vendredi 17 novembre 2017

Caca pigeon pour l'apéro (Madagascar)


apero malgache

La vie n'est pas toujours rose à Madagascar, un des pays les plus pauvres de la planète (de plus touché par la peste ces derniers mois), mais si le pays a bien une force, c'est sa jeunesse. Une jeunesse qui ne demande qu'à s'en sortir et être fière de cette île qui a tant d'atouts.
Pour aider ces jeunes, je soutiens une association SESAAM, créée par une copine blogueuse (Pascale des Idées vagues de Snapulk), qui en lien avec le Centre Akany Avoko Ambohidratrimo, se bat pour donner un meilleur avenir à ces jeunes (soutien à la scolarité, aide à l'accès aux études supérieures).

association soutenir jeunes malgaches education

Cette année encore, pour promouvoir l'association et aider le centre à traverser la crise posée par l'épidémie de peste, des blogueurs se mobilisent pour un weekend gourmand à Paris (le 25 novembre), avec des ateliers, de chouettes rencontres (je n'y serais malheureusement pas - même si ce n'est pas l'envie qui manque - mais tous les blogueurs présents sont garantis super sympas et solidaires). Tous les détails de ce chouette évènement sont ici, n'hésitez pas à y faire un tour ou à soutenir le tout de loin en faisant un don.

J'en arrive à la recette du jour: le Caca Pigeon. Sous ce nom pas super glamour mais qui me fait bien rire, se cache une préparation super simple: des lanières de pâte (farine et eau), frites, qui se révèlent très addictives quand on a des envies de grignotages. J'ai largement épicées les miennes au poivre, mais vous pouvez aussi les faire au piment ou au curry.

recette pates frites mada

Ingrédients:

250g de farine
1 cuill à café de levure chimique
1 cuill à soupe d'huile
1,5 cuill à café de poivre fraîchement moulu (pas trop fin)
2 pincées de sel 
eau (+/- 10 cl)


caca pigeon friture

Préparation:

Mélangez la farine avec le sel et le poivre. Ajoutez un peu d'eau avec la cuill à soupe d'huile, puis ajoutez peu à peu juste assez d'eau pour obtenir une pâte assez ferme. Pétrissez une minute (ou passez la pâte dans le rouleau de votre machine à pâtes italiennes), laissez reposez 15 minutes puis étalez au rouleau ou à la machine avant de coupez en lanières (plus ou moins fines selon votre goût, en se souvenant que la pâte gonfle à la cuisson).

Faites frire en plusieurs fois (à la friteuse ou comme moi au wok) à l'huile pas trop chaude, jusqu'à ce que les cacas pigeon soient joliment dorés. Égouttez sur de l'essuie-tout et laissez refroidir. Les cacas pigeon se conservent très bien dans une boîte hermétique pendant plusieurs jours.

Bon appétit!

madagascar recette facile

mardi 14 novembre 2017

Soupe coréenne au radis blanc et au boeuf (sogogi muguk)


soupe coree boeuf radis

Le luxe est une notion très relative: certains économisent pour s'offrir le luxe d'une plus grosse voiture, le smartphone le plus cher ou des produits de beauté à l'or ou au caviar. Moi, quand je veux vraiment m'offrir un peu de luxe, je voyage ou je me fait plaisir avec un vêtement de designer belge mais j'aime bien aussi quand le luxe s'invite dans ma cuisine, sous la forme de produits d'exception.


soupe rapide boeuf bourguignon


Le rapport avec cette soupe coréenne simple et réconfortante? La sauce poisson que j'ai utilisé pour parfumer cette soupe hivernale: de la 'fish sauce' de l'île de Jeju en Corée: à la fois délicate et très parfumée, un produit d'artisanat comme je les aime. J'ai découvert les produits de la gamme Myeogin Myeongchon ('trésors cachés') lors d'une soirée de lancement chez San. Séduit par l'approche qui met les producteurs coréens et leur savoir faire en avant, j'ai par la suite décidé de passer une petite commande, pour me faire plaisir et malgré le prix assez élevé des produits. J'ai donc craqué pour la fish sauce de l'île de Jeju, le gochujang (pâte de soja pimentée) à la tomate et la pâte de soja aux prunes. Autant de petits trésors que je vais utiliser avec parcimonie mais surtout avec grand plaisir.

trouver produits coreens belgique
Pour en revenir à la soupe du jour, il s'agit d'un grand classique coréen, qui a le goût d'une soupe longuement mijotée alors qu'il ne faut que 30 minutes pour la préparer! Les ingrédients sont simples: radis blanc (coréen si vous en trouvez, sinon du daïkon comme moi ça fonctionne très bien aussi), boeuf (carbonnade de chez Dierendonck pour moi), ail, huile de sésame et sauce poisson donc. A défaut de fish sauce coréenne, vous pouvez utiliser une bonne qualité de sauce poisson vietnamienne. Le sogogi muguk étant très populaire en Corée, il en existe de très nombreuses variantes: sans ail, avec du piment, etc, soyez donc libre d'improviser!


soupe boeuf et daikon radis



Ingrédients (pour 4 personnes):

1 gros radis blanc
200g de boeuf (carbonnade, viande à bourguignon)
1 cuill à soupe d'huile de sésame
3 cuill à soupe de Jeju Fish sauce (ou autre sauce poisson)
3 oignons jeunes, émincés 
1,5 litre d'eau environ


Préparation:

Coupez la viande en tranches fines, de la taille d'une bouchée. Pelez le radis, coupez le en deux dans la longueur, puis en fines tranches.
Au fond d'une cocotte, mélangez huile de sésame et deux cuill à soupe de fish sauce. Ajoutez les morceaux de boeuf et l'ail pressé. Placez la cocotte sur le feu et faites chauffer en mélangeant bien. Quand la viande commence à grésiller, ajouter l'eau puis les tranches de radis et enfin la dernière cuill à soupe de fish sauce. Amenez à ébullition en écumant au maximum (pour obtenir un bouillon bien clair). A l'ébullition, baissez le feu, couvrez et laissez mijoter 15 minutes environ, jusqu'à ce que les tranches de radis soient translucides. Ajoutez les morceaux d'oignons jeunes, laissez cuire encore une minute et servez bien chaud, par exemple avec un bol de riz et un peu de kimchi.


Bon appétit!



soupe boeuf sauce poisson coree


vendredi 10 novembre 2017

Curry de poulet 'Kalia' aux navets


curry de poulet epice

Le 'kalia' (ou qalia) est traditionnellement un curry d'agneau, à la sauce assez liquide à base de yaourt épicé. J'ai trouvé cette adaptation au poulet ('murgh qalia') dans le livre "Kashmiri cooking" de Krishna Prasa Dar, que m'a très gentillement ramené Finla du blog 'My Kitchen Treasures' dans sa valise lors de son dernier séjour en Inde.
Ce curry est assez original de par ses ingrédients (pas d'oignon, ni d'ail par exemple) et par sa méthode: on cuit d'abord le poulet avec le yaourt dans une belle quantité d'huile jusqu'à évaporation de l'eau contenue dans ce dernier, puis on ajoute de l'eau pour poursuivre la cuisson. Le Qalia est généralement servi avec une belle quantité d'huile en surface, mais ici j'ai déjà réduit un peu la quantité d'huile utilisée, et vous pouvez toujours le dégraisser au moment de le servir.


curry de poulet qalia kalia

Ingrédients:

1 poulet fermier
6 navets de taille moyenne
5 cuill à soupe d'huile ou de ghee
200ml de yaourt grec
1 cuill à café de sel
1 cuill à café de piment en poudre (+ ou - selon votre goût)
1 pointe de couteau d'ase fétide (asa foetida, en épicerie indienne, un peu d'ail pressé à défaut)
4cm de gingembre frais rapé
4 clous de girofle
1 cuill à café de gingembre en poudre
1,5 cuill à café de curcuma en poudre
1 cuill à café de graines de fenouil, enveloppées dans une petite mousseline ou un filtre à thé
2 cuill à café de garam masala
700ml d'eau
coriandre fraîche pour garnir


curry sans oignon ni ail


 Préparation:

Coupez le poulet en 8 à 10 morceaux. Préparez la marinade avec le yaourt, le sel, le piment, le gingembre frais et en poudre, les clous de girofle entiers et l'ase fétide. Laissez mariner au moins une heure. Faites chauffer l'huile dans une cocotte à fond épais. Ajoutez-y le poulet en morceaux et sa marinade. Faites cuire à feu moyen-fort, sans couvercle, en remuant régulièrement, jusqu'à ce que l'eau du mélange soit évaporée et qu'il ne reste au fond de la cocotte qu'une huile rouge avec des sédiments bien colorés. Faites revenir encore quelques minutes pour colorer le poulet, puis ajoutez un petit verre d'eau. Couvrez, faites cuire une minute puis mélangez pour bien décoller le mélange d'épices au fond de la cocotte. Ajoutez les 700ml d'eau, amenez à ébullition, baissez  le feu, couvrez et laissez mijoter pendant 20 minutes. Au bout de ce temps ajoutez le curcuma et le fenouil, puis les navets pelés et coupés en morceaux. Couvrez à nouveau et laissez mijoter jusqu'à ce que les navets soient tendres.
Ajoutez le  garam masala et la coriandre hachée au moment de servir. Accompagnez de riz ou de pains plats et d'un raïta radis-yaourt par exemple.

Bon appétit!

curry qalia au poulet et navets

mardi 7 novembre 2017

Confiture de coings et de canneberges


confiture polonaise coings pygwa

L'inspiration pour cette recette de confiture m'est venue de Pologne, ou mon musicien globe-trotter d'homme était il y a quelques mois. Il m'avait alors ramené un petit pot de 'Pigwa z zurawina', une confiture des moines bénédictins que j'avais adoré. Après traduction des ingrédients (coings, canneberges, sucre, alcool) je me suis dit que je pouvais tenter une version de mon côté.
Résultat de mon expérimentation: cette confiture est aussi bonne que l'originale, même si les fruits sont un peu moins croquants. Parfait sur les tartines, avec du yaourt, mais aussi très intéressant pour les fêtes avec du gibier par exemple!

coings et canneberges


Ingrédients:

1kg de coings
250g de canneberges séchées
750g de sucre
1 petit verre d'eau de vie (Marc d'Alsace pour moi)

coings accompagnement gibier


Préparation:

Retirez le duvet des coings (s'ils en ont) avec un essuie-tout. Coupez les en quatre, retirez les coeurs, puis coupez chaque quartier en tranches fines. Mélangez les tranches de coings avec le sucre et les canneberges dans une cocotte à fond épais. Couvrez et laissez reposer 24h pour que les coings rendent leur jus et liquéfient le sucre.
Après ce temps, faites cuire la confiture: 1 heure à feu doux à couvert, puis encore 1h à feu moyen-doux à découvert, pour obtenir une belle couleur rubis. Juste avant de mettre en pot, ajoutez l'eau de vie et laissez cuire encore une minute.

Bon appétit!


recette confiture coings et canneberges
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...