vendredi 26 février 2016

Biscuits aux noisettes et à l'armagnac




De petits biscuits surprenants, que j'ai adapté d'une recette danoise. Quand on les voit on s'attend à des biscuits secs et craquants, mais en bouche, c'est tout l'inverse: ils sont très tendres et fondants, mais sans être des biscuits 'humides' pour autant.

Choisissez des noisettes de la meilleure qualité possible: ce sont elles les reines du show ici! Après les avoir toastées, elles dévoilent tous leurs parfums. La panela (sucre de canne non raffiné d'Amérique du Sud) et l'Armagnac apportent eux juste une petite touche qui fait la différence.
Pour la mise en forme, vous pouvez utiliser des tampons à cookies si vous en avez, mais sinon, avec simplement une fourchette c'est très joli aussi.




Ingrédients:

120g de noisettes
150g de beurre mou
1 pincée de sel
100g de panela (sucre de canne non raffiné) ou de cassonnade)
1 oeuf
210g de farine
0,5 cuill à café de levure chimique
1 cuill à soupe d'Armagnac



Préparation:

Placez les noisettes sur une plaque à pâtisserie et grillez les légèrement au four à 150°C pendant 10 minutes environ. Sortez les du four, laissez les refroidir puis réduisez les en poudre.

Mélangez le beurre ramolli, le sel et la panela au batteur, puis ajoutez l'oeuf pour obtenir un mélange homogène. Continuez à battre et ajoutez la farine et la levure chimique et enfin l'armagnac et la poudre de noisettes. Mélangez jusqu'à obtenir une texture assez aérée. 
Enrobez la pâte de film plastique et placez au frigo pour 30 minutes environ.

Placez une feuille de papier sulfurisé sur une plaque à pâtisserie. A la main, façonnez des petites boules de pâte de la taille d'une noix et placez les au fur et à mesure sur la plaque à pâtisserie. Écrasez les avec un tampon à cookies ou avec deux coups de fourchettes en diagonale.

Enfournez 7 à 10 minutes à 200°C, jusqu'à ce que les biscuits soient légèrement colorés. Laissez refroidir sur une grille puis transférez dans une boîte hermétique où ces biscuits se conserveront sans problème.

Bon appétit!


mardi 23 février 2016

Boulettes de viandes Lindtström aux betteraves rouges (Suède)



Chez nous, quand c'est boulettes, c'est fêêête! Et cette version inspirée d'une recette suédoise ('Boeuf à la Lindström') ne déroge pas à la règle ;-) La recette originale suédoise (elle même d'origine russe) se prépare en fait sous forme de burger de boeuf, contenant également des pommes de terre cuites et se sert par exemple en brunch avec du lard frit.

J'ai adapté la recette pour en faire des boulettes porc/boeuf, cuites au four et nappées d'une sauce crémeuse aux oignons. Les betteraves et les cornichons dans les boulettes peuvent surprendre, mais c'est en fait délicieux et assez discret: essayez, vous verrez!




Ingrédients:

500g de viande hachée (50% boeuf 50% porc pour moi)
250g de betteraves rouges cuites pelées
1 oignon de taille moyenne
6 cornichons au vinaigre 
1 oeuf
1 cuill à soupe de vinaigre de vin
1 cuill à café de sel
1 cuill à café de poivre
1 grosse tranche de pain
100g de semoule fine de blé

Pour la sauce:

1 oignon
1 cuill à soupe d'huile
1 cuill à soupe de fond de veau
1 cuill à café de vinaigre de vin
2 cuill à soupe de crème épaisse
un peu d'eau



Préparation:

Hachez finement les betteraves, l'oignon et les cornichons. Mélangez le tout avec la viande hachée, l'oeuf, la tranche de pain (trempée d'eau puis pressée entre vos mains), le vinaigre, le sel et le poivre. Malaxez bien le tout soigneusement à la main, puis façonnez des boulettes de la taille d'une noix. Roulez les boulettes dans la semoule de blé.

Faites chauffer un peu d'huile dans une poele et faites y revenir les boulettes (en plusieurs fois) pour les colorer en les faisant rouler pour qu'elles soient saisies de tous côtés. Réservez les boulettes au fur et à mesure dans un plat huilé allant au four. Quand toutes les boulettes sont colorées, enfournez le plat pour 40 minutes environ à 160°C.
Quand les boulettes sont presques cuites, préparez la sauce: faites revenir l'oignon émincé finement dans l'huile jusqu'à ce qu'il colore. Déglacez au vinaigre puis ajoutez le fond de veau et la crème, en délayant avec un peu d'eau pour obtenir une texture fluide. Assaisonnez de sel et de poivre.

Servez les boulettes chaudes nappées de sauce avec des pommes de terre vapeur par exemple.

Bon appétit



vendredi 19 février 2016

Tarte à la courge butternut et aux épices




Une recette 'soul food' du sud des Etats-Unis, que j'ai trouvée dans le livre 'Brown Sugar' de Joyce White, qui célèbre la pâtisserie telle qu'elle est préparée par les familles noire-américaines pour les fêtes de famille et les célébrations à l'église.
Je laisse ma place pour la messe et les églises, mais pour les recettes généreuses proposées par Joyce White, je suis preneur! ;-) Cette recette à la courge butternut est toute simple mais délicieuse, les épices 'chaudes' (cannelle, gingembre, muscade) font merveille avec la douceur de la courge.



Ingrédients:

1 pâte brisée
1 courge butternut
2 oeufs
180g de sucre
1 cuill à soupe de farine
2 cuill à soupe de mélasse claire (ou du miel à défaut)
0,5 cuill à café de cannelle
0,5 cuill à café de gingembre en poudre
0,5 cuill à café de noix de muscade râpée
0,5 cuill à café d'extrait de vanille
250ml de crème épaisse




Préparation:

Coupez la butternut en 4, retirez les pépins et faites rôtir les morceaux de butternut au four avec un peu d'eau jusqu'à ce que la chair se perce facilement avec une fourchette. Laissez tiédir, puis raclez la chair et pesez en 400g pour la recette (j'ai fait des gnocchi avec le reste).

Faites pré-cuire votre fond de tarte à sec pendant 15 minutes environ, avec un papier sulfurisé et des légumes secs sur le dessus. Enlevez le papier et les légumes secs et continuez à cuire 5 minutes. Laissez refroidir.

Battez les 400g de chair de butternut avec les deux oeufs et le sucre, jusqu'à ce que le mélange soit mousseux. Ajoutez la farine, les épices et la vanille et continuez à battre, avant de finalement ajoutez la crème épaisse. Quand tout est bien mélangé, versez sur le fond de tarte précuit, et enfournez à 190°C pour 40 minutes environ, jusqu'à ce que la garniture soit prise.
Laissez refroidir hors du four avant de servir.

Bon appétit!




mardi 16 février 2016

Resto canaille à Ixelles: Le Tournant.



Arggh, cet os à moelle!
Je ne vous propose pas beaucoup de chroniques resto ici. Plusieurs raisons à cela:

 1/Je ne vais pas énormément au restaurant, je suis plutôt du style à préférer cuisiner à la maison.
 2/ Quand je vais au resto avec des amis ou de la famille, je préfère laisser un peu ma fonction de blogueur au vestiaire et ne pas devoir trop noter ou analyser.
 3/ Faire de belles photos au restaurant ce n'est pas évident et je n'ai pas envie de me promener au quotidien avec mon appareil réflex.



C'est pour ça que j'étais d'autant plus content quand le jeune et dynamique Label B m'a invité à dîner avec d'autres blogueurs au restaurant 'Le Tournant', car c'est un restaurant où j'avais déjà eu l'occasion de dîner en privé et que j'avais beaucoup aimé: cette fois c'était donc l'occasion de faire quelques photos et de vous en parler.

C'est le genre de resto qu'on conseille à ses amis: un rapport qualité/plaisir/prix qui fait plaisir et donne envie d'y revenir. Le midi on y trouve une formule entrée-plat-café pour 19 euros et le soir un 4 service à 39 euros.

Cuisine ouverte, ça met toujours en confiance!

Cette soirée entre blogueurs à plus que confirmé tout le bien dont je pensais de cette adresse. Cette fois j'ai pu goûter un très large éventail de la carte, et je peux donc vous donner mes coups de coeur. Tous les plats sont faits maison (et la cuisine est ouverte sur la salle) et les inspirations sont diverses: du canaille (rillettes, foie gras), de la tradition (escabèche d'anguille) de l'exotisme (agneau aux pruneaux super fondant car mijoté comme il faut, tout à fait comme j'aime le faire).

Agneau mijoté aux pruneaux: fondant comme à la maison.

Légumes rôtis en accompagnement

Mes coups de coeur: l'os à moelle en entrée, juste comme il faut. Puis la tuerie absolue, qui m'a complètement bluffé: la tartare au couteau, aux trompettes de la mort: dès que j'y retourne, je prends ça, c'est sûr (désolé pas de photo, j'ai tout mangé trop vite)!



Et en dessert, malgré la tentation du chocolat, ou de la tarte au citron, c'est la si simple mais si réussie crème glacée au fromage blanc et à la fleur d'oranger qui m'a séduit.
Pour accompagner le tout, des vins naturels au maximum, bien conseillés et originaux, dont une partie provient de Titulus, bar à vins et caviste voisin.

Cuvée maison 'Tète au Bois Dormant' chez les voisins Titulus


Bref, super impression confirmée, je vais continuer à conseiller 'Le Tournant' à mes amis, et je vais surtout essayer d'y aller plus souvent! Bravo à Denis et Laurent en cuisine!

Infos pratiques:

Restaurant Le Tournant
Chaussée de Wavre 168
1050 Ixelles, Bruxelles – Belgique
Téléphone : 02 502 61 65
Adresse mail : restaurantletournant168@gmail.com


vendredi 12 février 2016

Marmelade de citron (et bergamote) au gin



Le mois de février - ses journées courtes, son froid et sa grisaille - est sans doute le mois de l'année que j'aime le moins (j'attend toujours avec impatience mars et les premiers signes du printemps au jardin). Mais si il y a bien une chose positive en février, c'est que c'est la pleine saison des agrumes: oranges amères, pamplemousse, citrons, cédrats, bergamotes: il y a de quoi faire une sérieuse cure de vitamine!

Je profite généralement de cette période pour faire de la marmelade d'oranges amères (parfois avec du whisky), mais cette année j'ai décidé de changer un peu en faisant une marmelade de citrons et bergamotes, et je ne regrette pas, j'aime tout autant sur mes tartines ou dans mon bol de fromage blanc. Comme d'habitude, j'ai utilisé la méthode rapide consistant à précuire les agrumes sous pression : efficace et très pratique! J'ai ajouté du gin et des baies de genévrier, mais ce n'est pas indispensable (même si je trouve le gout des baies confites très sympa).




Ingrédients:

1kg de citrons (7-8 citrons environ, bio de préférence)
1 ou 2 bergamotes
1kg de sucre
quelques baies de genévrier
1 petit verre de gin




Préparation:

La veille, lavez et brossez citrons et bergamotes. Mettez les dans votre cocotte-minute assez large, et recouvrez à peine d'eau. Amenez à ébullition, mettez sous pression et laissez cuire sous pression pendant 30 minutes environ. Coupez ensuite le feu et laissez refroidir les agrumes dans leur eau de cuisson (si vous n'avez pas de cocotte-minute, faites cuire 2-3h à feu doux à couvert). 
Le lendemain, retirez les agrumes du liquide (ne jetez pas ce précieux jus!), coupez les en deux et avec une cuillère, retirez les pépins (vous pouvez laisser une partie de la pulpe), que vous placez au fur et à mesure dans une étamine. Coupez la peau des citrons en plus ou moins gros morceaux selon votre goût (je préfère ma marmelade avec de beaux morceaux, donc j'ai fait des carrés d'environ 2-3cm de côté).


Mettez dans une bassine à confiture ces morceaux d'agrumes avec le jus de cuisson, le kilo de sucre, les baies de genévrier et la moitié du gin. Pressez la pulpe et les pépins à travers l'étamine pour filtrer le jus épais riche en pectine, ajoutez l'étamine nouée et le jus obtenu dans la bassine à confiture.
Faire cuire la marmelade sur feu moyen-fort jusqu'à ce qu'une goutte sur une assiette froide fige immédiatement, ou si vous avec un thermomètre de cuisson jusqu'à ce que la température soit de 104°C. Ajoutez le reste de gin, mélangez bien.

Mettez immédiatement en pot, et dégustez dès que c'est refroidi!
Bon appétit! 

mardi 9 février 2016

Curry de bananes plantain au poivre noir




Je vous ai déjà parlé du curry de pastèque que je prépare très souvent l'été car il est délicieux et est prêt très rapidement, et bien ce curry de bananes plantain pourraît très vite devenir l'équivalent hivernal dans ma cuisine.

C'est également une recette rapide (prête en 20 minutes environ) et surtout très originale: les plantains sont rapidement cuites à l'eau puis enveloppées dans une sauce très riche en poivre noir qui réchauffe les papilles et l'organisme. Les graines de sésame apportent un côté crémeux à la sauce, l'urid dal apporte du croquant, tandis que les graines de moutarde et les feuilles de curry un supplément de saveur tout droit venu du sud de l'Inde. 
Choisissez des plantains non mûres, encore jaunes à l'extérieur.



Ingrédients (pour 2 personnes):

4 bananes plantains vertesou juste jaunes
2 cuill à soupe d'huile végétale 
2 cuill à soupe de poivre noir en grains
1 cuill à soupe de graines de sésame
1 cuill à café de graines de moutarde
1 cuill à soupe d'urid dal (lentilles décortiquées, en épicerie indienne)
12 feuilles de curry (en épicerie indienne, j'en ai toujours au congélateur)
0,5 cuill à café de sel




Préparation:

Pelez les plantains et coupez les en morceaux de la taille d'une bouchée.
Faites chauffer de l'eau dans une grande casserole et pochez y les morceaux de plantain pendant quelques minutes jusqu'à ce qu'elles soient plus tendres mais pas réduites en purée. Égouttez en gardant un verre d'eau de cuisson à part.

Faites chauffer l'huile dans une sauteuse, et faites-y revenir les grains de poivre et de sésame. Quand les graines de sésame sont colorées (après 1 à 2 minutes) récupérez les avec les grains de poivre à l'aide d'une cuillère ou d'une écumoire. Laissez l'huile dans la sauteuse et réduisez les graines de poivre et de sésame en une poudre/pâte au moulin à épices ou au mortier.

Remettez la sauteuse sur le feu et ajoutez les graines de moutarde, couvrez pendant qu'elles explosent comme du pop corn, puis ajoutez l'urid dal jusqu'à ce qu'il soit doré. Ajoutez alors les bananes égouttées, le verre d'eau de cuisson, la poudre de poivre et sésame, le sel et les feuilles de curry. Laissez cuire 2-3 minutes à feu moyen jusqu'à ce que la sauce soit réduite.

Servez bien chaud avec du riz ou du pain.

Bon appétit!




vendredi 5 février 2016

Champurrado: chocolat chaud mexicain



 Au Mexique, on démarre souvent la journée avec un atole, une boisson épaissie au maïs (le même maïs nixtamalisé qui sert à la préparation des tortillas fraîches). On trouve des atoles à plusieurs saveurs, et quand on y met du chocolat, ça devient un champurrado, un chocolat chaud crémeux et épicé.

L'idée pour cette recette m'a été donné par Selene (du Taco Mobil) qui quand elle a vu que j'avais ramené du chocolat mexicain de mon voyage à San Diego m'a conseillé de faire un champurrado: merci Selene, c'était une super idée. Le chocolat m'a été offert à la boutique Casa Artelexia de San Diego, où j'ai acheté les jolies serviettes que vous voyez sur les photos.

Pour en revenir au champurrado, j'ai donc utilisé du chocolat mexicain (assez sucré mais riche en épices) mais ça fonctionne aussi très bien avec du chocolat noir à cuire. On sucre traditionnelement avec du piloncillo (sucre de canne non raffiné, aussi appelé panela ailleurs en Amérique latine) mais de la cassonade fera également l'affaire. Bref, c'est une recette de base qui se prête très bien à l'improvisation!




Ingrédients (par personne):

2 à 3 cuill à soupe de masa harina (farine de maïs nixtamalisé, en épicerie latino-américaine)
1 bâton de cannelle
150ml d'eau
150ml de lait
1 pincée de sel
50g de chocolat noir à cuire (selon votre goût)
épices selon votre goût (par exemple 1 pincée de cannelle, de piment en poudre et de cardamome)
1 à 2 cuill à soupe de piloncillo ou de cassonade (comme le chocolat mexicain était sucré, je n'ai pas ajouté de sucre)




Préparation:

Mettez la masa harina dans une casserole à fond épais sur le feu. Ajoutez l'eau et le lait mélangés petit à petit, en fouettant pour obtenir d'abord une pâte épaisse, ensuite plus liquide. Ajoutez le bâton de cannelle et amenez à ébullition sur feu moyen/doux. Quand le mélange est bien chaud, ajoutez le chocolat, le sel, les épices et le sucre.
Remuez jusqu'à ce que le chocolat soit fondu. Retirez le bâton de cannelle, ajoutez de l'eau si besoin pour obtenir une consistance qui vous plaise (j'aime le champurrado très épais, presque comme une crème pudding). Faites moussez en mixant rapidement au mixeur plongeant avant de servir bien chaud.
Savourez!

Bon appétit!


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...