mardi 11 mai 2021

Curry de poisson au cumin et au vadouvan (Pondichéry)

 

curry de poisson pondichery

 

 Ca fait des années que j'ai du vadouvan dans mon tiroir à épices, mais je ne l'utilise que rarement. L'avantage de ce mélange d'épices (à base d'échalotes, ail, épices sèche et huile de sésame, mixés puis séchés au soleil indien) c'est qu'il se bonifie avec l'âge, les saveurs devenant de plus en plus complexes.
La meilleure façon d'utiliser le vadouvan (appelé vadavam parfois), c'est d'aller chercher du côté de Pondichéry, cet ancienne colonie française d'où est originaire ce mélange (le lien histoirique avec la France explique le fait qu'il se trouve encore assez facilement dans les épiceries fines de l'hexagone).
C'est donc dans le chouette recueil 'The Pondicherry kitchen' de Lourdes Tirouvanziam-Louis que j'ai trouvé cette recette de curry de poisson, simple à préparer, très parfumé, piquant mais pas trop, bref, tout ce qu'on aime!


curry de poisson indien


Ingrédients (pour 4 personnes):


500g de filets de poisson blanc (colin de la mer du nord pour moi) coupés en cubes de 2-3cm
3 beaux oignons
3 cuill à soupe d'huile
5 gousses d'ail, émincées finement
2 cuill à café de mélange vadouvan
1,5 cuill à café de cumin
1 cuill à café de curcuma en poudre
2 cuill à soupe d'extrait de tamarin (1 noix de tamarin séché, réhydratée dans 1/2 verre d'eau bouillante et filtrée)
1 cuill à café de sel
5 piments verts longs coupés en 4 dans la longueur (plus ou moins selon votre goût)
200ml de lait de coco


recette typique pondichery

Préparation:


Réduisez un des oignons en purée et faites revenir cette purée dans une cuill à soupe d'huile dans une petite casserole jusqu'à ce la purée commence à dorer. Ajoutez alors le cumin et le vadouvan (les deux plus ou moins réduits en poudre/pâte) et faite revenir 1 à 2 minutes sur feu doux.
Une fois cette pâte épicée réfroidie, ajoutez la avec le sel, le curcuma et l'extrait de tamarin au poisson coupé en cubes. Mélangez bien, réservez.

Dans une cocotte ou un sauteuse. Faites chauffer les deux cuill à soupe d'huile restante et faites y revenir les oignons coupés en fines tranches, avec les piments verts coupés en longueur et l'ail émincé finement. Faites revenir sur feu moyen jusqu'à ce que l'oignon commence à brunir. Baissez le feu, ajoutez le poisson avec sa marinade, mélangez, couvrez et laissez cuire tranquillement à feu doux, jusqu'à ce que le poisson soit cuit (15-20 minutes à feu tout doux). Ajoutez alors le lait de coco, mélangez bien, laissez chauffer une minute ou deux et servez bien chaud, éventuellement garni d'un peu de piment vert frais émincé, avec du riz basmati.


Bon appétit!

curry de colin poisson blanc


vendredi 7 mai 2021

Soupe de riz et de poulet à l'indonésienne (Bubur Ayam)

 

soupe poulet riz indonésie

 

L'an dernier, je vous avait déjà proposé un congee à la laotienne (aux boulettes de porc), cette fois c'est une soupe de riz comme à Jakarta que j'ai envie de vous faire découvrir, le bubur ayam. Comme la plupart des congees (ces soupe de riz tellemet cuit que les grains se sont désintégrés) ce bubur ayam est généralement servi au petit déjeuner dans son pays d'origine, mais honnêtement, je trouve que ça fait un lunch très satisfaisant.

La base est donc du riz trop cuit, sur lequel on ajoute une soupe de poulet épicé, et ensuite, ce qui fait tout le sel d'un congee ce sont les garnitures additionnelles: comme le riz ainsi cuit devient doux et sucré, on utilise des garnitures piquantes ou savoureuses pour créer un contraste satisfaisant: huile piquant, pickles, etc. Pour ce bubur ayam, j'ai choisi un garniture classique de persil haché, pousses de soja, sambal kecap (sauce soja additionnée d'un peu de piment et d'ail frais) et surtout du soja cuit puis frit et épicé pour apporter une touche de croquant. Vous pouvez improvisez selon ce que vous avez en stock pour les garnitures: des cacahuètes salées peuvent très bien faire l'affaire par exemple!

Pour le service, vous amenez tout à table: le congee (froid), la soupe de poulet (brûlante) et les garnitures, et ensuite chacun prépare son bol selon ses préférences!

congee a l'indonésienne


Ingrédients (pour 6-8 personnes):


Pour le congee:
220g de riz
1 bon litre d'eau
1 cuill à café de sel

1 poulet

Pour le bumbu:
2 belles échalotes
2 gousses d'ail
1 cuill à café de gingembre haché
3 noix de macadamia (ou 4 amandes)
0,5 cuill à café de curcuma en poudre
0,25 cuill à café de piment en poudre
1 cuill à soupe de sauce soja
2 cuill à soupe d'huile
2 cuill à soupe d'eau chaude

Pour garnir, selon votre goût
Sauce soja additionnée d'un peu de piment oiseau et d'ail haché
pousses de soja
persil plat haché
oignons jeunes ciselés
oignons frits
graines de soja frites épicées (ou cacahuètes)
quartiers de citrons verts


soupe bouillie de riz poulet et garnitures bubur ayam

Préparation:


Faites tremper le riz dans l'eau quelques heures (voire la nuit) puis faites le cuire avec le sel jusqu'à ce que les grains se désintègrent (ajoutez de l'eau en cours de cuisson si besoin). Laissez refroidir.

Coupez le poulet en 6-8 pièces et faites pocher dans 2 bons litres d'eau avec une cuill à café de sel pendant 40 minutes sur feu doux environ. Retirez les morceaux du bouillon, laissez tiédir et détachez la viande des os. Remettez os et peau dans le bouillon et laissez cuire sur feu doux encore 20 minutes au moins.
Mixez tous les ingrédients du bumbu ensemble pour obtenir une pâte homogène. Placez le bumbu dans une cocotte à fond épais sur feu moyen et faites revenir au moins 5 minutes. Ajoutez alors les morceaux de viande de poulet, assaisonnez d'un peu de sel et de poivre, puis ajoutez le bouillon de poulet filtré et laissez mijoter une dizaine de minutes.

Pour servir: placez au fond d'un bol un peu de congee froid, puis quelques garnitures fraîches (pousses de soja, persil). Versez la soupe de poulet bouillante sur le tout, puis complétez avec les garnitures frites et la ou les sauces piquantes.

Dégustez avec plaisir!

Bon appétit!


recette de bubur ayam indonésien


mardi 4 mai 2021

Fumbwa : feuilles mijotées au beurre de cacahuètes (Congo)

 

fumbwa recette congo

 Vu le passé colonial de le Belgique au Congo (si le sujet vous intéresse, je vous conseille la lecture de Congo, une histoire, de David Van Reybrouck), on trouve à Bruxelles de petites épiceries proposant des produits africains et congolais en particulier.

C'est dans une de ces épiceries, Bidia, ouverte il y a peu à Schaerbeek que j'ai trouvé du Fumbwa: des feuilles de Gnetum africanum, une liane du bassin du Congo, qu'on utilise pour préparer le plat du même nom. Les feuilles de fumbwa sont vendues en paquets, émincées et séchées. Même après cuisson, elles gardent de la texture et une certaine amertume, c'est ce qui fait l'intérêt de ce plat congolais populaire: la légère amertume du fumbwa fonctionne très bien avec la douceur du beurre de cacahuètes, et le tout est relevé avec des ingrédients classiques: tomates, ail, oignon et poisson fumé.

Le fumbwa (okok au Cameroun) est difficile à remplacer par un autre ingrédient: sa texture et son goût sont assez uniques et font son succès. Vous pouvez tenter de préparer des épinards en suivant la même recette: ce sera différent, mais l'association épinards-cacahuète peut être intéressante!


fumbwa recette feuilles séchées congo

Ingrédients:


1 sachet de fumbwa (vendu séché et émincé, 150g environ)
1,5 litre d'eau
3 cuill à soupe de beurre de cacahuètes
50g de filet de poisson fumé séché (poisson chat ou autre, en épicerie africaine)
3 cuill à soupe d'huile de palme
1 bel oignon, émincé
3 gousses d'ail, émincées
1/4 de piment africain (scotch bonnet) haché
3 tomates coupées en dés ou une boîte de cubes de tomates
1 cube de bouillon (poulet, légume, boeuf au choix)
1 cuill à café de sel

fumbwa recette congolaise

Préparation:


Faites tremper le fumbwa dans un grand volume d'eau claire pendant 1h environ. Faites également tremper le poisson séché fumé dans de l'eau chaude.

Amenez 1,5 litre d'eau à ébullition, ajoutez le fumbwa rincé. Laissez mijoter sur feu moyen 10 minutes, puis ajoutez le beurre de cacahuètes, le poisson égoutté et émietté et le sel.
Pendant que le tout mijote, faites revenir oignon, ail et piment dans l'huile de palme jusqu'à ce qu'ils soient tendres. Ajoutez le tout dans la casserole de fumbwa, avec le cube de bouillon et le sel.
Laissez mijoter tranquillement 1h environ. Goûtez, rectifiez l'assaisonnement et servez chaud, avec par exemple du fufu, du riz ou du manioc vapeur.


Bon appétit!

fumbwa recette africaine


vendredi 30 avril 2021

Bretzels cannelle et piment

 

bretzels sucrés

 Les bretzels en version classique, avec des grains de sel, on adore (et encore plus quand on est en vacances en Alsace, of course), mais en version sucrée-salée et un peu pimentée c'est un petit réconfort assez simple à préparer, pour un dimanche après-midi chill à la maison.
Le pochage des bretzels doit se faire dans un bain alcalin pour obtenir la croûte 'chewy' typique, le plus simple est d'utiliser du bicarbonate.
En sortant du four, ces bretzels sont badigeonnés de beurre fondu et saupoudrés d'un mélange addictif: sucre, sel, cannelle, piment: plaisir garanti!


bretzels au sucre

Ingrédients:


220g de farine
120-140ml d'eau tiède
1 cuill à café de levure de boulanger déshydratée
30g de beurre
2 cuill à café de miel liquide

1 cuill à soupe de bicarbonate de sodium
-
1 cuill à soupe de beurre fondu ou de ghee
0,5 cuill à soupe de sucre
1 cuill à café de cannelle en poudre
2 belles pincées de sel
2 pincées de piment en poudre (selon votre goût)


bretzel solution alcaline

Préparation:


Mélangez 120ml d'eau tiède avec le miel, puis ajouter la levure. Laissez buller quelques minutes. Mélangez la farine avec le sel et le beurre froid coupés en petits morceaux. Ajoutez le liquide contenant la levure et pétrissez quelques minutes (au robot ou à la main). La pâte doit devenir lisse et souple (si besoin, ajoutez un peu d'eau).
Rassemblez en une boule, que vous enduisez d'huile et laissez doubler de volume à couvert dans un endroit chaud (minimum une heure).
Coupez la pâte en 4 parties égales. Etirez chaque quart de pâte en un long boudin fin, formez un U, puis rabbattez les extrémités en les tordant pour former un bretzel. Pressez les points de contact de la pâte pour que les bretzels tiennent à la cuisson.
Laissez reposer sur une plaque huilée pendant que vous préparez le bain alcalin: faites bouillir 2 litres d'eau avec le bicarbonate de soude. A ébullition, plongez un bretzel dans le liquide et pochez une minute, en le retournant à mi-cuisson. Egouttez et placez à nouveau sur la plaque huilée. Répétez avec les autres bretzels.

Mélangez sucre, sel, piment et cannelle dans un petit bol.

Enfournez la plaque à 220°C pendant 15-20 minutes ou jusqu'à ce que les bretzels soient dorés. A la sortie du four, badigeaonnez de beurre fondu, puis saupoudrez de mélange sucre-sel-cannelle-piment.

Servez tiède, de préférence le jour même.

Bon appétit!

bretzel au sucre cannelle

 

mardi 27 avril 2021

Maquereaux braisés à l'ail et à l'huile d'olive

 

maquereau huile d'olive et ail recette grecque

 Une recette grecque de l'île de Lefkada (trouvée chez Diane Kochilas) mais qui évoque autant le cuisine italienne ou portugaise que la cuisine grecque. Des maquereaux bien frais, de l'ail, de l'huile, un peu de vin blanc et d'aromates et le tour est joué.
Une recette finalement très simple qui pourra séduire les réticents aux maquereaux: grâce à une marinade express au vinaigre puis à la cuisson à l'huile d'olive et à la belle quantité d'ail, le goût des maquereaux se fait ici discret. Autre avantage non négligeable: pas d'odeur de cuisson de poisson à la maison (mais  par contre je ne garantie pas que ça ne va pas sentir l'ail chez vous).
J'ai servi les filets de maquereau sur du riz rond japonais pour absorber une partie de la bonne sauce, mais vous pouvez imaginer d'autres accompagnements: pommes de terre et brocoli vapeur par exemple fonctionneraient très bien.

maquerau huile d'olive maison


Ingrédients (pour deux personnes):


4 filets de maquereaux
3 cuill à soupe de vinaigre de vin
0.5 cuill à café de sel
0.5 cuill à café de poivre noir du moulin
120ml d'huile d'olive
6 gousses d'ail
1 brin de romarin
2 feuilles de laurier
160ml de vin blanc (ou comme moi de vermouth)
jus d'un citron


maquereau huile et ail

Préparation:


Rincez les filets de maquereau. Placez les 15 minutes dans un plat contenant 500ml d'eau et le vinaigre. Egouttez puis séchez les.
Versez 60ml d'huile d'olive dans un plat pas trop grand (pouvant tout juste accueillir les filets à plat) avec le brin de romarin et les feuilles de laurier coupées en deux. Placez les filets de maquereaux dans le plat, côté peau au fond du plat. Saupoudrez avec le sel, le poivre, puis avec les gousses d'ail, légèrement écrasées puis coupées en tranches fines.
Versez le reste d'huile d'olive sur le tout, puis le vin blanc ou le vermouth.
Enfournez pour 20-25 minutes environ à 180°C. 5 minutes avant la fin de la cuisson, versez le jus de citron dans le plat (ce qui peut colorer l'ail en bleu, rien de grave).
Servez chaud, accompagné de riz ou de pommes de terre et légumes vapeur.

Bon appétit!

maquereau cuit à l'huile au four

 

mardi 20 avril 2021

Cake au massepain et au citron confit au sel

 

cake au citron confit au sel

Tous les ans, je réalise l'une ou l'autre variante de gâteau aux agrumes et aux amandes, sans farine (comme celui-ci à la bergamote, ou celui-ci aux clémentines): j'adore la texture assez 'humide' de ces gâteaux et leur goût particulier, associant agrumes et amandes.
Ce sont des gâteaux assez simples à préparer, mais il faut quand même passer par l'étape de cuisson des agrumes entiers, ce qui fait qu'on ne peut pas préparer la recette sur un coup de tête. En lisant dans le dernier livre de Nigelle Lawson la recette de son cake tout simple au massepain, j'ai eu l'idée d'y ajouter du citron confit au sel, une façon d'amener l'agrume entier sans passer par l'étape cuisson! Bien sûr, le citron confit, c'est assez salé, mais dans le cake, ça se sent peu (sans doute parceque je suis habitué à cuisiner au beurre salé), ça apporte surtout une profondeur de goût.
La texture du cake se rapproche de celle des gâteaux mentionnés plus haut: humide et très agréable (il y a quand même un peu de farine dans cette version, pour une meilleure tenue). Le goût de citron n'est pas prédominant, donc si vous voulez, vous pouvez aujouter le zeste finement râpé d'un citron pour booster les saveurs!

 

 

cake au citron confit

Ingrédients:


150g de massepain (50% amandes au moins si vous trouvez) -ou de pâte d'amandes-, coupé en cubes
125g de beurre (doux pour une fois), ramolli
75g de farine
1 cuill à café de bicarbonate
3 oeufs, à température ambiante
1 demi citron confit au sel (maison pour moi)
zeste finement râpé d'un citron (facultatif) ou 1 cuill à café d'extrait de vanille


cake au citron entier et amandes

Préparation:


Retirez les pépins et les parties fibreuses du citron confit, hachez grossièrement.
Mixez ensemble tous les ingrédients sauf la farine et le bicarbonate, au robot, au blender ou comme moi à l'aide d'un pied-mixeur. Quand l'ensemble est homogène, ajoutez le mélange farine-bicarbonate et mixez juste assez pour incorporer.
Versez la pâte dans un moule à cake pas trop grand et enfournez pour 40 minutes environ à 170°C (un cure-dent enfoncé dans le cake doit en ressortir propre).
Laissez refroidir avant de démouler.

Bon appétit!

comment utiliser citron confit au sel

 

jeudi 15 avril 2021

Tofu brouillé aux feuilles de bette

tofu soyeux congelé


Si vous êtes un peu amateurs de cuisine japonaise, vous connaissez peut-être le tofu soyeux, c’est-à-dire le tofu à la texture entre la crème dessert et le flan, qui correspond au stade de tofu frais juste coagulé mais pas encore longuement égoutté. Pendant longtemps, si on voulait déguster du tofu soyeux, il fallait soit le faire soi-même (je vous avait donné la recette du tofu soyeux maison il y a quelques années) soit aller directement au Japon pour le déguster tout frais.

Heureusement, depuis des années, on en trouve maintenant assez facilement en épicerie bio par exemple.
J’adore sa texture douce et crémeuse, mais ici j’ai utilisé une technique japonaise classique pour cette recette tout simple, issue d’un recueil du XVIIIème siècle au Japon pour lui donner une autre texture. Le tofu soyeux est congelé lentement puis décongelé et pressé comme une éponge pour obtenir une texture unique, celle de tofu brouillé (par analogie aux œufs brouillés).

Ensuite il ne reste plus qu’a faire sauter le tout avec quelques feuilles vertes (feuilles de bettes pour moi, au Japon on utiliserait plutôt les feuilles de radis daïkon, mais vous pouvez aussi tester avec des épinards ou des orties par exemple) pour obtenir un plat végan tout ce qu’il y a de plus japonais. L’assaisonnement pendant la cuisson est léger, donc pour finir le plat, il est utile d’avoir du poivre de sansho moulu (à défaut du poivre de Sichuan, très proche mais au goût différent, ou alors simplement du poivre blanc) : j’avais un condiment sansho-yuzu en stock, c’était parfait.

 

tofu aux epinards ou bettes

 

Ingrédients :

1 bloc de 400g de tofu soyeux (encore dans son emballage)
200g de feuilles de bettes, d’épinard ou de fânes de radis, navet, etc.
0,5 cuill à café d’huile de sésame grillé
1 cuill à soupe de bouillon ou d’eau (dashi ou 1 miette de bouillon cube)
1 cuill à soupe de saké ou de vermouth (facultatif)
1 cuill à soupe de sauce soja
Poivre sansho ou poivre blanc pour garnir

 

tofu soyeux congelation technique

 

Préparation :

Pour le tofu brouillé : placez votre bloc de tofu encore emballé au congélateur pour au moins 48h (et jusqu’à 5 jours). La veille du jour où vous désirez le consommer, sortez le du congélateur et placez le au frigo (toujours dans son emballage) pour que la décongélation soit lente.

Le jour de la préparation : sortez le tofu de son emballage. Egouttez le, puis enveloppez-le soit d’un linge, soit de plusieurs couches d’essuie-tout. Pressez le lentement entre vos mains, comme vous le feriez d’une éponge (fragile, certes) pour en extraire le maximum d’eau. Retirez le linge et émiettez grossièrement le tofu dans un bol.

Blanchissez les feuilles rapidement à l’eau bouillante (pour les bettes, je les mets dans un saladier et je verse de l’eau bouillante dessus). Egouttez les puis hachez les grossièrement.

Faites chauffer l’huile de sésame dans une poêle ou un wok. Placez y le tofu brouillé, laissez colorez très légèrement, puis faites revenir une minute ou deux. Ajoutez les feuilles hachées, puis le saké, le bouillon et enfin la sauce soja, en faisant revenir quelques instants entre chaque ajout.
Servez chaud, assaisonné de poivre sansho moulu, et accompagné par exemple d’un bol de riz japonais.

 

Bon appétit !

 

tofu soyeux préparation recette