jeudi 5 janvier 2017

Galette des rois bretonne au caramel au beurre salé et au whisky


galette bretonne beurre sale

Tout d'abord, une bonne année à tous! Je vous la souhaite gourmande, lumineuse et décomplexée!

Voici à nouveau venu le temps de la galette des rois, et comme tous les ans, je 'revisite' la recette classique de ma maman. Pas trop d'exotisme cette fois (la galette ayant bien voyagé les années passées, elle se repose un peu cette fois!): une version qui lorgne vers la mode qui a envahi la Bretagne depuis bien des années déjà: le caramel au beurre salé, avec une touche de whisky en souvenir de nos vacances écossaises de cet été.

Si l'idée de faire un caramel vous panique, respirez un bon coup et restez zen: un caramel au départ c'est du sucre et basta. L'ajout d'une touche de beurre ne complique pas beaucoup l'affaire: à condition d'être patient, la caramélisation va bien finir par arriver (même si il y a une phase cristallisation, rien n'est perdu). C'est prêt en quelques minutes, ensuite il suffit de versez le tout rapidement sur une feuille en silicone et d'attendre que ça durcisse. Une fois cassé en petits morceaux, le caramel peut être incorporé à la recette classique de la galette, avec une cuill à soupe de whisky tourbé pour un petit supplément de saveur!

galette des rois sans frangipane bretagne



Pour rappel, voici les galettes des années précédentes:

En 2015: Une version nippo-bretonne au thé matcha et cerises confites
En 2016: Une version 'un peu sud-ouest' aux pruneaux, marrons glacé et armagnac 


recette galette epiphanie bretagne


Allez, on passe à la recette:

Ingrédients:

250g de farine
125g de beurre salé
125g de sucre
2 jaunes d'oeuf + 1 jaune d'oeuf pour dorer
1 cuill à soupe de whisky (tourbé on non selon votre goût)


Pour le caramel:

60g de sucre
30g de beurre salé
1 pincée de sel

galette caramel beurre demi-sel



Préparation:

Pour préparer le caramel: faites chauffer le sucre avec le beurre et le sel dans une petite casserole à fond épais, en remuant de temps à autre pour émulsionner le beurre avec le sucre fondu. Quand le mélange est bien lisse avec une couleur de caramel doré, versez sans attendre sur une feuille de silicone, en inclinant un peu la feuille pour obtenir une couche fine et régulière. Laissez refroidir, décollez de la feuille et cassez en morceaux au mortier et au pilon.
Dans une jatte ou sur votre plan de travail, mettez la farine, creusez un trou au centre et mettez-y le beurre coupé en morceau, le sucre, 2 jaunes d'oeufs, le caramel en morceaux et le whisky. Mélangez d'abord du bout des doigts en ramenant la farine vers le centre, puis malaxez plus franchement jusqu' à avoir une belle boule de pâte. Laissez reposer la pâte 1/2h. Beurrez une moule à tarte (en métal de préférence pour la galette cuise aussi par dessous), posez-y la boule de pâte et écrasez avec votre poings pour l'étaler (n'oubliez pas la fève si vous voulez tirer les rois!). Continuez avec le bout des doigts et la paume de la main jusqu'à ce que la fine galette soit étalée jusqu'aux bords du moule.
Dorez avec un jaune d'oeuf battu puis faites des traits à la fourchettes pour former des losanges (très important ça, c'est la touche esthétique).
Enfournez à four chaud (th 6-7) pour 20 minutes (en surveillant pour éviter qu'elle ne soit trop cuite).
Laissez refroidir et servez dans le moule, c'est plus facile!


Bon appétit!

 
galette beurre sale en Bretagne

11 commentaires :

  1. bonne année gourmande. Juste une question: quelle taille fait ta tôle à tarte? Car j'ai envie de réaliser la galette chocolat-noisettes pour dimanche. La mienne est grande: diamètre 30 cm.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello!
      Ma tôle à tarte est plus petite (25cm je pense) donc tu peux augmenter les quantités si tu veux remplir la tienne ;-)
      Bises!

      Supprimer
  2. Merci, donc je pense me livrer à quelque calcul mathématique pour remplir mon moule: ça va me rappeler l'examen d'entrée en 6°!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon, je te laisse faire le calcul alors, c'est bon de se muscler les neurones de temps à autre (hihi, désolé, un peu la flemme de m'y mettre ;-) ... alors on disait PiR2 - PiR'2 =...).

      Supprimer
  3. Une tradition revisitée et "succulemment" cuisinée sur une note aussi parfumée que savoureuse, je suis d'ores et déjà conquise, l'année commence très "gourmandisement" j'adore !! Bravo ! Une excellente fin de journée et une très belle année

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Jacqueline! Une très bonne fin de semaine, un bon weekend et encore une bonne année! ;-)

      Supprimer
  4. Oh dis donc! Tu as des versions toutes plus tentantes les unes que les autres! Gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé oui, j'accumule les variantes au fur et à mesure des années ;-) Bises

      Supprimer
  5. Voilà une galette surprenant mais tout aussi gourmande !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moins sophistiquée que la frangipane, mais comme c'est la tradition familiale, je préfère! ;-)

      Supprimer
  6. Abeille Linettes7 janvier 2017 à 21:43

    Enfin je retrouve la recette de cette galette goutee il y a quelques années. Je n'en connaissais pas l'origine et maintenant j'en connais plein de versions. J'ai mon dessert pour demain ! Merci !

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...