vendredi 27 mars 2020

Curry d'agneau aux carottes et aux abricots secs



agneau abricots secs et carottes


En ces temps de confinement, ma cuisine n'est finalement pas si différente que d'habitude, je fais selon mes envies et selon ce que j'ai en stock. C'est vrai qu'en tant que blogueur obsédé de nourriture, j'ai toujours des placards débordant de nourriture, de condiments et d'épices. Comme je continue à aller travailler au labo trois jours par semaine et que je télétravaille le reste du temps, je n'ai pas plus de temps que d'habitude, si ce n'est que je dois aussi prévoir une petite gamelle pour le midi vu qu'au boulot la cantine est évidemment fermée. Bref, la vie continue.

Et pour vous, comment ça se passe? Plus de temps, moins de temps pour les fourneaux? Télétravail ou lecture de l'intégrale d'Emile Zola?
Le curry que je vous propose aujourd'hui est celui que j'ai cuisiné le weekend dernier: on en a mangé plusieurs jours de suite, et ça tombe bien car il était très bon! Basé sur une recette classique parsi, j'ai ajouté des carottes et des abricots secs pour réduire la quantité de viande et en faire un plat plus équilibré, à consommer simplement avec du riz. J'avais toutes les épices en stock, mais s'il vous manque un ou deux trucs (ou trois, ou quatre), ne vous en faites pas, faites vous confiance et improvisez!


curry d'agneau aux carottes



Ingrédients:

400g d'agneau (tranches de gigot d'agneau irlandais pour moi)
une douzaine d'abricots secs au naturel, trempés pendant 1 à 2h
4-5 belles carottes, pelées et coupées en tranches fines
2 cuill à soupe de ghee ou d'huile végétale
2 beaux oignons, hachés finement
2 clous de girofle, un bâton de cannelle, 2 cardamomes noires (vertes à défaut)
1 cuill soupe de gingembre frais râpé
2 gousses d'ail pressés ou râpées
1,5 cuill à café de sel
0,5 cuill à café de curcuma
2 cuill à café de cumin en poudre
4 petits piments rouges séchés
1 petite boîte de tomates  pelées
2 piments verts frais coupés en deux (facultatif)
2 cuill à café de piment en poudre (ou moins selon votre goût)
2 cuill à soupe de sauce Worcestershire


recette agneau cuisine parsi


Préparation:


Faites chauffer l'huile dans une cocotte à fond épais et faites-y revenir les oignons avec girofle, cannelle, cardamome  sur feu moyen jusqu'à ce qu'ils soient joliment colorés (comptez bien dix minutes). Ajoutez un demi-verre d'eau et continuez à faire revenir jusqu'à ce que l'eau soit évaporée et les oignons compotés. Ajoutez ail, gingembre, curcuma, cumin, piments séchés, piments frais et sel. Faites revenir 1-2 minutes encore, ajoutez l'agneau coupé en cubes de 2-3 cm, laissez colorer puis déglacez avec les tomates pelées coupées en cubes et leur jus (rincez la boîte avec un peu d'eau et ajoutez également dans la cocotte).

Ajoutez les carottes en fines tranches. Couvrez (si vous avez une cocotte avec couvercle à réserve d'eau, c'est le moment de l'utiliser) et laissez mijoter jusqu'à ce que viande et carottes soient cuites (au moins une bonne heure, plus c'est mieux!). Ajoutez les abricots égouttés, le piment en poudre et la sauce Worcestershire 10 minutes avant la fin de la cuisson.
Servez bien chaud avec du riz blanc par exemple.

Bon appétit!


recette indienne parsi


vendredi 20 mars 2020

Caramels mexicains aux noix de pécan (Glorias)




glorias recette mexique

Mon homme (aka Ripailles et Passacailles) m'a ramené des Glorias du Mexique lors de son dernier voyage sur place pour un concert. Je suis immédiatement tombé amoureux de ses petits caramels au lait et noix de pécan, et me suis souvenu que j'en avais la recette dans le livre 'My Sweet Mexico' de Fanny Gerson.
Du lait, du sucre, des noix de pécan (ou des noix de chez nous, ça marche aussi) , il ne faut presque rien de plus pour obtenir ces délicieuses bouchées. La recette classique se fait au lait de chèvre, mais vous pouvez les préparer au lait de vache également. A défaut d'avoir l'expérience d'un confiseur mexicain pour vérifier les cuissons au jugé, un thermomètre-sonde vous sera nécessaire.


bonbon maison noix de pecan


Ingrédients:

1/2 litre de lait entier (de chèvre de préférence)
250g de sucre en poudre
2 cuill à soupe de sirop de maïs (j'ai remplacé par de la gelée de coings maison, sinon du miel)
1 pincée de sel
1/4 cuill à café de bicarbonate 
2 cuill à café d'extrait de vanille
180g de noix de pécan (ou de Grenoble) hachées 


caramel au lait de chevre et pecan


Préparation:

Versez 250ml de lait avec le sucre, le sirop de maïs, le sel et le bicarbonate dans une cocotte ou une casserole assez grande (le mélange va beaucoup mousser). Amenez à ébullition, baissez le feu à moyen-fort, placez votre thermomètre-sonde dans la casserole et laissez bouillonner jusqu'à atteindre 116°C (environ 20 minutes). Versez alors le reste de lait, et continuez la cuisson, en remuant de temps à autre, jusqu'à atteindre 119°C (encore 20 minutes au moins): ajoutez alors les noix de pécan et l'extrait de vanille. Mélangez bien et laissez tiédir jusqu'à ce que le mélange puisse être façonné à la main en petites boulettes que vous emballez au fur et à mesure dans du papier cuisson (au Mexique, les Glorias sont reconnaissables à leur emballage en cellophane rouge vif.

Bon appétit!


preparer caramels glorias lait de chevre

mardi 17 mars 2020

Adobo de poulet au lait de coco (Philippines)


adobo de poulet



L'adobo, j'adore ça sous toutes ses formes: d'origine espagnole, la recette a voyagé à travers le monde dans les malles des colons, de l'Amérique Latine aux Philippines. La base est une sauce vinaigrée qui permettait de conserver la viande cuisinée à une époque ou les frigos n'existaient pas. Ca se rapproche du 'carne de vina d'alhos' portugais, que j'adore également.

La variante que je vous propose aujourd'hui nous vient des Philippines, où il existe une multitude d'adobos. On y retrouve une bonne dose de vinaigre, bien sûr, mais aussi du lait de coco et de la sauce soja. Non seulement cette version est succulente, mais en plus elle est incroyablement facile et rapide à préparer: on mélange tous les ingrédients, on laisse mariner et puis on met le tout sur le feu: peu de boulot pour un résultat à tomber!


poulet au vinaigre philippines



Ingrédients:

1 poulet, coupé en 8 morceaux (je garde le coffre pour faire un bouillon)
400ml de lait de coco
170ml de vinaigre de coco ou de riz (ou de vinaigre de cidre)
60ml de sauce soja 
6 gousses d'ail, pelées et écrasées
4 piments oiseaux entiers (+ 2 éventuellement pour garnir)
3cm de gingembre ou curcuma frais en fines tranches
3 feuilles de laurier
1 cuill à café de grains de poivres concassés


adobo soja coco


Préparation:

Placez tous les ingrédients sauf le poulet dans une cocotte. Mélangez bien, puis ajoutez les morceaux de poulet. Couvrez et placez au frigo pendant au moins 3 heures, mais de préférence une nuit.
Sortez la cocotte, placez sur le feu, amenez à ébullition et laissez mijoter 35 minutes environ, ou jusqu'à ce que le poulet soit cuit à votre goût. Retirez les morceaux de poulet, gardez les au chaud et faites réduire la sauce à découvert à feu vif pendant 10 minutes environ.
Servir le poulet garni de sauce et de piments oiseaux si vous le voulez, avec du riz blanc.

Bon appétit!

 


recette poulet philippines

vendredi 13 mars 2020

Soupe espagnole aux pommes de terre, ail et amandes




soupe espagnole aux pommes de terre


Une soupe comme je les aime, complète et rustique (une soupe de patates, quoi), mais rendue légèrement sophistiquée grâce à deux produits plus raffinés: jambon serrano et safran. C'est gourmand, régressif, très savoureux grâce à une belle quantité d'ail et d'huile d'olive: un bel hommage à la cuisine espagnole de Anya von Bremzen, chez laquelle je suis plus habitué à découvrir des recettes de Russie (Please to the Table) mais qui a aussi publié 'The new spanish table'.

Pour rester rustique, je n'ai pas pelé les pommes de terre, mais vous pouvez le faire si préférez. Pour la texture, ce qui est chouette, ce que vous maîtrisez complètement en écrasant plus ou moins les pommes de terre selon votre goût (soyez sûrs de choisir des pommes de terre farineuses!). La petite touche de vinaigre au moment de servir apporte un peu de légereté à l'ensemble.


soupe ail amandes et pommes de terre



Ingrédients:

700g de pommes de terre farineuses pas trop grosses, coupées en morceaux de 3-4cm environ
60ml d'huile d'olive
75g d'amandes entières pelées
4 gousses d'ail pelées, coupées en tranches épaisses
50g de jambon serrano en tranches fines
1,2 litre de bouillon de poule
quelques filaments de safran, réduits en pooudre avec un peu de sucre
1 cuill à soupe de vinaigre (de xéres ou de cidre)
quelques feuilles de persil pour servir


soupe espagne jambon safran


Préparation:

Faites chauffer l'huile dans une cocotte à fond épais et faites y revenir ail et amandes sur feu moyen jusqu'à les colorer. Quand le tout est bien doré, retirez avec une écumoire et réservez. Dans la même huile, faites revenir les tranches de serrano déchirées à la main ou coupées au ciseau jusqu'à ce qu'elles soient croustillantes, puis ajoutez les pommes de terre en morceaux. Faites revenir 2-3 minutes puis ajoutez le bouillon de poule. Amenez à ébullition, salez, poivrez puis baissez le feu.
Passez le mélange ail-amande frit aux mixeur pour obtenir une texture sablée. Versez les deux tiers du mélange dans la soupe, conservez le reste. Laissez mijoter la soupe 30 à 45 minutes environ (selon la variété de pomme de terre utilisée), jusqu'à ce que les pommes de terre soient bien tendres et se décomposent en partie. Ecrasez quelques pommes de terre avec la louche contre le bord de la cocotte pour apporter de la texture.
Diluez le safran (écrasé avec le sucre) avec un peu de bouillon de la soupe et versez le tout dans la cocotte.
Juste avant de servir, mélangez le reste de mélange ail-amandes avec le vinaigre et versez le tout dans la soupe. Mélangez et servez bien chaud, garni d'un peu de persil haché.

Bon appétit!
soupe pommes de terre espagne


mardi 10 mars 2020

Bourguignon de champignons




champignons vin rouge


Honnêtement quand je suis tombé sur cette recette dans le 'Genius Recipes' de Kristen Miglore, j'ai eu des doutes: des champignons mijotés avec du vin rouge, qu'est-ce que ça pouvait bien donner? Et appeler ça 'bourguignon', est-ce que ce n'était pas faire insulte à l'original. 

Comme souvent quand une recette m'intrigue, j'ai testé sans tarder. On a tous les deux beaucoup aimé la recette: c'est savoureux, plutôt léger mais quand même gourmand, j'étais surpris que ça fonctionne aussi bien. Je n'avais pas eu à ce moment là l'occasion de faire des photos, mais j'ai eu très vite envie de la refaire, surtout en cette saison ou les légumes sont encore peu variés. La voici donc, avec quelques variations par rapport à la recette originale (origan du jadin plutôt que thym, pas de concentré de tomates mais un peu de sauce soja, etc.).


bourguignon de champignons


Ingrédients:

1kg de champignons bruns de culture (champignons "châtaigne") 
200g d'oignons grelots ou de petites échalotes, pelés
4 cuill à soupe d'huile d'olive
1/2 carottes, coupées en petits cubes
1 oignon, finement haché
1 cuill à café de feuilles de thym ou d'origan fraîches
3 gousses d'ail, pressées ou hachées
sel, poivre noir
250ml de vin rouge 
500ml de bouillon de légumes
1 cuill à soupe de sauce soja foncée
1 cuill à soupe de beurre (ou margarine pour version végane)
1,5 cuill à soupe de farine


champignons cuits en sauce


Préparation:

Coupez les champignons en tranches de 1-2cm environ. Faites chauffer 1,5 cuill à soupe d'huile dans une cocotte à fond épais et faites y revenir la moitié des oignons grelots et des champignons sur feu très vif (les champignons doivent colorer mais ne pas rendre leur eau). Retirez champignons et oignons de la cocotte (réservez dans un saladier), et recommencez avec le reste, en ajoutant à nouveau la même quantité d'huile.

Dans la même cocotte (maintenant vide), faites revenir oignon hachée et carotte, thym ou origan dans une cuill à soupe d'huile d'olive, pendant quelques minutes, le temps de bien ramollir le tout. Ajoutez alors l'ail, faites revenir encore une minute, puis versez le vin rouge.
Montez le feu au maximum, et faites bouillonner quelques minutes, pour réduire le volume de moitié.  Ajoutez alors le bouillon, la sauce soja, sel et poivre selon votre goût et les champignons et oignons grelots réservés (ainsi que tout le jus au fond du saladier). Laisser mijoter 20 minutes à couvert sur feu moyen. 
Mélangez farine et beurre à la fourchette, et ajoutez ce beurre manié dans la cocotte. Laissez encore mijoter une dizaine de minute, puis servez bien chaud, avec de la polenta, des pommes de terre ou des nouilles alsaciennes par exemple!


Bon appétit!


bourguignon version vege

mercredi 4 mars 2020

Curry aux oeufs comme en Malaisie




recette malaisie curry

Des années qu'Apolina me parlait d'egg curry (curry à base d'oeufs durs) et essayait de me convaincre d'en préparer. J'étais un peu réticent, sans doute parce que j'avais des souvenirs plutôt douloureux des oeufs sauce mornay qu'on nous servait quand j'étais gamin à la cantine.

Mais voilà, il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis, je me suis donc lancé avec cette recette malaisienne. En Malaisie, on aime le piment (beaucoup, beaucoup) donc ce curry est bien relevé, mais comme toujours, vous pouvez réduire la quantité de piment. Pour le reste, s'est un curry très aromatique: citronnelle (enfin, pas pour moi, j'ai remplacé par des feuilles de combava), galanga, gingembre, lait de coco. Une explosion de saveurs comme je les aime, donc, et finalement j'ai découvert que les oeufs en curry, c'est super bon! J'ai servi ce curry avec du pain turc moelleux pour saucer le curry, mais il est traditionnellement servi avec du riz, faites comme bon vous semble!


curry malais piment coco


Ingrédients:


9 oeufs
10 piments séchés rouges (plus ou moins selon que vous aimez le piquant)
1 tige de citronnelle (ou 2-3 feuilles de combava)
4cm de galanga frais (ou deux cuill à soupe de purée de galanga en pot)
1 cuill à soupe de gingembre râpé frais
1 cuill à café de grains de poivre noir
2 cuill à soupe de grains de coriandre
1 cuill à café de curcuma en poudre
4 cuill à soupe d'huile
3-4 échalotes, finement ciselées
5 gousses d'ail, hachées ou pressées
3 cuill à soupe d'eau de tamarin (ou 2 cuill à soupe de jus de citron vert)
400ml de lait de coco
1,5 cuill à café de sel
1 cuill à café de sucre
250g de tomates fraîches (ou comme moi, une boîte de tomates pelées)
piment rouge et menthe fraîche pour garnir


curry coco citronelle piment



Préparation:

Coupez la queue des piments séchées (et retirez une partie des graines si vous voulez moins de piquant). Couvrez les d'eau bouillante et laissez les gonfler 1h environ.
Mixez les piments, leur eau de trempage, la citronnelle ciselée (ou les feuilles de combava), le gingembre et le galanga avec le curcuma, et coriandre et poivre moulus, jusqu'à obtenir une pâte (ajoutez un peu d'eau si besoin).
Faites cuire les oeufs: couvrez les d'eau froide, amenez à ébullition puis faites cuire 12 minutes à frémissement. Coupez le feu, videz l'eau et rincez les à l'eau froide pour les refroidir avant de les écaler.

Dans une cocotte, faites chauffer l'huile et faites y revenir ail et échalotes jusqu'à ce qu'ils soient dorés. Ajoutés alors la pâte de curry et faites la revenir jusqu'à ce que l'huile commence à se séparer de la pâte et que la couleur change (une dizaine de minutes). Ajoutez alors l'eau de tamarin, le lait de coco, le sucre, le sel. Laissez mijoter quelques minutes puis ajoutez les oeufs durs, que vous aurez entaillés légèrement au couteau. Ajoutez les tomates coupées en morceaux avant de servir. Goûtez pour rectifier l'assaisonnement et servez garni de menthe et de piment rouge ciselés.

Bon appétit!


curry oeufs lait de coco

vendredi 21 février 2020

Salade tiède de courge aux pois chiches et sauce tahiné




salade courge sauce sesame



Une recette toute simple pour les soirs de semaine, quand motivation et temps sont limités : une demi-courge (bleue de Hongrie pour moi, mais une butternut fera aussi très bien l’affaire) rôtie au four en morceaux, des pois chiches (en boîte, hein, on a dit ‘soir de semaine’ 😉 ), un oignon rouge (cru pour apporter du mordant) et surtout une sauce tahiné bien relevée d’ail et de citron en guise de vinaigrette (pour bien enrober le tout) : et hop, voilà une salade tiède vite-fait bien faite pour les soirs d’hiver !




salade de courge bleue





Ingrédients :


1kg de courge (bleue de Hongrie pour moi)
1 gousse d’ail, pressée
2 cuill à soupe d’huile d’olive
1 cuill à café de piment de la Jamaïque en poudre
Sel, poivre
1 petite boîte de pois chiches
½ oignon rouge cru, coupé en tranches fines
Quelques feuilles de sauge, très finement ciselée

Pour la sauce :
2 cuill à soupe de tahiné (crème de sésame)
2 cuill à soupe ou plus d’eau (eau de la boîte de pois chiches pour moi)
2 cuill à soupe de jus de citron ou de vinaigre
1 gousse d’ail pressée

salade courge et oignons rouges





Préparation :

Videz la courge de ses graines, et coupez-la en morceaux de 4-5cm de côté (sans la peler). Mélangez les morceaux de courge avec l’ail pressé, l’huile, le piment de la Jamaïque et sel et poivre dans un plat à rôtir ou directement sur la plaque de votre four. Enfournez à 200°C pour 25 à 40 minutes, jusqu’à ce qu’un couteau pénètre sans problème dans un morceau de courge.
Pendant ce temps, préparez la sauce en mixant tous les ingrédients jusqu’à obtenir une texture lisse et crémeuse (ajuster le volume d’eau si besoin).
Quand les morceaux de courges sont cuits, laissez reposer quelques minutes hors du four, ajoutez les pois chiches égouttés directement dans le plat de cuisson, mélangez, puis arrosez de sauce et parsemez de morceaux d’oignons et de sauge ciselée.

Servez tiède.


Bon appétit! 


salade de courge bleue de hongrie

mardi 18 février 2020

Curry de viande hachée à la japonaise




curry japonais boeuf et patate douce

Le curry japonais est quelque part le chaînon manquant entre les currys indiens et les gombos de Lousiane: épices indiennes pour les premiers et roux à l'huile pour les seconds, pour une texture super gourmande.

Je vous ai déjà propose un curry japonais au lard, cette fois j'avais envie d'un curry à la viande hachée. La technique est assez similaire: on fait mijoter viande et légumes (coupés finement cette fois) dans du bouillon, et on ajoute le roux au curry en fin de cuisson pour obtenir la texture si typique. Beaucoup de ménagères japonaises prennent le raccourci d'acheter des cubes de roux au curry, mais honnêtement c'est meilleur avec un roux maison, surtout si comme moi on peut utiliser un mélanges d'épices à curry maison préparé par ma copine Apolina! ;-)


comment preparer curry comme au japon


Ingrédients:

3 beaux oignons, grossièrement hachés
2 cuill à soupe d'huile végétale
3cm de gingembre frais, râpé
1 cuill à soupe d'huile de sésame
500g de boeuf haché
2 belles patates douces
3-4 pommes de terre de taille moyenne
2-3 carottes de taille moyenne
sauce soja

Pour le roux de curry:

6 cuill à soupe d'huile végétale
7 cuill à soupe de farine
2 cuill à soupe de mélange d'épices pour curry de votre choix


curry cremeux japon


Préparation:

Dans une cocotte assez grande à fond épais, faites revenir les oignons dans l'huile jusqu'à ce qu'ils commencent  à caraméliser. Pendant ce temps (ça peut prendre 15 minutes), pelez et coupez les légumes en petits cubes (0,5 cm de côté environ pour les carottes, 1cm pour les pommes de terre et les patates douces).
Quand les oignons commencent à brunir, ajoutez le gingembre râpé, faites revenir 1 minute, puis ajoutez la viande hachée. Faites revenir quelques minutes en cassant bien les morceaux de hachis pour éviter d'avoir de gros morceaux. Ajoutez l'huile de sésame, puis les légumes en cubes et enfin assez d'eau ou de bouillon pour couvrir le tout. Couvrez et laissez mijoter à feu doux, jusqu'à ce que les légumes soient tendres. 

Dans une petite casserole, faites chauffer l'huile pour le roux avec la farine. Faites revenir en remuant très régulièrement pendant 4-5 minutes sur feu moyen-fort, jusqu'à le mélange commence à colorer. Ajoutez alors le mélange d'épices, mélangez et ajoutez sans tarder une louche de bouillon de cuisson du curry (attention aux projections) puis une deuxième, une troisième, etc en mélangeant  bien à chaque fois pour ne pas avoir de grumeaux. Quand le roux est assez souple, transférez le dans la cocotte, mélangez bien et laissez encore mijoter un quart d'heure. Rectifiez l'assaisonnement à la sauce soja et servez bien chaud avec du riz blanc japonais.


Bon appétit!


curry legumes viande hachee

jeudi 13 février 2020

Quinoa au lait et à la crème



quinoa complet a la creme


10 ans de blog, et aucune recette de quinoa ici jusqu'à aujourd'hui. Une bonne raison pour cela: je n'aime simplement pas ça! Rien de catastrophique, j'ai juste toujours trouvé le quinoa ennuyeux et je n'avais encore jamais goûté de recette convaincante. 

C'est finalement le chef Stefan Jacobs, du restaurant Hors-Champs à Gembloux qui a réussi à me convaincre. Alors que j'étais invité par l'Apaq-W à découvrir sa cuisine mettant en valeur les produits wallons (ah, sa joue de porc confite au cidre du Condroz!), c'est finalement son dessert qui m'a le plus bluffé ce jour-là. Un simple quinoa au lait au bon goût de crème et de revenez-y. Quand on lui a demandé son secret: il nous a simplement indiqué que le quinoa était rendu plus léger par du blanc d'oeuf battu et de la crème fouettée.

J'ai donc improvisé à partir de ces indications, en utilisant 100% de produits locaux pour cette recette (eh oui, on trouve assez facilement du quinoa wallon): on s'est régalé! Stefan Jacobs nous a servi ce quinoa au lait avec un biscuit de quinoa revenu au beurre noisette et une tuile de quinoa. Je me suis contenté d'un peu de confiture de fraises préparée cet été, mais de l'advocaat maison serait aussi une très chouette idée!


quinoa leger a la creme


Ingrédients:

1 litre de lait entier (cru pour moi)
200g de quinoa (complet bio et wallon pour moi)
10cl de crème liquide fermière (pour le bon goût)
1 oeuf
3 cuill à soupe de sucre
1 cuill à café d'arôme selon votre goût (rhum, vanille, café...)



quinoa brun au lait



Préparation:

Portez le lait à ébullition sur le feu. Dès qu'il bout, versez le quinoa en pluie, baissez le feu et laissez bouillonner doucement pendant une dizaine de minutes environ.
Cassez l'oeuf en séparant le blanc du jaune. Fouettez le jaune avec un peu de lait du quinoa, deux cuill à soupe de sucre et l'arome: versez dans la casserole et mélangez bien avant de coupez le feu. Battez le blanc en neige avec une cuill à soupe de sucre et incorporez délicatement dans le quinoa.
Laissez refroidir puis placez au frigo pour une nuit.
Le lendemain, battez la crème bien froide en chantilly et incorporez la au quinoa épaissi. Servez froid, nature ou avec de la confiture.


Bon appétit!


quinoa creme


mardi 11 février 2020

Houmous chaud comme en Turquie (Sicak Humus)



houmous turc chaud sicak


En une dizaine d'année, le houmous, cette humble préparation de pois chiches et de crème de sésame est devenu incontournable sur nos tables, et je ne vais pas m'en plaindre, j'adore ça, je pourrais en manger toutes les semaines. C'est tellement simple à préparer en plus, on aurait tord de se priver.

Malgré son succès, peu de gens savent que le houmous peut aussi se manger chaud, comme en Turquie ('sicak humus'): une préparation réconfortante idéale pour un dîner hivernal léger. La préparation est la même que celle du houmous classique, si ce n'est qu'on le passe ensuite au four, avec une garniture de beurre, pignons de pin et piment turc. Super gourmand quand on trempe un pain moelleux dans le houmous chaud, crémeux et piquant: arrrgggh!


houmous passé au four


Ingrédients:

400g de pois chiches en boîtes (poids égoutté)
2 belles cuillères à soupe de tahiné (purée de sésame)
3 gousses d'ail, pressées
3 cuill à soupe d'huile d'olive
jus d'un citron
1 cuill à café de grains de cumin
sel, poivre

Pour la garniture:
1 à 2 cuill à soupe de beurre
1 petite poignée de pignons de pin
0,5 à 2 cuill à café de piment turc en paillettes (kirmizi biber) - espelette à défaut


houmous aux pignons et piment turc


Préparation:

Mixez (au blender ou comme moi au mixeur-plongeur) les pois chiches égouttés, le tahiné, le jus de citron, l'ail, le cumin, l'huile d'olive, sel, poivre et assez d'eau des pois chiches pour obtenir une texture crémeuse à votre goût. Versez dans un plat peu profond allant au four (en terre cuite c'est mieux).

Faites fondre le beurre dans une petite casserole avec les pignons de pin et le piment (quantité à adapter selon votre goût). Versez le tout sur le houmous et enfournez pour 20 minutes à 190°C.

Servez chaud avec du pain turc ou de la baguette.


Bon appétit!



houmous piquant au four