mardi 19 octobre 2021

Shrub de coings

 

shrub de coings




Un shrub (mot dérive de l'arabe 'sharab') c'est un sirop acidulé, où les fruits et le sucre font alliance avec le vinaigre, pour donner, une fois dilué à l'eau, une boisson plus lègère et acidulé qu'un sirop classique. Je vous avais déjà proposé un shrub aux abricots et au shiso il y a quelques années, et également un shrub fraises balsamique pour un cocktail.
C'est très facile à réaliser, délicieux à boire tel quel avec de l'eau et des glaçons et très utile en cocktail (nombreux sont les bars à cocktails qui de nos jours cherchent à réduire leur utilisation de jus de citron, et le shrub est une des solutions qui s'offrent à eux).
Le shrub aux coings est forcément un de mes préférés. Je vous le propose ici en version express, mais vous pouvez aussi en réaliser une version plus complexe en ajoutant du vinaigre à mon classique cheong de coings.
J'utilise pour cette recette du vinaigre blanc (distillé) pour fixer le goût des coings et éviter une fermentation.


sirop de coings au vinaigre

Ingrédients:


Des coings
Du sucre
Du vinaigre blanc


shrub coings rapes

Préparation:


Râpez les coings et pressez les à travers un linge, pour obtenir le maximum de jus possible (vous pouvez ensuite séchez les râpures de coings au four, parfait pour des infusions de coings tout l'hiver).
Pesez le jus de coings ainsi obtenu et ajoutez le même poids de sucre (par exemple pour 200ml de jus de coings, ajoutez 200g de sucre).
Mélangez bien et laissez reposer jusqu'à ce que tout le sucre soit dissout. Ajoutez entre 100 et 200ml de vinaigre blanc selon vôtre goût.
Utilisez comme un sirop, dilué à l'eau ou en cocktail.

Santé!


sirop de coings shrub

vendredi 15 octobre 2021

Cookies vegan aux noix et au caramel

cookies vegan noix caramel


 Une recette que j'ai improvisée pour utiliser de l'huile de noix. On m'avait offert une jolie bouteille d'huile de noix artisanale, mais le temps passait et je n'en faisait rien (je ne fait pas souvent de vinaigrette, donc j'avais du mal à l'écouler dans mes salades).

C'est finalement en repensant à ma recette de cookies végan que j'ai eu l'idée d'utiliser l'huile de noix à la place d'une huile 'neutre' pour ses cookies (une lectrice m'avait déjà dit utiliser de l'huile d'olive). Le reste de la recette a suivi tout seul: quoi de mieux que des noix dans des cookies à l'huile de noix, et pour rendre le tout gourmand, hop, je zappe le chocolat et je remplace par du caramel.

Le résultat est à la hauteur de mes attentes: la texture de ces cookies cache toujours aussi bien qu'ils ne contiennent ni oeufs ni beurre, et quand au goût... hmmm, la douceur du caramel équilibre à merveille l'amertume légère des noix.

cookies noix caramel
 

Ingrédients (pour 10-12 beaux cookies):


250g de farine
1/2 sachet de levure chimique
1/2 cuill à café de sel
100g de cerneaux de noix
80g de sucre
90g de cassonade brune
120ml d'huile de noix (ou autre huile végétale de votre choix)
75ml d'eau

cookies gourmands vegans



Préparation:



Placez les cerneaux de noix proches les uns des autres sur une plaque à pâtisserie (ou sur une feuille en silicone, c'est plus simple). saupoudrez avec la moitié du sel. Faites chauffer les 80g de sucre blanc dans une petite casserole (je le fais sans eau) en remuant de temps à autre jusqu'à obtenir un caramel doré. Versez sans attendre ce caramel sur les noix, où il va rapidement solidifier.
Laissez refroidir puis hachez grossièrement cette nougatine sur une planche à découper à l'aide d'un gros couteau.

Fouettez l'huile de noix avec l'eau et la cassonade pendant 1-2 minutes jusqu'à bien émulsionner le mélange. Ajoutez la fariné mélangée avec la levure chimique et le reste de sel puis la nougatine de noix en morceaux. Mélangez juste assez pour tout amalgamer. Placez au frigo, dans un bol couvert pour au minimum 12h (et au maximum 24h).

Quand vous êtes prêts à cuire les cookies. Préchauffez le four à 180°C. A l'aide d'une cuillère à glace, façonnez des boules (entre la taille d'une noix et d'une boule de golf) et placez les au congélateur pendant 10 minutes environ.
Placez ensuite les boules (espacées de 5cm au moins) sur une plaque à pâtisserie chemisée (je les écrase légèrement à l'aide d'une spatule) et enfournez pour 13-15 minutes environ (attention, du caramel va sûrement fondre un peu sur la plaque). Laissez refroidir quelques minutes sur la plaque avant de transférer sur une grille. Répétez avec le reste de pâte (je fais deux fournées).
Ces cookies se gardent sans problème dans une boîte hermétique pendant plusieurs jours.


Bon appétit!

cookies vegan aux noix




mardi 12 octobre 2021

Piments mexicains farcis au fromage

 

piments farcis a la mexicaines chiles rellenos

A la maison, on n'est pas très doué pour les semis de printemps, donc pour les plants au potager, je suis toujours tributaire de ce que je trouve sur les foires aux plantes ou chez les Paniers Verts par exemple. Du coup, niveau piment, les variétés proposées sont souvent limitées.

Mais cette année, grâce à Miss Sunalee, qui l'hiver dernier avait fait une grande commande de graines de piments en Angleterre et qui surtout réussi très bien ses semis et est assez gentille pour partager, on a eu plein de variétés de piment (en pots) au jardin. Les petits piments thaïs et péruviens ont atteint leur maturité et sont devenus rouges ou jaunes, mais pour les piments mexicains, l'été a été trop gris et froid: ça tombe bien, j'avais très envie de faire des piments farcis (chiles rellenos) à la mexicaine, recette où on utilise des piments verts.

piments poblanos et jalapenos frais
Piments poblanos et jalapeno


Classiquement on utilise des piments poblanos (ceux qui une fois mûrs et séchés donnent les piments ancho), mais ailleurs au Mexique on farcit aussi les jalapenos. J'ai essayé les deux, farcis au fromage: c'est un peu de boulot, mais c'est tellement bon, que si vous trouvez des poblanos (plutôt doux) ou de gros jalapenos (plus piquants), ça serait dommage de passer à côté!

chiles poblanos rellenos piments farcis

Ingrédients (pour 1 personne):


4 piments verts poblanos ou jalapenos
1 oeuf
farine
100g de fromage râpé environ (mélange d'emmental et tomme de montagne pour moi, plutôt du queso fresco, moins fondant, au Mexique)
huile végétale pour la friture

Pour la sauce tomate rapide:
2 belles tomates bien mûres
1/4 d'oignon
1 gousse d'ail
1/2 piment vert long (selon votre goût)
1 cuill à soupe de saindoux
2 belles pincées de sel

piments verts mexicains grillés

Préparation:


En les tenant avec des pinces, passez les piments sur la flamme du gaz jusqu'à ce qu'ils soient cloqués et noirs par endroits (à défaut de gaz, passez les sous le grill, ça marche aussi mais ça les ramollit plus). Pelez la peau brûlée avec le bout d'une cuillère à soupe.

Pour la sauce tomate rapide: retirez le coeur des tomates, et enlevez le maximum des pépins à la main. Placez avec le reste des ingrédients (sauf le saindoux) dans un blender et mixez jusqu'à obtenir une purée encore un peu granuleuse. Faites chauffer le saindoux dans une petite casserole et faites y revenir la purée de tomate sur feu doux pendant 5 minutes environ.

Mélangez les fromages selon ce que vous allez utiliser. Faites une entaille de la queue du piment juqu'à la pointe. Retirez le coeur de chaque piment et les graines avec une petite cuillère (plus facile pour les poblanos qui en contiennent moins). Farcissez avec le fromage.
Faites chauffer l'huile de friture (je le fais dans un genre de mini-wok) sur feu moyen-doux.
Placez la farine dans un petit bol. Dans un autre bol, fouettez le blanc d'oeuf avec une pincée de sel, puis quand il est bien mousseux, ajoutez le jaune et enfin 1 cuill à café de farine.
Roulez les piments farcis dans la farine, puis trempez les dans la pâte à beignets en les tenant par la tige, avant de les plonger dans l'huile chaude. Dès qu'un piment commence à dorer, retournez le, avant finalement de l'égoutter sur de l'essuie-tout.

Pour servir, placez quelques cuill à soupe de sauce tomate au fond de l'assiette, puis déposez dessus les piments chaud et enfin garnissez encore un avec de la sauce tomate. Dégustez bien chaud et fondant, accompagné par exemple de riz.

Bon appétit!

piments verts farcis au fromage mexiqu

vendredi 8 octobre 2021

Coings fermentés à la russe

 

coings en lacto-fermentation



J'avais déjà fait des pickles de coings par le passé (pickles de coings à l'anglaise ici par exemple), mais jamais en lacto-fermentation, et l'idée de fermenter des coings entiers ne me serait sûrement jamais venue à l'esprit si je n'avais découvert cette technique utilisée en Russie pour conservez des pommes entières chez Darra Goldstein (dans ' Beyond the North Wind').
J'ai donc adaptée l'année dernière sa recette avec des coings de mon jardin: des coings, du miel, du sel, de l'eau, un peu de farine de seigle, quelques feuilles de cassissier du jardin, et ensuite... du temps, tout simplement. Les coings étant moins sucrés que des pommes la fermentation s'est faite tout en douceur: j'ai ouvert le bocal tous les jours pendant 10 jours pour dégazer, puis ensuite une fois par semaine environ. 


Après 3 mois environ (au moment de la photo): les coings paraissent presque intacts de visu. Quand on les coupe, ils résistent encore bien au couteau, mais sont légèrement translucides. En bouche, du croquant malgré les 3 mois passés, mais aussi du parfum, du sel, et une acidité encore assez douce. Comme ces coings lacto-fermentés sont fnalement peu salés et pas trop acides, ma façon préférée de les utiliser est des les faire sauter au beurre ou à l'huile d'olive, avec des épices: parfait avec un bol de riz ou en accompagnement d'un repas. C'est en fait une façon parfaite de péréserver les coings tout au long de l'automne et de l'hiver! Je me demande si cette année je ne vais pas en faire une plus grande quantité dans mon pot à choucroute...

 

coings lacto-fermentés entiers


Ingrédients:


Une dizaine de coings de taille moyenne (moins s'ils sont très gros), de préférence non abîmés
2 litres d'eau
1 cuill à soupe bombée de farine de seigle
2 cuill à soupe de miel
1 cuill à soupe de gros sel
6 feuilles de cassissier, de groseiller ou de cerisier (facultatif)
2 brins de menthe


coings fermentés bocal

Préparation:

Faites bouillir l'eau (la plus pure possible) dans une grande casserole.
Dans un bol, diluez la farine de seigle avec 2 cuill à soupe d'eau froide. Quand l'eau est bouillante, ajoutez 200ml environ dans le bol de farine diluée. Mélangez bien, puis transférez le tout dans la casserole d'eau bouillante avec le miel et le sel. Mélangez bien, retirez du feu et laissez refroidir (comptez plusieurs heures).

Retirez le duvet à la surface des coings en les frottant, puis lavez les soigneusement. Egouttez les.
Placez les coings dans un grand bocal (ou plusieurs bocaux plus petits) sur la moitié des feuilles de cassissier, en coinçant les brins de menthe entre les fruits. Placez le reste de feuilles sur le tout, puis versez la saumure refroidie. Il doit y avoir assez de saumure pour recouvrir les fruits, si ce n'est pas le cas, ajoutez un peu d'eau salée.

Si vous avez des poids de fermentation, utilisez les: pour ma part, je place un sac congélation rempli de saumure et bien fermé sur les fruits pour éviter qu'ils ne remontent et moisissent en surface.
Laissez fermenter à température ambiante pendant 1 à 2 semaines, en ouvrant le bocal matin et soir pour commencez puis un peu moins souvent à mesure que la fermentation diminue (visible à la quantité de bulles). Après ce temps, déplacez le bocal dans un endroit plus frais (la cave par exemple) pour continuer tranquillement la fermentation pendant au moins 2-3 mois.


Pour déguster, sortez un coing de la saumure, coupez en 4, retirez le coeur, puis taillez chaque quart de coings en tranches fines.

Bon appétit!

comment fermenter des coings



mardi 5 octobre 2021

Tarte aux oignons sur pâte briochée à l'allemande (Zwiebelkuchen)

 

zwiebelkuchen tarte aux oignons



Il y a quelques années, nous avons eu une étudiante allemande au labo, Chantal. Pour son anniversaire, elle nous avait apporté une des spécialités de sa région, une zwiebelkuchen (tarte à l'oignon) qui avait beaucoup plu. Elle avait donné la recette sur un bout de papier à des collègues, mais malheureusement le papier s'est perdu et la recette aussi.

Après en avoir reparlé il y a quelques temps avec mes collègues de cette fameuse zwiebelkuchen, l'envie m'est venue d'en faire une. Je me suis inspiré de recettes allemandes sur le net, mais j'ai bien augmenté la quantité d'oignons, car pour moi une tarte aux oignons doit être généreuse en oignons ;-)
La tarte se fait sur une pâte levée ou briochée (ce que j'aime beaucoup car c'est moins gras qu'une pâte brisée, et tout aussi gourmand) et elle est parfumée aux lardons et auss un peu au carvi (utile pour la rendre plus digeste). Vous pouvez remplacer le carvi par du cumin, mais ce sera plus fort en goût.
Cette zwiebelkuchen ne ressemble plus vraiment à celle de Chantal, je suppose, mais elle est très bonne et c'est déjà bien!


tarte aux oignons allemande

Ingrédients:


Pour la pâte levée:
250g de farine (T65 pour moi)
50g de beurre
150ml de lait
1.5 cuill à café de levure de boulanger déshydratée
1 cuill à café de sucre
1 cuill à café de sel


Pour la garniture:
800g d'oignons (4 beaux oignons)
0.5 cuill à café de sel
2 cuill à soupe de beurre ou de ghee
75g de lardons fumés
1 cuill à soupe de farine
1 oeuf
3 cuill à soupe de crème épaisse
1 à 2 cuill à café de carvi ou de cumin


tarte aux oignons allemande pate levee

Préparation:


Faites tiédir le lait pour la pâte et délayez-y la levure de boulanger et le sucre. Laissez buller quelques minutes, puis mélangez avec la farine et le sel, jusqu'à ce que tous les ingrédients soient bien incorporés. Pétrissez une minute ou deux, puis ajoutez le beurre en cube et continuez à pétrir (je le fait avec mon kitchen aid) au moins 5 minutes jusqu'à ce que la pâte soit bien lisse et élastique.Formez une boule, saupoudrez d'un peu de farine et laissez lever couvert dans un endroit chaud.

Pendant ce temps, pelez et hachez assez finement les oignons.
Fatites revenir les lardons dans le beurre ou le ghee dans une sauteuse. Quand ils commencent à colorer, retirez les, mais laissez le gras dans la sauteuse. Faites y revenir les oignons avecle sel à feu doux jusqu'à ce qu'ils soient tendres et translucides (vue la quantité, ça peut prendre plus de 30 minutes). Ajoutez la cuill à soupe de farine, mélangez et faites cuire encore un peu. Retirez du feu, ajoutez la crème épaisse et laissez tiédir.

Quand la pâte a plus ou moins doublé de volume, placez dans un moule à tarte beurré (mon moule à tatin en fonte est mon préféré pour les pâtes briochées) et étalez en appuyant avec vos mains, jusqu'à recouvrir le fond et à remonter sur les côtés du moule (de 2cm, c'est suffisant).
Ajoutez l'oeuf battu et le carvi au mélange d'oignon: versez le tout dans le fond de tarte et placez les lardons en surface.
Enfournez à 180°C pour 40-50 minutes environ, jusqu'à ce que les bords de la tarte soient joliment dorés. Laissez tiédir quelques minutes avant de couper et de servir (c'est très bon froid également).


Bon appétit!


tarte aux oignons version allemande

vendredi 1 octobre 2021

Yaourt cuit au four et prunes rôties aux épices

 

yaourt cuit et fruits rotis



Minimum d'effort pour ce dessert assez chic et satisfaisant: moi qui adore les cheesecakes sous toutes leurs formes, je ne pouvais que craquer pour cette version ultra-simplifiée (inspirée d'une recette d'Ed Kimber, aka 'The Boy who Bakes').

La base, qui évoque un cheesecake à l'assiette, est en fait un simple mélange de yaourt grec, de lait concentré et de vanille, cuit au four jusqu'à prendre texture. Pour accompagner ce yaourt cuit au four, on pioche dans les fruits de saison, qu'on rôti également au four, avec des épices. Ma version est automnale, avec des prunes et des épices chaudes (cannelle, anis étoilé, cardamome noire) mais on peut imaginer une version de printemps aux fraises rôties par exemple.

Pour servir, on peut jouer sur le contraste des températures en servant le yaourt cuit bien froid avec les prunes tièdes, c'est délicieux!



yaourt au four et lait concentré

Ingrédients (pour 3-4 personnes):


250g de bon yaourt grec
200g (une demi-boîte) de lait concentré sucré
les graines d'une gousse de vanille (ou une cuill à café de pâte de vanille)

300g de prunes (grosses prunes jaunes pour moi)
3 cuill à soupe de cassonade blonde
1 cuill à soupe de beurre
1 cardamome noire
2 étoiles de badiane
2 bâtons de cannelle
1 petit verre d'eau
3 cuill à soupe de cognac ou d'armagnac (du marc de Bourgogne pour moi), facultatif


yaourt cuit au four

Préparation:


Mélangez le yaourt avec le lait concentré et la vanille. Versez dans un petit plat allant au four et enfournez pour 30 minutes environ à 120°C. Retirez du four, laissez refroidir puis placez pour au moins 4h au frigo.

Coupez les prunes en deux, enlevez les noyaux et placez les, peau vers le bas dans un plat à rôtir. Saupoudrez avec le sucre, placez un petit morceau de beurre sur chaque fruit, versez l'eau et l'alcool au fond du plat, avec les épices, et faites rôtir 25 minutes environ à 180°C (ou jusqu'à ce que les fruits soient cuits mais pas compotés).

Pour servir, placez un peu de yaourt cuit au fond d'un bol, et quelques morceaux de fruits sur le dessus, avec un peu de jus de cuisson (ajoutez un peu d'eau en fin de cuisson des prunes si le sirop s'est trop évaporé).

Bon appétit!


prunes aux epices et yaourt cuit

mardi 28 septembre 2021

Curry d'agneau au thé fermenté (Birmanie)

 

curry d'agneau birman

 Je ne suis jamais allé en Birmanie, donc je n'ai jamais eu l'occasion de goûter le vrai 'lahpet' (ou 'laphet'), des feuilles de thé fermentées qui sont utilisées pour le 'lahpet thoke', une salade à base de ces fameuses feuilles fermentées, très populaire.
J'ai cherché, mais je n'ai pas réussi à trouver du laphet à Bruxelles (si vous avez des adresses, je suis preneur). Je me suis donc dit que j'allais tenter de faire un succédané de laphet maison. Pour ce faire, j'ai simplement récupéré des feuilles de thé (thé de type pu-erh cru de bonne qualité) après infusion, en les plaçant directement dans un bocal hermétique. J'ai continué l'opération sur plusieurs jours, jusqu'à avoir assez de feuilles à mon goût, j'ai saupoudré d'un peu de sel, puis j'ai fermé le bocal, et je l'ai oublié pendant 4-5 mois.
J'étais un peu hésitant au moment d'ouvrir le bocal après tout ce temps, mais ouf, l'odeur était bonne: végétale et un peu acidulée. La texture des feuilles est devenu très tendre, facile à écraser: parfait pour cette recette de curry (trouvé chez Bryan Koh) où le lahpet est écrasé au mortier et ajouté à l'agneau mijoté en fin de cuisson.
Le laphet ajoute un goût aigrelet, presque sans amertume à ce curry. Si vous n'avez pas la patience d'attendre quelques mois pour fermenter quelques feuilles de thé, vous pouvez simplement écraser un peu d'oseille fraîche à la place: ce sera différent, mais ça devrait être sympa aussi.

laphet lahpet thé fermenté maison
Lahpet maison; feuilles de thé fermentées 4 mois

Ingrédients:


500g d'agneau (ou de mouton, ou de chèvre) coupé en cubes
1 oignon rouge, grossièrement haché
2cm de gingembre, haché
4 gousses d'ail
4 cuill à soupe d'huile végétale (arachide ou autre)
0.5 cuill à café de curcuma
1 tomate (pelée et coupée en dés)
0.5 cuill à café de sel
1 cuill à café de piment en poudre
700ml d'eau ou de bouillon de légumes
4 cuill à soupe de lahpet (thé fermenté birman)
4 piments oiseaux verts

curry birman au lahpet maison


Préparation:


Passez l'oignon, l'ail et le gingembre au mixeur pour obtenir une pâte.
Faites chauffer l'huile dans une cocotte et faites frire quelques secondes le curcuma, avant d'ajouter la pâte d'ail et d'oignon. Faites revenir en remuant pendant quelques minutes, jusqu'à obtenir une belle couleur dorée.
Ajoutez le piment en poudre, puis après une minute l'agneau, la tomate, le sel. Faites sauter jusqu'à ce que la viande commence à frire, puis ajoutez l'eau ou le bouillon, couvrez et laissez mijoter à feu doux jusqu'à ce que la viande soit tendre à votre goût (au moins 2h).
Quelques minutes avant de servir, ajoutez les piments verts coupés en deux et le laphet écrasé au mortier pour obtenir une pâte verte.
Servez avec du riz blanc.

Bon appétit!


curry birman au lahpet

vendredi 24 septembre 2021

Gâteau aux noix hachées et cardamome

coffee cake aux noix et cardamome


Un gâteau tout ce qu'il y a de plus automnal: une texture moelleuse (la pâte est enrichie en crème épaisse) dans laquelle se cache un mélange parfumé et croquant de noix et de cardamome verte. Nos amis anglo-saxons diraient que c'est un coffee cake, dans le sens que c'est un gâteau qui accompagne parfaitement une tasse de café (cardamome et café sont faits pour s'entendre depuis toujours).

Ca gâteau évoque un peu les pays nordiques (où les pâtisseries à la cardamome sont légion), mais c'est en fait dans un livre de 'Soul Food' du sud des Etats-Unis que j'ai trouvé cette recette: 'Brown Sugar' de Joyce White, une ode aux communautés noires américaines des états du sud et à leur sens du partage.
J'ai réalisé cette recette dans un moule couronne vintage, mais un moule bundt moderne ou un moule à cake seront tout aussi (ou même mieux) adaptés: j'ai évité de peu une catastrophe quand la pâte à commencé à déborder de mon moule, un peu trop petit!


gateau cardamome verte et noix

Ingrédients:


2 cuill à café de graines de cardamome verte (obtenues en écrasant au mortier des gousses de cardamome entières)
120g de cerneaux de noix
120g de beurre + 2 cuill à soupe + pour beurrer le moule
250g de sucre
2 oeufs
1 cuill à café d'extrait de vanille
250ml de crème épaisse
120ml d'eau tiède
280g de farine
1/2 sachet de levure chimique


gateau noix et cardamome

Préparation:


Toastez légèrement les graines de cardamome à sec dans une petite casserole pendant 1-2 minutes. Passez les au moulin à épices pour les réduire en poudre.
Hachez grossièrement les noix. Faites fondre 2 cuill à soupe de beurre et mélangez avec les noix hachées, 2 cuill à soupe de sucre et la poudre de cardamome. Réservez.

Battez le beurre ramolli avec le reste de sucre jusqu'à ce que le mélange soit crémeux. Ajoutez l'extrait de vanille puis les oeufs un à un et continuez à battre rapidement jusqu'à ce que le mélange blanchisse. Diminuez la vitesse et ajoutez en alternant: la farine mélangée à la levure chimique d'une part et la crème épaisse mélangée à l'eau tiède d'autre part. Vous devez obtenir une pâte assez épaisse mais aérée.

Versez la moitié de la pâte dans un moule très généreusement beurré et fariné. Placez la moitié du mélange noix-cardamome sur la pâte, versez ensuite le reste de pâte et enfin le reste du mélange aux noix. Ecrasez légèrement à la cuillère pour enfouire le mélange dans la pâte.

Enfournez pour 15 minutes environ à 180°C, ou jusqu'à ce qu'un cure-dent enfoncé en ressorte propre. Laissez refroidir dans le moule avant de démouler. Garnissez eventuellement de quelques cerneaux de noix pour servir, avec une tasse de café par exemple!

Bon appétit!


cardamome gateau et noix

mardi 21 septembre 2021

Güveç: mijoté de légumes des Balkans

guvec en terre cuite


Le Güveç ou Güvetch, c'est avant tout le pot en terre cuite dans lequel ce plat originaire de Turquie mijote, traditionnellement directement sur les braises. Je vous parle souvent de cuisson en terre cuite, car c'est une technique qu'on a malheureusement abandonnée chez nous, alors que ça donne des résultats vraiment différents et supérieurs niveau goût.
Pour mon
Güveç de légumes, j'ai utilisé un jolit pot en terre cuite (non émaillée) que j'avais acheté pour 2-3 euros sur une brocante de mon quartier (où la communauté turque est bien représentée): il est parfait pour ça.
On peut mettre de la viande (agneau, mouton souvent) dans le g
üveç, mais j'ai préféré en faire une version végé (végane, même), qui rappelle un peu une ratatouille, mais avec des légumes plus variés (carotte, céleri, pommes de terre, okras). Bien mijoté, c'est tout à fait délicieux (et meilleur réchauffé), et pratique à servir chaud, tiède ou froid: pas étonnant que la recette ait concquis l'ensemble des Balkans!
Si vous n'avez pas de pot en terre pour la cuisson, je vous encourage à garder l'oeil ouvert pour en trouver, mais en attendant, vous pouvez préparer la recette dans une cocotte en fonte (dans ce cas, vous pouvez aussi faire le mijotage sur feu très doux).



guvec gombo turquie

Ingrédients:


400g d'aubergines (petites aubergines de préférence si vous en trouvez)
2 oignons, coupés en 4 puis émincés
3 carottes, pelées et coupées en allumettes
2-3 branches de céleri, émincées
6-8 cuill à soupe d'huile d'olive
400g de tomates
3-4 pommes de terre
bouquet garni (thym, laurier, persil)
300g de haricots verts
300g d'okras /gombos
1 courgette
200g de pois chiches cuits
4 gousses d'ail hachées
1 cuill à soupe de vinaigre de vin
2 pincées de sucre


legumes mijotes en terre cuite balkans

Préparation:


Coupez les aubergines en morceaux de 3-4 cm de côtés, placez dans un égouttoir, saupoudrez les de sel et laissez dégorger 30 minutes environ.
Pendant ce temps, faites revenir les oignons dans 2 cuill à soupe d'huile d'olive dans une sauteuse. Quand ils sont tendres et translucides, transférez les dans votre cocotte en terre cuite (ou en fonte). Rajoutez 2 cuill à soupe d'huile d'olive et faites y revenir carottes en bâtonnets et céleri émincé pendant 10 minutes environ (jusqu'à ce qu'ils soient tendres). Transférez les également dans la cocotte. Versez le reste d'huile d'olive dans la sauteuse et faites-y frire les aubergines, que vous aurez au préalable rincées et bien séchées.

Faites revenir les morceaux d'aubergines dans l'huile jusqu'à ce qu'ils dorent et soient tendres, puis transférez les dans la cocotte. Versez un verre d'eau dans la sauteuse pour déglacez les sucs de cuisson, puis versez le tout dans la cocotte.
Ajoutez le bouquet garni, les pommes de terre pelées et coupés en gros morceaux, les tomates en morceaux également.
Couvrez et enfournez à 180°C pour 45 minutes environ.
Au bout de ce temps, ajoutez les haricots verts équeutés et coupés en morceaux, les gombos (équeutés mais pas coupés), la moitié de l'ail haché et la courgette coupée en gros cubes.
Ajoutez 1 cuill à café de sel et du poivre selon votre goût, couvrez et remettez au four pour encore 30 à 45 minutes.
A la sortie du four, ajoutez le reste d'ail haché, le vinaigre de vin, le sucre et les pois chiches. Mélangez, et laissez tiédir avant de servir (ou mieux, laissez refroidir et réchauffez le lendemain).

Bon appétit!



cuisson en terre cuite non émaillée turquie

vendredi 17 septembre 2021

Cookies carrés aux trois chocolats et tahiné

cookies bars carrés


Encore une recette du livre 'One Tin Bakes' d'Edd Kimber, un petit livre qui continue de m'inspirer quand j'ai envie de gourmandise sans me prendre la tête! La recette originale n'utilise qu'un seul chocolat, mais j'avais des stocks à finir, donc j'ai fait un mélange de chocolat blanc (cassé en gros morceaux), de grosses pistoles de chocolat au lait de petites pépites de chocolat noir.
L'avantage de ces cookies carrés, c'est qu'on mélange la pâte, on verse dans le plat et hop, au four, pas de temps d'attente, pas de façonnage de cookies en se demandant si c'est bien ça la taille d'une balle de golf.
L'ajout de tahiné (purée de graine de sésame) ajoute son goût unique à la pâte: il n'est pas dominant, mais il est bien présent, ainsi que le beurre noisette, qui compense en quelque sorte l'absence des bords croustillants par rapport à des cookies classiques. 

 

cookies sheet trois chocolats

 

Ingrédients:


100g de beurre
280g de farine
1 demi paquet de levure chimique
1 cuill à café de sel
75g de tahiné
110g de sucre
110g de cassonade
1 oeuf + 1 jaune d'oeuf
1 cuill à café d'extrait de vanille
250g de chocolats (80g de chocolat blanc, 80g de chocolat au lait, 90g de chocolat noir)


cookies carrés dans un plat


Préparation:


Huilez très légèrement un moule rectangulaire de 23*33cm et placez-y une grande feuille de papier sulfurisé, que vous laissez dépassez sur les côtés longs (ce qui servira à soulevez les cookies après cuisson).
Faites chauffer le beurre sur feu moyen jusqu'à obtenir un beurre noisette. Laissez refroidir (je plonge le fond de la casserole dans un bain d'eau froide pour accélerer le refroidissement).
Fouettez le beurre noisette refroidi, le tahini, les deux sucres et l'extrait de vanille pendant quelques minutes, puis ajoutez l'oeuf battu et le jaune d'oeuf. Fouettez encore avant d'ajouter la farine mélangée à la levure chimique et au sel. Mélangez pour bien incorporer puis ajoutez les 3 chocolats, en morceaux ou en pépites.
Versez le tout dans le moule chemisé et enfournez pour 25 minutes environ à 180°C. Laissez refroidir dans le plat avant de soulevez le cookie géant à l'aide du papier. Découpez en carrés (15 en tout pour moi: 5*3). Conservez, si vous le pouvez dans une boîte hermétique.

Bon appétit!

cookies bar edd kimber one bake tin

 

mardi 14 septembre 2021

Nouilles de Shangaï aux oignons jeunes et crevettes séchées

nouilles de shangaï oignons jeunes crevettes




Ma recette fétiche rapido-presto quand je n'ai pas d'idée et pas de temps, c'est généralement une assiette de "spaghetti aglio olio e peperoncino": des spaghetti juste agrémentés d'une huile ail et piment qui se prépare le temps que cuisent les pâtes. J'y ajoute souvent un trait de colatura de alici (un genre de sauce poisson italienne aux anchois).

Quand j'ai préparé ces nouilles classiques de Shangaï (selon une recette de Fuchsia Dunlop, dans 'Land of Fish and Rice') , j'ai fortement pensé à mes spaghettis préférées: les goûts sont assez différents, mais la satisfaction est quasiment la même (si ce n'est qu'ici on n'a pas le baiser du piment sur les lèvres). Quelques ingrédients seulement: nouilles de Shangaï (sèches ou fraîches, mais honnêtement des spaghetti peuvent faire l'affaire, même si la texture est un peu différente), de la sauce soja, des oignons jeunes et des crevettes séchées.

crevettes séchées chinoises
Crevettes séchées (j'ai utilisées les oranges en haut de la photo, plus charnues)


Beaucoup d'umami dans cette recette, grâce à la sauce soja et à l'huile dans laquelle on fait revenir les oignons jeunes, qui deviennent tendres et caramélisés et les crevettes séchées (qui deviennent presque croquantes). J'ai toujours des crevettes séchées au frigo dans un bocal (ça se garde très longtemps): c'est une addition intéressante dans pas mal de recettes: vous les trouverez au rayon frais en épicerie chinoise.

nouilles soja crevettes oignons jeunes
 

Ingrédients (pour deux personnes):


400g de nouilles de Shangaï fraîches (ou 250g de nouilles sèches, de Shangaï ou autre)
3 cuill à soupe de crevettes séchées
Vin de cuisine Shaoxing ou vermouth (facultatif)
6 oignons jeunes
6 cuill à soupe d'huile végétale pour cuisson (arachide ou autre)
4 cuill à soupe de sauce soja

nouilles chinoises aux oeufs, recette de Shangaï


Préparation:


Placez les crevettes séchées dans un petit bol et couvrez les de vin de cuisine, de vermouth ou d'eau. Laissez tremper 30 minutes.
Atendrissez grossièrement les oignons jeunes en leur tapant dessus avec un rouleau à pâtisserie (ou comme en Chine avec le dos de votre hachoir). Coupez les en tronçons de 6-7cm.
Faites chauffer un wok sur feu très vif, ajoutez y l'huile, puis très rapidement les oignons jeunes en tronçons. Quand ils commencent à dorer, ajoutez les crevettes égouttées (si vous avez utilisez du vin de cuisine chinois ou du vermouth, versez le dans la casserole qui servira à cuire les nouilles) et faites revenir 2-3 minutes, le temps que les oigons jeunes soient bien colorés et les crevettes presque croustillantes. Transférez le contenu du wok dans un bol.
Faites cuire les nouilles selon les intructions sur le paquet (2 minutes pour les nouilles de Shangaï fraîches).
Répartissez la sauce soja dans deux bols. Dès que les nouilles sont cuites, égouttez les et placez les aussitôt dans les bols, avant de garnir avec l'huile parfumée, les oignons jeunes frits et les crevettes.
Mélangez et mangez avec plaisir avec des baguettes.

Bon appétit!



nouilles crevettes sechees fuchsia dunlop


vendredi 10 septembre 2021

Zongzi alcalins nature (kansui joong)

 

zongzi nature recette


Les zongzi sont parmi les dim sum les plus simples à réaliser. Dans leur plus simple expression, il s'agit juste de riz gluant cuit dans des feuilles de bambou. Un peu comme les tamales du Nouveau Monde, ils peuvent être farcis de viande (de porc, souvent) ou de fruits secs, ou de pâte de haricots rouges. Le plus compliqué étant de trouver les feuilles de bambou séchées, qui leur donnent un goût particulier et permettent le pliage nécessaire (on les trouve dans les bonnes épiceries chinoises, j'ai trouvé les miennes chez Kam Yuen à Bruxelles).

La version que je vous propose ici est une des plus basiques, sans garniture: sa spécificité vient de l'utilisation de carbonate de potassium (vendu en épicerie chinoise sous l'appellation 'Lye Water / Eau de lessive, je vous en avais déjà parlé car je l'utilise pour la pâte de mes ramens). Cette potasse liquide change le pH de la la préparation, conférant au riz ainsi une texture plus compacte et une couleur plus dorée. Vous pouvez faire sans, ça sera très bon aussi.
J'ai trouvé la recette pour ces dim sums alcalins  chez 'The woks of life', un blog super intéressant. Vous y trouverez quelques photos des étapes de la préparation, utiles pour le pliage des zongzi (sinon vous pouvez voir une vidéo ici, j'avoue que je n'avais pas regardé avant de me lancer, mon pliage n'était pas forcément orthodoxe -plus triangle que berlingot, mais ça a bien fonctionné quand même).
Les zongzi natures sont cuits à l'eau, puis refroidi. Je préfère les manger à température ambiante, simplement arrosé de miel, c'est super bon!

zongzi chinois sans garniture

Ingrédients:


250g de riz gluant rond (sticky rice, sweet rice)
6 cuill à café de carbonate de potassium liquide (lye water en épicerie chinoise)
15-20 feuilles de bambou séchées (en épicerie chinoise, ceux de votre jardin peuvent être toxiques selon la variété)
de la ficelle (type ficelle à rôti)


cuisson zongzi
Zongzi avant cuisson

Préparation:


La veille: Rincez le riz gluant deux trois à l'eau claire. Recouvrez d'environ 2cm d'eau, ajoutez 4 cuill à café de 'lye water', mélangez et laissez tremper dans un endroit pas trop chaud pour la nuit. Placez les les feuilles de bambou séchées dans un plat ou une casserole, versez un bon litre d'eau bouillante sur les feuilles (pliez les si elles ne sont pas complètement sous eau) et laissez également tremper la nuit.


kansui joong zongzi préparation



Le lendemain, rincez le riz deux fois à l'eau claire, et égouttez. Egouttez également les feuilles de bambou.
Placez deux feuilles de bambou tête-bêche (mais pas jusqu'au bout, nervure épaisse vers le bas. Pliez au tiers de la longueur pour former un cône. Remplissez le cône de riz égoutté, puis repliez le reste de feuilles vers le bas et sur le côté, pour former un paquet triangulaire. Enroulez le tout de ficelle, finissez avec un noeud et placez dans une casserole. Répétez l'opération avec le reste de riz et de feuilles de bambou.
Recouvrez les kansui joong de plusieurs cm d'eau, ajoutez encore 2 cuill à café de 'lye water', placez sur le feu, amenez à ébullition, couvrez, baissez le feu et laissez mijoter 2 heures environ.
Egouttez bien, laissez refroidir, puis dégustez avec du miel ou le sirop de votre choix.

Bon appétit!

zongzi alcalin carbonate de potassium