mardi 13 août 2013

Lait caillé ou lait posé aux copeaux de chocolat


 Une recette estivale que préparait parfois ma maman quand j'étais jeune. Avec du lait de la ferme de mon oncle, c'était facile: il suffisait de laisser le lait dans un récipient dans la cuisine en été, et hop, comme par magie, il caillait, ensuite on égoutte et on mange avec du sucre et des copeaux de chocolat. Chez nous on appelait ça lait caillé, mais ailleurs en Bretagne on appelle parfois ça 'lait posé'. 
Si vous trouvez du lait cru, ce sera aussi facile; pour ma part, j'ai utilisé du lait bio, mais j'ai ajouté un peu de ferments lactiques pour favoriser les 'bonnes' bactéries (lactobacilles): après 36 heures à température ambiante (il faisait chaud ces jours-là), le lait avait parfaitement caillé. 


Le résultat est à la hauteur de mes souvenirs: un dessert lacté qui ne ressemble à aucun autre, au goût légèrement suret, balancé par le sucre et avec des copeaux de chocolat pour un effet straciatella à tomber: j'adore!


Ingrédients:

1 litre de lait bio (ou de lait cru si vous en trouvez)
1 cuill à café de yaourt nature ou 1 pincée de ferments lactiques 
2 cuill à soupe de sucre (plus ou moins selon votre goût)
2 cuill à soupe de copeaux de chocolat noir


Préparation:

Préparez cette recette l'été, quand il fait chaud et que les vaches sont nourries exclusivement à l'herbe, pour un goût optimal. 

Versez le lait dans un récipient en grès, en porcelaine ou en verre. Mélangez-y le yaourt, ou saupoudrez les ferments lactiques (inutile si vous utilisez du lait cru). Couvrez d'une assiette, et laissez dans une pièce chaude jusqu'à ce que lait caille (36 à 48h selon le lait, la température, etc): vous verrez alors le petit lait jaune apparaître sur les bords du récipient (sous la couche de crème si vous utilisez du lait cru entier). Prélevez la crème s'il y en a (vous pouvez très facilement utiliser cette crème fermentée pour faire du beurre de culture maison: la recette ici).


Avec une louche, transférez délicatement le caillé dans un égouttoir tapissée d'une étamine à fromage. Laissez égoutter 1h environ. Transférez alors le caillé dans un bol et conservez au frigo. Pour servir mélangez-y le sucre puis les copeaux de chocolat. Servez bien frais.

Bon appétit!



12 commentaires :

  1. Si c'est si simple que ça, je vais essayer avec du lait cru de la ferme!J'en prends souvent au marché :-) Merci!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, lance-toi alors! ;-) Je ne peux par contre pas garantir que tu vas aimer, ça reste particulier.
      Si tu le fais au lait cru de la ferme, tu auras en plus de la crème fermentée bien jaune au dessus de ton caillé: tu pourras alors tester le beurre de culture maison (j'en ai fait hier soir! ;-)).

      Supprimer
  2. ma maman aussi faisait ça, et on saupoudrait de cannelle:-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonne idée! J'en ai refait hier qui m'attend au frigo: je testerai ce soir avec de la cannelle ;-)

      Supprimer
  3. Rigolo, j'avais découvert ça… par accident! Un lait russe au lait cru "oublié" dans la cuisine. Le lendemain, c'était coagulé. J'ai goûté, persuadée de me retrouver avec un truc infâme (oui, je suis un peu exploratrice maso!) et… c'était délicieux!
    Tiens, je vais retester le coup pour avoir la crème fermentée. Et pour le beurre, tu fais comment?
    ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Héhé, on découvre parfois de chouettes par accident dans la cuisine! ;-)
      Pour le beurre de culture, je viens de mettre la recette dans le post qui suit... ;-)

      Supprimer
    2. J'ai vu, merci!

      Supprimer
  4. C'est plus ou moins des caillebottes, que tu dois connaître puisque tu es de mon coin ? Pour les caillebottes, on met de la présure dans du lait pour le faire cailler. Avec du sucre et une goutte de café, c'est délicieux. Toute mon enfance !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, sauf qu'ici le caillé est obtenu par action bactérienne, donc ça a un petit goût fermenté... j'ai prévu de tester ce weekend la préparation de caillebotte à partir de fleur de chardon comme caillant (plutôt que de la présure), on verra ce que ça donne ;-)

      Supprimer
  5. Je découvre votre blog avec la recette http://gay-dans-les-coings.blogspot.fr/2014/07/cerises-confites-au-sirop-comme-en.html, et en farfouillant dans Bretagne ma région natale, cette recette de lait caillé me replonge dans mon enfance. Ma mère laissait un saladier plein de lait de la ferme de mon oncle dans le buffet, et le lendemain nous nous régalions de ce dessert avec du sucre. Ma mère se régalait avec des pommes de terre bouillies. C'est si bon ces recettes de campagne!! J'adore votre blog avec des recettes originales.
    Je m'abonne donc à la newsletter.
    Chris

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Chris pour ce gentil commentaire!
      C'est fou ce qu'avec quelques recettes simples on peut réveiller des souvenirs anciens... et ici je vois qu'on a les mêmes!
      Je suis sûr que les cerises confites iraient très bien avec du lait caillé aussi!
      A très vite pour de nouvelles recettes! ;-)

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...