vendredi 14 août 2020

Boulettes sauce Sambre et Meuse



boulettes sauce sambre et meuse



La première fois que j'ai goûté la sauce Sambre et Meuse, c'était lors du Salon du Blog Culinaire en Belgique (super souvenir, il y a 8 ans déjà). Marie-Thérèse du blog 'Jardins ouverts sur la vallée' nous avait préparé cette sauce, inventée paraît-il par un professeur de l'école hôtelière de Namur, et j'avais adoré! La combinaison de tomates, échalotes, crème et surtout estragon est simplement délicieuse.

J'y ai repensé l'an dernier lors d'une journée à Namur: à midi on a mangé au Bistro Belgo Belge, (sur les conseils d'Héloise de l'Empreinte Belge) où j'ai pris les boulettes sauce Namuroise, qui ressemblaient fort à la sauce Sambre et Meuse mais manquaient un peu d'estragon à mon goût. Ça m'a donné envie d'en refaire une version à la maison, avec les tomates du jardin. J'ai un peu modifié la recette en zappant le blanc de poireau et en le remplaçant par du vert d'oignons jeunes (car j'en avais en stock) et en utilisant du vermouth en place de vin blanc.
Mes boulettes sont légères car j'y mets une belle quantité d'oignon et de pain (au levain): elles cuisent sans problème au four sans se dessécher, et simplement nappées de sauce à la fin, c'est un régal (surtout servies avec des frites de friterie!).


sauce sambre et meuse



Ingrédients (pour 3 personnes environ):
 

Pour les boulettes:

300g de viande haché (porc-veau pour moi)
1 bel oignon, finement haché
1 gousse d'ail (facultatif), pressée
1 belle tranche de pain, croûte enlevée et trempée dans de l'eau chaude
1 oeuf
1 cuill à soupe d'huile d'olive
0,5 cuill à café de sel
1 cuill à café de poivre
 
Pour la sauce Sambre et Meuse:
 
2 échalotes, ciselées finement
le vert de 4 oignons jeunes, finement haché 
1 cuill à soupe de beurre
1 petit verre de vin blanc ou de vermouth sec
3 tomates, pelées et épépinées (ou comme moi une douzaine de tomates cerises)
sel, poivre
2 cuill à soupe d'estragon haché
150ml de crème liquide
 
 
recette spécialité de Namur belgique
 


Préparation:

Pour les boulettes, mélangez la viande avec le pain (pressé entre vos mains pour en enlever le maximum d'eau) et le reste des ingrédients. Mélangez bien, et façonnez en 6 boulettes, chacune de la taille d'un petit citron environ. Placez les boulettes dans un petit plat allant en four et enfournez à 170°C pour 45 minutes à 1 heure, jusqu'à ce que les boulettes soient joliment dorées.

Pendant ce temps, préparez la sauce: dans une casserole à fond épais, faites revenir échalotes et vert d'oignons dans le beurre sur feu doux, sans laisser colorer. Quand les échalotes sont translucides, ajoutez le vin ou le vermouth, et laissez cuire jusqu'à quasi évaporation. 
Ajoutez alors les tomates en dés (pour les pelez, je les passe sous le grill, vous pouvez aussi les blanchir à l'eau bouillantes), laissez mijoter un peu, salez, poivrez à votre goût. Juste avant de servir, ajoutez la crème, puis l'estragon haché.

Sortez le plat avec les boulettes du four. Arrosez avec la sauce et servez sans attendre, avec des frites ou des pommes de terre vapeur par exemple.


Bon appétit!

sauce sambre et meuse

34 commentaires :

  1. Juste ce qu'il faut a la fin de la canicule. En plus, on a tout sous la main sans problème.
    Ça a l'air très bon, je vais essayer très vite pour changer des salades et ratatouilles.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Après une semaine sans rien cuire, j'ai des envies de trucs au four: les légumes crus, c'est bien, mais il ne faut pas en abuser. J'espère que ça vous plaira.

      Supprimer
  2. Je connais cette sauce polyvalente qui va bien avec tout je trouve! Merci aussi d'évoquer de bons souvenirs!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, c'était un sacré bon moment, quand même, ce salon du blog!

      Supprimer
  3. Je ne sais pourquoi j'attendais de la bière dans cette sauce Sambre et Meuse ! Mais on y sent la patte dela gastronomie belge, j'allais me lancer dans des boulettes à l'italienne, classiques, ta recette va les remplacer bien vite ! Je crois que nous allons adorer à la maison

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec le nom et l'origine de la sauce, on aurait pû en effet facilement imaginer une sauce à la bière (surtout qu'il y en a dans d'autres recettes de boulettes belges). A part en cas de résistance à l'estragon, c'est une sauce qui devrait plaire au plus grand nombre.

      Supprimer
  4. Salut Sylvain,
    On voit de grosses feuilles vertes sur tes photos, vu la recette ça ne peut ête que l'estragon. C'est une belle bête, respect! Je suis sûr que tu le cultives toi-même.
    Hervé

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Hervé! Oui, je le cultive, mais je n'ai pas toujours la main verte avec l'estragon qui succombe parfois sous les assauts des limaces ou d'hivers trop glaçants (alors que ma sauge à côté survit à tout et devient bien trop envahissante ;-) ).

      Supprimer
  5. Bonjour Sylvain
    Cette recette me convient parfaitement. J'utiliserai du Noilly-Prat,et j'apprécie particulièrement l'estragon.
    Je sais par avance que je vais dire:: c'est bon Bises Chris 06

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hihi, merci Christiane! J'ai toujours aussi du Noilly-Prat pour la cuisine: j'adore le goût et ça m'évite d'ouvrir une bouteille de blanc pour cuisiner!

      Supprimer
  6. Un petit truc : tu mets de la cendre tout autour de ton pied d'estragon, les limaces n'aiment pas !!
    Tes boulettes sont très intéressantes et la sauce à l'estragon à attirer mon attention, j'aime beaucoup cette aromate.
    Par contre, en bonne végé, je vais bidouillé tes boulettes !
    1question : Je connais un blog qui s’appelle comme toi, même famille ?
    Merci pour cette belle recette

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien noté pour les cendres.
      Pas de coucis pour bidouiller les boulettes, de toute façon, ici, l'important, c'est la sauce ;-)
      Pour le blog, je ne vois pas, non.

      Supprimer
  7. J'adore l'estragon et déteste les limaces mais cette sauce doit être parfaite avec d'autres viandes. Bon we.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hihi, oui, c'est une sauce parfaite avec les viandes blanches également.

      Supprimer
  8. Hummmmmm... J'ai bien envie de tremper un bout de pain dans la sauce...

    RépondreSupprimer
  9. Très bonne recette qui a eu beaucoup de succès à la maison, merci!
    Est-ce que tu aurais un livre de référence à conseiller sur la cuisine de Belgique? Merci d'avance!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, voilà qui me fait plaisir!
      Pour le livre de cuisine de belge, je n'en ai qu'un 'La Cuisine de Maman: La Patrimoine Culinaire de Belgique' que j'aime bien parceque ce sont de jolies portraits de femmes aussi (mais il est loin d'être exhaustif).

      Supprimer
  10. C'est noté, merci pour la référence!

    RépondreSupprimer
  11. C'est aussi la sauce du jambon au chablis qu'on fait en Bourgogne, mais l estragon est facultatif.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, intéressant ça, je ne savais pas (je connais peu la Bourgogne, j'avoue). Merci!

      Supprimer
  12. La Belgique a fait partie de la Bourgogne et il doit rester quelque chose de ces échanges

    RépondreSupprimer
  13. Aussitôt vue aussitôt faite, dommage que la baraque à frites de mon coin ( belge ) soit assaillie par les touristes en ce moment, c'est infernal de faire la queue !
    http://cuisinetcouleurs.canalblog.com/archives/2020/08/21/38490289.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas de temps perdu, bravo pour la réalisation! Ah, les touristes à la friterie, une plaie, hein! On ne va plus à la friterie de la place Jourdan à cause de ça. Heureusement pour nous, les touristes ne viennent pas à Schaerbeek, on est tranquilles! ;-)

      Supprimer
  14. Hello! Je fais ce plat pour la deuxième fois de la semaine, c’est dire le succès. Bravo pour cette super decouverte, ça va m’inciter à faire des stocks d’estragon pour l’hiver

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quelle bonne idée, les réserves d'estragon pour l'hiver! Très heureux que cette recette rencontre autant de succès.

      Supprimer
  15. Je ne connais pas cette sauce mais je suis déjà sous le charme... Même à 5h du matin, ça me tente! ;-)

    RépondreSupprimer
  16. Bonjour Syll, Pour toi, et les amis lecteurs.
    Puisque tu as un beau pied d'estragon,je te transmets ce que je fais pour l'utiliser au maximum.
    Faire bouillir quelques minutes du bon vin blanc avec beaucoup d'estragon et des pincées de sucre. Éteindre le feu, couvrir et laisser refroidir .Répartir le liquide dans des boites( je compte 1 quart de litre par boite) et congeler pour l'hiver.
    Nous ne sommes que 2 personnes). Cela me permet de faire des côtes de veau avec des pâtes. Bien agréable, lorsque l'on ne trouve plus cette herbe Bien amicalement Chris 06

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Chris, une bonne idée à appliquer vite fait avant que l'estragon ne disparaisse pour l'hiver.

      Supprimer
  17. Hummm, très belle découverte !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci! Elle plait beaucoup cette sauce, j'aurai dû la proposer plus tôt!

      Supprimer
  18. Testé et approuvé. Délicieuse recette, merci !

    RépondreSupprimer