vendredi 31 mai 2019

Sirop d'orgeat maison et le Mai Tai d'Un Peu Gay dans les Coings





faire orgeat maison

Depuis 2-3 ans, le Mai Tai est sûrement le cocktail que j'ai le plus préparé: non seulement à la maison (juste pour nous deux ou quand on a des invités) mais aussi quand je dois apporter un cocktail quelque part. Ce cocktail est un peu la quintessence des cocktails tikis, et une fois qu'on a les ingrédients en stock, il n'est pas difficile à préparer.
Parmi ceux-ci, le sirop d'orgeat, et je trouve que le préparer soi-même peut faire une belle différence, c'est pourquoi je vous propose ma recette aujourd'hui. J'ai adapté cette recette de celle du Smugler's Cove de Martin Cate, en y apportant ma touche perso: amandes entières plutôt que blanchies, un peu de mahaleb (à trouver en épicerie grecque ou libanaise) pour une touche d'amertume, une part de sucre de palme plutôt que 100% sucre blanc, bref j'ai fait à mon goût, et c'est plutôt réussi puisque plusieurs personnes m'ont déjà demandé la recette. La voici donc, ainsi que celle du Mai Tai (également à ma façon) pour suivre.



mahaleb noyaux
Amandes et mahaleb

Pour le sirop d'orgeat:

Ingrédients:

200g d'amandes entières
1 cuill à soupe de mahaleb (à défaut, deux gouttes d'extrait d'amandes amères)
sucre (50% sucre blanc, 50% sucre de palme pour moi)
0,5 cuill à café d'eau de fleur d'oranger
0,5 cuill à café d'eau de rose
1 cuill à café de rhum ambré (pour la conservation)


orgeat maison amandes


Préparation:

Toastez légèrement (au four ou à la poêle) les amandes et le mahaleb. Placez les dans une casserole avec un volume équivalent d'eau. Amenez à ébullition, laissez bouillir une minute, coupez le feu et laissez tiédir 20 minutes environ.
Mixez le tout pour obtenir une pâte, que vous laissez reposer au moins une heure.
Passez à l'étamine pour obtenir un lait d'amandes (gardez le résidu pour faire des biscuits par exemple). Mesurez le volume de lait d'amandes et ajoutez deux volumes de sucre. Placez sur le feu, amenez à ébullition et laissez bouillonner doucement une dizaine de minutes en remuant régulièrement. Ajoutez les eaux de fleur, le rhum (et l'extrait d'amandes amères si vous n'avez pas de mahaleb), mélangez bien et laissez refroidir avant de mettre en bouteille. Le sirop se conserve normalement très bien à température ambiante (plusieurs mois sans souci chez moi).


Pour le Mai Tai:

Ingrédients:

20ml de jus de citron vert
8ml de sirop d'orgeat
8ml de sirop d'érable (ou sirop de canne brun maison)
1 dash d'extrait de vanille
15ml de dry curaçao
40ml de rhum agricole brun
20ml de rhum jamaïcain blanc

Préparation:

Secouez tous les ingrédients au shaker avec des glaçons. Versez dans un verre à cocktail rempli de glace pilée. Garnissez avec un demi citrron vert et un brin de menthe.

Santé!

sirop mahaleb et amandes

mardi 28 mai 2019

Humba: porc caramel des Philippines



humba philippines


Le Humba est une recette des Philippines, d'origine chinoise et qui évoque le porc caramélisé à la chinoise ou même le Thit Kho Tau vietnamien. Le principe est super simple: du porc en morceaux assez gras , mijoté avec de la sauce soja, du vinaigre et du sucre. Pour aromatiser le tout: anis étoilé, laurier, ail et la touche qui montre les origines chinoises de cette recette: des haricots noirs fermentés, dont j'adore le goût.
On trouves ces haricots en épicerie chinoise ('fermented black beans'). J'ai ramené les miens de Hong-Kong et ils sont parfumés au écorces de mandarine, un délice.
Comme le Humba est un plat très riche (en saveurs et en calories), servez le en petite quantité, avec du riz jasmin très peu salé et avec du chou simplement cuit vapeur, qui apporteront un contraste très agréable.


recette de porc des philippines



Ingrédients (pour 4 personnes):

600g de porc assez gras (lard frais ou comme moi rôti de spiringue)
1 cuill à soupe d'huile
500ml de bouillon de poule ou de légumes
60ml de sauce soja (mélange claire et foncée pour moi)
60ml de vinaigre de coco ou de cidre
100g de sucre de palme ou de canne
2 petits oignons, coupés en 4
2 gousses d'ail, écrasées
2 feuilles de laurier
2 étoiles de badiane
2 cuill à soupe de haricots noirs fermentés chinois, rinsés



porc caramel humba philippines


Préparation:

Coupez le porc en morceaux de 3-4cm. Faites chauffer l'huile dans une cocotte à fond épais (ou comme moi une cocotte en terre cuite) et faites y colorer le porc (en plusieurs fois si besoin). Ajoutez le bouillon, amenez à ébullition. Ecumez si besoin, avant d'ajoutez tous les autres ingrédients.
Couvrez et laissez mijoter à feu doux pendant 2h, jusqu'à ce que le porc soit très tendre. Retirez les morceau de porc, augmentez le feu et laissez bouillonner pendant 10-15 minutes pour épaissir la sauce. Ajoutez le porc, faites mijoter encore quelques minutes puis servez sans attendre, accompagné de riz et de chou cuit vapeur.


Bon appétit!


recette aux haricots noirs fermentes

vendredi 24 mai 2019

Salade de betterave à la syrienne (Mutabel shawandar)


salade syrienne betteraves


Le Mutabel (ou moutabal) c'est classiquement un dip à l'aubergine grillée, que j'adore. J'ai découvert cette variante syrienne à la betterave lors d'un repas proposé par 'We Exist' au restaurant "Le damoiselle". 'We exist", c'est l'initiative d'Obada, un jeune syrien dynamique, arrivé en Belgique comme de nombreux migrants syriens et qui a décidé de ne pas baisser les bras devant les difficultés pour trouver un boulot à Bruxelles.

Entouré d'autres syriens, il lance donc un projet enthousiasmant: faire découvrir la cuisine syrienne en Belgique, au travers (pour l'instant, et en attendant un futur restaurant) de cours de cuisine, de services traiteurs et de repas ponctuels dans des restaurants (toutes les infos sur la page facebook de We Exist).

C'est donc lors d'un de ces repas que j'ai découvert, parmi d'autres mezzés, le Mutabel Shawandar, et j'ai adoré: betteraves cuites hachées pas trop finement, sauce sésame, ail, citron, mélasse de grenade: très simple à préparer et tout à fait délicieux! Une bonne recette pour les tables de mezzé, c'est sûr, mais aussi pour les piques-niques d'été.

We exist made by syrians for everyone
Obada, fondateur We Exist


Ingrédients:

4-5 betteraves rouges de taille moyenne, cuites
1 gousse d'ail
2 cuill à soupe de tahin (crème de sésame)
jus d'un demi citron
3-4 cuill à soupe de yaourt grec
sel, poivre
huile d'olive et mélasse de grenade pour garnir

dip de betteraves

Préparation:

Pelez les betteraves cuites puis hachez les en petits cubes, ou mixez-les, mais de façon à garder une certaine texture (j'en hache une partie grossièrement et une autre partie plus finement). Battez le tahin avec le jus de citron, l'ail haché ou pressé et le yaourt. Mélangez avec les betteraves, salez, poivrez selon votre goût et arrosez d'un peu d'huile d'olive et de mélasse de grenade avant de servir, par exemple en accompagnement de grillade ou en dip avec du pain plat.

Bon appétit!

mutabel de betteraves

mardi 21 mai 2019

Crêpes vietnamiennes aux asperges et tofu fumé





Inspirées des 'Bánh khoái', les crêpes heureuses du Vietnam (parcequ'elles sont repliés en deux une fois garnies, formant comme un sourire), ces mini-crêpes sont très rapides à préparer et peuvent se garnir selon l'inspiration du moment.
La version classique vietnamienne est aux crevettes, au porc, aux pousses de soja, mais j'ai préféré une version printanière aux asperges vertes et au tofu fumé. Comment au Vietnam, on sert le tout avec beaucoup d'herbes fraîches. Faites selon ce que vous avez à disposition, pour ma part c'était shiso, livèche, oseille sanguine, ciboulette chinoise et 'fish mint' (Houttuynia cordata), le tout du jardin.

Ne me demandez pas pourquoi mes petits pancakes sont rouges: je n'en ai aucune idée! La pâte avant cuisson était jaune soleil, et quand je l'ai versé dans ma mini-poêle en fonte, elle s'est soudainement colorée en rouge! Est-ce dû au curcuma (une bonne qualité pourtant, venant de La Réunion) ou a une réaction chimique entre les différents ingrédients: mystère. Mais bon, pas grave si chez vous il ne rougissent pas, ce n'est pas la couleur qui compte! ;-)
Edit: après recherche rapide, le changement de couleur est dû au bicarbonate qui augmente le pH au dessus de 8.6. Le curcuma est en fait un bon indicateur de pH à peu de frais, j'ai appris quelque chose aujourd'hui! ;-)

asperges et tofu fume



Ingrédients:

Pour les mini-crêpes:
60g de maïzena
40g de farine 
1 pincée de curcuma
1 pincée de bicarbonate
1 pincée de sucre
50ml de lait de coco

Pour garnir:
1 cuill à soupe d'huile
1 petite botte d'asperges vertes
2 gousses d'ail, finement émincées
1 bloc de tofu fumé

Herbes fraîches et sauce de votre choix pour servir


crepes salees veganes


Préparation:

Lavez les asperges, cassez les près de la base et coupez la partie restante en biais en morceaux de 2-3 cm environ. Coupez le tofu en tranches puis en petits carrés.
Faites chauffer l'huile dans un wok. Faites y revenir l'ail sur feu vif, puis très rapidement les asperges et enfin le tofu. Salez, retirez du wok et réservez.
Mélangez tous les ingrédients pour la pâte à crèpe avec 200ml d'eau. Battez et laissez reposer 10 minutes.

Faites chauffer une petite poêle sur feu moyen-vif. Versez-y une cuill à soupe d'huile puis, dès qu'elle est chaude, versez assez de pâte pour recouvrir le fond de la poêle. Assez rapidement, ajoutez un peu d'herbes hachées, puis un peu d'asperges et de tofu sautés. Quand la crêpe est devenue croustillante, repliez la en deux et réservez. Recommencez avec le reste des ingrédients.

Servez directement, accompagné d'herbes fraîches et garni de sauce si vous le voulez (j'ai fait sans sauce pour ma part).

Bon appétit!


crepes salees vietnam asperges

vendredi 17 mai 2019

Couronne briochée à la pâte d'amandes



couronne en brioche nordique


La recette du jour est d'inspiration nordique où ce genre de couronne briochée est typiquement partagée autour d'une tasse de café. La pâte est classique, c'est la garniture amandes-cannelle qui fait toute la gourmandise de la chose! ;-)


C'est la recette que j'ai choisi pour étrenner officiellement mon robot artisan KitchenAid (même si j'avais déjà rapidement improvisé des pains pita la veille, j'avoue). Ce robot m'a été offert pour célébrer les 100 ans de la marque. J'étais un peu hésitant au départ: ma cuisine n'est déjà pas super généreuse en plans de travail, j'avais peu que la bête ne prenne trop de place.
Finalement deux raisons m'ont poussé à accepter: j'ai pensé à toutes les brioches que j'allais pouvoir préparer facilement (par exemple j'adore le kouglof, mais c'est d'un pénible à pétrir à la main tellement ça colle) et puis surtout la couleur rouge de cette édition anniversaire est parfaitement en harmonie avec ma cuisine vintage toute rouge également (oui, je sais, il en faut peu pour me motiver! ;-) ).


kitchen aid 100 ans belgique édition anniversaire
Ma cuisine rouge et mon nouveau joujou rouge aussi!

L'occasion au passage de vous montrer un tout petit aperçu de ma cuisine: vous n'en verrez pas beaucoup plus car ma cuisine d'époque (années 40, comme ma gazinière) est rarement en état d'être photographiée: c'est souvent le boxon, avec des produits exotiques qui traînent partout!
Enfin, bref, le Kitchenaid y a trouvé sa place et je vais pouvoir m'amuser avec (et attention, spoiler, il se pourrait très bien que vous puissiez en profiter aussi un de ces jours, chers lecteurs. Mais chut!)


brioche garnie pate d'amandes



Ingrédients:

120ml d'eau tiède
1 sachet de levure de boulanger déshydratée
1 oeuf
60g de beurre salé
70g de sucre
80g de crème épaisse
300g de farine environ

Pour la garniture:
250g de pâte d'amandes
1 oeuf
2 cuill à soupe de sucre
1 cuill à soupe de cannelle en poudre
1 cuill à café d'extrait de vanille
1 belle poignée de raisins secs
le zeste finement râpé d'une orange

Oeuf battu et grains de sucre pour la déco 


brioche couronne scandinave



Préparation:

Réveillez la levure dans l'eau tiède pendant 5 minutes puis mélangez avec le beurre ramolli, le sucre, la crème, l'oeuf dans un grand cul de poule ou dans le bol de votre robot-mélangeur. Ajoutez la farine petit à petit, en pétrissant à la main ou au crochet-pétrisseur. Pétrissez pendant 10 minutes environ, en ajoutant un peu de farine si besoin (la pâte colle beaucoup au début).
 
Laissez doubler de volume dans un endroit tiède (comme la pâte est riche, ça peut prendre de une à deux heures).
Dégazez la pâte, étalez-là sur une surface bien farinée pour obtenir un grand rectangle d'environ 50cm de longueur.
Mélangez la pâte d'amandes avec l'oeuf, le sucre, la cannelle et l'extrait de vanille. Etalez sur le rectangle de pâte en prenant soin de ne pas déchirer la pâte (détendez la garniture si besoin avec un peu d'eau ou de rhum).  Parsemez avec les raisins secs et les zestes d'orange, et roulez la brioche dans le sens de la longueur. 



kitchen aid belgique



Façonnez le boudin ainsi obtenu en couronne en soudant les deux extrémités. Placez sur une plaque à pâtisserie chemisée de papier cuisson. Coupez aux ciseaux (sans aller jusqu'au bout) des tranches dans la couronne et décallez les légèrement pour exposer un peu la garniture.
Laissez lever à nouveau au moins une heure dans un endroit tiède. Dorez à l'oeuf battu et parsemez de grains de sucre perlé.
Quand la brioche est bien gonflée, enfournez à 200°C pour 20 à 30 minutes environ, jusqu'à ce que la brioche soit bien dorée.

Servez à l'heure du thé ou du café.

Bon appétit!


brioche cannelle

vendredi 10 mai 2019

Gâteau renversé à la banane plantain



gateau bananes plantain noires mures


Vous êtes peut-être déjà tombé nez-à-nez avec des bananes plantain toutes noires, à l'air assez misérables, comme oubliées par l'épicier passées leur date de prime fraîcheur... et bien, c'est à ce moment qu'elles sont le plus sucrées, tendres et parfumées (plus jeunes, elles sont très fermes et plutôt à cuisiner comme des pommes de terre, en curry par exemple). N'hésitez donc, pas, osez sauver ces pauvres bananes abandonnées, elles vous récompenseront sous la forme de ce gâteau renversé super parfumé.

Dans la recette originale qui m'a inspiré, Fany Gerson (dans son livre 'My sweet Mexico') parfume le gâteau à la vanille et à la cannelle: j'ai pour ma part choisir un rhum trèèèèès parfumé, le génial Savanna Herr blanc 57 de la Réunion qui fait merveille avec le caramel et la banane (petite pub gratuite, car c'est vraiment un super rhum). J'ai également réduit de moitié la quantité de sucre de la recette originale, et ça reste encore bien sucré: à vous d'adapter la recette à votre palais!


que faire avec des bananes plantain noires



Ingrédients:


3 bananes plantain noires (= mûres) de taille moyenne
300g de sucre
60g de beurre mou 
2 oeufs
200g de farine
1,5 cuill à café de bicarbonate
250ml de lait battu ( = lait ribot, lait fermenté)
1 cuill à soupe de rhum très parfumé (savanna Herr blanc 57 pour moi)


cuisiner bananes plantain mures


Préparation:

Faites chauffer 200g de sucre avec une cuill à café d'eau jusqu'à obtenir un beau caramel brun (je le fait directement dans mon plat à tatin Le Creuset, c'est plus simple) et nappez le fond de votre moule avec le caramel ainsi obtenu.
Pelez les plantains, coupez les en tranches de 1-2cm d'épaisseur et posez les sur le caramel tiédi, en les superposant légèrement (si vous voulez un effet chic, disposez les en rond de manière harmonieuse, je ne me suis pas embêté, j'étais pressé!). Gardez quelques tranches de banane et écrasez les à la fourchette.
Battez le beurre avec 100g de sucre et les tranches de bananes écrasées. Ajoutez les oeufs, le rhum, battez bien, puis ajoutez la farine mélangez au bicarbonate, en alternant avec le lait battu.
Versez la pâte ainsi obtenue sur les tranches de banane, et enfournez à 180°C pour 35 à 45 minutes, jusqu'à ce que le gâteau soit bien doré et qu'un pique enfoncé en ressorte propre.
Laissez tiédir un peu dans le moule avant de retourner sur un plat de service. Servez tiède ou froid.

Bon appétit!


gateau renverse bananes plantain


mardi 7 mai 2019

Curry diabolique de Macao (Diabo curry) aux restes de viandes

  

curry macanais avec des restes


Ce curry diabolique est à réserver aux amateurs de sensations fortes : piquant, sucré, salé, acide, attention les papilles, ça dépote ! Il existe de nombreuses variantes du diabo curry en Asie, avec toutefois des points communs qui reviennent souvent : le curry doit être bien piquant (piments et moutarde), peut comporter plusieurs viandes différentes, est parfumé à la sauce soja et à la sauce worcestershire. On raconte que ce plat était à l’origine préparé par les domestiques des grandes maisons d’Asie (Macao, Singapour, etc.) les lendemains de festins. C’est pour ça qu’on y mélange généralement plusieurs viandes, et leurs jus de cuisson : l’Art d’accommoder de très bons restes.

Je l’ai préparé en rentrant d’un weekend en famille (pour les 50 ans de mariage des parents de mon homme) : on avait bien sûr prévu bien trop de bouffe pour le weekend, et après partage, je me suis donc retrouvé avec pas mal de restes de gigôt d’agneau longuement mijoté (en cocotte car le four de notre gîte nous a honteusement laché) et d’un peu de rôti de veau froid. 

En feuilletant le bouquin ‘Fat Rice’ sur la cuisine de Macao (feuilleter des livres de cuisine reste une de mes activités favorites pour me détendre) je suis retombé sur ce curry diabolique, et je me suis rendu compte que j’avais tout en stock pour le préparer en faisant quelques ajustements (par exemple j’ai remplacé la citronnelle par des feuilles de combava puisque j’en ai un citronnier au jardin). C’est une recette assez flexible, donc faites avec ce que vous avez dans vos placards ou dans vos bocaux (par exemple, j’ai presque toujours un pickles de légumes en cours de lactofermentation en cours, donc c’est ce que j’ai utilisé, mais si vous n’en avez pas, pourquoi ne pas mettre quelques cornichons et pourquoi pas des restes de légumes cuits ?).
Voici en tout cas ma version, et elle nous a beaucoup plu !


curry diabolique très piquant


Ingrédients :

Restes de viandes rôties ou mijotées, et leurs jus de cuisson (400g)

Pour la pâte de curry :
14 piments rouges séchés (ou moins selon votre goût)
4 gousses d’ail, pressées
1 échalote, hachée
1 cuill à soupe de gingembre frais râpé
2 cuill à café de curcuma frais râpé (j’en ai toujours au congélo)
4 feuilles de combava ciselées (ou une tige de citronnelle hachée)
2 cuill à soupe de vinaigre (de cidre par exemple)

3 cuill à soupe d’huile végétale (moutarde pour moi)
1 cuill à soupe de grains de moutarde
4 cuill à soupe de vinaigre (de cidre et blanc pour plus d’acidité franche)
1 cuill à soupe de moutarde de Dijon
2 cuill à soupe de sauce soja
2 cuill à soupe de sauce worcestershire
3 cuill à soupe de sucre de palme (ou de cassonade brune)

3-4 pommes de terre cuites coupées en gros cubes
Des pickles de légumes (carottes, navets, chou-rave lactofermentés pour moi)
1 oignon

curry macao diabo fat rice


Préparation :

Couvrez les piments séchés d’eau bouillante. Laissez réhydrater une heure environ. Mixez les piments, leur eau et tous les autres ingrédients de la pâte de curry au blender pour obtenir une pâte pas trop granuleuse.
Faites chauffer l’huile dans une cocotte à fond épais. Quand elle est bien chaude, ajoutez-y les grains de moutarde, puis, quand ils ont fini d’éclater, la pâte de curry. Faites la revenir pendant 10 minutes environ à feu moyen, jusqu’à ce qu’elle soit plus colorée et parfumée (elle doit bien grésiller et commencer à se séparer). Ajoutez le jus des viandes (s’il n’y a pas ou peu de jus, ajoutez 400ml d’eau ou de bouillon), le sucre, la moutarde, le vinaigre, les sauces soja et Worcestershire. Mélangez, amenez à ébullition et goûter (l’équilibre doit être à votre goût entre salé, sucré, piquant, acide). Laissez un peu mijoté à feu doux, puis ajoutez les viandes en morceaux. Laissez mijoter au moins 15 minutes (plus pour moi, je voulais que les viandes s’effilochent). 


Pendant ce temps, préparez les pétales d'oignon: coupez l'oignon en 6 quartiers dans la hauteur et détachez les 'pétales'. Faites chauffer un wok à sec et placez y les pétales d'oignon, bien répartis, jusqu'à ce qu'ils commencent à noircir par endroits, en les déplaçant de temps à autre. Ajoutez une filet d'huile, puis coupez le feu et laissez tiédir. 
Dans la cocotte, ajoutez les morceaux de pommes de terre le temps de les chauffer et enfin les pickles et les pétales d’oignons juste avant de servir, garni de coriandre et accompagné de riz blanc.

Bon appétit !


curry piquant aux restes de viande



vendredi 3 mai 2019

Cock-a-leekie, soupe écossaise aux poireaux et aux restes de poulet rôti



soupe cock a leekie


Une recette classique écossaise parfait pour faire durer les restes de poulet rôti toute la semaine. Je fais déjà régulièrement un bouillon avec la carcasse de mon poulet rôti, mais avec cette recette dont les origines sont sans doute médiévales (l'utilisation des pruneaux dans les plats salés était à la mode à l'époque), on utilise également le gras du poulet (qui sert à faire revenir oignon et blancs de poireaux) et tous les petits morceaux de viande de la carcasse.

Comme cette soupe contient également du riz, c'est un vrai plat tout-en-un parfait pour toute la famille! J'aime l'épicer très simplement avec du poivre blanc, mais vous pouvez y mettre les épices de votre choix, c'est le genre de recette qui est très flexible!


soupe poulet pruneaux poireaux


Ingrédients:

Les restes d'un poulet rôti (carcasse, peau et morceaux de viande)
1 carotte, 1 petit oignon et des herbes pour le bouillon
1 gros oignon
1kg de poireaux, blancs et verts séparés
125g de riz long grain
125g de pruneaux
sel, poivre blanc
persil haché pour garnir


soupe ecosse poulet poireaux


Préparation:

Détacher les restes de viande de la carcasse du poulet (chez nous, c'est souvent la viande des ailes et des pilons qui reste le plus souvent). Je fais généralement cette opération quand la carcasse est encore tiède, c'est plus simple. Réservez la viande de côté.
Dans une grande casserole, réunissez la carcasse, avec les morceaux de peaux restants, un oignon coupé en deux, une carotte et des herbes de votre goût (thym, laurier, marjolaine). Couvrez avec 2,5 litres d'eau environ, amenez à frémissement et laissez mijoter au moins une heure tranquillement (quand je suis pressé, je fais mon bouillon à la cocotte-minute: 10 minutes sous pression). Filtrez, laissez refroidir.

Couvrez les  pruneaux d'eau bouillante et faites les tremper pendant au moins deux heures.
Récupérez le gras de poulet à la surface du bouillon, transférez le dans une cocotte à fond épais. Faites y revenir l'oignon haché jusqu'à ce qu'il soit tendre, puis ajoutez les blancs de poireaux. Couvrez, baissez le feu et laissez cuire à couvert 5-10 minutes. Ajoutez le bouillon, amenez à ébullition, salez, poivrez puis ajoutez le riz rincé et égoutté.
Laissez cuire jusqu'à ce que le riz soit tendre, puis ajoutez les pruneaux, les morceaux de viande effilochés et le vert des poireaux ciselé.
Laissez cuire jusqu'à ce que le vert des poireaux soit tendre mais encore vert, servez sans attendre garni de persil haché.

Bon appétit!


soupe cock a leekie poireaux
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...