mardi 12 novembre 2013

Gin aux prunelles (Sloe Gin) comme en Angleterre




Le gin aux prunelles a pour moi un parfum de vacances, puisque nous avions découvert cette spécialité brittanique lors de vacances estivales dans le Lake District en Angleterre il y a quelques années. C'était très vite devenu l'apéritif officiel de nos vacances.

Le sloe gin avant infusion

Le gin revient fortement à la mode même de ce côté-ci de la Manche depuis quelques mois: profitez-en pour épater vos convives pour les fêtes avec un 'sloe gin' authentique et maison. Il suffit de ramasser quelques prunelles (ces cousines des prunes qu'on trouve facilement dans les haies sauvages en France) après les premières gelées et de les infuser avec du sucre dans un london dry gin. Après quelques semaines la liqueur aura pris une superbe teinte pourpre et se sera chargée de l'arôme des prunelles (en laissant assez longtemps, le goût d'amande des noyaux de prunelles sera aussi délicatement présent). A déguster nature comme une liqueur ou allongé d'eau pétillante pour un cocktail simple et original.




J'ai profité de mon voyage récent dans le Lubéron (début octobre) pour y ramasser des prunelles autour du Domaine des Davids, mais il est conseillé d'attendre que les prunelles soient attendries par les premières gelées (sinon vous pouvez, comme un lecteur me l'a conseillé en commentaire, les placer une bonne heure au congélateur: merci Daniel pour le tuyau! ;-) ).


Ingrédients:

500g de prunelles environ
1 litre de gin
200g de sucre



Préparation:

Nettoyez bien les prunelles et jettez celles qui semblent abimées ou véreuses. Percez chaque prunelle de 2-3 coups de cure-dent (ça aidera à faire infuser le goût et la couleur dans le gin). Versez les prunelles dans un grand bocal, puis ajoutez le sucre et le gin.

Le sloe gin après une journée d'infusion

Laissez infuser au moins 2 mois dans un endroit frais et sombre, en secouant quotidiennement la première semaine puis une fois par semaine ensuite. Au bout de 2-3 mois, filtrez et mettez en bouteille.

A la votre!

7 commentaires :

  1. Quelle belle couleur! J'adore le sloe G :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Passe à la maison en décembre, il devrait être prêt à déguster! ;-)

      Supprimer
  2. J'ai seulement testé cette recette avec de l'alcool neutre pour fruit.
    L'idée du gin éveille ma curiosité, donc je vais tester prochainement.
    PS: pour les personnes qui ont des prunelles qui n'ont pas pris le gel, un petit passage d'une heure au congel et c'est pareil.
    Santé sylvain.

    Daniel
    www.YourAssiette.be

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Argh, je m'en veux de ne pas avoir pensé à passer mes prunelles au congélateur: c'est une super idée, merci Daniel, j'y penserai la prochaine fois! ;-)

      Supprimer
  3. Des pruneliers à profusion dans ma région d'Ardèche mais pas encore de gelées ... j'avais entendu parler du passage au congélo comme le dit un de vos lecteurs, sans être sûre du résultat , ilsemble bien que ce soit fiable
    La couleur de joyau de ce gin me m'émerveille et je vais tenter la recette . merci !

    RépondreSupprimer
  4. Je commence avec un litre de gin; et j'utilise la meme bouteille pour le sloe. Avant d'introduiser les prunelles il faut boire la moitie di gin!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un sacrifice à faire! ;-)
      C'est pour ça que je fais ça dans un grand bocal, c'est plus simple que directement dans la bouteille!

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...