mardi 17 novembre 2015

Courge (potimarron) farcie au riz et fruits secs: Ghapama (Arménie)




Parce qu'après les évènements de ces derniers jours on a tous besoin de réconfort, je vous propose aujourd'hui une recette arménienne découverte dans un des derniers numéros de Lucky Peach, mon magazine fétiche, grâce à Naomi Duguid, auteur d'un chouette article sur les céréales. Une recette  à la fois bête comme chou et fabuleuse: quelques ingrédients seulement pour un résultat impressionnant (c'est le genre de plat qui fait sensation quand on l'amène à table) et délicieux.



C'est un plat salé, mais qui rentre parfaitement dans la catégorie 'Confort Food': le riz rond et la courge apportent le moelleux et le fondant, les noix une touche de croquant et les abricots et les canneberges de l'acidité qui contraste agréablement. A servir avec une salade verte pour un repas complet et équilibré.
Je l'ai préparé ici avec un potimarron, mais j'ai aussi testé avec une courge musquée et j'ai trouvé ça encore meilleur. Choisissez juste une courge pas trop grosse et qui tienne posée dans un plat.




Ingrédients:

1 courge de taille moyenne (un beau potimarron pour moi)
300g de riz à grains ronds (riz à risotto ou à dessert, la quantité peut varier)
2 cuill à soupe de beurre, de ghee ou d'huile 
1 poignée d'abricots secs (nature, assez acide)
1 poignée de noix (noix et amandes mélangées pour moi)
1 cuill à soupe de zereshk (baies d'épine-vinette) ou de cranberries séchées
1 cuill à café de sel

ghapama avant cuisson

Préparation:

Coupez  le dessus de la courge pour former un chapeau. Creusez la courge et retirez-en toutes les graines et les parties fibreuses. Salez l'intérieur de la courge avec 0.5 cuill à café de sel et posez la dans un plat allant au four.
Lavez le riz plusieurs fois à l'eau froide, égouttez.

Faites chauffer le beurre, le ghee ou l'huile dans une poêle et faites y revenir les fruits secs grossièrement hachés avec une pincée de sel pendant quelques minutes jusqu'à ce qu'ils commencent à colorer.
Mélangez les fruits secs au riz avec 0,5 cuill à café de sel. Garnissez la courge avec ce mélange (sans dépasser la moitié du volume). Versez dessus assez d'eau bouillante pour recouvrir le riz de 2cm environ. Posez le chapeau sur la courge et enfournez à 200°C pour 1h30 environ (le temps dépendra du type de courge). Avant de sortir du four, prélevez un peu de riz pour en vérifier la cuisson.

Laissez raffermir 10 minutes en dehors du four. Coupez en tranches pour servir et accompagnez par exemple d'une salade verte.

Bon appétit!




15 commentaires :

  1. C'est une belle idée cette courge farcie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, ça donne envie d'explorer un peu plus la cuisine arménienne!

      Supprimer
  2. Je suis complètement baba ! Quelle magnifique idée vraiment !!! Au top ! Félicitations et surtout, belle et douce journée !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci! Il faut surtout remercier les arméniens pour l'idée: je ne fais que transmettre la recette ;-)

      Supprimer
  3. C'est étonnant ce plat. Tu ajoutes un peu de sucre, et ça fait un dessert

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai qu'avec le riz rond et le côté crémeux on est un proche d'un riz dessert: en réduisant le sel et en ajoutant du sucre ou du miel, je suis sûr que ça ferait un dessert parfait! ;-)

      Supprimer
  4. Salut Sylvain! Merci encore pour la recette! Dis, que penses-tu de l'idée d'avoir un bouton "version imprimable" pour les ceusses qui veulent avoir la recette dans leur livre quotidien?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Catherine! Merci ;-)
      Le bouton pour l'impression existe déjà, c'est le petit bouton vert 'printer friendly' en dessous de la recette et tu peux même choisir d'imprimer avec ou sans photo.
      Bises et bonne journée!

      Supprimer
    2. Mooh, pourquoi je ne l'ai pas vu? Merci!

      Supprimer
  5. coup double sur ce coup ci, je découvre Lucky Peach (ça a vraiment l'air chouette, il me faut prendre le temps de le lire) et c'est recette etonnante. J'ai du mal à imaginer qu'on ai vraiment un plat salé avec si peu de sel et des fruits. J'ai bien envie de remplacer l'eau par un bon bouillon maison pour renforcer le gout, qu'en penses tu ?

    bonne journée gourmande

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, Lucky Peach pour le coup il faut vraiment prendre le temps de le lire: chez moi il dure plusieurs semaines, car il y a vraiment de la matière (des récits de 10 pages avec très peu d'illustrations ne sont pas rares): en comparaison, la plupart des autres magazines paraissent très 'légers'.

      Pour la recette de courge, c'est vrai que je n'y ai pas trop mis de sel (et du coup chacun rajoute un peu de fleur de sel au moment de manger), mais avec du bouillon, ça ne peut être que meilleur (j'avais hésité aussi à mettre quelques filaments de safran pour une belle couleur, mais j'en suis resté à la simplicité arménienne). ;-)

      Supprimer
    2. merci Sylvain. Je vais tester avec du bouillon ...et pourquoi pas quelques filaments de safran, tu as raison, ça doit vraiment bien s'en accommoder.
      Je te tiens au courant dès que dévoré ;-)

      Supprimer
    3. et bien ça y est, recette préparée, dégustée et très appréciée. J'y ai apporté quelques modifications pour en faire un plat complet protéiné et plus salé, mais la base reste la même.
      Cela a fait l'objet d'un article ce matin, dans lequel bien entendu il y a un lien vers ton blog.
      http://www.cassoco.fr/2015/12/potimarron-farci-au-riz-fruits-secs.html
      Et dans mon élan, j'ai oublié le safran !!! ça sera pour une prochaine fois.
      merci beaucoup et belle journée

      Supprimer
  6. Rien qu'à la lecture, je salive...je teste la recette dès ce week-end. Merci de partager tes recherches culinaires. Tu me fais voyager, aujourd'hui l'Arménie...demain ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ;-)
      J'hésite encore pour demain: New-York ou le Kérala ou ailleurs encore... ;-)

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...