vendredi 6 mai 2022

Chou-fleur grillé aux épices coréennes

 

 

 

chou fleur grille epices coree

Dans ma collection de livres de cuisine, il doit y avoir 90% d'auteures (ou autrices, selon ce que vous préférez). Très peu d'hommes. Pourquoi? Sans doute parceque la majorité des hommes qui écrivent des livres de cuisine sont des chefs (qui généralement les font écrire par d'autres) et que la cuisine de chef m'intéresse peu, mais aussi parce qu'en tant qu'homme gay, je me reconnais plus dans le glamour généreux d'une Nigella Lawson ou dans la rigueur historique d'une Regula Ysewijn que dans le macho power d'un mec hétéro.

Quand j'ai commencé ce blog, il y a 13 ans déjà, les auteurs ouvertement gay n'existaient pas, ou presque. Depuis, quelques uns ont fait leur coming-out ou sont devenus des célébrités (Nigel Slater, Raghavan Iyer, et bien sûr le célébrissime Yotam Ottolenghi, qui ne figure pas dans ma bibliothèque, contrairement aux deux précédents). Tout ça pour dire qu'en tant qu'homo qui a grandi sans modèle dans ce milieu, c'est assez enthousiasmant de voir de jeunes auteurs gay qui revendiquent leur identité, ce qui nous amène à Eric Kim, chroniqueur au New York Times, et à son livre 'Korean American', une ode à la cuisine coréenne-américaine et à sa maman, avec qui il a conçu ce bouquin en plein confinement, dont les textes m'ont à tour de rôle ému et fait sourire.

Issue de ce chouette livre, une recette toute simple (easy-peasy comme on dirait outre-Atlantique): du chou fleur, grillé avec un peu d'huile (je l'ai fait sous mon antique broiler au gaz) jusqu'à être légèrement brûlé, saupoudré d'une poudre magique d'inspiration coréenne. Le genre de recette qui ne demande qu'à être testée sans tarder, à servir en accompagnement, ou en apéro à manger avec les doigts!


chou fleur cuit au grill

Ingrédients:


1 chou-fleur
2 cuill à soupe d'huile
1 cuill à café de sel
1 cuill à café de gochugaru (piment coréen en paillettes, du piment d'espelette peut convenir)
0.5 cuill de pimenton (paprika fumé)
1/4 cuill à café de sucre ou de cassonade
0.5 cuill à café de poudre d'ail (poudre d'ail rôti pour moi)


chou-fleur grillé aux épices

Préparation:


Divisez le chou-fleur en bouquets pas trop gros, avec quelques feuilles si possible. Mélangez avec l'huile, et placez sous le grill pour 10-15 minutes, en retournant régulièrement, jusqu'à ce que les morceaux commencent à bien noircir aux extrémités.

Transférez au four (160°C) et faites cuire jusqu'à ce que le chou fleur soit tendre à votre goût (pour l'apéro, j'aime qu'il garde du croquant).
Mélangez tous les ingrédients restants dans un petit bol.
Placez les morceaux de chou-fleur sur un plat de service et saupoudrez généreusement avec le mélange d'épices.
Servez chaud, tiède ou froid.


Bon appétit!

chou-fleur et epices


6 commentaires :

  1. Alors, si quelque chose peut faire mon bonheur pour l'instant, c'est- de trouver des recettes de cuisine coréennes...
    Le Gotchugaru à un parfum et une odeur inimitable... Un kimchi qui (je l'espère) sera délicieux est en train de fermenter au frigo....
    Merci Sylvain d'avoir partagé cette recette, je me demandais justement comment cuisiner le chou fleur de réserve sans tomber le gratiné au four ou la salade au gingembre ou encore le velouté....
    Mille mercis à toi et je te fais un retour dès demain soir parce qu'il y aura cette recette au dîner demain midi...
    Gros bisous et encore merci à toi.
    Nanou

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, je tombe à pic alors, j'adore ça!
      Le kimchi j'en fait toutes les 3 semaines depuis quelques mois, du coup j'en met partout. J'ai testé la semaine le sandwich au kimchi selon Erik Kim: entre deux tranches de pain tartinées de mayonnaise, un mélange de kimchi haché, mélangé à une pointe de sucre et quelques gouttes d'huile de sésame, c'est un régal prêt en quelques minutes.
      Merci pour le petit mot et bonne semaine!

      Supprimer
    2. Un seul mot: Une tuerie!.....
      Je prends bonne note de ta recette sandwich au kimchi.... Ca ne doit pas être si mal que ça.... Patience, patience....
      Merci Sylvain et belle semaine à toi aussi...

      Supprimer
    3. Ah génial, très content que ça vous ai plu! Et oui, patience pour le kimchi, mais ça va quand même assez vite!

      Supprimer
  2. c'est vrai que la cuisine, c'est très genré. Quand on pense que les cheffes lyonnaises étaient appelées des mères, ça veut tout dire.
    Et vu la misogynie et le harcèlement vis à vis des femmes dans les brigades, je n'ose pas imaginer ce qui se passe pour les gays dans certains restaurants.
    Alors c'est très bien que des chefs gays fassent des livres de cuisine. ça avance, ça avance...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que beaucoup de jeunes gays en cuisine ne sortent pas du placard par peur des réactions, malheureusement. Mais ça change, on voit par exemple des candidats ouvertement homo dans Top Chef, c'est un bon signal pour les plus jeunes qui se lancent...

      Supprimer