jeudi 24 décembre 2009

Cocktail White Christmas

Un petit cocktail pour vous souhaiter de Joyeuses Fêtes de fin d'année à toutes et à tous! Inspiré du 'White Russian' ce classique des cocktails à base de créme liquide, de liqueur de café et de vodka, je l'ai transformé en 'White Christmas' en utilisant la liqueur chocolat et épices préparé avant les fêtes (voir la recette ici).

Pas de préparation compliquée, il suffit de verser dans un shaker 1/3 vodka bien froide (la mienne est toujours au freezer), 1/3 de liqueur 'Esprit de Noël', et 1/3 de crème liquide. Frappez bien au shaker et verser dans de jolis verres à cocktail.

Joyeuses fêtes!



mercredi 23 décembre 2009

Coings farcis à la viande

La saison des coings touche déjà à sa fin, donc j'ai été assez content quand j'en ai quand même trouvé ce week-end. J'ai hésité a encore préparé des coings rôtis au four, car c'est que je préfère, mais finalement j'ai opté pour cette recette plus rapide, d'origine persane (les coings sont toujours des fruits très populaires en Iran). C'est une recette très simple mais originale, le seul inconvénient c'est qu'il faut évider les coings, mais ceux qu'on trouve en cette fin de saison sont déjà un peu plus tendres, ça facilite la tâche.


Ingrédients:

1 ou 2 coings par personne selon la taille
100g de viande hachée par coing (du haché porc/boeuf dans mon cas, mais ce serait également délicieux avec du haché d'agneau)
1 bel oignon
1/2 cuill à café de cannelle
1/2 cuill à café de cumin en poudre
1/4 cuill à café de piment rouge en poudre
1/2 cuill à café de sel


Préparation:

Dans une sauteuse à fond épais faites revenir l'oignon haché dans une cuill à soupe d'huile, en saupoudrant d'un peu de sel pour empêcher l'oignon de brunir, quand il commence à devenir translucide, ajoutez la cannelle, le cumin et le piment et continuez à faire revenir quelques minutes. Ajoutez la viande hachée, en écrasant à la cuillère en bois pour éviter qu'elle ne reste en gros morceaux. Salez et faites cuire à feu moyen jusqu'à ce que la viande soit uniformément colorée.
A l'aide d'un vide-pomme, enlevez le coeur des coings. Grattez un peu l'intérieur des fruits pour laissez plus de place à la farce en gardant la chair ainsi récupérée. Disposez les coings bien serrés dans une cocotte juste assez grande pour les contenir et farcissez-les de la viande hachée cuite et épicée. Ajoutez la chair des coings grattée au fond de la cocotte et remplissez d'eau à mi-hauteur des fruits. Saupoudrez d'un peu de sucre, couvrez et faites mijoter jusqu'à ce que la chair des coings soit tendre, 45 minutes environ.

Bon appétit!

lundi 21 décembre 2009

Curry de pois chiches aux épinards et à l'aubergine



J'avais déja réalisé une recette de curry de pois chiches il y a quelques temps, mais j'avais pris le raccourci d'utiliser des pois chiches déja cuits en boîte. Sur les conseils d'Apolina, du blog Bombay-Bruxelles, j'ai essayé avec des pois chiches vendus secs. Finalement ce n'est ni beaucoup plus long ni beaucoup plus compliqué et les pois chiches ont une meilleure texture de cette façon.

La recette vient une nouvelle fois du livre 'Lord Krishna's cooking' et une nouvelle fois, c'est un délice. Une des particularités de ce livre est qu'aucune recette ne contient d'ail ou d'oignon (qui je crois sont considérés impurs par les bramhins), il y est donc souvent fait appel a l'ase fétide ou asa foetida pour ajoutez du goût et pour aider à la digestibilité des légumineuses. Extraite du rhizome d'un genre de fenouil géant, son odeur est très caractéristique de part sa forte teneur en soufre, une fois frite son goût rappelle un peu l'ail. C'est une épice utile à avoir dans son placard, mais utiliser avec parcimonie.


Ingrédients:

200g de pois chiches secs
1 aubergine
250g d'épinards hachés surgelés
1 bouquet de persil
un morceau d'environ 7cm de gingembre frais
2 piments verts épépinés
1 cuill à soupe de graines de cumin
1/8 de cuill à café d'asa foetida
1 boîte de tomates concassées
1 cuill à café de curcuma
1 cuill à soupe de coriandre en poudre
1 cuill à café de paprika
1/2 cuill à café de piment en poudre
1/2 cuill à café de poivre noir moulu


Préparation:

La veille, faites tremper les pois chiches dans un grand volume d'eau. Pensez également à sortir les épinards du congélateur pour les faire décongeler.
Pour cuire les pois chiches: rincez-les, couvrez d'eau et faites les cuire à la cocotte-minute pendant une vingtaine de minutes.
Dans une cocotte à fond épais, faites revenir l'aubergine coupée en petits dés dans 4 cuill à soupe d'huile ou de ghee, jusqu'à ce que les dés soient tendres. Retirez les dés d'aubergine de la cocotte et gardez de côté. Ajoutez 2 cuill à soupe d'huile ou de ghee et faites y revenir les graines de cumin avec le gingembre frais râpé et les piments verts hachés. Quand les graines de cumins commencent à brunir, ajoutez l'asa foetida et remuez bien. Ajoutez les tomates concassées et faites revenir quelques minutes à feu moyen. Ajoutez toutes les épices restantes et la moitié du persil haché.
Quand les pois chiches sont cuits, égouttez-les et ajoutez-les au mélange tomates-épices, ainsi que les aubergines, mélangez bien puis ajoutez de l'eau pour avoir une consistance semi-liquide. Faites mijoter entre 1/2h et 1 heure pour bien mélanger les parfums. 15 minutes avant de servir, ajoutez les épinards bien égouttés et salez à votre convenance.
Au moment de servir, ajouttez le reste de persil haché, et une cuill à soupe de garam masala.


Bon appétit!







vendredi 18 décembre 2009

Cake à la betterave rouge et au gingembre

Il existe bien un fameux carrot-cake, et j'ai déjà fait des gâteaux à la courgette, alors pourquoi pas à la betterave? La recette est inspirée du 'scarlet-speckled loaf cake' du livre Nigella Christmas. Je l'ai adapté en utilisant pour le parfumer du gingembre à la place du citron, et en ajoutant une pomme car la betterave du potager était plutôt petite. Le résultat est un cake très tendre, aux couleurs chaudes et à la légère saveur de gingembre, et ne vous inquiétez pas: on ne sent pas le goût de la betterave! ;-)


Ingrédients:

1 betterave non cuite (la mienne était de la taille d'une petite pomme)
1 pomme
100g de beurre
2 oeufs
150g de farine
100g de sucre
3cm de racine de gingembre râpée
1 cuill à soupe de gingembre en poudre
1 cuill à café de bicarbonate ou de levure chimique
1 poignée de raisins secs et/ou de canneberges séchées


Préparation:

Préchauffez votre four thermostat 4.
Pelez la betterave et râpez-la finement, puis râpez également la pomme et le gingembre frais. Dans un grand bol, mélangez le beurre ramolli avec le sucre puis les oeufs. Ajoutez betterave (avec tout le jus rouge sang), pomme et gingembre (frais et en poudre), puis la farine et le bicarbonate. Mélangez bien et admirez la splendide couleur rose de la pâte! ;-) Versez dans un moule à cake généreusement beurré, et enfournez pour 1 bonne heure. Vérifiez la cuisson en enfonçant un pic à brochette dans le cake: il doit ressortir propre. Laissez refroidir dans le moule avant de retourner sur une grille. Dégustez à quatre heure, avec un thé bien chaud par un après-midi d'automne.

Bon appétit!




mercredi 16 décembre 2009

Soupe aux carottes, navets et topinambours aux saveurs thaïes




Une petite soupe hivernale loin d'être sophistiquée, mais qui est relevée de saveurs qui évoquent la Thaïlande: ail, citronnelle, galanga, sauce poisson et piment. Le galanga peut être remplacé par du gingembre, mais le goût sera un peu différent. Comme il est difficile de trouver du galanga frais, je me contente la plupart du temps de galanga haché en bocal: on en trouve dans certains Delhaize, et ça se garde sans problème au frigo. La combinaison carottes-navets-topinambours utilisée ici dépend juste de ce que j'avais en stock au frigo au moment de préparer la recette: je suis sûr que des tas d'autres combinaisons de légumes pourront être cuisinées de la même façon avec succès.


Ingrédients:

1 petite botte de navets
8 carottes
6 topinambours
1 tige de citronnelle
1 cuill à soupe de galanga haché (à défaut, du gingembre)
1 gousse d'ail
1 cuill à soupe de sucre (de palme si vous avez, sinon du sucre blanc c'est bien aussi)
1 cuill à soupe de sauce poisson
Du piment sous forme liquide selon votre goût (du tabasco par exemple, pour moi c'était de le sauce piment jaune thaïe).


Préparation:

Versez un peu d'huile dans le fond de votre cocotte-minute, et faites-y revenir à feu doux l'ail pressé, le galanga et la citronnelle finement hachée. Quand ça commence à sentir délicieusement bon, montez un peu le feu, ajoutez le sucre, mélangez bien, puis ajoutez la sauce poisson. Ajoutez enfin les légumes pelés et coupés en morceaux, et faites les revenir quelques minutes dans le mélange pour qu'ils s'imprègnent des épices. Couvrez d'eau chaude, salez et faites cuire sous pression pendant une 20aine de minutes. Mixez, rectifiez l'assaisonnement, et ajoutez du piment selon votre goût. Si vous voulez rendre la soupe un peu plus riche, vous pouvez ajoutez juste avant de servir un oeuf battu dans la soupe en mélangeant bien. Servez sans attendre.

Bon appétit!

lundi 14 décembre 2009

Tatin de poireaux aux roquefort






Une des spécialités de ma maman que je préfère, c'est sa tarte aux poireaux, qui est en fait plutôt une tourte aux poireaux, le mélange poireaux/crème fraîche/fromage râpé étant recouvert d'une couche de pâte brisée, ce qui empêche les poireaux de sécher. C'est un délice. Mais bon, moi, je ne sais pas pourquoi, je ne suis jamais motivé pour faire une pâte à tarte, pour l'étaler au rouleau, etc. J'ai donc imaginé cette version avec une pâte levée type pâte à pizza (beaucoup moins gras en plus: seulement 1 cuill d'huile d'olive pour la pâte), et en tatin pour que les poireaux ne sèchent pas à l'abri sous la pâte. J'ai remplacé la traditionnelle crème fraîche par du roquefort tout simplement parceque j'en avais en stock au frigo et que c'est bon. Je suis assez fier du résultat: pour une improvisation du vendredi soir, c'était une réussite!


Ingrédients:

4 gros poireaux (ou 6 de taille moyenne)
2 gousses d'ail
1 cuill à café de sucre
1 cuill à soupe de jus de citron ou de tamarin
250g de farine
1 cuill à café de sel
huile d'olive
3g de levure fraîche (la sèche c'est bien aussi, assurez vous que vous pouvez la mélanger directement à la farine)
du roquefort (à vous de voir la quantité selon votre goût)
du fromage râpé (à volonté: plus y'en a, meilleur c'est!)


Préparation:

Préparez la pâte comme pour la recette de tarte flambée (c'est par ici).
Coupez les extrémités vertes des poireaux et jetez-les, lavez les blancs pour enlever les restes de terre et coupez les en tronçons épais d'1 cm. Faites chauffez deux cuill à soupe d'huile dans une grande sauteuse, ajoutez le sucre et l'ail pressé; faites dorer l'ail quelques instant puis ajoutez les poireaux. Mélangez bien, couvrez et laissez suer à feu doux pendant 20 minutes. Ensuite laissez évaporez à découvert en remuant de temps à autre pendant 10-15 minutes jusqu'à ce que les poireaux soient délicieusement fondants. Salez et poivrez selon votre goût et ajoutez le jus de citron ou le tamarin.
Quand la pâte est levée et que vous l'avez abaissée, mettez les poireaux au fond d'un moule a manqué (le mien est en téflon, donc je n'ai pas eu à le beurrer) en gardant 2-3cm sur les bords. Parsemez de roquefort émietté puis de fromage râpé. Couvrez avec la pâte que vous aurez étiré à la largeur du moule. Enfournez pour 20 minutes environ à four chaud (th 8).
Sortez du four et démoulez directement sur un plat de service. Dégustez sans attendre!

Bon appétit!

vendredi 11 décembre 2009

Yeshimbra Assa: Curry éthiopien aux biscuits de pois chiches






Une recette éthiopienne originale, où on retrouve les bases classiques de la cuisine éthiopienne: berbere, oignons rouges, mais où la viande est remplacée par des biscuits de pois chiches. Les éthiopiens étant majoritairement chrétiens orhodoxes, c'est en fait une recette de Carême, et les biscuits de pois chiches sont traditionnellement façonnées en forme de petits poissons. Une idée intéressante pour les végétariens, qui peut être transposée à tout type de curry, surtout que les biscuits sont un jeu d'enfant à préparer.
C'est vrai qu'en photo, l'aspect de ce 'curry' (ce n'en est sans doute pas vraiment un, mais je n'ai pas d'autre mot pour le décrire) n'est pas très folichon, mais ne vous inquiétez-pas: en vrai son odeur alléchante et son goût puissant et complexe sauront séduire les amateurs de découvertes...


Ingrédients:

300g de farine de pois chiches ("besan" dans les épiceries indiennes)
2 cuill à soupe d'huile
6-7 oignons rouges
2 cuill à soupe de berbere
5 cardamomes
2 gousses d'ail
4cm de gingembre

Préparation:

Préchauffez le four thermostat 7. Tamisez la farine de pois chiche dans un grand bol. Ajoutez un tout petit d'eau et les 2 cuill à soupe d'huile pour sabler la pâte, puis ajoutez encore de l'eau, jusqu'à obtenir une pâte épaisse, lisse et brillante. Couvrez vos mains d'un film d'huile et prélevez l'équivalent d'une bonne cuill à café de pâte. Roulez la pâte entre vos paumes et aplatissez pour obtenir la forme d'un petit poisson ou d'une feuille d'arbre. Posez au fur et à mesure sur la plaque de cuisson, puis enfournez pour une 15aine de minutes, jusqu'à ce que les biscuits soient joliment colorés.
Passez les oignons rouges rapidement au mixer, jusqu'à obtenir une purée d'oignons grossière. Faites revenir cette purée dans une sauteuse à fond épais, sans ajouter d'huile (c'est une des particularités de la cuisine éthiopienne) jusqu'à ce qu'ils aient perdu leur eau et qu'ils commencent à colorer (et à accrocher au fond de la sauteuse: ajoutez un peu d'eau si nécessaire!). Ajoutez ensuite un verre d'eau, puis après 3 minutes, 3 cuill à soupe d'huile. Mouillez avec de l'eau selon la consistance désirée, puis ajoutez l'ail et le gingembre hachées, le berbere, les graines de cardamome écrasées.
Un quart d'heure avant de servir, ajoutez les biscuits de pois chiches et faites mijoter jusqu'à ce qu'ils soient légèrement ramollis.
Servez avec du yaourt battu, et des légumes, par exemple des épinards, ou dans mon cas du saka-saka (des feuilles de manioc hachées, ça se trouve en boîte au Delhaize, il suffit de réchauffer le saka-saka dans un casserole ou vous aurez fait revenir un mélange ail-oignon dans un peu d'huile).
Traditionnellement le tout serait servi sur une injera, cette galette éthiopienne, lointaine cousine de la galette de blé noir bretonne, mais servi avec du riz ou un morceau de baguette bien fraîche, c'est également délicieux!


mercredi 9 décembre 2009

Berbere: mélange d'épices éthiopien



J'ai une véritable passion pour la cuisine éthiopienne, qui est malheureusement peu connue alors qu'elle est très riche et surprenante. A Bruxelles on compte deux restaurants éthiopiens très sympathique: le Kokob, dans le centre, assez grand et trendy, et le Salam, plus petit et à l'ambiance plus tranquille et familiale. Tous les deux proposent de délicieuses spécialités éthiopiennes, mais comme on ne peut pas toujours aller au restaurant, je me suis fait offrir un des seuls livres de cuisine éthiopienne disponible: Exotic Ethiopian cooking, de D.J. Mesfin. Depuis je cuisine éthiopien assez régulièrement et toujours avec plaisir.
Une des bases pour préparer de délicieuses spécialités éthiopienne, c'est le berbere, le mélange d'épices qui entre dans la préparation de nombreux plats qui pourraient entrer dans la famille des currys. Ce mélange étant difficilement trouvable dans le commerce, autant le préparer soi-même: ce n'est pas compliqué et en plus ça embaume la maison. Voici ma version simplifiée, pas complètement authentique, mais quand même délicieuse!


Ingrédients:

Une trentaine de piments rouges séchés, que vous aurez grossièrement épépinés (si vous trouvez des piments mexicains presque noirs et aromatiques, c'est encore mieux)
Une quinzaine de cardamomes
10 clous de girofle
2 batons de cannelle
2 cuill à soupe de piment de la Jamaïque (une baie également appelée 4-épices)
2 cuill à soupe d'ail en poudre
3 cuill à soupe d'oignon en poudre
Quelques feuilles de basilic et d'origan séché
1 cuill à soupe de sel


Préparation:

Dans une petite casserole à fond épais, faites griller légèrement à sec et successivement: les cardamomes entières, la cannelles brisée en morceaux, les clous de girofle, le piment de la Jamaique, et les piments (très légèrement). Dans un grand mortier, mélangez les épices grillées et tous les autres ingrédients. Pilez grossièrement, puis passez au moulin (j'ai acheté pour ça un moulin à café, 7 euros à une brocante de quartier). Passez plusieurs fois au moulin et finissez au mortier, jusqu'à obtenir un mélange assez fin.
Mettez dans un pot hermétique et attendez la prochaine recette sur ce blog pour utiliser! Non, en fait vous pouvez déjà utiliser ce mélange épicé pour relever un simple steak ou des légumes vapeur.

Bon appétit!

lundi 7 décembre 2009

Soupe à l'ananas, aux petits pois et aux amandes


C'est un étrange combinaison, je l'avoue, mais elle n'est pas de moi: elle vient d'un livre que j'adore, une mine de recettes végétariennes indienne: Lord Krishna's cooking: The Art of Indian Vegetarian Cooking. Je l'ai adapté pour en faire une recette du placard, c'est à dire une recette que je peux faire sans sortir faire de courses... Les petits pois sortent du congélo, l'ananas est en boîte, les amandes en purée (en boîte, comme on en trouve dans les boutiques bio) et j'ai toujours des piments verts et du gingembre au frigo...
La combinaison est originale mais vraiment délicieuse: cette soupe est crémeuse, sucrée, salée, légèrement pimentée, et avec ce qu'il y a dedans, elle est sûrement très bonne pour la santé!


Ingrédients:

2 cuill à soupe de purée d'amande ou de noix de cajou (à défaut, 125g d'amandes en poudre)
1 petite boîte d'ananas en conserve
des petits pois surgelés
1 morceau de gingembre (3cm)
1 ou 2 piments verts, épépinés pour moins de piquant
1 cuill à soupe de coriandre en poudre
1 cuill à soupe de graines de moutarde noire (facultatif)
1 cube de bouillon de légumes
Quelques filaments de safran
1 cuill à café de garam masala


Préparation:

Passez au mixer le mélange purée d'amande, gingembre, piment et coriandre en ajoutant de l'eau pour obtenir une pâte pas trop épaisse et bien lisse.
Dans une casserole à fond épais, faites chauffer un peu d'huile. Dès qu'elle est chaude, ajoutez les graines de moutarde; quand elles deviennent grises et commencent à sauter dans la poele, baissez le feu et ajoutez la pâte amandes-épices en remuant pour éviter qu'elle ne brule. Mouillez avec 1 à 2 L d'eau et le cube de bouillon, mélangez bien et faites mijoter 20 min à feu doux.
10 minutes avant de servir, ajoutez les petits pois et les rondelles d'ananas coupés en morceaux. Rectifiez l'assaisonnement et ajoutez les filaments de safran.
Au moment de servir, ajoutez le garam masala et un peu de muscade râpée.

Bon appétit!

vendredi 4 décembre 2009

Biscuits anti-déprime automnale

Pourquoi je les ai appelés comme ça? Et bien parce que j'y ai mis plein de noix différentes, dont des noix de macadamia, riches en tout plein de bonnes choses dont la vitamine B9 pour lutter contre le spleen hivernal. Comme en plus ces biscuits sont riches en chocolat et contiennent ce qu'il faut de matière grasse, j'ai décidé pour me donner bonne conscience de leur donner ce nom positif, qui sonne quand même mieux que biscuits hyper-caloriques-pour-faire-grossir-son-entourage... ;-) Bref, il ne faut pas en manger trop, mais un ou deux, ça fait le plus grand bien!


Ingrédients:

150g de farine
125g de chocolat noir à cuire
1 cuill à soupe bombée de cacao en poudre
60g de beurre (salé pour moi, je cuisine tout au beurre salé, origines oblige!)
60g de purée de noix de cajou
125g de cassonade brune
1 oeuf
1 cuill à café de bicarbonate de soude ou de levure chimique
des noix grossièrement hachées selon votre goût: noix de cajou, de pécan, de macadamia


Préparation:

Préchauffez votre four à 170°C.
Faites fondre le chocolat à cuire à feu très doux (ou au bain-marie si votre feu ne descend pas assez bas). Dans un grand bol, mélangez le beurre ramolli et la purée de noix de cajou avec le sucre jusqu'à obtenir un mélange crémeux.
Ajoutez l'oeuf et mélangez bien puis ajoutez tous les autres ingrédients jusqu'à obtenir une pâte assez homogène.
Façonner à la main des petites boules et aplatissez les pour en faire de petits biscuits. Cuire environ 20 minutes: un cure dent inséré dans un biscuit devrait ressortir propre. Ne vous inquiétez pas si les biscuits sont mous, ils vont durcir ne refroidissant.

Bon appétit!

mercredi 2 décembre 2009

Quesadillas

Depuis que je suis tombé sur cette recette de quesadillas dans le livre 'Nigella Express' de Nigella Lawson (il faudra que je vous parle un jour de Nigella: il y a beaucoup de gays qui vénèrent Madonna comme une déesse, et bien moi, Madonna me laisse froid, mais par contre Nigella, ah, Nigella... mais je m'égare!), donc depuis que j'ai découvert cette recette, c'est devenu un classique à la maison, spécialement quand j'ai peu de temps et d'inspiration pour cuisiner, souvent le samedi midi en revenant des courses par exemple. C'est prêt en 5 minutes et c'est super bon.


Ingrédients:

Des tortillas (genre de grandes galettes mexicaines souples vendues à côté des pains à cuire au supermarché), j'en compte 2 par personne
Du jambon séché en tranche (jambon de parme, ou autre: dans notre cas du 'Lomo curado' espagnol)
Du ketchup ('mexicain, c'est à dire déjà épicé, c'est mieux mais pas obligatoire) ou de la sauce tomate type 'salsa'
De la coriandre fraîche
Des oignons jeunes
Du fromage râpé


Préparation:

Posez une tortilla à plat sur votre plan de travail. Badigeonnez un peu de ketchup ou de sauce tomate sur une moitié de la tortilla (pas trop sinon ça va couler!), posez dessus une ou deux tranches de jambon coupées en lanières, puis un peu de coriandre, de l'oignon jeune coupé finement, et finissez par une couche généreuse de fromage râpé. Repliez la moitié non garnie de la tortilla, et pressez bien pour aplatir. Quand vous les avez toutes préparées, faites cuire vos quesadillas dans votre poêle à crêpes (ou dans mon cas sur ma galettière en fonte): vous pouvez en faire cuire deux à la fois, quelques minutes sur chaque face. Coupez chaque quesadilla en 3 parts égales et servez avec une salade verte et/ou un guacamole...

Bon appétit!


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...