mardi 25 octobre 2022

Pilaf à l'agneau, aux carottes et aux coings

pilaf agneau et coings

Inspirée d'un pilaf turc classique, cette recette sent tellement bon l'automne, c'est un régal. Du riz, donc, pour la base (j'ai acheté un riz turc pour pilaf, mais ça peut se faire avec du riz long ou du basmati), garni d'agneau en petits cubes, d'oignons fondants, de carottes et de morceaux de coings. C'est déjà tout un programme, mais pour parfumer le tout, des épices chaudes et réconfortantes: cannelle, poivre noir et piment de la Jamaïque (qui je le rappelle n'est pas du tout un piment, mais une baie séchées brune dont le goût évoque la cannelle, la noix de muscade et le clou de girofle).

C'est doux, réconfortant, équilibré et complet, encore plus si on ajoute des amandes croquantes en garniture: un plat digne d'un sultan ottoman! J'ai utilisé un riz pour pilav acheté en épicerie turque (ni vraiment grain rond, ni long, entre les deux, quoi), selon le riz que vous utiliserez vous devrez sans doute adapter la cuisson et le volume d'eau nécessaire (mais j'ai confiance en vous, vous en êtes capables, hein!).


pilaf ottoman à l'agneau et aux coings

Ingrédients (pour 5-6 personnes):


400g d'agneau coupé en petits cubes
2 cuill à soupe de beurre ou de ghee
300g de riz
2 gros oignons, finement hachés
2 grosses carottes, pelées et râpées grossièrement
2 coings
1,5 cuill à café de sel
0.5 cuill à café de cannelle en poudre
0.5 cuill à café de poivre noir moulu
0.5 cuill à café de piment de la Jamaïque (allspice) en poudre
2 poignées d'amandes blanchies


pilaf agneau coings amandes

Préparation:


Rincez le riz, puis couvrez le d'eau tiède salée et laissez tremper.
Dans une cocotte ou une grande sauteuse, faites revenir les cubes d'agneau sur feu moyen-fort, sans ajouter de matière grasse. Les morceaux d'agneau vont d'abbord exsuder leur eau, puis celle-ci va s'évaporer. Quand l'agneau commence à colorer dans sa propre graisse, ajoutez 1 cuill à soupe de beurre,  les oignons hachés et les carottes rapées et faites revenir jusqu'à ce que les oignons soient tendres et translucides.
Retirez le duvet externe des coings si ils en ont, puis coupez les en quartiers. Enlevez en le coeur dur, puis sans les pelez, coupez les en petits dés (2-3cm max). Ajoutez les dans la cocotte et faites encore revenir 2 minutes.

Ajoutez le sel, les épices et 800ml d'eau chaude. Couvrez et laissez mijoter à feu doux 30 minutes environ. Au bout de ce temps, ajoutez le riz égoutté. Mélangez bien (le liquide doit dépasser du riz par1cm environ), amenez à ébullition, couvrez et laissez mijoter sur feu très doux jusqu'à absorption de tout le liquide (20 minutes ou plus). Après 10 minutes, mélangez bien. Ajoutez un peu d'eau si le riz n'est pas al dente après absorption de tout le liquide.

Faites revenir les amandes blanchies dans une cuill à soupe de ghee ou de beurre juqu'à ce qu'elles soient dorées. Ajoutez les dans la cocotte, mélangez.
Coupez le feu, placez un torchon sur la cocotte et son couvercle par dessus le torchon (pour éviter que la condensation ne retombe sur le riz) et laissez reposer le tout 10-15 minutes. Mélangez bien, rectifiez l'assaisonnement si besoin et servez bien chaud.

Bon appétit!


pilav turquie agneau coings amandes

11 commentaires :

  1. Ah! Riz, protéine et fruit/légume! Qu'est-ce qui peut être meilleur ?

    RépondreSupprimer
  2. Merci beaucoup pour cette recette alléchante. L'idée des carottes râpée est excellente ! Quels morceaux d'agneau conseilleriez-vous ? Du gigot ? de l'épaule ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci! Si on veut faire chic, on peut s'amuser à faire de fines juliennes de carottes, mais honnêtement, passer les carottes à la grosse râpe, c'est tellement plus simple et rapide.
      Pour l'agneau, j'ai acheté des tranches de gigot (c'est tout ce que mon boucher avait), mais des morceaux d'épaule seront moins chers et tout aussi adaptés.

      Supprimer
    2. Merci ! Je reviendrai vous dire le résultat dès que j'aurai essayé :-)

      Supprimer
  3. sympa cette recette je prendrais bien ma cuillère

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je partage avec plaisir! (en vrai je suis seul à la maison ces jours-ci et je cuisine comme si j'avais une famille de 3-4 personnes à nourrir).

      Supprimer
  4. Si tu as vraiment trop de restes, il y a sans doute des Bruxelois qui pourraient te tirer d embarras ;-))

    RépondreSupprimer
  5. Je n'aime pas acheter ni cuisiner de la viande (normalement) mais cette semaine fait exception : j'ai fait cette recette avec des tranches de gigot, et du riz carnaroli. C'était vraiment délicieux !!! Jeudi je fais le tajine poulet et coings :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, merci Corinne! C'est super sympa de lire ça. On mange de moins en moins de viande aussi, mais ce que j'aime bien avec ce genre de recette, c'est que la viande n'est qu'un ingrédient parmi les autres, elle n'est pas au centre du plat. J'espère que le tajine plaira également!

      Supprimer
  6. Oups j'ai oublié de signer : Corinne, fidèle lectrice et occasionnelle testeuse

    RépondreSupprimer