingrédients:

Pour la pâte de curry:
3 gousses d'ail pelées
3 cuill à soupe de grains de poivre vert frais
1 grosse pincée de sel
1 cuill à soupe de pâte de crevettes (en épicerie asiatique)
3 cuill à soupe de poisson séché (en épicerie asiatique) 
2 piments Cumari do Para émincés (ou piments oiseaux)
2 cuill à soupe fruits acides hachés (tomatillos, tomate verte, oseille, etc.)

100g de lardons non fumés
3 cuill à soupe de saindoux
3-4 tomatillos, tomates vertes ou mini-aubergines 
1 cuill à soupe de sucre de palme ou de cassonnade
2 cuill à soupe de sauce poisson
1 cuill à soupe d'eau de Tamarin
Jus d'un demi citron vert pressé





Préparation:

Dans un mortier, pilez les gousses d'ail pelées avec la pincée de sel, puis ajoutez 2 cuill à soupe de grains de poivre vert frais. Réduisez en purée, puis ajoutez le reste des ingrédients de la pâte. Pilez jusqu'à obtenir une pâte assez fine.

Dans une poêle, faites chauffer le saindoux et faites y frire les lardons à feu moyen jusqu'à ce qu'ils deviennent dorés et croustillants. Ajoutez alors la pâte de curry, faites la frire quelques minutes, puis les aubergines les tomates vertes ou les tomatillos, et le reste de poivre vert frais. Faites cuire quelques minutes et finissez en ajoutant eau de tamarin, sauce poisson, sucre de palme et jus de citron, en modifiant les quantités pour obtenir un goût harmonieux. Servez une à deux cuill à soupe de nahm prik avec un bol de riz, des morceaux de concombre par exemple, et régalez-vous.

Bon appétit!




mardi 6 octobre 2015

Sauce verte aux tomatilles (Mexique)




Les tomatilles (ou tomatillos au Mexique), Physalis philadelphica, sont un cousin de la tomate, et y ressemblent par la taille, mais une fois mûrs leur goût est beaucoup plus doux. Comme les autres physalis, les tomatillos grandissent dans une enveloppe qu'ils finissent par déchirer.

C'est la première fois que j'ai des tomatilles au jardin: la première fois que j'avais tenté d'en mettre il y a quelques années, je n'avais pris qu'un seul plant, or il faut au moins deux plants pour avoir des fruits: une fécondation croisée est nécessaire! Cette année j'ai trouvé des plants aux Paniers Verts au printemps, et je récolte maintenant pas mal de fruits, vraiment délicieux.

Tomatillos de mon jardin ;-)

La recette la plus classique à réaliser avec des tomatillos frais, c'est la salsa verde. J'en avait déjà fait avec des tomatilles en boîte, mais ça n'a vraiment rien à voir! Le plus difficile est donc de trouver des tomatillos frais, et ensuite c'est tout simple: on les mixe avec piment, oignon et coriandre et on sert le tout en accompagnement de tacos ou autres quesadillas!

Au passage, si vous êtes intéressés par la cuisine mexicaine, soutenez (comme moi) la campagne de crowdfunding de 'El Taco Mobil': le seul foodtruck authentiquement mexicain à Bruxelles ;-)





Ingrédients:

3 tomatillos frais
2 petits piments verts
3 oignons jeunes
une dizaine de brins de coriandre
0,5 cuill à café de sel



Préparation:

Faites chauffer une poele en fonte ou en acier-carbone et posez-y les tomatillos en les tournant de temps à autre pour les griller.
Laissez les refroidir et coupez les en morceaux, puis passez au mixeur (ou au mortier si vous voulez être plus authentique) avec la coriandre, les piments ciselés, les oignons jeunes et le sel. Laissez reposer une heure ou deux pour harmoniser les saveurs et servez en accompagnement de tacos par exemple ou comme moi avec des quesadillas au fromage.

Bon appétit!


vendredi 2 octobre 2015

Burger boeuf-banane et pak choi pour le defi FoodSaver



Une recette assez loufoque née d'un défi entre blogueurs: il y a quelques mois j'ai été contacté par la marque FoodSaver pour un challenge mettant en avant la lutte contre le gaspillage, en association avec Rekub, un resto de recyclage alimentaire créé par Ellien Stinissen et de Marijke De Jongh.

Le principe: chaque blogueur choisit 5 ingrédients dans une liste. Ces ingrédients sont mis sous vide grace au FoodSaver, puis conservés quelques semaines congelés avant d'être expédiés à un autre blogueur. J'ai donc reçu 5 ingrédients choisis par Peggy de 'Peggy's Pastime' et les ingrédients que j'ai choisis ont été envoyés à Jessica de 'Jessy's kitchen'. L'idée est de montrer ce qu'on peut faire avec des produits qu'on aurait habituellement jeté.

Ingrédients reçus pour le challenge


Vendredi dernier j'ai donc reçu cinq produits congelés sous-vide: boeuf haché, pak choi, banane, basilic et avocat. Je les ai laissé décongeler tranquillement pendant la nuit au frigo, le temps de trouver l'inspiration pour ce drôle de burger: boeuf et banane sont combinés pour donner un burger pas sec du tout, le pak choi est sauté à l'ail au wok comme garniture et avocat et basilic sont combinés pour donner une mayonnaise végé savoureuse. Le tout relevé de parfums asiatiques (ail, piment, sauce poisson) et servi entre des petits pains à burger maison. J'avoue que j'avais un peu peur qu'on sente trop le goût de la banane, mais pas tout: c'était très discret et tout simplement délicieux!




Ingrédients (pour deux burgers): (*: ingrédients imposés du #FoodsaverChallenge)

Pour les burgers:

200g de boeuf haché congelé sous vide*
1 banane épluchée congelée sous vide*
1 gousse d'ail, pressée
1 cuill à soupe de sauce poisson
0,5 cuill à café de piment en paillettes 

Pour la garniture:
200g de pak choi congelé sous vide*
1 cuill à café d'huile
1 gousse d'ail, émincée
1 cuill à soupe de sauce poisson

Pour la mayonnaise végé:
1 avocat congelé sous vide*
quelques feuilles de basilic congelée sous vide*
Le jus d'un demi citron
1 cuill à café de moutarde en poudre
1 cuill à soupe d'huile d'olive
sel, sucre

Pour les pains à burger (4 pains):

300g de farine
1 cuill à café de levure de boulanger sèche
100ml de lait
60ml d'eau
30g de beurre
1 jaune d'oeuf
0,5 cuill à café de sel
0,5 cuill à café de sucre
graines de sésame 


 

Préparation:

Décongelez tous les produits sous vide au réfrigérateur pendant au moins 12h.
Pour les pains à burger: pétrissez tous les ingrédients ensemble pendant 5 minutes environ à la main, jusqu'à avoir une pâte bien lisse. Laissez lever à couvert dans un endroit chaud pendant 1h environ, puis divisez la pâte en 4, pétrissez à nouveau et formez 4 petits pains ronds. Laissez lever à nouveau 30 minutes ou plus, badigeonnez d'un peu de lait, saupoudrez de graines de sésame, puis enfournez à 180°C et laissez cuire environ 15 minutes jusqu'à ce que les pains soient bien dorés. Laissez tiédir.

Pour la mayonnaise végétale: mixez tous les ingrédients pour obtenir une texture crémeuse. Goûtez et rectifiez l'assaisonnement selon votre goût. 

Pressez le pak choi décongelé entre des feuilles d'essuie-tout pour en retirer le maximum d'eau. Faites chauffer votre wok, quand il fume, ajoutez l'huile puis directement l'ail émincé et enfin le pak choi. Faites sauter une minute, ajoutez la sauce poisson et réserver.

Ecrasez la banane décongelée (c'est facile, elle est déjà très molle!) puis mélangez avec le boeuf haché, l'ail pressé, le piment et la sauce poisson. Mélangez bien à la main en prenant bien soin de ne pas écraser la viande. Formez deux boules de viande, aplatissez les légèrement puis faites les cuire dans une poele huilée jusqu'à ce qu'elles soient cuites à votre goût.

Coupez en deux les pains à burger. Toastez les légèrement, puis garnissez avec la viande, le pak choi sauté et un peu de mayonnaise végé. Server directement et régalez-vous!

Bon appétit!






 

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...