mardi 19 février 2019

Agneau, navets et rutabagas rôtis au four, gremolata




legumes racines au four


Une recette improvisée pour un dimanche en mode farniente: pas de préparation compliquée, un seul plat à salir et un résultat tout à fait satisfaisant et équilibré. J'ai utilisé des côtelettes d'agneau, mais plutôt qu'une cuisson rapide pour les garder rosées, je les ai fait lentement confire au four pour que leur gras nourrissent les navets et leur donne un goût délicieux.
J'ai ajouté un peu de pain légèrement rassis en fin de cuisson, c'est facultatif, mais ça m'a évité de préparer un autre accompagnement (j'avais envisagé de préparer de la polenta, mais bon, la flemme, quoi!). La gremolata de persil, orange et citron apporte une touche vive et vitaminée à l'ensemble, je me suis régalé!


navets et rutabagas rotis



Ingrédients
(pour deux personnes):

4 côtelettes d'agneau
1,2 kg de navets et/ou rutabaga (j'ai mélangé les deux)
2 cuill à soupe d'huile d'olive
2 gousses d'ail
1 cuill à café de piment rouge en paillettes
2 tranches de pain de campagne légèrement rassis
1 beau bouquet de persil plat
1 petite orange
1 demi-citron


legumes rotis gremolata


Préparation:

Salez, poivrez et huilez légèrement les côtelettes. Placez dans un grand plat allant au four, couvrez de papier cuisson et enfournez à 160°C pour une bonne heure.
Au bout de ce temps, ajoutez les navets et rutabagas pelés et coupés en morceaux (en quatre pour les navets, en huit ou plus pour les rutabagas). Versez le reste d'huile, salez, poivrez, mélangez bien et enfournez à nouveau, sans papier cette fois. Laissez les légumes rôtir avec l'agneau pendant encore au moins une heure, jusqu'à ce que les légumes soient tendres et dorés (baissez un peu la température si besoin). Ajoutez l'ail pressé, le pain rassis coupé en cubes et le piment en paillettes un quart d'heure avant la fin de la cuisson.
Hachez grossièrement le persil, mélangez le avec le zeste râpé des agrumes. Au moment de servir, versez le jus des agrumes au fond du plat pour déglacer, puis parsemez avec le mélange persil-zestes. Servez sans attendre!


Bon appétit!


agneau et navets

4 commentaires :

  1. J'aime beaucoup les plats tout-en-un et la gremolata trouve ici l'occasion de tromper son osso-buco! A faire donc.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pareil, j'aime bien que c'est tout-en-un au four. Mais rien que le mot osso buco me donne faim! ;-)

      Supprimer
  2. Elle est très sympa ta recette d'un soir de flemme ! Mon homme adorerait ça avec les côtelettes d'agneau et moi aussi ,car je n'aime que la viande longuement mijotée, je fuis si je vois une couleur rosée suspecte !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est pour toi alors! J'aime bien la viande rosée ou crue, mais à la maison je préfère les cuissons lentes également.

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...