vendredi 3 janvier 2020

Galette bretonne des îles au beurre salé (coco - rhum - combava)



galette des rois noix de coco


C'est le moment, c'est l'instant, de vous proposer ma galette annuelle façon bretonne pour l'épiphanie (retrouvez les liens vers toutes les versions précédentes ici)! Je n'ai pas été chercher trop loin la variante de cette année, puisque je suis revenu aux bases: la version rhum coco est une de celle que ma maman fait très souvent.
Comme vous le savez, je viens de la région de Nantes, ville qui s'est en partie enrichie grace à la traite des esclaves. Le commerce triangulaire (Nantes-Afrique-Antilles) a donné à la région le goût du rhum et de la noix de coco, qu'on retrouve dans la recette du jour. 

En fait d'île, je me suis plutôt tourné vers la Réunion pour modifier un peu la recette de ma maman: j'ai remplacé le rhum negrita par du rhum Savana Herr 57 (un rhum super riche en saveur), j'ai ajouté un peu de zeste de combava (vu que j'en ai récolté plusieurs au jardin cette année, j'en ai congelé) et j'ai fait griller la noix de coco avant utilisation pour en développer les arômes.
Le résultat est une bombe de saveurs exotiques, un régal digne des rois mages!


galette combava coco


Ingrédients:

175g de farine (T75 pour moi)
75g de coco râpée
125g de beurre salé coupé en cube
zeste finement râpé d'un demi combava (du citron vert à défaut)
125g de sucre
2 jaunes d'oeuf + 1 jaune d'oeuf pour dorer
2 cuill à soupe de rhum (Herr 57 de Savana pour moi)


galette bretonne au beurre demi-sel


Préparation:



Dans une petite poêle, faites revenir la noix de coco râpée à sec le temps de lui donner une jolie couleur dorée. Réservez et laissez refroidir.


Dans une jatte ou sur votre plan de travail, mettez la farine et la coco, creusez un trou au centre et mettez-y le beurre coupé en morceau, le sucre, 2 jaunes d'oeufs, le zeste de combava et le rhum. Mélangez d'abord du bout des doigts en ramenant la farine vers le centre, puis malaxez plus franchement jusqu' à avoir une belle boule de pâte. Laissez reposer la pâte 1/2h. Beurrez une moule à tarte (en métal de préférence pour la galette cuise aussi par dessous), posez-y la boule de pâte et écrasez avec votre poings pour l'étaler (n'oubliez pas la fève -comme moi- si vous la préparez pour l'épiphanie). Continuez avec le bout des doigts et la paume de la main jusqu'à ce que la fine galette soit étalée jusqu'aux bords du moule.
Dorez avec un jaune d'oeuf battu puis faites des traits à la fourchettes pour former des losanges (très important ça, c'est la touche esthétique).
Enfournez à four chaud (th 6-7) pour 20 minutes (en surveillant pour éviter qu'elle ne soit trop cuite).
Laissez refroidir avant de démouler (si vous avez un moule à fond amovible) ou de servir directement dans le plat.

Bon appétit!


galette des rois tradition nantes

20 commentaires :

  1. Comme elle doit être parfumée cette galette !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, très! Rhum et combava assurent la longueur en bouche!

      Supprimer
  2. Bonjour, Je vais faire cette galette très originale pas ses saveurs exotiques, bon dommage pas de bon rhum comme vous, mais un dépaysement certain. Merci pour les explications de l'histoire de la ville de Nantes je ne savais pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour!
      Merci pour le petit mot! C'est sûr qu'avec un rhum comme le Savanna, ça change tout, mais la version de ma maman au Negrita était dejà bien bonne!

      Supprimer
  3. Encore moi, ah au faite vous avez un arbre ou pousse des combava? C'est super, je n'aurai jamais que cela puisse pousser chez nous. Mais c'est vrai que les agrumes poussent bien en Europe alors les combavas c'est super quel fruit merveilleux aussi bien dans les plats salés que sucrés avec parcimonie bien sur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, le combava se plait très bien chez nous (j'ai le mien depuis 10 ans)... à condition de pouvoir le rentrer à l'abri en hiver. Le mien est en pot et je le rentre dans un local lumineux mais non chauffé en hiver: ainsi il ne perd pas ses feuilles et attend patiemment le printemps. Ce que j'adore avec le combava, c'est que même ses feuilles sont très parfumées et font merveille en cuisine!

      Supprimer
  4. Dès que poignet et main gauches en auront fini avec une méchante poussée d'arthrose (la 1ere, et ça fait très très mal), j'attaque cette galette que je parfumerai au yuzu, mon citron préféré dont je suis raide dingue depuis que j'en ai goûté en sorbet il y a quelques années. J'ai découvert les autres versions et je sens que les mamies de mon atelier touche à tout vont adorer. Je vais les faire voyager. Merci pour ces partages. Et belle année avec toujours autant de gourmandises et de plaisirs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, la galette au yuzu, c'est une super idée, ça! J'ai très envie d'essayer du coup. Bon, maintenant il faut que je trouve du yuzu! ;-)
      Merci pour ce très gentil petit mot, et bonne année! La bise à toutes les mamies de l'atelier!

      Supprimer
  5. C'est vraiment une bombe cette galette, préférable à ces misérables feuilletées prétentieuses ( je sais, je m'avance !). Tout dans l'énoncé me séduit et tu commences l'année très fort. Merci, merci et tous mes voeux gourmands.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merciii! Je l'adore cette galette, c'est tellement un plaisir de la refaire dès que revient janvier! Une très bonne année également!

      Supprimer
  6. coucou, une belle découverte, ça doit être délicieux, bisous et à bientôt

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, c'est très gentil! C'est ma maman qui va être contente que sa recette reste si populaire! A bientôt ;-)

      Supprimer
  7. Je retiens le nom de ce rhum, j'aime beaucoup cet alcool, sans connaître forcément les bonnes marques , je vais aller aux informations sur internet
    Bonne année à toi, Sylvain, et à tous ceux que tu aimes ( sans oublier une bonne année prolifique à ton blog qui nous régale tant )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello! Bonne année également!
      Les rhums Herr 57 et Lontan de Savanna sont géniaux, mais à réserver aux cocktails ou à la pâtisserie tellement ils sont riches en arôme. Une petite quantité suffit tellement ils sont aromatiques.

      Supprimer
    2. Oui,je viens de voir sur internet, c'est un rhum blanc et je n'en ai pas l'habitude . Nous aimons surtout le rhum vieux ambré ... tu'as des préférences en la matière ?

      Supprimer
    3. Savanna fait aussi des rhums ambrés (j'ai un un Grand Arôme Single cask 14 ans de chez eux qui est juste une tuerie, mais c'est un petit luxe).
      Sinon j'aime bien les rhums vieux agricoles (Neisson, Clément). Le monde des rhums est tellement vaste, il y en a pour tous les goûts (j'évite juste les rhums dans lesquels trop de sucre est ajouté).

      Supprimer
  8. J'aime bien la noix de coco, mais ça ne passe pas chez nous 🙂

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Benoît est un peu pareil: il trouve que la noix de coco sèche, ça râpe la gorge! ;-)

      Supprimer
  9. Excellente cette galette très simple et rapide à réaliser.
    Juste eu envie de remplacer les 125 g de sucre par 90 g de sucre de coco pour un goût légèrement caramélisé.
    As-tu déjà essayé de foncer ton moule avec la pâte à peine refroidie? Par contre il faut impérativement laisser à nouveau au froid jusqu'à "durcissement" de la pâte. J'utilise cette technique également avec les pâtes sucrées qui sont difficile à étaler.
    Excellente année et longue vie à ton blog!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonne idée le sucre de coco pour être encore plus dans le thème!
      Bonne idée de foncer le moule et de laisser reposer la pâte ensuite, j'essaierai la prochaine fois!
      Merci pour le petit mot et bonne année!

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...