vendredi 24 janvier 2020

Poisson fumé aux haricots noirs et au piment



maquereau truite fumee aux haricots noirs


Il y a peu, mon homme est revenu de Riga avec du maquereau fumé à l'ail dans sa valise. L'occasion rêvée pour enfin préparer cette recette repérée déjà depuis longtemps dans le livre 'Revolutionary Chinese Cookbook' de Fuchsia Dunlop sur la cuisine de la Province du Hunan en Chine.

Peu d'ingrédients mais un résultat incroyable: poisson fumé (truite, carpe, ou maquereau), haricots noirs fermentés (si vous n'en avez pas dans votre cuisine et que vous aimez la cuisine chinoise, je vous conseille vivement d'essayer d'en trouver, son goût est inimitable) et piment en paillettes ou huile pimentée chinoise.
Le poisson est d'abord cuit rapidement au wok, puis cuit vapeur avec les haricots noirs et le piment. Dégusté simplement avec un riz blanc et quelques pickles (navets lacto-fermentés pour moi), voilà un repas qui nous a beaucoup plu!


recette chinoise hunan de poisson fume


Ingrédients (pour deux personnes):

1 maquereau fumé (ou autre poisson fumé)
1 cuill à soupe de haricots noirs fermentés (en épicerie chinoise)
2 cuill à café d'huile pimentée chinoise (avec morceaux de piments) ou 1 càc de piment en paillettes
2 cuill à soupe d'huile végétale neutre


maquereau fume aux haricots fermentes sales


Préparation:

Faites tremper les haricots fermentés dans un peu d'eau tiède.
Coupez le maquereau en morceaux, en enlevant peau et arêtes.
Faites chauffer votre wok à sec sur feu vif, et dès qu'il fume, versez-y l'huile. Placez les morceaux de maquereau dans le wok et faites revenir pendant une minute environ. Transférez dans un bol supportant la chaleur.

Placez sur le poisson les haricots rincés et égouttés, le piment en paillettes (selon votre goût) ou l'huile pimentée (avec un peu de poivre de Sichuan pour moi).
Mettez le bol dans un cuit-vapeur et faites cuire à vapeur douce 15 minutes environ.

Servez chaud sur un bol de riz, avec par exemple des légumes lacto-fermentés.

Bon appétit!


maquereau fume a la chinoise

2 commentaires :

  1. Je suis toujours admiratif des photos qui me donnent immanquablement de l'appétit! La cuisine du Hunan est délicieuse mais, hélas, trop pimentée pour mon palais, mais le livre a l'air très intéressant. Merci de la référence (et de la recette aussi, bien sûr).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci! La belle porcelaine chinoise ramenée de Hong-Kong aide pour la photo (je rêve de savoir un jour en fairee autant). C'est vrai que la cuisine du Hunan est bien piquante (depuis que j'ai le bouquin, j'ai toujours mon stocks de piments fermentés au sel maison en stock): nous on adore (bon cette recette-ci n'est pas trop trop piquante par contre). Bonne semaine.

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...