mardi 29 octobre 2013

Gâteau-omelette iranien aux coings (Kuku-ye beh)



Un kuku est une spécialité iranienne aux oeufs, qui se rapproche des frittata italienne ou des eggah arabes. Il s'agit d'une sorte d'omelette, généralement aux légumes et aux herbes qui était cuite dans un plat en terre sur les braises.

Il s'agit d'un plat généralement salé qu'on offre à l'apéritif, en plat ou qu'on emmène en pique-nique. Cette version aux coings est sucrée et ressemble donc plus à un gâteau. Ce kuku est délicatement parfumé au safran, à la cannelle et à la muscade, qui accompagnent le coing vers le pays de ses origines: un régal très simple à préparer!


Ingrédients:

2 beaux coings
4 oeufs
1 cuill à soupe de yaourt
1 cuill à soupe de farine
1/2 cuill à café de bicarbonate de sodium
1/2 cuill à café de cannelle
1/2 cuill à café de noix de muscade rapée
1 pincé de safran, réduit en poudre avec un peu de sucre au mortier
2 cuill à soupe de sucre
2 cuill à soupe d'huile


Préparation:

Préchauffez votre four à 180°C. Mettez les deux cuill à soupe d'huile dans un plat pas trop grand allant au four. Placez le plat dans le four chaud.

Pendant que le plat chauffe, battez légèrement les oeufs dans un grand saladier. Ajoutez tous les autres ingrédients sauf les coings, et mélangez bien. Nettoyez le duvet des coings, ne les pelez pas. 
A l'aide d'une grosse râpe, râpez les coings directement au dessus de la préparation aux oeufs, mélangez régulièrement pour éviter que les coings râpés ne s'oxydent. Continuez jusqu'à arriver à la partie dure au centre du coing. Mélangez bien le tout.

Sortez le plat préchauffé du four et versez-y directement le mélange oeufs-coings. Enfournez sans attendre pour 45 minutes environ. Le kuku devrait alors être doré et un cure-dent en ressortir sec.

Sortez le plat du four et posez le sur un linge humide, couvrez d'une assiette et laissez reposer 10 minutes environ. Décollez alors les bords du kuku au couteau puis démoulez sur un plat de service (alternativement, vous pouvez servir le kuku directement dans son plat de cuisson).

Servez tiède ou froid, saupoudré d'un peu de sucre. 

Bon appétit!


4 commentaires :

  1. Originale ta recette! Je connaissais les kukus salés (aux herbes).

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Sylvain
    Râper les coings, je n'y avais pas pensé, mais c'est peut être un truc qui m'aidera pour ce vers quoi je tend, agneau farci aux coings, à défaut de coing farci à l'agneau.
    Je vais essayer ce kuku bien que je ne sois pas très dessert, mais question : à quoi sert le bicarbonate à mélanger avec les oeufs la safran la muscade ... ?
    Le coing est un fruit diabolique, qui résiste à mes couteaux, vide-pommes ...
    Et côté Luberon mon frère qui a un terrain et un cognacier par là bas me dit que cette année récolte nulle !
    jacqueline

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Jacqueline,

      Râper les coings demande un peu de muscle mais ça fonctionne plutôt bien (j'ai utiliser cette méthode pour en faire du jus aussi). Pour farcir l'agneau ce serait une bonne méthode je pense!

      Le bicarbonate sert à aérer ce kuku, puisqu'avec la chaleur/acidité il dégage un peu de gaz. On peut aussi remplacer par un peu de levure chimique.

      A Bruxelles on a peut-être moins de soleil que dans le Lubéron, mais par contre cette année la récolte de coings est très généreuse... je vais pouvoir encore proposer quelques recettes ici! ;-)

      Bonne journée

      Supprimer
  3. j'adore la cuisine persanne et par extension d'asie centrale. c'est un merveilleux dessert et raper les coings c'est une très bonne idée. je note

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...