dimanche 13 décembre 2015

Cocktail 'Blood and Sand', Jude Law et dégustation de Johnnie Walker Blue



Alors non, au risque de vous décevoir, je n'ai pas rencontré Jude Law au cours d'un évènement super exclusif (je n'aurais pas dit non pourtant).

 Mais au cours d'une soirée autour d'un des blends de whisky écossais les plus exclusifs (seulement 1 fût sur 10.000 est sélectionné pour le Blue Label!), j'ai quand même pû visionner le film 'The Gentleman's Wager II' (avec donc, Jude Law, Zhao Wei et Giancarlo Giannini), converser avec des gens très intéressants (mon voisin de table était le sympathique et prometteur acteur belge Thomas Ancorra) et déguster le Johnnie Walker Blue Label comme il se doit, c'est à dire pur, accompagné d'un verre d'eau glacée, ou en cocktail.

Très fier de ma bouteille personnalisée ;-)
Si vous voulez passer un bon petit moment, le film (11 minutes) est très sympathique et visible ici et voici déjà une petite photo de Juuuude pour le plaisir:




Un blend de cette qualité en cocktail?! Et oui! Et ça m'a conforté dans l'idée (maintes fois répétée ici) que les meilleurs cocktails sont réalisés avec les meilleurs alcools. Et comme en plus au cours de cette soirée c'était Carl Van Droogenbroeck (élu meilleur barman de Belgique en 2013) qui officiait, tous les cocktails proposés en accompagnement du repas étaient parfaits ;-)


Le barman Carl Van Droogenbroeck: la classe, non?

Pur, le Johnnie Walker Blue est incomparablement complexe, avec de multiples saveurs qui se complètent et se dévoilent au fur et à mesure de la dégustation. Un blend légèrement fumé, qui laisse des arômes de miel, de kumquat, de chocolat et de santal se dévoiler. En cocktail, ces saveurs multiples font merveille.

Bouteille gravée à mon nom: frime ultime ;-)

Mon préféré parmi les cocktails du jour a sans doute été le classique 'Blood and Sand' né dans les années 20 et dont le nom est un hommage au film de Rudolph Valentiono de 1922. Un cocktail avec 4 ingrédients à parts égales: jus d'orange (sanguine si possible, de toute façon du jus frais), vermouth doux, cherry Heering (liqueur aux cerises danoise) et scotch blend whisky.

Pour ma version maison, j'ai choisi du Vermouth espagnol La Cuesta, et j'ai remplacé la Cherry Heering par un alcool plus local: le genièvre sucré aux cerises du nord de la confrérie de la Griotte à Schaerbeek (qu'on peut acheter au cours de la Fête de la Cerise). Le résultat est superbe, étonnement frais et peu sucré, parfaitement équilibré!




Ingrédients:

20cl de Johnnie Walker Blue
20cl de jus d'orange (fraîchement pressé, orange sanguine si vous en trouvez)
20cl de vermouth doux (La Cuesta pour moi)
20cl de genièvre aux cerises de Schaerbeek (ou autre liqueur aux cerises pas trop sucrée)



Préparation:

Mettez tous les ingrédients dans un shaker avec des glaçons. Secouez bien, jusqu'à ce que de la condensation se forme sur le shaker. Servez dans un verre à pied. Garnissez éventuellement d'un zeste d'orange.

Santé!

4 commentaires :

  1. Ah, de nouveau des recettes de cocktails... tu vides ton stock d'alcools? :-p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On essaie, on essaie... La bouteille de Vermouth est presque finie, mais celle de whisky est à peine entamée: c'est un cycle sans fin ;-)

      Supprimer
  2. Excellente idée, celle d'utiliser un alcool très local !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, et ce genièvre aux cerises de Schaerbeek fonctionne parfaitement, j'ai été agréablement surpris (et ça m'évitera d'encombrer mon coffre à alcool avec une bouteille de Cherry Heering) ;-)

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...