mardi 13 novembre 2012

Mapo Doufu comme au Sichuan



Il est difficile de trouver un restaurant du Sichuan par chez nous, mais c'est pourtant une cuisine qui a de nombreux atouts pour séduire. Le poivre de Sichuan en est un ingrédient iconique, avec son action quasi anesthésiante sur la langue, ainsi que le "la doubanjiang" du Pixian, une pâte de fèves aux piments (celle que j'ai trouvée ne contient que piments, fèves, farine et sel, rien d'autre) . Ces deux ingrédients se retrouvent dans le 'Mapo Doufu', ou tofu Mapo, qu'on peut traduire par "tofu de la grand-mère au visage vérolé", puisque la légende veut que cette recette aurait été inventée par une grand-mère au visage marqué, dans une petite gargotte de Chengdu, la capitale du Sichuan.

J'avais déjà entendu parler de cette spécialité dans une émission de la BBC, et j'ai ensuite eu la belle surprise de pouvoir en goûter lors de Eat! Brussels, ou un authentique chef du Sichuan était présent pour nous faire découvrir cette cuisine encore trop peu connue. La version goûtée à Eat! Brussels était végétarienne, car le toufu est souvent associée à la cuisine végétarienne chez nous, mais la version de Chengdu comporte très souvent de la viande hachée et c'est celle que j'ai réalisée ici.

Le Mapo Doufu est à réserver aux amateurs de saveurs fortes: la pâte de piments et le poivre de Sichuan se combinent pour créer une magie toute sichuannaise: en mangeant ce plat, on a à la fois la bouche en feu par le piment et engourdie par le poivre de Sichuan.



Ingrédients:

400g de tofu
250g de viande hachée (porc et veau pour moi)
3 cuill à soupe de "la doubanjiang" (pâte de soja aux piments)
1 à 2 cuill à café de poivre du Sichuan
1 oignon
2 gousses d'ail
3cm de gingembre
4 cuill à soupe de sauce soja
3 cuill à soupe de vin de riz
1,5 cuill à soupe de maïzena
3 oignons jeunes
Huile de sésame





Préparation:

Dans un wok ou une sauteuse, faites revenir la viande hachée pendant quelques minutes en la séparant bien, jusqu'à ce qu'elle soit cuite. Réservez.
Dans le même wok, faites revenir oignon haché, ail et gingembre réduits en purée pendant 3-4 minutes, puis ajoutez le "la doubanjiang", puis le vin de riz. Ajoutez ensuite la viande hachée et le tofu coupé en cubes, puis la maïzena délayée dans 3 cuill à soupe d'eau. Saupoudrez avec le poivre de Sichuan fraîchement moulu. Laissez épaissir puis garnissez d'oignons jeunes émincés et d'un filet d'huile de sésame.

Bon appétit!



6 commentaires :

  1. D'après ce que tu en dis, ce plat semble effectivement être une sacrée expérience gustative ! Il va falloir que je teste (oui, j'aime bien les nouvelles expériences ^^).

    RépondreSupprimer
  2. Ahhhh! Ca me rappelle un picotement persistant sur la langue et dans la bouche.... :-) Même le tofu passerait comme ça :-)

    RépondreSupprimer
  3. Yes, ça donne envie d'y retourner !! :)

    RépondreSupprimer
  4. Testé et (dés)approuvé ce week-end dans un restaurant qui vient d'ouvrir à Aix-en-Provence!
    Lectrice de ce blog de façon régulière, cette recette a pénétré mon subconscient lors de ma commande au resto. Je ne me rappelais plus de l'article lu sur ce blog.
    Pour ceux qui aiment le poivre de Sichuan... moi je pense que c'était techniquement et culinairement très bon, en revanche mes goûts perso sont un peu rétifs au poivre de sichuan qui pétille un peu trop... Bref, cela dit, je recommande le Jade, une carte simplissime, concise, populaire....

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...