mardi 30 novembre 2010

Rhum arrangé aux coings et au caramel

 J'avais déjà réalisé une vodka aux coings il y 2-3 ans en suivant la recette de Nigella Lawson dans son livre "How to be a domestic goddess". Fanny m'y a refait penser il y a peu en réalisant à son tour une séduisante variante de cette recette, au genièvre et à la vanille. Comme j'avais encore des coings du jardin, je me suis dit qu'il était temps, et voici donc une nouvelle variante, à base de rhum cette fois, avec cannelle et cardamome noire (dont j'adore les arômes camphrés et fumés) et également du caramel car si j'avais bien aimé le parfum de ma vodka aux coings, comme ceux-ci ne sont pas sucrés, c'était un alcool assez sec et je pense que cette fois ça devrait être encore plus à mon goût.


Ingrédients:

2-3 gros coings (ou pour moi 4-5 coings plus petits du jardin)
1 bouteille de rhum blanc
1 bâton de cannelle
4 cardamomes noires
4 cuill à soupe de sucre

Préparation:

Enlevez le duvet des coings et coupez les en quartiers.
Faites chauffer le sucre avec un tout petit peu d'eau pour obtenir un caramel blond. Versez le caramel encore chaud au fond d'un grand bocal propre. Jetez les cardamomes noires et le bâton de cannelle dans le caramel encore chaud. Posez les coings sur le caramel puis versez le rhum sur le tout (assurez vous que le rhum recouvre les quartiers de coing). Fermez le bocal et attendez patiemment au moins deux mois avant déguster!

Patience!

9 commentaires :

  1. Tu m'en feras un grogg avec quand je viendrai un jour froid et neigeux comme aujourd'hui! Merci pour hier!

    RépondreSupprimer
  2. Ah c'est toujours génial de regarder ses bocaux, de voir comment ca macère, comment ca évolue!
    D'ailleurs tu me fais penser que le genièvre est toujours dans mon placard, faudra penser à le déboucher bientôt youhou!

    RépondreSupprimer
  3. attendez patiemment au moins deux mois avant déguster!

    C'est ça qui est le plus dur dans la recette ! :-))

    RépondreSupprimer
  4. Bon, on prends rdv le 1er février chez toi pour un apéro! ;-)

    RépondreSupprimer
  5. Pas besoin, il macère déjà depuis presque un mois, donc il sera prêt pour les fêtes! ;-)

    RépondreSupprimer
  6. Refwinwin refwinwin@gmail.com2 décembre 2010 à 15:48

    Bonjour,

    Suite à la découverte de votre blog Un peu gay dans les coings et de votre intérêt pour la cuisine, j'aimerais entrer en contact avec vous pour vous proposer une collaboration qui devrait vous intéresser et qui porterait sur les sujets dont vous parler sur votre blog.

    Si cela vous intéresse, n'hésitez pas à revenir vers moi afin que je puisse vous en dire davantage.

    Cordialement,

    RépondreSupprimer
  7. j'adore le rhum, j'adore les coings, hop la recette dans mes favoris.

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour,
    J'ai tenté de faire de la liqueur de coings en mélangeant jus de coings et alcool à 45° à parts égales. J'ai rajouté un peu de cannelle, cardamone et clou de girofle et laissé macérer 2 mois.
    Mais la macération s'est tout à fait gélifiée. Le goût est fin mais y a t'il une technique pour la rendre liquide?
    Merci...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est l'un des avantages du coing, mais aussi l'un de ses inconvénients: il est très riche en pectine. C'est ce qui a gélifié la préparation. Malheureusement je n'ai pas de solution à proposer maintenant que la pectine est prise. Quand j'avais préparé du vin de coings (jus de coings fermenté en vin) j'avais utilisé un peu d'enzyme anti-pectique qu'on trouve chez certains cavistes.
      Avez-vous essayé de passer le tout au mixeur?

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...