vendredi 22 novembre 2013

Sirop fermenté de coings ('Cheong' coréen)


Cheong après 4 semaines
 
Je suis toujours enthousiasmé quand je découvre de nouvelles façons d'utiliser le coing, mon fruit fétiche. Cette recette est incroyable de simplicité, je l'ai découverte chez Luna, dont le blog de cuisine coréenne est vraiment un must pour moi: Luna conserve l'esprit de la cuisine coréenne, mais n'hésite pas à appliquer cet esprit à des ingrédients beaucoup plus proches de nous. Je vous invite vraiment à découvrir son blog!
Cheong de coings: jour 1

J'ai découvert le principe des sirops fermentés  coréens sur son blog cet été. J'ai tout de suite été bluffé par la simplicité de ces sirops: des fruits, du sucre, du temps, et c'est tout: incroyable non? J'ai testé cet été sur des feuilles de cataire, une plante de la famille de la menthe qui se montre généreuse au jardin. Malheureusement mes feuilles de cataire ne contenaient pas assez d'eau, et mon cheong s'est évaporé trop vite. Je m'étais promis de tenter avec des coings, et voilà, c'est chose faite!


Pour tous les détails et les principes du cheong, je vous invite à aller chez Luna (les commentaires sont aussi instructifs également, n'hésite pas à les lire). Le principe de base: même poids de sucre que de fruits en morceaux, on laisse les fruits exuder leurs jus puis le sirop fermenter, et c'est tout!

Ingrédients:

Coings
Sucre

cheong jour 2
Préparation:

Choisissez des coings bien parfumés (pas grave s'ils sont moches et difformes). Enlevez le duvet des coings en les frottant à l'aide d'un papier absorbant. Coupez les en quartiers et retirez le coeur, mais ne les pelez pas. Coupez chaque quartier en morceaux de 3-4 cm environ.

Pesez le même poids de sucre que de coings en morceaux.

Dans un grand bocal en verre bien propre, mettez un peu de sucre au fond, puis alternez couches de coings et de sucre, en prenant soin de garder assez de sucre pour terminer par une belle couche épaisse de sucre. 

Couvrez d'un tissu tendu d'une ficelle ou d'une élastique. Dans les premiers jours, remuez une fois par jour pour aider à dissoudre le sucre et à produire le sirop. Dans la deuxième phase, le sirop va commencez à fermenter: des bulles peuvent apparaître. Garder dans un endroit frais et sec. Pour éviter que des morceaux de fruits ne restent au contact de l'air à la surface et ne moisissent, vous pouvez remuer régulièrement (c'est surtout important au touy début).

Après trois mois, enlevez les morceaux de fruits, et laissez encore fermenter quelques mois (jusqu'à un an). Vous pouvez déjà prélever un peu de sirop de temps à autre pour la dégustation ou  pour utiliser en cuisine (à la place du miel par exemple).
En diluant le sirop avec de l'eau chaude, vous obtenez une version instantanée d'un mogwa-cha (thé de coings coréen): délicieux! ;-)

A la votre!

21 commentaires :

  1. Ah oui, j'ai vu qu'au Japon aussi, il y a ce genre de sirop. En Chine, on fait avec toutes sortes de fruits, et il parait que c'est originaire japonaise... Il faut que je prépare ça pour les fêtes de fin d'année !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai? Je ne connaissais pas avant de découvrir ça via Luna. Celui de coings est super bon, j'ai maintenant envie de tester avec plein d'autres fruits, ou même avec de l'ail...

      Supprimer
  2. Tu m'en as parlé - il faut que j'essaie avec un fruit "exotique" ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je suis sûr qu'il y a moyen de faire de chouettes expériences!

      Supprimer
  3. C'est génial cette technique! On doit pouvoir faire des superbes marinades avec ça!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est génial! Et ça m'étonne que ce ne soit pas plus connu tellement c'est simple à mettre en oeuvre... Quand je pense à toutes les possibilités, c'est fou!

      Supprimer
  4. Les Coréens en font avec toute sorte de vegétaux et le sirop est tres populaire pour boire en tisane, et y a meme des gens qui prétendent d'être gueri d'une maladie grave grace au sirop Cheong fait avec les herbes sauvages, mais bon, là je pense que ce n'est pas vraiment fondé... en tout cas le parfum est tres agréable pour la cuisine.
    Et je te remercie pour ce "coup de pub" de mon blog !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi pour cette découverte. J'en fais toujours quand je vais sur ton blog! ;-)

      Supprimer
  5. Cher un peu fou dans le coings
    Je n'oserai pas, et puis c'est trop long, 3 mois et ++
    Enthousiasmé par le principe d'une recette découverte cet été de cheong vous avez foncé, avec des feuilles, ça n'a pas marché, et puis avec des coings ... depuis 3 mois ? Les morceaux enlevés, c'est comment ? Et le "sirop" restant ?
    Bon we Sylvain
    jacqueline

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Jacqueline,
      Ca ne fait pas encore trois mois, je le laisse encore mûrir un peu. Avec les morceaux, je compte faire un pickle pimennté-sucré. Je goûte le sirop très régulièrement, et c'est vraiment délicieux. L'année prochaine j'en ferais avec d'autres fruits, c'est sûr!

      Bon weekend!

      Supprimer
    2. Pour faire le sirop de racines et de feuillages, on mets seulement du sucre de 50% de poids du végétales, par exemple 50g de sucre (ou 60g de miel) pour 100g de feuille. Alors que pour des fruits, il faut 100g de sucre pour 100g de fruit.
      Le temps attente est egalment DEUX FOIS PLUS LONG pour les racines et les feuillages, car ils ont tres peu d'eau à rendre, comparé aux fruits.

      Supprimer
  6. Salut,
    J'ai fait ça avec du gingembre coupé en rondelles, c'était trés bien pour arroser la tarte aux pommes et twister la vodka (pomme, aussi).

    Il me reste un coing, le survivant solitaire, je vais préparer ça demain!

    RépondreSupprimer
  7. Expérience en cours avec les coings de mon jardin ! MERCI :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Super! Résultat dans quelques semaines alors (mais tu peux bien sûr goûter avant!). :-D

      Supprimer
    2. Une belle réussite ! Très parfumé, je recommencerai, mais cette année peu de coings... Je teste avec des framboises du coup :-)

      Supprimer
  8. Bonjour ! Je vis en Corée, et je cherchais justement à refaire ce sirop (acheté en supermarché...) car on m'a donné des coings. J'ai une question : on doit absolument fermer avec un bout de tissu, parce que l'air doit passer ? On ne doit pas fermer le bocal avec un couvercle ?? Merci :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,
      Je crois que les deux méthodes sont possibles: souuvent quand je fais ces sirop, je met un tissu et je pose une assiette dessus, mais avec un bocal fermé ça peut fonctionner aussi (en ouvrant le bocal tous les 2-3 jours, pour éviter que la pression ne monte à l'intérieur).
      Bonne semaine!

      Supprimer
  9. Bonjour,
    j'ai une question par rapport au sirop... j'en ai fait avec du sucre de canne blond et aussi avec du sucre de canne foncé, de la couleur de la cassonnade. J'ai consommé le 1er rapidemment, et l'autre qui est ds la bocal depuis 1 semaine a un goût fermenté... ce que je n'avais pas l'an passé après plusieurs semaines, mais je l'avais mis au frigo l'an passé... quelqu'un peut me dire si ce goût fermenté est normal... ON parle bien de sirop de coings fermenté... mais cela n'a pas le goût de miel...comme le précédent...
    merci pour votre réponse...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,
      A mon avis velu de l'an dernier n'était simplement pas fermenté, alors que velu de cette année, oui. Si on ne veut pas de fermentation, il veut mieux effectivement garder le sirop au frigo.
      Le goût fermenté (un peu acide, un peu 'levure') est normal... mais pas au goût de tout le monde. Attention aussi aux explosions après la mise en bouteille! 😉

      Supprimer
  10. quelle recette étonante merci pour cette découverte je suis en "plein" traitement des coings du jardin j'ai fait gelée au citron gelée au gingembre, quartiers de coings en confiture et là en cours j'ai de la pâte à tartiner et encore de la gelée (l'hiver tartines, ga^teaux, fromages tels le roquefort accompagnés de douceurs aux coings sont bien agéables à déguster je dois encore préparer quelques bocaux de coings au miel, citron, gingembre salés pour accompagner les volailles et voilà donc des recettes à expérimenter telle celle ci et celle des coings confits ou cele des coings confits de votre maman MERCI

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ce gentil message! On peut en faire des choses avec des coings, c'est vrai! J'ai récolté les premiers coings de mon jardin hier, je les ai utilisé pour une soupe à l'agneau et aux châtaignes, recette bientôt sur le blog ;-)
      Bon dimanche!

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...