vendredi 28 juin 2013

Agneau à l'ail et aux poivrons à la grecque (Skordato Arni Me Piperis)





Une recette on ne peut plus grecque: de l'agneau, de l'ail, des poivrons et une quantité généreuse d'huile d'olive, le tout mijoté à four très doux dans une cocotte en terre. 10 minutes pour préparer les ingrédients, puis on oublie quelques heures au four et hop, on ferme les yeux, on déguste et on se croirait dans la région de Kozani, d'où est originaire cette recette, découverte chez Diane Kochilas (The Country Cooking of Greece).


Ingrédients:

800g de gigôt d'agneau (d'Irlande pour moi, délicieux!)
1 cuill à café de sel
1 cuill à café de poivre
1 cuill à café de muscade rapée
4 poivrons verts et jaunes
100 ml d'huile d'olive
2 gousses d'ail, finement émincées
1 belle tomate
350ml de vin blanc sec


Préparation:

Coupez l'agneau en cube de 5cm environ. Mélangez avec le sel, le poivre et la muscade. Coupez les poivrons en tranches fines. 
Dans une cocotte en terre, versez un peu d'huile d'olive. Posez les tranches de poivron, puis l'agneau par dessus. Passez la tomate à la râpe (jettez la peau à la fin) et ajoutez sur l'agneau, avec l'ail émincé. Versez le reste d'huile et le vin blanc sur le tout.
Enfournez pour 30 minutes à th6 à découvert puis pour 4-5 heures couvert à th1/2 (ou 2h à th4). Laissez refroidir un peu avant de servir, avec des pâtes orzo par exemple.


Bon appétit!




mardi 25 juin 2013

Gâteau facile à la mincemeat aux coings


Rappelez-vous, cet hiver, j'avais préparé ma propre mincemeat aux coings, ce mélange de fruits secs, d'alcool, de sucre utilisé pour préparer notamment de délicieuses mincemeat pies. En ce début d'été, je fais le grand ménage dans ma cuisine, et pour utiliser les restes de mincemeat, quelle meilleure recette que ce gâteau super simple. Je sais que ce n'est pas vraiment de saison, mais franchement, c'est le genre de cake que j'emmenerai bien en pique-nique.

J'ai piqué la recette chez Pascale de 'C'est moi qui l'ai fait': l'occasion de lui rendre un petit hommage puisque c'est un des premiers blogs de cuisine que j'ai lu. J'ai simplement ajouté un peu d'alcool et de lait battu car ma pâte me paraissait trop épaisse.
 


Ingrédients:

150g de cassonade brune
150g de beurre mou
2 oeufs
225g de farine
1 cuill à café de levure chimique
400g de mincemeat aux coings
1 cuill à soupe de cognac
3 cuill à soupe de lait battu (buttermilk)



Préparation:

Mélanger au batteur beurre mou et cassonade. Ajoutez les oeufs, battez pour bien homogénéiser, puis ajoutez la farine, la levure, la mincemeat, l'alcool et le lait battu. Incorporez bien à la cuillère, puis versez dans un moule à cake ou (comme Pascale et comme moi) dans un moule à manqué chemisé.
Faites cuire 1 heure environ à 180°C ou jusqu'à ce que le gâteau soit cuit. Faites refroidir sur une grille puis démoulez sur un plat de service.

Bon appétit!




vendredi 21 juin 2013

Ecorce de Pasteque confite à l'iranienne




L'été, on mange beaucoup de pastèque à la maison: en salade (avec feta et olives), en curry (un de mes curries préférés pour l'été), en cocktail, nature, surtout depuis qu'on trouve facilement de mini-pastèque sans pépin (facile à stocker au frigo).
La plupart du temps les peaux de pastèques finissent au compost, mais quand je suis tombé sur cette délicate recette iranienne (dans le fascinant livre 'Food of Life' de Najmieh Batmanglij), j'ai tout de suite décidé de la tester. J'ai utiliser des petits emporte-pièces achetés à Kyoto pour faire de jolies formes, et de la chaux alimentaire (en épicerie indienne, petit pot vert fluo, cf photo ici) pour que les morceaux d'écorces gardent leur forment à la cuisson.


Servi en accompagnement de yaourt nature par exemple, c'est un délice! Les morceaux de pastèque sont parfaitement confits, gardent du croquant et ressemblent à de jolis petits bonbons... ;-)

Ingrédients:

Écorce d'une demi mini- pastèque
1 cuill à soupe de chaux alimentaire
3 verres d'eau
5 verres de sucre
graines de 4 cardamomes vertes
1 cuill à soupe de jus de citron vert
3 cuill à soupe d'eau de rose


Préparation:

Après voir récupéré la partie rouge de la pastèque pour la consommer comme à votre habitude, pelez la partie verte extérieure de l'écorce. Vous devez obtenir des morceaux blancs avec un encore un peu du rouge de la chair par endroit.
Diluez la chaux dans 1 litre d'eau environ: laissez reposer 10 minutes.
Posez sur une planche à découper les morceaux d'écorce et découpez à l'emporte pièce ou en petits cubes au couteau. Plongez les morceaux dans la préparation d'eau de chaux. Laissez tremper quelques heures (24h au frigo pour moi, couvert de film plastique).


Faites bouillir environ 1 litre d'eau et ajoutez-y les morceaux d'écorces soigneusement rincés (3 rinçages). Laissez bouillonner 15 minutes. Égouttez, rincez à l'eau froide.
Faites chauffer 3 verres d'eau avec 5 verres de sucre (ajustez le volume pour avoir juste assez de sirop pour cuire les écorces) pendant 10 minutes à feu moyen jusqu'à ce que tout le sucre soit dissout.


Ajoutez alors les graines de cardamome et les écorces de pastèque. Laissez bouillonner tranquillement pendant 20 minutes, en remuant de temps à autre. Ajoutez alors le jus de citron et l'eau de rose. Faites cuire encore 15 minutes jusqu'à ce que le sirop nappe la cuillère. Transférez directement dans un pot stérilisé.

Bon appétit!



mardi 18 juin 2013

Aubergines sautées à la chinoise, à l'ail et au gingembre




Des aubergines fondantes et très savoureuses, grâce à la sauce épicée qui les enrobe. Un régal très diététique puisque les aubergines ne sont pas frites mais d'abord cuites à la vapeur avant d'être sautées. J'aime beaucoup les aubergines, mais c'est un légume qui absorbe beaucoup d'huile en cuisant, donc cette méthode est parfaite pour moi: on obtient des aubergines subtilement fondantes, en utilisant seulement 2 cuill à soupe d'huile.
Vous pouvez servir ces aubergines comme accompagnement d'un repas chinois (vous pouvez alors les servir chaudes ou froides) mais nous les avons juste dégustées avec du riz jasmin pour un repas simple et équilibré.


Ingrédients:

3-4 aubergines de taille moyenne
3 belles gousses d'ail, émincées finement
4cm de gingembre, émincé finement
2 cuill à soupe d'huile
5 cuill à soupe de sauce soja
1 cuill à soupe de vinaigre noir chinois ou de balsamique
1 cuill à soupe de vin de cuisson Shiaoxing (à défaut du vermouth)
1 cuill à café de sel
1 cuill à café de sucre
1 cuill à café de piment en paillettes
1 cuill à café d'huile de sésame
4 oignons jeunes


Préparation:

Enlevez les queues des aubergines puis coupez en quelques gros morceaux. Saupoudrez de sel, et laissez dégorger pendant au moins 30 minutes.
Ensuite posez les aubergines dans un panier vapeur et faites cuire à la vapeur pendant 10-15 minutes environ, jusqu'à ce qu'un couteau y pénètre facilement. Laissez tiédir.
Mélangez dans un bol: la sauce soja, le vinaigre, le vin de cuisson, le sel, le sucre et le piment en paillettes.
Quand les aubergines sont tiédies, coupez les en morceau de 3-4 cm (la taille d'une bouchée).

Faites chauffez votre wok à sec. Quand il fume, ajoutez l'huile, puis directement l'ail et le gingembre émincés. Faites revenir 10 secondes, puis ajoutez les morceaux d'aubergines. Faites revenir quelques secondes, le temps de réchauffer les aubergines, puis ajoutez la sauce. Continuez de sauter les légumes pendant 1 à 2 minutes jusqu'à ce que la sauce réduise. Ajoutez alors les oignons jeunes émincés et l'huile de sésame. Mélangez bien et servez chaud, tiède ou froid.

Bon appétit!



vendredi 14 juin 2013

Osteria italiana 'Antica Corte Pallavicina': quand l'Italie authentique s'invite à Maasmechelen Village


focaccia


Maasmechelen Village, vous connaissez sans doute: c'est ce 'village' un peu Disneyland situé dans le Limbourg ou on trouve une centaine de boutiques de marques à prix réduits. Pas trop mon truc à priori, et puis surtout rien de très culinaire me direz-vous...


Sauf que pour l'été Maasmechelen Village a décidé de mettre l'Italie et la Dolce Vita à l'honneur. Et qui dit Italie dit quand même bonne bouffe. D'où l'idée de créer un restaurant italien éphémère dans le cadre du village, sous l'égide d'une vraie maison italienne.
 
Massimo Spigaroli
Pas n'importe laquelle non plus, puisque c'est l'Antica Corte Pallavicina des frères Spigaroli, dans la maison de Parme qui a été choisie.

Au centre, tranche de culatello

Une maison qui respire la tradition tant les frères Spiragoli sont attachés à leur terroir. Il faut dire que cette histoire de famille ne date pas d'hier, leur arrière-grand-père proposait déjà ses produits à... Giuseppe Verdi!

salame mariola

L'affaire s'est peu à peu développée, tout en gardant cette amour des produits purs: les porcs sont élevés à la ferme, avec des céréales produites sur place, avant d'être utilisés pour la préparation du fameux culatello di zibello (la rolls des jambons italiens, voir vidéo ici) : le jambon de porc est désossé, salé, poivré, puis enveloppé dans la vessie du porc avant d'être mis à sécher de longs mois. Rien d'autre, et le résultat est à tomber!


Au pop-up restaurant des Spigaroli, on trouve ce fameux culatello à déguster et plein d'autres choses encore. Gardant leur honnêteté les frères ont décidé de ne pas proposer une cuisine ersatz de celle de leur restaurant étoilé, mais des produits simples: soit préparés sur place (focaccia, torta fritta = délicieux pains frits au saindoux) soit directement importés d'Italie.

La torta fritta
 Pas d'entre-deux, pas de chichi et en plus c'est pas cher (15 euros le plat du jour, 12 euros la focaccia au culatello)! Les vins (délicieux pétilllants, dont le strologo) sont du domaine et la bière (Birrificio del Ducato) est une production artisanale italienne non filtrée qui n'aura pas à rougir face à la concurrence belge (j'ai goûté et plus qu'approuvé l'A.F.O: brassées avec plus de 10 houblons différents, cette interprétation libre d'une Pale Ale est incroyablement parfumée).




Il y est aussi difficile de résister au rayon épicerie: culatello (entier, en quartier, en tranches), salumi, parmegiano, mostarda senapata di cotogno (mostarda aux coings!), lardo di antiche razze. Au rayon alcool, j'ai craqué pour la bière AFO (à tomber) et je ne pouvais passer à côté du Sburlon, cette liqueur de coings typique de la région de Parme.






En bref, si vous allez à Maasmechelen village cet été, ne passez pas à côté de ce restaurant éphémère pour y manger, boire un verre ou y acheter quelques authentiques produits italiens. J'ai été conquis par la sincérité de la démarche des frères Spigaroli.



 

mardi 11 juin 2013

Tofu frit au Tonic ('T&T')


 Un petit défi lancé par la FIEB -association sectorielle de l’Industrie belge des Eaux et Boissons rafraichissantes- (via Apolina): cuisiner avec un soda... Pas évident, puisqu'à la maison, on a rarement de soda en stock. Les seuls sodas qui hantent parfois notre frigo sont ceux que j'utilise pour préparer des cocktails (on ne se refait pas!): j'aime bien avoir de la ginger beer en stock, et bien sûr du tonic pour préparer, entre autres, de délicieux Gin & Tonic.

C'est donc vers le tonic que je me suis tourné pour préparer une recette sucré-salée d'inspiration chinoise. L'amertume du tonic est contrebalancée par la force de l'ail, du piment et du gingembre, pour enrober d'arômes puissants le tofu frit.


Ingrédients:

250g de tofu ferme
1 cannette de tonic
2 gousses d'ail finement émincé
4cm de gingembre finement émincé
1 piment oiseau vert émincé
1 cuill à café de sauce soja
0,5 cuill à café de sel
4 oignons jeunes émincés
1 cuill à café de fécule de pomme de terre


Préparation:

Sortez le tofu de son emballage, rincez-le et faites le mariner 30 minutes dans le tonic.
Après ce temps, égouttez le tofu (gardez le tonic!), séchez avec du papier absorbant, et coupez le en tranches de 1cm d'épaisseur environ. Faites chauffer 5 cuill à soupe d'huile dans une poele ou un wok, et placez y les tranches de tofu. Faites frire quelques minutes de chaque côté jusqu'à ce que le tofu soit doré. Egouttez sur du papier absorbant.

Dans un wok ou une sauteuse, faites chauffer 2 cuill à soupe d'huile. Faites y revenir l'ail, le piment et le gingembre émincés, pendant 2-3 minutes maximum jusqu'à ce qu'ils soient bien dorés et aromatiques. Ajoutez le tofu frit, le tonic, la sauce soja et le sel. 

Faites chauffer pendant 4 minutes (le tofu va se réhydrater et gonfler légèrement). Ajoutez les oignons jeunes (gardez un peu des parties vertes) et la fécule de pomme de terre délayée dans une cuill à soupe d'eau. Laissez la sauce épaissir légèrement, et servez sans attendre, parsemé des restes d'oignons jeunes émincés.

Bon appétit!



vendredi 7 juin 2013

Boulettes de poulet au 7-épices du Liban (au barbecue)



 
J'ai préparé ces boulettes au barbecue pour utiliser un gadget culinaire ramené de Californie: une grille avec des emplacements ronds, spécialement conçue pour griller des boulettes: top, non?
Bien sûr sans cet ustensile pas franchement indispensable, vous pouvez simplement cuire les boulettes sous le grill de votre four ou dans un plat à four, le résultat sera équivalent, la seule différence étant le petite goût de fumée du barbecue.

Pour parfumer simplement ces boulettes, j'ai utilisé un mélange d'épices très utilisé au Liban: le 7-épices. J'ai utilisé des cuisses de poulet pour avoir des boulettes pas trop sèches et j'ai ajouté du pain trempé pendant le mixage. Le résultat: des boulettes tendres et délicatement parfumées, servies accompagnées de kashk bademjan (caviar d'aubergines à l'iranienne), d'une salade de concombre au yaourt et de pains au barbecue. On s'est régalé!


Ingrédients:

300g de cuisses de poulet désossées
1 cuill à soupe de 7 épices libanais
1 oignon émincé
1 morceau de pain sec trempé dans de l'eau ou du lait.



Préparation:

Passez au hachoir ou à la moulinette le poulet désossé (avec la peau pour des boulettes plus moelleuses) avec le pain trempé et 'essoré', pour obtenir une pâte à la texture fine.
 Ajoutez les épices, l'oignon émincé, sel poivre. Mélangez bien à la main et façonnez des boulettes de la taille d'une balle de golf.


Enrobez d'huile avec vos main (ou avec un spray) et faites cuire au barbecue ou four pendant 15-20 minutes, en retournant à mi-cuisson.
Servez chaud, tiède ou froid, avec une salade de concombre au yaourt en accompagnement.

Bon appétit!

mercredi 5 juin 2013

A gagner! Nespresso: Coffret Trieste & Napoli et Coffret Variations (Caramelito, Ciocattino et Vanilio)



Des cadeaux! Ca fait longtemps que je ne vous ai pas gâté, non? Pour vous remercier de me suivre, deux superbes coffrets Nespresso à vous offrir! Fête!

Une condition cependant: pouvoir venir chercher le coffret à Schaerbeek, près de la RTBF (oui, je sais, c'est pas sympa pour ceux qui habitent loin, mais bon, c'est comme ça, ces coffrets sont un peu grands à envoyer par la poste!).


Mais bon, ça vaudra le coup de faire le déplacement: une chance de me rencontrer en vrai (si, si, je sais que vous en mourrez d'envie) et surtout un de ces deux coffrets Nespresso plutôt classes.

Le premier est un coffret édition limitée Trieste et Napoli: 4 petites tasses en verre, 4 soucoupes (dessous coloré aux couleurs de l'Italie, dessus gris), 10 dosettes Napoli et 10 dosettes Trieste.


Le deuxième est un coffet 'Variations': 4 tasses en verre (deux moyennes et deux petites), 4 soucoupes (dessous coloré -bleu, vert, jaune, orange- dessus gris): 10 dosettes Caramelito, 10 dosettes Ciocattino, 10 dosettes Vanilio).


De beaux cadeaux, donc. Et comment on joue? Et bien ça se passe sur la page Facebook de 'Un Peu Gay dans les Coings': un petit like sur la page, un commentaire sur l'album des lots du concours  (avant le 24 juin) pour me dire quel est votre moment café préféré, et c'est tout! Fastoche, non? ;-)



mardi 4 juin 2013

Mazamorra morada (soupe de fruits épaissie, au maïs violet) et repas péruvien



La cuisine péruvienne est en train de devenir à la mode. Cette cuisine commence tout juste à se faire connaître chez nous, mais faites moi confiance, d'ici quelques années elle sera incontournable. A commencer par le plat national péruvien, le ceviche (poisson cru mariné, accompagné de patate douce et de maïs péruvien). Sans oublier les cocktails avec le Pisco sour!
Pour cette nouvelle édition de notre repas à 4 blogueurs, nous avons donc choisi d'explorer la cuisine péruvienne, en cherchant des recettes un peu moins connues que celles que j'ai cité (et différentes de celle que j'ai déjà réalisées: carapulcra et aji de gallina).

Pour l'apéritif, Marion nous a proposé un cocktail mangue-pisco, et de délicieuses verrines 'cosa rellena' (pomme de terre, thon, citron vert et oignon):


 Pour l'entrée, Fanny nous a régalé d'une soupe 'Aguadito de pollo' au poulet et à la coriandre:



 Apolina qui s'occupait de plat nous a servi un savoureux 'seco de carne' (ragoût de boeuf au cumin, avec pommes de terre et petits pos) avec un riz à l'ail et des black-eyed peas:

 
Pour ma part j'ai réalisé le dessert: la mazamorra morada, une soupe de fruits épaissie à la fécule, parfumée aux épices et merveilleusement colorée par le maïs violet, une variété pré-hispanique riche en anthocyanines. J'ai trouvé ce maïs, séché et en épis, dans une épicerie péruvienne à côté de chez moi. Sinon, il est possible d'en commander en ligne chez 'El Inti'. Pour la recette, j'ai mixé deux recettes pour obtenir celle-ci: une issue de 'Exotic Kitchens of Peru' et l'autre du site Peru Delights.


Ingrédients (pour 6 personnes):

500g de maïs violet séché en épis (maiz morado, en épicerie péruvienne -Avenue Chazal à Schaerbeek pour moi)
1 ananas
1 pomme Granny Smith
1 coing (si c'est la saison, j'ai utilisé des coings séchés, préparés l'été dernier)
1 étoile de badiane (anis étoilé)
2 grands bâtons de cannelle
3 clous de girofle
320g de sucre
10 pruneaux dénoyautés
15 abricots secs
1 poignée de raisins secs
3 cuill à soupe de fécule de pomme de terre (plus ou moins selon la texture désirée: soupe ou pudding)


Préparation:

Cassez les épis de maïs en plusieurs morceaux et placez dans une grande casserole avec les épices, les épluchures et les trognons des fruits (garder la chair des fruits en morceaux dans un grand volume d'eau citronnée pour la suite de la recette). Ajoutez 2 litres d'eau froide et portez à ébullition sur feu vif. Laissez bouillonner 15 minutes à découvert, puis couvrez partiellement, et laissez mijoter à feu moyen pendant 1h30.
Coupez les fruits secs en morceaux et faites les tremper dans de l'eau chaude.



Quand l'heure et demi est écoulée, retirez du feu et filtrez. Gardez le liquide mais jetez le maïs et les pelures de fruits. Remettez le liquide magnifiquement coloré et parfumé (on dirait du vin chaud!) dans la casserole, ajoutez-y le sucre, les fruits secs trempés, ananas, pomme et coing coupés en morceaux.

Amenez à ébullition, laissez mijoter 20 minutes jusqu'à ce que les fruits soient ramollis. Ajoutez alors la fécule de pomme de terre diluée dans de l'eau. Mélangez bien et laissez épaissir 2-3 minutes. Retirez du feu et ajoutez le jus du citron vert.
Servez chaud, tiède ou froid, dans des petites coupes à dessert (éventuellement avec du riz au lait pour réaliser un 'Sol y Sombre' (soleil et ombre) comme au Pérou!).

Bon appétit!


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...