lundi 22 octobre 2012

Coings confits au four, version super simple


J'avais déjà proposé une version de coings rôtis au four au début de ce blog, il y a 3 ans. C'était la version de Nigella, que j'ai fait de très nombreuses fois. L'année dernière, j'ai improvisé cette version très simplifiée (plus de sirop à préparer, cuisson plus rapide) et depuis c'est devenu ma nouvelle version classique. Vous allez le voir, c'est difficile de faire plus simple: des coings, du sucre, deux heures au four et on obtient des coings délicieusement confits, et en bonus une gelée de coings aparaît au fond du plat. A déguster froid avec un fromage blanc, c'est un régal!


Ingrédients:

Des coings
Du sucre

Préparation:

Nettoyez les coings et enlevez leur duvet à l'aide d'un essuie-tout. Sans les pelez, coupez les plus gros coings en 4, les plus petits en 2. Disposez les dans un plat possédant un couvercle et allant au four. Saupoudrez de quelques cuillèrées à soupe de sucre (comme sur la photo), posez le couvercle et enfournez à 190°C pour deux heures environ, en remuant une ou deux fois au cours de la cuisson.
Laissez refroidir et savourez!

Bon appétit!




39 commentaires :

  1. délicieux! je note cette version qui me plaît beaucoup! Merci!

    RépondreSupprimer
  2. Cela me tente beaucoup, mais pensez-vous que l'on puisse sans pbl le présenter en accompagnement de gibier?
    Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sais que certaines personnes l'ont servi en accompagnement de viande, mais pour moi c'est quand même assez sucré et je préfère cette version en dessert. Vous pouvez essayer en mettant peu de sucre: les coings vont moins confire et ne vont donc pas prendre cette couleur rouge, mais le goût sera plus équilibré avec de la viande ;-)

      Supprimer
  3. Superbe recette facile, la quintessence du coing !
    jacqueline

    RépondreSupprimer
  4. Voilà de quoi me contenter: trop fatiguée pour cuisiner en ce moment, j'ai donné une grosse partie de ma récolte de coings; je crois que cette recette ultra facile me permettra de conserver le reste
    Bonne journée à vous.

    RépondreSupprimer
  5. recette testée : délicieuse ! merci !!

    RépondreSupprimer
  6. faut il laisser la partie dure avec les pepins ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      Moi je la laisse: je trouve plus facile de l'enlever quand les coings sont confits que de le faire sur les coings crus. De plus la pectine contenue dans cette partie aide à former la gelée... ;-)

      Supprimer
  7. bonjour,
    peut-on conserver cette recette en bocaux, ou faut-il stériliser ?
    merci pour votre réponse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour
      Je les garde au frigo et les consomme généralement sous quelques jours, donc pour une conservation longue durée, je conseillerais effectivement de stériliser les bocaux. ;-)

      Supprimer
  8. Recette faite ce jour ; j'ai ajouté du sucre vanillé et un peu de crème fraîche sur fruits tièdes ; excellent.
    Merci.
    Adélaïde

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Super! Content que ça vous ait plu, et merci pour votre commentaire: c'est agréable d'avoir du retour! ;-)

      Supprimer
  9. Alors là, Sylvain, je suis tombée en arrêt devant ta recette, l'ai faite, me suis régalée et du coup la publie dès demain sur mon blog, si tu m'y autorises : je mettrai évidemment un lien vers le tien. C'était tellement bon que je ne peux m'empêcher de partager cette recette ! Merci et à bientôt !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas de problème, les recettes sont faites pour être partagées.Content que ça t'ai plu! ;-)

      Supprimer
  10. une jolie découverte cette recette gourmande à souhait, merci pour ce partage
    bonne journée
    sicacoco

    RépondreSupprimer
  11. Recette faite et approuvée !! Délicieux et super simple : quoi de mieux ?
    Je me suis permise de la présenter sur mon blog. Merci pour ce partage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Super! Content que ça t'ai plu, et merci pour le partage sur ton blog: j'aime quand les recettes voyagent! ;-)

      Supprimer
  12. Et à la cassonnade (brune)?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On peut remplacer le sucre par de la cassonnade, mais je ne suis pas sûr que ce soit très utile ici (c'est un peu comme une confiture en fait) et la couleur finale sera peut-être moins jolie également.
      Bon dimanche!

      Supprimer
  13. bonjour Sylvain, je suis à la fois contente et déçue, en effet, au final, la quintessence du coing est là et c'est un ravissement des papilles. Déçue parce que j'ai raté la cuisson, en ayant pourtant baissé le th à 120 les 20 dernières minutes, je n'ai pas au la gelée dont tu parles mais un jus presque noir et limite brulé. les coings ne sont pas confits mais presque désséchés. Etrange ... peut etre n'ai- je pas mis assez de sucre ? ou le contenant pas adapté ? J'ai fait cuire les coings au four dans une petite cocotte en fonte pour profiter de son couvercle. Qu en penses-tu ?
    Je ne pense pas utiliser les coings ainsi, pas présentables et un peu secs, mais ajouter à une compote de pommes, je suis certaine que ça va etre un régal. Je vais cogiter pour une éventuelle utilisation ....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh dommage! Pourtant une cocotte en fonte, ça me semblait bien... Peut-être trop de sucre par rapport à la quantité de coings, ce qui explique qu'en lieu de gelée tu ais eu un caramel qui a brûlé?
      Oui, tu peux ajouter les coings à une compote, ou les utiliser dans un gâteau au yaourt, ça pourrait être sympa aussi.
      Désolé si la recette n'était pas assez précise, c'est le genre de recette que je fais sans mesurer les quantités: il faudrait peut-être que je la retravaille pour être plus précis.
      Bonne journée quand même ;-)

      Supprimer
    2. merci mour ta réponse Sylvain, le gout y est, c'est le principal. La prochaine fois je vais essayer avec moins de sucre ( il me semblait pourtant en avoir mis peu), on verra.
      et pour cette fournée la nuit m'a portée conseil, je crois que je vais les écraser avec un peu de miel et m'en servir entre 2 biscuits, genre fourage d'un choco. Je te dirais si l'idée est bonne !
      bonne journée

      Supprimer
    3. Ben ça alors, je ne me rappelle même pas avoir essayée cette recette l'an passé ! Tu perds la boule ma pov'Lucette ;-)
      Du coup, je l'ai faite comme une première, et c'est tout bon, tout parfait. Beau comme tout, très acidulé, c'est entrain de refroidir, mais ce que j'ai déjà gouté tiède était délicieux.

      Supprimer
    4. Ahah, Alzheimer précoce, on en est tous là! ;-) Content que ça t'ai plu à nouveau en tout cas! ;-)

      Supprimer
    5. hihihi ;-)
      Validés ce midi avec du yaourt grec, juste sublimes ...et aussi seuls à la petite cuillère. bonne journée

      Supprimer
  14. Merci pour cette recette simplissime et délicieuse. Une preuve du succès? Mon mari a fait la tête en me disant que mes "poires avaient une sale mine" et n'était pas du tout enchanté à l'idée d'en manger... Après avoir fini le plat il m'a dit "je te rapporte des coings quand tu veux"!!! Et de m'interroger sur le coing, sa vie, son oeuvre!!! C'est à vous que le compliment revient et je le transmets donc avec plaisir. J'ai "piqué" quelques une de vos sympathiques recettes et j'espère avoir autant de succès avec. Merci pour votre partage et la bonne humeur de votre blog. Cordialement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Ponyo,
      Merci pour ce sympathique commentaire! Content d'avoir pû contribuer à convertir ton mari au culte du coing ;-) J'espère que les autres recettes te plairont autant!
      Bonne journée!

      Supprimer
  15. Une recette simple, efficace et surtout comme c'est "BON".
    Un immense "MERCI".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De Rien! Ça me fait super plaisir que cette recette plaise à autant de monde!
      Merci pour ce sympathique commentaire!

      Supprimer
  16. Pour moi, ce soir, ce sera sans les pépins ou presque... Je les récupère, les fais sécher et m'en sers, enfermés dans un pochon de mousseline, pour étoffer la consistance de certaines confitures qui en manquent. Et pour le pochon, j'utilise une longueur de pansement pour doigt (tube de Jersey de coton vendu en rouleau en pharmacie) que je noue à chaque extrémité. Et je mettrai peu de sucre...pour les déguster avec un poulet fermier rôti au citron (juste un citron bio dans le "derrière"). 😉

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, merci pour le truc des pépins. Je sais qu'ils sont riches en pectine, mais je n'ai jamais pensé à les faire sécher pour les utiliser plus tard: chouette idée!
      Et moi aussi je les aime autant en sucré qu'en salé. Vivement l'automne, en espérant que j'en aurai plus au jardin cette année! Bonne soirée.

      Supprimer
  17. Ouf, vu la quantité de coings cet automne, vos recettes sont les bien-venues... Mais là, je suis en train de "louper" majestueusement le confit super simple... j'ai l'impression que le four est trop chaud, mes coings se réduisent "en mousse"...
    Bon, ça va tout de même être mangeable, mais je l'avais prévu pour mes invités à midi...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, dommage! Si les coings tombent en compote c'est effectivement que le four est trop chaud ou qu'il n'y pas assez de sucre sur les coings poour obtenir l'effet confit. Dans tous les cas, ce ne sera pas mauvais, mais moins joli, c'est vrai. Peut-être essayer de faire un dessert à l'assiette avec les coings en compote, quelques tranches de coings sautées à l'huile d'olive, un peu de biscuits émietté et du fromage blanc? Bon dimanche!

      Supprimer
    2. Finalement ma "mousse de coing" n'était pas très belle, mais très bonne! En panne d'ingrédients... je l'ai "tartiner" entre des coques de macarons !!! un pur délice, car pas très sucré !!! A refaire - le plus dur, re-louper ma "mousse de coing"

      Supprimer
  18. La nature ayant été particulièrement généreuse en coings cette année, c'est avec beaucoup de soulagement que j'ai trouvé votre blog, si riche en recettes pour utiliser et ne pas perdre les cagettes de coings qui se reposent dans mon garage. Cette recette de coings confits est tout simplement merveilleuse ! Merveilleuse de simplicité, et merveilleuse à déguster, elle a fait le bonheur de toute ma famille ! J'ai simplement rajouter de la cannelle avant la cuisson. Nul doute que, l'année prochaine, si mon arbre croule sous les fruits, je le regarderai avec ravissement, en me léchant d'avance les babines ! Merci pour vos partages.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous me faites infiniment plaisir! J'ai refait cette recette cette semains, avec toujours autant de plaisir, et je suis toujours heureux qu'elle plaise! Chez moi aussi, beaucoup de coings au jardin, je continue à me creuser la tête pour vous proposer de nouvelles recettes! Bon weekend!

      Supprimer
  19. Bravo et BRAVO pour votre blog... je suis revenue de chez mes parents avec une cagette de coings et vos recettes sont un vrai bonheur... le clafouti coing coco une tuerie! hier au soir coings pommes de terre boudins a été un peu transformé avec les légumes du frigo (betteraves et navets) mais la cuisson à l'étouffée et les coings version légumes c'est super! Je viens d'enfourner mes coings au four et j'attends avec impatience de pouvoir les déguster!
    Ce week-end on enchaine avec tajine et pickles... bref je ne vais finalement pas avoir assez de coings!
    Et j'adore le titre de votre blog :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. MERCI! Ca me fait super plaisir que les gens découvrent ce blog par le biais de mes recettes, ça reste mon fruit fétiche, que je cuisine effectivement autant en salé qu'en sucré.
      Je ne sais même plus vraiment comment m'est venue l'idée de ce titre il y a neuf ans, mais je l'aime bien, parcequ'il est unique (si on tappe gay et coings dans google, on tombe forcément ici).
      J'espère que vous ferez beaucoup d'autres découvertes à votre goût ici, j'essaie de faire voyager par mes recettes.
      Encore merci pour ce mot qui me réchauffe le coeur!

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...