dimanche 8 novembre 2009

Coings rôtis au four




(Mise à jour 2012: vous trouverez ici une version simplifiée de cette recette: coings confits au four, version super simple)

Ca y est, les trois derniers coings du jardin sont récoltés. On n'a pas eu une énorme production, mais pour une première année de mise à fruit, c'était déja pas mal, et surtout ils n'ont pas été touchés par la tavelure. Regardez sur la photo avant cuisson: ils sont magnifiques, non? Pour bien savourer ces derniers coings, je les ai préparé selon la recette que je préfère: lentement rôtis en four dans un sirop jusqu'à ce qu'ils prennent une couleur rubis et que le sirop se transforme en gelée. 

En cuisant dans le sucre les coings deviennent peu à peu confits et restent ainsi fermes malgré la durée de la cuisson. L'avantage de cette recette, c'est qu'il ne faut ni peler ni épépiner les coings: il suffit de les couper en deux (ou en 4 pour les plus gros) et quand ils sont cuits et refroidis, il est alors très facile de retirer leur coeur dur. Comme le sirop/gelée est riche en sucre, ils sont à déguster avec un fromage blanc nature: le contraste entre le fromage blanc et la chair confite des coings est idéal...


Ingrédients:

3 jolis coings
300g de sucre


Préparation:

Faites un sirop avec les 300g de sucre et un volume d'eau un peu inférieur au volume de sucre. Portez à ébullition et laissez bouilloner quelques minutes. Enlevez le duet des coings et coupez les coings en 2 ou en 4 s'ils sont vraiment gros à l'aide d'un bon couteau. Disposez les dans un plat allant au four qui soit juste assez grand pour les contenir tous (plus ou moins) en un seule couche, côté brillant vers le haut. Versez dessus le sirop encore chaud, couvrez et enfournez pour au moins 3h à four doux 140°C max.

 Vérifiez de temps à autre en cours de cuisson qu'il ne manque pas de sirop (l'idéal c'est d'utiliser un plat en plexi pour pouvoir surveiller sans ouvrir), après 2h de cuisson retournez les coings et montez la température du four pour finir de leur donner une belle teinte rouge-orangée.
Laissez refroidir après cuisson et dégustez accompagné de fromage blanc nature.

Bon appétit!


8 commentaires :

  1. Mmmmmmmmh! Je sens les saveurs jusqu'à chez moi! Très beau!!!

    RépondreSupprimer
  2. C'est une chouette recette, j'espere pouvoir encore trouver des coigns au marché pour la tester. PS : tu as bien fait de te lancer dans un blog, il est très agréable!

    RépondreSupprimer
  3. Je vais essayer, ça a l'air super!
    On peut donc manger la peau?

    RépondreSupprimer
  4. @celdebruxelles: oui, on peut sans problème manger la peau des coings, ça fait des années que je ne m'embête plus à les peler. Je viens de voir ton blog: tu fais toujours ton miel?

    RépondreSupprimer
  5. Je pense qu'un petit coup de chiffon au départ pour ôter la petite pellicule de duvet est nécessaire

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien sûr, d'ailleurs sur la photo on voit bien que c'est fait. Je l'ajoute dans la recette, merci! ;-)

      Supprimer
  6. Coucou Sylvain, je me suis servie de ta technique de cuisson pour des coings mis dans un strudel. C'est top on s'est régalé. La recette est publiée aujourd'hui. Merci à toi. Bonne journée Béa

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Super! Merci Béa pour le clin d'oeil! ;-) Belle journée

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...