mardi 24 mars 2015

Gâteau triple-whisky et poivre




Un gâteau de type cake, relativement décadent (normal, c'est une recette américaine! - tirée du bouquin 'Baked Elements', qui regorge de recettes plus tentantes les unes que les autres), qui dans la recette originale était au rhum, mais pour lequel j'ai préféré associer le poivre aux arômes fumés-tourbés de bons whiskys écossais. J'ai utilisé un joli moule ancien que la grand-mère de Benoît m'a très gentiment donné: ça a plus de classe qu'un moule en silicone quand même! ;-)

Ce dessert est riche, donc, et assez consistant: l'avantage c'est qu'avec cette recette vous en avez bien pour 10-12 personnes si vous le servez en fin de repas. Bon, par contre vue la belle triple-quantité de whisky, c'est plutôt un gâteau pour adultes, hein: il y en a dans la pâte à gâteau même, puis dans le sirop d'imbibage, puis dans le glaçage dégoulinant.

Nous on n'a pas résisté, et on s'est même servis un petit (si petit ;-)) whisky en accompagnement: grandeur et décadence ;-)





Ingrédients:

Pour le gâteau:

380g de farine
1 cuill à café de bicarbonate de sodium
1 cuill à café de levure chimique
2 cuill à café de poivre noir fraîchement moulu
250g de beurre salé
200g de sucre
200g de cassonade brune
3 oeufs entiers + 1 jaune
250ml de lait battu (lait ribot, buttermilk)
180ml de whisky
1 cuill à café d'extrait de vanille


Pour le sirop:

100g de beurre
60g de sucre
60ml de whisky

Pour le glaçage:

110g de sucre impalpable (sucre glace)
40g de beurre fondu
2 à 3 cuill à soupe de whisky

 

Préparation:

Beurrez et farinez un grand moule (type 'bundt' aux Etats-unis) d'une contenance d'environ 2 litres.
Mélangez farine, bicarbonate, levure et poivre dans un bol.
Dans un pichet, mixez lait ribot, vanille et whisky.
Dans un autre grand bol, mélangez au batteur le beurre mou avec le sucre blanc et la cassonade. Après 3-4 minutes, quand le mélange est aérien, ajoutez les oeufs un à un puis le jaune.
Ajoutez-y un tiers du mélange de farine en battant, puis la moitié du mélange lait battu-whisky, puis le deuxième tiers de farine, le reste de lait battu et enfin le reste de farine.
Versez dans le moule préparé, lissez le dessus et enfournez à 180°C pour une heure environ.
Vérifiez la cuisson à l'aide d'une pique, puis laissez refroidir 30 minutes sur une grille avant de retournez le gâteau pour le démouler. Laissez bien refroidir.

Quand le gâteau est refroidi, retournez le dans son moule et piquez le à plusieurs endroits avec une pique à brochette. Faites chauffez à feu doux le beurre et le sucre pour le sirop avec 3 cuill à soupe d'eau en remuant. Quand le sucre est dissout et le beurre fondu, augmentez le feu et laissez bouillonner 2-3 minutes. Retirez du feu, transférez dans un bol pour refroidir légèrement et ajoutez alors le whisky. Fouettez bien puis versez lentement ce mélange à la cuillère sur le gâteau dans son moule. Laissez imbiber trois heures ou plus.

Au bout de ce temps, démoulez le gâteau sur son plat de service. Pour le glaçage: versez le beurre fondu sur le sucre impalpable tamisé: mélangez bien puis ajoutez le whisky. Fouettez jusqu'à obtenir une consistance brillante et pas trop liquide (le glaçage va devenir plus visqueux en refroidissant.
Versez à la cuillère sur le gâteau et laissez le glaçage prendre pendant 30 minutes environ.

Servez fièrement (en petites parts quand même)!

Bon appétit!

8 commentaires :

  1. Te connaissant, il doit être aussi fort que ton advocaat ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand même pas! En fait, c'est tellement riche qu'on ne sent -presque- pas l'alcool ;-p

      Supprimer
  2. 500 g de sucre en tout ? il est bien américain ce cake. on sentait au moins le whisky ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sûr que c'est une recette trèèès américaine (et pourtant j'ai déjà réduit un peu la quantité de sucre par rapport au bouquin!!). On sentait surtout le whisky dans le glaçage... et dans nos verres! ;-)

      Supprimer
    2. ...c´est non 500 g mais 570 g de sucre !!? ...Avant de réaliser la recette, ils ont dû boire pas mal de whisky au préalable ;-)

      Supprimer
    3. Oui, je sais, c'est un gâteau 'too much', mais bon, il y a encore moyen de diminuer la quantité de sucre je pense. Et puis, divisé par 10, ça fait 57g par personne, soit moins que deux canettes de coca (je ne bois pas de soda, mais c'est pour faire une comparaison) ;-)

      Supprimer
  3. Bonjour Syll,
    je me balade tjrs dans votre blog et suis revenue vers votre "Gugelhupf" comme on l´appelle en Allemagne, un de mes gâteaux préférés. Le vôtre a bonne allure :-) (je vous donne raison, ces moules silicones sont vraiment à banir). Ce n´est pas vraiment les calories qui me font peur, mais plutôt le côté trop sucré. Pour moi, j´y ajouterais du zeste citron, mais qui passe mieux probablement avec du Rhum?

    Un grand merci pour le partage. J´aime beaucoup votre blog, un de mes préférés avec "Un déjeuner de soleil". Quant à moi, je vous envoie un bonjour ensoleillé de Munich.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, c'est gentil! Je ne connais pas Munich (en fait, je connais très peu l'Allemagne, honte à moi), mais je ne demande qu'à découvrir ;-)
      Whisky et citron, à mon avis ça peut tout à fait fonctionner (comme dans le cocktail whisky-sour): zeste dans la pâte, et un peu de jus dans le glaçage pour apporter un peu de peps au tout, c'est une très bonne idée!

      Bonne journée! (Grand soleil aussi sur Bruxelles aujourd'hui ;-)).

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...