mardi 31 mars 2015

Morue à la potasse comme en Norvège (Lutefisk) et beurre blanc à l'ail des ours




Traiter du poisson séché et salé à la potasse? Quelle idée étrange! C'est pourtant une recette norvégienne très classique qui se préparait traditionnellement avec des cendres de bois de bouleau. Aujourd'hui on le fait au carbonate de potassium, et -bonne nouvelle si vous ne pouvez aller en déguster à Oslo- on peut le faire assez facilement à la maison. La technique n'est pas utilisée pour changer le goût du poisson, elle en modifie surtout la texture: la chair devient quasi-translucide au coeur et la texture gelatineuse.

Lutefisk après trempage et avant cuisson


Pour obtenir ce résultat il vous faudra deux ingrédients: du poisson séché et salé (klippisk en Norvège, mais de la morue comme au Portugal ce sera parfait également, c'est la même chose) et de la 'potasse'. Pour la potasse, on en trouve en épicerie chinoise sous l'appellation 'Lye Water' (souvent tradut en français comme 'eau de lessive' ;-)).

Pour accompagner ce lutefisk, j'ai préparé des pommes de terres cuites au diable et un beurre blanc à l'ail des ours du jardin: ça m'a rappelé quand j'étais plus jeune et que ma maman me donnait comme tâche d'émulsionner le beurre blanc, un classique dans la région nantaise d'où je suis originaire.




Ingrédients:

2 morceaux de Klippfisk (ou morue séchée salée)
2 litres d'eau
2 cuill à soupe de potasse non caustique (Lye Water, K2CO3)

Pour le beurre blanc au l'ail des ours: j'ai utilisé la recette de Chef Simon en remplaçant la ciboulette par de l'ail des ours du jardin finement ciselé.


Lye Water - Eau de chaux


Préparation:

Faites tremper la morue dans beaucoup d'eau froide au frigo pendant 4 jours, en changeant l'eau tous les jours.
Le 5ème jour, mélangez l'eau de chaux et l'eau et trempez le poisson dans ce mélange, dans un récipient en verre ou en faïence (évitez le métal. Laissez tremper au frigo pendant 48h.
Rincez le poisson (qui doit avoir déjà bien gonflé) puis remettez le à tremper 5 à 6 jours dans de l'eau propre, en changeant à nouveau tous les jours.

Le jour du repas, rincez une dernière fois le poisson et faites cuire à chaleur douce (le poisson, très gonflé et dont les protéines sont en parties dégradées est fragile). Je l'ai fait cuire quelques minutes à la vapeur douce, juste saupoudré de sel.

Servez chaud avec des pommes de terres et la sauce de votre choix.

Bon appétit!

2 commentaires :

  1. Alors tu as aimé? On parlais hier des ce lutekfis et autres genres de poissons bizarres des nordiquues ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Honnêtement ça ne nous a pas plus enthousiasmé que ça (pas de problème niveau goût, mais fan de la texture): heureusement, le beurre blanc était bon ;-)

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...