vendredi 25 août 2017

Soupe de vin ("rôtie", "routie", "miget")


soupe de vin froide


Le croirez-vous  si je vous dit que cette recette au vin rouge est un souvenir d'enfance, une madeleine de Proust? Et bien oui! ;-)
Mes grand-parents avaient une ferme dans mon village, et quand j'étais gamin la saison des foins était un moment important: la récolte n'était pas complètement mécanisée, mon oncle (qui a depuis repris la ferme) et mon grand-père avaient besoin de main-d'oeuvre pour transférer les bottes de foin du champs à la remorque et ensuite de la remorque à la grange. Toute la famille était mobilisée pour aider, et pour ravitailler les travailleurs dans les champs, ma grand-mère préparait cette soupe de vin (qu'on appelle 'rôtie' en Vendée) qui était servie froide, avec des glaçons et transportée en glacière jusqu'aux champs de foin.
Pour nous, les enfants, c'était des moments de fêtes, à attraper des grenouilles dans les fossés, à parader fièrement sur les charettées de foins à travers la campagne. Goûter un peu de cette soupe de vin, pour moi, c'est un peu revivre ces chouettes moments.
La recette est assez simple mais originale: une soupe sucrée froide, au pain sec et au vin (du rouge qui tâche de mon grand-père à l'époque). Je trouve toujours ça aussi bon quand il fait chaud l'été, à vous d'essayer! ;-)


recette soupe au vin rouge



Ingrédients:

800ml d'eau
3 cuill à soupe de sucre
1 ou 2 tranches de pain de campagne sec (légèrement grillé si vous voulez)
200ml de vin rouge jeune


soupe de vin saison des foins


Préparation:

Dans une casserole faites chauffer l'eau avec le sucre jusqu'à dissolution. Coupez le feu, ajoutez le pain sec coupé en cubes, couvrez et laisser refroidir. Quand c'est tiède ou froid, ajoutez le vin et placez au frigo.
Servez bien frais avec des glaçons si besoin.

Bon appétit!

soupe de vin Bretagne

40 commentaires:

  1. oups .... pour la trempette (superfétatoire )des galettes saint michel ou les palets bretons ce sera top !

    RépondreSupprimer
  2. C'est très original ! Je vais certainement tester, plutôt à servir comme apéritif ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourquoi pas, mais c'est un peu sucré, ça peut surprendre. En version mini en début de repas, ça peut être sympa!

      Supprimer
  3. Ben ont peut essayer pourquoi pas

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une curiosité! J'adore, mais j'avoue ne pas être très objectif sur le sujet, puisque ça m'évoque tellement de souvenirs ;-)

      Supprimer
    2. On faisait ça dans toutes les fermes du Montmorillonnais mais,sans chauffer..ça s'appelle mijeot ou mijet selon les villages..en milieu d'après midi pause,pour les travaux des champs l'été.le vin était 1 piquette.Il nous arrive encore d'en faire par grosse chaleur,bien. glacé...

      Supprimer
    3. Que de souvenirs ! Quand on était adolescents papa mettait un peu de vin pour nous et en ajoutait pour eux.

      Supprimer
  4. Ça me rappelle aussi de bon souvenir, on en mangeait le midi en été , cela nous rendait (mes frères et soeurs) très joyeux,....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahah, oui, ça avait en effet un peu cet effet là ;-) De beaux souvenirs.

      Supprimer
  5. Pour moi en Touraine la routie est la soupe au vin d'hiver la soupe d'été s'appelle miot, les deux sont excellentes et revigorantes. Jacques de Neuvy le roi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, intéressant, ça, je ne connais pas la version d'hiver, à manger chaude du coup, je suppose.
      Merci et bonne journée!

      Supprimer
  6. Ho oui sa me rappelle des souvenirs.
    C'est exactement ça.
    😊

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, je suis tellement content que cette recette évoque des souvenirs à d'autres que moi!

      Supprimer
  7. Ce soir une envie de .... souvenir d'enfance bien loin de l'enfance. Une éternité que je n'ai pas mangé ce miget qui est encore servi très régulièrement dans nos maisons de retraite / EHPAD en Vienne ,en guise de repas du soir. Une 'tit'soupe et au lit comme on dit. Après ça dépend du dosage du vin rouge . Haha. Merci et bonne nuit.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci! Je suis heureux de savoir que cette recette n'a pas encore complètement disparu et que son évocation évoque encore de beaux souvenirs. Bon weekend!

      Supprimer
  8. Incroyable madeleine de Proust, cela m'évoque les soirées d'été avec mes grands parents à côté d'Ancenis.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est incroyable, hein, la puissance d'évocation de ces recettes oubliées! Merci et belle journée!

      Supprimer
  9. Ah oui ! Incroyable ! Un vrai souvenir d'enfance ! Maman nous la faisait les soirs d'été ! Je suis originaire de l'Anjou ! Mon mari qui est du Pas de Calais ne connait pas ! Quelle surprise de retrouver cette recette sur le net ! Je crois que je vais tenter de la refaire....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, tellement heureux de raviver ces souvenirs! Quand il fait chaud, j'en prend toujours autant de plaisir à la déguster, cette soupe de vin!

      Supprimer
    2. Oui, moi aussi, j’adore quand il fait chaud et que nous n’avons pas trop envie de manger car il fait trop chaud, ça requinque et c’est trop bon ! Je m’en fais régulièrement tout le étés. Native des pays de loir, je connais bien et j’en mange depuis ma petite enfance. Mon père avait un champ de vigne, son vin n’était pas fameux mais, pour faire ce plat c’était super !
      Heureuse de savoir que beaucoup d’autres personnes de la région s’en souviennent! J’ai hâte d’en refaire à nouveau cet été ! Ce qui est génial, c’est de faire une petite sieste au frais sous un arbre après ce repas! 😜😜

      Supprimer
  10. J'en ai mangé dans mon enfance dans les années 60/70, et j'adorais, je viens de retrouver la recette et je sens que je vais la faire pour me rappeler de bons souvenirs,

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toujours aussi chouette de voir que cette recette évoque de bons souvenirs à d'autres!

      Supprimer
  11. Suite à mon commentaire, je suis du pays de la Loire donc je connais bien cette soupe froide

    RépondreSupprimer
  12. Natif de la Loire j'y ai eu droit aussi en étant enfant... On appelait ça la gravirotte. J'ai su ensuite que la gravirotte n'avait rien à voir ! En tout cas c'est super désaltérant contrairement à ce qu'on pourrait penser.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, merci, je ne connaissais pas ce nom! Du coup je suis allé voir ce qu'était la 'vraie' gravirotte, et ça, j'ai connu, je m'en souviens, au mariage de ma tante dans les années 80 ;-)

      Supprimer
  13. Toute mon enfance en Touraine près d'Amboise, dans les années 50 !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci! Toujours un plaisir de lire que cette recette réveille des souvenirs lointains.

      Supprimer
    2. Bonjour. Que de souvenirs grâce au mijet. Mon grand-oncle avant de partir travailler la vigne prenait ce mijet chaud dans un grand bol.

      Supprimer
  14. Bonsoir,
    Souvenirs d'enfance pour moi aussi mais chez ma grande tante et mon grand oncle, au moment des moissons dans le Cher.
    Contrairement à vous apparemment, pour les enfants, le vin était remplacé par du lait (dans mon esprit miot, en tous cas aucun des noms que vous avez énoncé).
    Un grand merci pour la recette (que je ferai peut être un jour, ce soir, c'était la version enfant !) mais surtout pour votre texte qui m'a transporté, ailleurs, il y a longtemps.
    A.

    RépondreSupprimer
  15. Ohhh que de souvenirs.... mon papa en mangeait l'été par temps chaud entre Saumur et Angers. .... merci pour cette madeleine de proust !!

    RépondreSupprimer
  16. Bonjour a tous.
    Le must en Charente Martime on rajoute des fraises bien mures coupees en 2 ou 3 .....et ca change tout !
    A vos gamelles vous allez pas le regretter !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, mais quelle bonne idée des fraises! Il fait que je teste, merci!

      Supprimer
  17. Nous on appelle ça le miget, et c'était dans les deux Sèvres que je l'ai connu. Tellement rafraîchissant et bon, merci du souvenir.
    Je m'en fais tous les étés, mais nous on mélangeait tout à froid.
    Il n'y a qu'en mangeant cette soupe froide que j'arrive à ingurgiter du vin rouge !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tellement heureux de voir que cette recette continue d'évoquer des souvenirs heureux!

      Supprimer
    2. Moi aussi pour les Deux Sevres effectivement le miget mais aussi la "soupine" Moi de meme ce n'est que de cette façon que j'ingurgitais le vin rouge mais c'etait fameux ce melange sucré. Je me demande quel age nous avions, mais nous étions gamines ma soeur et moi. Souvenirs de jeunesse attendrissants

      Supprimer
  18. Dans la Vienne c'est le miget de mon enfance. Je le fais toujours lors des soirées très chaudes d'été quand je ne bouge pas après 🤣

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Héhé, c'est la bonne saison pour retrouver cette saveur unique!

      Supprimer
  19. Oui souvenir aussi pour moi en été quand j' étais enfant années 1970. Je n' en servirai pas à mes petits enfants aujourd'hui 😅

    RépondreSupprimer