dimanche 31 juillet 2011

Ronde Interblogs: petits biscuits à la lavande, de chez Zabelle



Première participation à la Ronde Interblogs, concept simple, futé et convivial: s'y inscrit qui veut et après tirage au sort, chacun se voit attribuer un blog dans lequel aller découvrir une recette formant ainsi une joyeuse farandole de blogueurs qui se tiennent la main! ;-)
Je suis donc aller chercher l'inspiration chez Zabelle, pendant qu'Isa de Pourquoi pas venait flâner chez moi.
Chez Zabelle, j'ai été inspiré par des biscuits à la lavande: c'est de saison, la lavande est encore en fleur au jardin! En plus, c'est super simple à préparer et le résultat est délicieux: légèrement parfumé sans être écoeurant, une réussite!


Voici la recette, légèrement modifiée (entre autre car n'ayant pas d'intolérance au lactose, je peux me permettre d'utiliser du beurre, et même du demi-sel, origines bretonnes oblige ;-)).


Ingrédients (pour 15 biscuits environ):

1 oeuf
120g de farine
100g de beurre demi-sel
100g de sucre
les fleurs de 5 têtes de lavande



Préparation:

Battez l'oeuf avec le sucre jusqu'à faire blanchir le mélange. Ajoutez la farine, mélangez, puis ajoutez le beurre coupé en morceaux et les fleurs de lavande. Mélangez bien à la cuillère en bois jusqu'à ce que le beurre soit bien incorporé.
A l'aide de deux cuillère déposez de petits tas de pâte sur une plaque à pâtisserie, espacés de quelques centimètres (les biscuits vont s'étaler à la cuisson). Enfournez th4-5 pour 15 minutes environ.
Retirez du four quand les bords commencent à bien dorer, laissez refroidir sur une grille et dégustez en fermant les yeux et en imaginant les cigales!


Bon appétit!



mardi 26 juillet 2011

Brochettes de poulet au tofu fermenté


Ce n'est pas parce que le soleil nous boude un peu qu'il faut abandonner l'idée de faire des barbecues. Un bonnet, des gants, et hop c'est parti, et puis il suffit de rentrer manger le tout à l'abri!;-)
Ce que je préfère en barbecue, c'est le poulet, sous toutes ses formes, surtout s'il est mariné, ce qui évite qu'il ne dessèche sur les braises. Cette version est une marinade vietnamienne à base de tofu fermenté. On trouve du tofu fermenté (preserved bean curd sur l'étiquette) dans les épiceries asiatiques: il en existe plusieurs types, j'ai essayé avec du rouge comme ici et également avec du blanc au piment et c'était également délicieux. La sauce vietnamienne sel/poivre/citron qui accompagne ces brochettes est simplissime mais incroyablement savoureuse: le sel et le poivre sont grillés à sec et ça change tout!


Ingrédients:


500g de poulet coupé en morceaux de 2-3cm, sans la peau (des blanc ici, mais je préfère les cuisses, plus tendres)
3 cuill. à soupe de tofu fermenté (preserved bean curd, "furu")
1/2 tige de citronnelle hachée
1 gousse d'ail hachée
2 cuill à café de jus de citron
1 oignon jeune haché
2 cuill à café de sucre
2 cuill à café d'huile
quelques brins de de coriandre fraîche hachée
piques à brochette en bambou court (env. 15cm)


Pour la sauce:
1 cuill à soupe de grains de poivre
2 cuill à soupe de fleur de sel
le jus de 2 citron


Préparation:

 Ecrasez le tofu fermenté à la fourchette: ce n'est pas très apétissant, mais n'ayez pas peur! ;-) Mélangez avec tous les ingrédients pour la marinade, et ajoutez au poulet coupé en petits morceaux. Laissez mariner au moins 2h, toute la nuit c'est encore mieux.
Au moins 1h avant de commencer, faites tremper les piques à brochette dans de l'eau pour éviter qu'ils ne brûlent sur le barbecue.
Enfilez les morceaux de poulet sur les brochettes, nappez avec le reste de marinade et réservez au frais jusqu'au moment de griller.
Griller sur des braises pas trop vives, en retournant régulièrement jusqu'à ce que le poulet soit cuit. Servez accompagné de sauce sel/poivre/citron.

Pour la sauce: dans une petite casserole (évitez le téflon), faites griller à sec les grains de poivre et le sel pendant 2 minutes environ. Retirez du feu et passez l'ensemble au moulin à poivre. Mélangez directement avec le jus de citron et servez sur les brochettes (délicieux également sur du poisson grillé).

Bon appétit!


jeudi 21 juillet 2011

Oiseaux sans tête à la gueuze



Une recette bien belge pour fêter ce 21 juillet et le nouveau blog 'blogopotes', et même bruxelloise, puisqu’on y utilise de la gueuze issue d'un assemblage de lambics, bières produites uniquement en région bruxelloise par fermentation spontanée. Pour le reste, pas de panique, hein, les oiseaux sans tête ou moineaux sans tête, c'est selon, ne sont plus de petits volatiles (mais l'ont probablement été au Moyen Âge, où les petites bêtes à plumes étaient fort appréciées), mais de simples paupiettes cuites dans une sauce à la bière, aux échalotes, à la moutarde et à la cassonade. Préparer les la veille, elles gagneront à reposer une nuit!


Ingrédients (pour 6 personnes environ)

900g de viande hachée (porc/boeuf pour moi)
10 tranches de carpaccio de boeuf
3 oeufs
5 cuill à soupe de chapelure
4 échalotes hachées finement
2 cuill à soupe de beurre
2 tranches de pain
moutarde (Bister pour rester belge)
1/2 L de gueuze
cassonade brune
thym, laurier
crème liquide


 Préparation:

Mélanger la viande hachée avec la moitié des échalotes, la chapelure, les oeufs, sel, poivre et une goutte de lait jusqu'à ce que tout soit bien amalgamé. Façonner en une douzaine de boulettes légèrement allongées. Découpez dans le carpaccio des morceaux d'environ 5x15cm. Enroulez chaque paupiette avec un morceau de carpaccio que vous fixez avec un cure dent.


Faites fondre le beurre dans une grande sauteuse et faites y revenir les paupiettes des deux côtés jusqu'à ce qu'elles soient colorées. Ajoutez alors le thym, le laurier et le reste d'échalotes hachées. Coupez et jetez les croûtes des tranches de pain, tartinez les tranches de moutarde et saupoudrez de cassonade brune. Posez les tranches ainsi tartinées sur les paupiettes.
Mouillez avec le demi-litre de gueuze, couvrez et laissez mijoter trois heures. Éteindre et laissez reposer une nuit au frais.


Le lendemain, réchauffez à feu très doux. Quand les oiseaux sans tête sont bien chauds, réservez sur un plat de service au chaud, et montez la sauce au fouet avec un peu de crème avant de les en napper. Servez garni d'un peu de persil haché, accompagné d'une purée de pommes de terre, ou d'un stoemp (pomme de terre / carotte pour moi).


Bon appétit et Vive la Belgique!



Retrouvez les recettes de blogueurs belges et français inspirés par la Belgique dès ce soir sur le blog 'Blogopotes Tour'!


Et puis si vous voulez encore une "rawette" (un petit supplément) de Belgitude, les boulettes de viande aux cerises du nord et les lacquemants, c'est aussi à ne pas manquer! ;-)

mardi 19 juillet 2011

Mhammara: dip syrien de poivrons à la mélasse de grenade et aux noix

Un des deux dips préparés pour notre repas de cuisine juive séfarade, pour manger avec le pain kubaneh yéménite. Assez simple de préparation, il est en plus délicieux et très bon pour la santé, ou comment manger des légumes autrement que cru à l'apéro. La mélasse de grenade se trouve dans les épiceries orientales: il s'agit de jus de grenade réduit: le goût en est peu sucré et un peu caramélisé.



Ingrédients:

4 poivrons rouges, oranges ou jaunes
1 piment rouge long
2 cuill. à soupe de mélasse de grenade
2 poignées de cerneaux de noix
2 tranches de pain sec (pain complet c'est mieux)
1 gousse d'ail écrasée
4-5 cuill. à soupe d'huile d'olive
sel, poivre, sucre

Préparation:

Passez les poivrons et le piment sous le grill sous chaque face jusqu'à ce qu'ils soient bien noirs, puis laissez quelques minutes dans un grand saladier couvert d'une assiette. Quand ils sont refroidis, enlevez-en la peau et les pépins, et pressez les entre vos mains pour en retirez le maximum d'humidité.
Pour préparer le dip, mixez tout simplement tous les ingrédients ensemble jusqu'à obtenir une consistance crémeuse. Rectifiez l'assaisonnement si beson.
Servez en apéritif, avec du pain kubaneh, des pains pitta ou même des gressins...


Bon appétit!

vendredi 15 juillet 2011

Cocktail Pisco-Algarrobina


J'ai trouvé l'algarrobina dans l'épicerie péruvienne de mon quartier. Il s'agit du sirop obtenu à partir du fruit de mesquite de l'algarrobo (prosopis), un arbre à gousse d'Amérique central (un peu comme la carroubier, dont on fait aussi du sirop). Ce sirop est réputé au Pérou pour ces qualités nutritionnelles: il contient plus de sels minéraux que le miel et est également très riches en vitamines et en protéines.
Il existe une version de cocktail péruvien assez classique utilisant l'algarrobina, avec des jaunes d'oeufs, du lait concentré et du pisco. Je n'avais pas tous les ingrédients sous la main, donc je me suis plutôt inspiré du Pisco sour pour ce cocktail.


Ingrédients (pour une personne):

10cl de Pisco péruvien
1 cuill à soupe d'algarrobina
1 blanc d'oeuf
1 trait de jus de citron vert


Préparation:

Mélangez bien tous les ingrédients au shaker avec des glaçons et versez le mélange mousseux sans tarder.

A la votre!

mardi 12 juillet 2011

Hilbeh: dip yéménite de poudre de fenugrec

Cet accompagnement authentique du pain kubaneh, préparé pour notre repas de cuisine juive séfarade est une curiosité, tant au niveau goût (amer et pimenté) qu'au niveau consistance (à la fois semi-liquide et gélifié). La base de ce dip est le fenugrec, sous forme de poudre, qui après avoir été hydratée donne cette gelée à laquelle on ajoute des épices et des tomates. J'ai acheté du fenugrec directement sous forme de poudre en boutique indienne (étiqueté 'methi powder') car les graines de fenugrec ne sont pas facile à broyer soi-même pour obtenir la finesse de poudre nécessaire. Le mélange d'épices yéménite  pour 'Zhoug'  m'a été offert par ma sœur, qui  l'a trouvé chez l’Épicerie de Bruno, c'est un mélange de poivre et de piments, avec également de la cardamome et d'autres épices. Ce dip, de part sa consistance ou son amertume, a eu moins de succès que la mhammara syrienne préparée le même jour, mais il paraît que quand on y a goûté 2-3 fois, on devient accroc!



Ingrédients:

2 cuill. à soupe de poudre de graines de fenugrec (methi powder)
3 tomates
2 cuill à café d 'épices pour zhoug yéménite (c'est encore mieux si vous préparez du zhoug frais)
1 gousse d'ail écrasée
1 petit bouquet de coriandre (pas utilisé dans mon cas, mais je pense que ça adoucirait l'amertume)
2 cuill à soupe de jus de citron
1/2 cuill à café de sel


Préparation:

La veille au soir versez un litre d'eau bouillante sur la poudre de graines de fenugrec dans un saladier. Mélangez, couvrez et laissez reposer toute la nuit.
Le lendemain, jetez l'eau en surface et récupérez la gelée jaune qui s'est déposée au fond. Ajoutez le jus de citron et 1/2 verre d'eau en battant au fouet, puis ajoutez tous les autres ingrédients et mixez au blender. Vous devriez obtenir une gelée semi-liquide parsemée de bulles.

Servez en apéritif , avec du pain kubaneh ou des pains pitta pour tremper dedans.



Bon appétit!

jeudi 7 juillet 2011

Pain Kubaneh: pain doux très tendre du Yemen

Préparé pour le repas de cuisine juive séfarade, ce pain a été englouti en moins de deux. Il faut dire qu'il a quelques arguments, c'est un pain très doux, presque une brioche et comme il est cuit en cocotte, il reste incroyablement moelleux. Si on ajoute qu'en plus il est formé de plusieurs spirales agrémentées de ghee (du smen dans la recette originale, c'est à dire du beurre clarifié fermenté) on comprend qu'il soit aussi addictif, surtout que je l'ai servi encore tout chaud, juste sorti du four. J'ai trouvé la recette dur le blog GASTROnomi, mais j'ai seulement suivi les grandes lignes. Dans les familles juives yéménites, le pain est pétri et mis au four le vendredi soir, puis laissé à cuire toute la nuit à four doux, de façon à ce qu'il soit prêt le samedi pour le Shabbat. Ma version est cuite plus rapidement pour les impatients.
Nous avons mangé ce pain en apéritif, trempé dans du Hilbeh traditionnel yéménite (à base de poudre de fenugrec) et de la mhammara de Syrie (dip de poivrons grillés).



Ingrédients:

700g de farine blanche
1 cuill à café de gingembre en poudre
1 cuill à soupe de miel liquide
1 cuill à café de sel
1 cuill à café de levure sèche
huile d'olive
ghee (8 cuill. à café environ)


Préparation:

 Si vous avez le temps, faites une 'poolish' rapide, en mélangeant la levure, 3 cuill. à soupe de farine et assez d'eau tiède pour obtenir une pâte liquide, laissez reposer 1h: le mélange devrait alors être mousseux. Mélangez ensuite la farine, la poolish, le gingembre, le sel, le miel et ajoutez assez d'eau tiède pour obtenir une pâte pas trop sèche, possible à travailler mais qui colle aux doigts. Pétrissez sur un plan de travail huilé à l'huile d'olive (ça évite d'ajouter trop de farine) pendant 10 minutes environ: la pâte sera alors élastique et moins collante. Formez une boule, déposez la dans un saladier huilé, recouvrez d'un linge humide et laissez lever dans un endroit chaud pendant 1 à 2h, jusqu'à ce que la pâte ait doublé de volume.
Au bout de ce temps, abaissez la  pâte d'un coup de poing rageur, pétrissez une minute puis séparez la en 8 parties égales.


Huilez les bords d'une cocotte allant au four avec de l'huile d'olive et chemisez le fond de papier sulfurisé.
Enduisez vos mains et le plain de travail d'huile d'olive. Prenez un des 8 pâtons, étalez le à la main jusqu'à obtenir un cercle d'environ 15cm de diamètre, déposez et étalez au centre 1 cuill. à café de ghee ramolli puis repliez comme une enveloppe: le tiers supérieur sur le centre, le tiers inférieur par dessus et enfin roulez en une petite spirale que vous placez au fond de la cocotte, spirale visible sur le dessus. Continuez avec les autres pâtons en plaçant les spirales les une à côté des autres mais sans être trop serrées.


Couvrez et laissez lever 1/2h à 1h, placez ensuite au four (cocotte couverte) , th 8 pendant 30 minutes, puis baissez à th 4 et laissez cuire encore 45 minutes. Sortez du four, laissez reposer un peu avant de démoulez.
Déguster encore tiède avec ce qui vous fait plaisir.



Bon appétit!

lundi 4 juillet 2011

Cocktail mastic-dattes-amandes et repas juif séfarade

Suite de nos découvertes culinaires entre blogueurs, le thème du mois pour notre repas était la cuisine juive séfarade, c'est à dire le cuisine juive du sud de l'Europe, riche des contacts et des mélanges de la culture juive avec tous les pays où des juifs se sont établis à travers les siècles. J'étais en charge de l'apéro, et je me suis tourné vers les juifs du Yémen et de Syrie, avec pour le cocktail une invention de mon cru, aux saveurs de mastic, sirop de dattes et amandes, puisque le mastic de Chios est traditionnellement utilisé pour parfumer certains alcools comme l'arak dans certaines régions du Moyen-Orient. Le pain pour l'apéritif était un Kubaneh du Yémen, servi avec du hilbeh (dip épicé à base de poudre de fenugrec assez amer) et de mhammara (dip Syrien à base de poivrons grillés).

Pour l'entrée, Fanny nous a servi une tchoutchouka, inspirée par ses souvenirs de cuisine juive pied-noir:


 Apolina est allé chercher du côté des juifs présents en Inde pour un poulet à la menthe et aux carottes, servi avec des aloo makkala: pommes de terres cuites longuement dans l'huile:





Enfin Marion, pour le dessert, s'est inspirée de la cuisine juive espagnole pour un gâteau léger au citron, servi avec une mousse également au citron:



Pour l'apéro j'ai donc réalisé un cocktail avec de la vodka parfumée au mastic. Le mastic est la sève du lentisque pistachier un arbuste méditerranéen, dont on récupère la sève sur l'île de Chios (en Grèce) pour parfumer les desserts et certains plats à travers tout le Moyen-Orient. Le goût est résineux et un peu amer, les grains secs de mastic peuvent se macher comme du chewing-gum (d'où le nom) et auraient des propriétés antiseptiques, notamment contre les bactéries hélicobacter responsables de nombreux ulcères.
Pour obtenir ma vodka au mastic, j'ai simplement placé quelques grains de mastic dans une petite bouteille de vodka et j'ai laissé infuser plusieurs semaines (désolé, pas de photo du cocktail, tout occuppé à servir, j'ai oublié d'en prendre! ;-).

Ingrédients:

Vodka infusée au mastic
Vodka
sirop de dattes
sirop d'amande ( trouvé en épicerie indienne: sans arôme, juste des amandes, du sucre et de l'eau)
Eau gazeuse (eau de Seltz au siphon pour moi)


Préparation:


Mélangez au shaker 1 dose de vodka parfumée au mastic, 5 doses de vodka pure, 1/2 dose de sirop de dattes et 1/2 dose de sirop d'amandes. Frappez avec des glaçons, et servir allongée d'eau de Seltz.

A la votre!

vendredi 1 juillet 2011

Cocktail 'Pantoufle japonaise' (Japanese slipper)


La "pantoufle japonaise" (japanese slipper en version originale) est un cocktail moderne inventé en 1984 par Jean-Paul Bourguignon à Melbourne, à partir du Midori, cette délicieuse liqueur au melon japonaise (Midori signifie 'vert émeraude' en japonais). Développée au Japon, par la firme Suntory, la liqueur verte a ensuite été commercialisé partout dans le monde à partir des années 80. Elle n'est toutefois pas très facile à trouver. A Bruxelles, je l'ai dégottée chez Mig's (les parisiens la trouveront chez Izrael je pense). Le goût du Midori est celle d'un melon frais, qu'on appellerait chez nous melon espagnol, et sa couleur est d'un vert intense assez fascinant.


Ingrédients:

1 volume de Midori
1 volume de Cointreau (ou de liqueur du pendu)
1/2 volume de jus de citron
des glaçons

Préparation:

Frappez tous les ingrédients au shaker jusqu'à ce que celui se couvre de buée. Servir directement dans des verres à cocktail.

A la votre!
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...