samedi 4 janvier 2014

Galette des rois greco-bretonne au mahaleb et à la mastiha




Ça devient une tradition: tous les ans je fais voyager la galette au beurre salé que ma maman préparait pour l'épiphanie. Cette année direction la Grèce: ma galette sera parfumée au mahaleb (amandes légèrement amères d'un certain type de cerises noires) et à la gomme mastic (mastiha, sève d'un arbuste de l'île de Chios) comme le Tsouréki, la brioche pascale traditionnelle en Grèce.

Un hybride greco-breton donc, pour cette édition 2014) au goût très délicatement amer du mahaleb et aromatique de la gomme mastic (quelque part entre la sève de pin et le romarin, c'est un goût vraiment unique).

Pour rappel, les variations de la galette jusqu'à présent :


Pour cette année, les ingrédients sont un peu plus difficiles à trouver. Je les ai ramené de nos vacances en Grèce, mais ils peuvent se trouver en épicerie orientale (Grècque, Turque, Libanaise, etc). N'hésitez pas à demander: le mastic étant conditionné en petits sachets, il est souvent caché  derrière le comptoir! ;-)


Ingrédients:

250g de farine
125g de sucre
125g de beurre (demi-sel, bien sûr)
3 jaunes d'oeufs
2 cuill à soupe de mahaleb en poudre
1/2 cuill à de grains de gomme mastic
1 pincée de filament de safrans
1 cuill à café d'eau de rose
1 cuill à soupe de lait en poudre (facultatif, n'en achetez pas pour si peu)
1 cuill à soupe de liqueur mastiha (facultatif)

Gomme mastic (à gauche) et poudre de mahaleb (maklépi)

Préparation:

Tamisez la farine et la poudre de mahaleb, mélangez avec le sucre et le lait en poudre (si vous en avez) et faites un puit au centre. Versez-y deux des jaunes d'oeufs et le beurre coupé en morceaux.
Pilez les grains de gomme mastic avec un peu de sucre et la safran pour obtenir une poudre fine. Diluez avec l'eau de rose et la liqueur mastiha (un peu d'eau à défaut). Versez également au centre du puit.



Mélangez d'abord du bout des doigts en ramenant la farine vers le centre, puis malaxez plus franchement jusqu' à avoir une belle boule de pâte. Laissez reposer la pâte 1/2h. Beurrez une moule à tarte (en métal de préférence pour la galette cuise aussi par dessous), posez-y la boule de pâte et écrasez avec votre poings pour l'étaler (n'oubliez pas la fève -comme moi- si vous la préparez pour l'épiphanie). Continuez avec le bout des doigts et la paume de la main jusqu'à ce que la fine galette soit étalée jusqu'aux bords du moule.

Dorez avec un jaune d'oeuf battu puis faites des traits à la fourchettes pour former des losanges (très important ça, c'est la touche esthétique).
Enfournez à four chaud (th 7) pour 20 minutes (en surveillant pour éviter qu'elle ne soit trop cuite).
Laissez refroidir et servez dans le moule, c'est plus facile!


Bon appétit!



10 commentaires :

  1. Alors là j'adore, comme une furieuse envie de sauter dans le train pour venir en croquer un bout !! Saveurs originale et toute dorée, elle est superbe :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Viens en famille, on vous attend: il en reste et la fève y est encore! ;-)

      Supprimer
  2. J'en croquerais bien un bout !!! Ces saveurs que je ne connais pas me tente bien. Je t'invite tu portes le dessert ?
    Bon dimanche

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Héhé, pourquoi pas, il en reste encore ;-) Bises!

      Supprimer
  3. Je viens d'essayer votre version chocolat mais .... j'avais mis le four à 210° (th7 = ?)
    Au bout de 15 minutes cela commençait à sentir le brûler mais le gâteau n'était pas bien cuit....
    Bon là j'attends qu'il refroidisse pour quand même le goûter car waouw l'odeur est tout de même à tomber...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouille, désolé... J'espère que c'était quand même bon!
      Chez moi, c'est bon à thermostat 7, mais j'ai une gazinière des années 40 (véridique) avec four au gaz, et donc peut être que sur un four moderne il faut plutôt mettre th6 (voire 5?).

      Supprimer
  4. Quelle mine de trésors culinaires que ton site, Syll, je suis contente que Guy m'ai parlé de Gay du Coing.
    Je vais derechef faire ta recette hyper simple de coings confits au four, cela a l'air très bon. Je me suis desuite abonnée à ta newsletter. Bonne continuation.
    Anne

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ce gentil commentaire, ça me fait toujours plaisir! ;-)
      J'espère que tu feras ici plein de belles découvertes!

      Supprimer
  5. Je viens de découvrir votre blog, quel bonheur! J'aimerai bien essayer cette recette, mais ne manque t-il pas des étapes?
    Bon dimanche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,
      Merci pour votre commentaire! Je viens de relire la recette, et il me semble que toutes les étapes y sont. En fait c'est assez simple: on mélange tout, on laisse un peu reposer, on étale et on cuit! ;-)

      Bon dimanche aussi!

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...