mardi 30 juin 2015

Salade de poulet comme au Brésil: salpiçao de frango



Une salade pleine de saveurs, qui mérite largement sa place sur vos tables estivales de barbecues ou de pique-niques. Du poulet, des coeurs de palmiers, des olives, des pommes, des raisins, il y en a pour tous les goûts, mais l'arme fatale des brésiliens, celle qui fera que cette salade sera un succès garanti, c'est l'ajout de pommes de terre pailles (ou allumettes): un supplément de croustillance et de gourmandise qui fait la différence! ;-) (recette plus bas)

J'ai préparé cette recette en entrée pour l'édition Brésil de notre traditionnel repas à 4 blogueurs. En entrée Apolina nous a régalé de coxhinas au poulet, avec un cocktail de batida aux fruits de la passion.




Pour le plat c'est Marion qui s'y est collée avec un succulent 'xinxim de galinha' plat mijoté de poulet aux crevettes, juste pimenté comme il faut, c'était parfait!


Pas de dessert pour cette édition brésilienne, puisque Fanny n'a pas pu venir.
Voici la recette de la salade de poulet idéale pour piques-niques:


Ingrédients (pour 4 personnes):

3 blancs de poulet
3 carottes
1 pomme granny
1 oignon
1 gousse d'ail
3 cuill à soupe d'olives vertes dénoyautées et coupées en tranches
1 petite boîte de coeurs de palmier
1 petite boîte de maïs doux
1 bouquet de persil
2 cuill à soupe de raisins secs blonds
mayonnaise
vinaigre
sel, poivre
pommes pailles pour garnir



Préparation:

Pochez les blancs de poulet en avance: mettez les dans une casserole, couvrez d'eau, salez, ajoutez une gousse d'ail et amenez à ébullition. Laissez mijoter 10 minutes, coupez le feu et laissez refroidir le poulet dans son bouillon.
Dans une autre casserole, faites revenir l'oignon grossièrement haché dans une cuill à soupe d'huile. Quand il commence à blondir, ajoutez l'ail haché, laissez dorer encore quelques minutes puis retirer du feu.
Faites tremper les raisins secs dans de l'eau (éventuellement, comme je l'ai fait, additionnée d'un peu de rhum blanc).

Quand le poulet est refroidi, retirez le du bouillon et effilochez le à la main. Mettez dans un grand saladier avec le maïs égoutté, les coeurs de palmier coupés en tranches, l'oignon et l'ail cuits, les olivees vertes, les carottes rapées, les raisins égouttés et la pomme coupée en petits morceaux.
Ajoutez le persil haché, assez de mayonnaise et de vinaigre à votre goût. Salez et poivrez.

Peu avant de passer à table, ajoutez quelques poignées de pommes pailles, mélangez bien et garnissez d'une dernière poignée de pommes pailles avant de servir.

Bon appétit!


mardi 23 juin 2015

Ketchup épicé aux fraises




Un ketchup aux fraises, ça vous paraît étrange? Pourtant la tomate est aussi un fruit, et assez sucré également! ;-) En tout cas cette version est loin d'être aussi bizarre qu'on pourrait le croire, le goût est relevé par le gingembre et les épices, mais la base est douce et la texture soyeuse est parfaite.

Un ketchup qui sera parfait pour accompagner vos grillades estivales ou pour relever vos piques-niques. Vous pourrez jouer au petit jeu de 'devinez à quoi est ce ketchup?', je ne suis pas sûr que nombreux sont ceux qui devineront l'ingrédient principal!

N'hésitez pas à utiliser pour cette recette des fraises un peu abîmées qui ne trouveraient pas leur place en dessert, opération zéro gaspillage.
Vous pouvez modifier le mélange d'épices à votre aise, j'aime mon ketchup bien épicé, mais si vous le voulez plus doux, réduisez les quantités ou enlevez certaines épices, comme les clous de girofle qui ne plairont peut-être pas aux enfants ;-)





Ingrédients:

500g de fraises
1 oignon de taille moyenne
120ml de vinaigre de cidre
1cm de gingembre frais graté ou passé à la microplane
3 cuill à soupe de cassonade brune
2 cuill à café de sauce soja
1 cuill à soupe de vinaigre blanc
1 cuill à café de sel
5 clous de girofle réduits en poudre
0,5 cuill à café de pimenton doux (paprika fumé espagnol)
0,5 cuill à café de cumin en poudre
0,5 cuill à café de poivre blanc en poudre



Préparation:

Lavez, équeutez et coupez les fraises en morceaux. Dans une petite casserole, faites chauffer sur feu moyen les fraises avec l'oignon haché, le vinaigre de cidre, la cassonade et la sauce soja. Laissez mijoter 15 minutes à partir de l'ébullition.
Passez au mixeur, puis au chinois pour obtenir une purée sans pépins. Remettez sur le feu avec le reste des ingrédients jusqu'à obtenir une texture assez épaisse à votre goût.

Transférez dans un pot propre et laissez refroidir. Le ketchup peut se garder 3 à 4 semaines au frigo. Servez en accompagnement de vos barbecues, avec de la viande ou tout simplement en remplacement du ketchup.

Bon appétit!


vendredi 19 juin 2015

Shiitakes et tofu mijotés à la sauce soja (Vietnam)




Je ne suis pas végétarien, mais si je devais me définir, je dirais que je suis flexitarien: je mange de la viande assez peu souvent, et quand c'est le cas, j'essaie qu'elle soit la meilleure possible. Je n'ai pas souvent de tofu au frigo, mais bien préparé, je sais que ça peut être délicieux, et une recette comme celle-ci, qui vient du Vietnam, en est la preuve.

Il faut dire qu'ici le tofu est associé aux champignons shiitakes, dont j'adore la texture ferme et le goût distinct. Un peu d'ail, de sauce soja et quelques morceaux de piments et on obtient alors un plat végétarien qui peut plaire à tout le monde. Accompagné d'un bon bol de riz jasmin, c'est tout simplement parfait!




Ingrédients:

250g de tofu ferme (tofu à frire ou à poêler)
huile pour friture
16 champignons shiitake (lentin du chêne)
125ml de sauce soja claire
1 cuill à café de sauce soja foncée (facultatif)
3 gousses d'ail, pressées
2 cuill à soupe de sucre
1 piment oiseau ciselé




Préparation:

Coupez le tofu en morceaux de 2-3cm de côté, et pressez les dans de l'essuie-tout pour en retirer le maximum d'humidité. Faites les frire dans de l'huile bien chaude jusqu'à ce qu'ils soient dorés et croustillants. Égouttez les sur du papier absorbant.

Mélangez les sauces soja, le sucre et 2 gousses d'ail pressées et faites y mariner le tofu et les champignons équeutés et coupés en deux s'ils sont gros, pendant 20 minutes environ.
Au bout de ce temps, mettez le tout dans une casserole ou une cocotte (en terre si vous en avez) sur feu. Amenez à ébullition, remuez en faisant attention de ne pas trop briser les cubes de tofu, et ajoutez 500ml d'eau après deux minutes.

Laissez mijoter à découvert pendant 15 à 20 minutes. Servez chaud, garni de piment ciselé avec du riz jasmin.

Bon appétit!


mardi 16 juin 2015

Vin de riz gluant noir




Trois ingrédients seulement pour ce vin fermenté maison: du riz gluant noir, de la levure et un peu de sucre. Après mûrissement, le résultat est surprenant: aromatique et élégant, ce breuvage vous surprendra, c'est sûr!

L'envie de faire du vin de riz m'est venue en rentrant du Vietnam: du côté de Mai Chau, on a eu la chance de déguster le Ruou Can, qui est le vin de riz gluant local, sucré et parfumé aux herbes des montagnes, ce vin est mûrit dans de grosses jarres en terre et dégusté en groupe, à l'aide de nombreuses pailles naturelles.

Jarres de Ruou Can: vin de riz gluant vietnamien



Ma version maison n'a pas tous les parfums du ruou can, mais elle est tout de même délicieuse. Pour la préparer il vous faudra quand même faire un tour en épicerie asiatique pour trouver du riz noir gluant et surtout des boulettes de levures pour riz. Mais pour obtenir si facilement un vin maison aussi beau et savoureux, ça en vaut la peine! ;-)

Boulette de levure pour riz et riz noir gluant


Ingrédients (pour une bouteille de vin de riz):
2 boulettes de levures pour alcool de riz
sucre selon votre goût





Préparation:

Lavez le riz à l'eau claire, puis laissez le tremper une nuit dans un grand volume d'eau froide.
Le lendemain égouttez rapidement le riz et placez le dans un grand bol. Placez le bol dans votre cuit-vapeur et faites cuire à la vapeur douce jusqu'à ce que le riz soit cuit (un grain ne doit plus croquer sous la dent).
Laissez refroidir le riz, arrosez le d'un petit verre d'eau. Réduisez les boulettes de levure en poudre au mortier et saupoudrez sur le riz. Mélangez bien à la main. Transférez dans un grand bocal et ajoutez un peu d'eau si besoin: il ne doit pas y avoir d'eau au fond du bocal, mais le riz doit être très humide.
Couvrez d'un linge puis d'une petite assiette pour éviter une trop forte évaporation.

Laissez fermenter pendant deux semaines environ, en remuant chaque jour la première semaine. Le riz va peu à peu exsuder son eau pendant que les levures vont transformer les sucres complexes du riz en alcool.

Après deux semaines, transférer le riz dans une grande étamine et pressez pour en extraire le maximum de liquide. Goûtez et ajoutez un peu de sucre selon votre goût (deux cuill à soupe pour moi). Transférez en bouteille et laissez mûrir encore une à deux semaines au frigo (cette étape permet aussi de laisser les particules se déposer pour avoir un vin clair).

Servir bien frais.

Santé!




vendredi 12 juin 2015

Magret de canard au barbecue, sauce aux pêches




 Le canard aime les fruits, c'est une évidence. Outre le canard à l'orange, il y a des tas d'autres façons de combiner l'aimable palmipède avec des fruits divers et variés. Pour cette version estivale spéciale barbecue, c'est aux pêches  qu'on va associer Donald.

Les magrets sont cuits au bbq, sans chichi, simplement enduits d'huile, sel et poivre, en fin de cuisson on les enrobe d'un glaçage aux pêches et au bourbon, relevé d'ail et de vinaigre, et on sert le reste de sauce en accompagnement. Simple et efficace. J'ai servi le tout avec des courgettes sautées au wok avec de la sauce soja et on s'est régalés!


Ingrédients:

2 magrets de canard
huile, sel, poivre
Pour le glaçage et la sauce:
3 pêches de taille moyenne
2 cuill à soupe de cassonade blonde
1 gousse d'ail
1 cuill à soupe de vinaigre de cidre
1 cuill à soupe de bourbon ou de whisky
0,5 cuill à café de sel




Préparation:

Sortez les magrets du frigo au moins une heure avant de passer à table. Entaillez la peau des magrets en losange, enduisez de sel, poivre et d'un peu d'huile. Allumez votre barbecue 40 minutes au moins avant de passer à table.
Lavez les pêches, coupez les en 4 pour en retirer le noyau puis hachez les grossièrement.

Dans une petite casserole, faites chauffer les pêches en morceaux, la cassonade, l'ail pressé (ou haché finement) le vinaigre de cidre, le bourbon et le sel. Laissez compoter et réduire tranquillement à feu doux pendant 15 minutes environ, puis passez au mixeur pour obtenir une purée assez épaisse.
Quand les charbons du barbecue sont bien blanc, posez les magrets côté peau pas trop près de braises. Faites cuire 6 à 7 minutes, puis retournez les et faites de même  sur l'autre face. Enduisez de purée de pêches chaque côté et retournez sur le grill une minute pour chaque face. Réservez 5 minutes couvert de papier alu.
Servez les magrets avec le reste de sauce aux pêches et un accompagnement de votre choix (des courgettes sautées au wok pour moi).

Bon appétit!

mardi 9 juin 2015

Des nouvelles de Génération W: Banquet des 101 passeports et futurs projets


Le décor du Banquet des 101 passeports par 'La Bouche'


Je vous ai déjà parlé de Génération W, ce collectif de chefs Wallons qui part à la conquête du monde pour mettre en avant leur terroir et les produits de qualité qui y foisonnent.


Les chefs de Génération W, le 06 juin 2016


L'an dernier, le collectif a lancé une belle initiative: les passeports Génération W: 101 passeports disponibles pour les amateurs de bonnes tables. Une fois le passeport en main, il ne restait à l'heureux possesseur qu'à manger dans 5 des restaurants de la liste et à faire valider son passage pour obtenir le précieux sésame: une invitation au 'Banquet des 101 passeports', préparé à 20 mains par les 10 chefs fondateurs de Génération W (autant dire le gratin de la gastronomie wallonne).

Huitre, concombre, chorizo, créme épaisse par Pierre Résimont

Sympa comme concept, non? Surtout que ce ne sont pas seulement les 10 fondateurs qui ont régalé les heureux possesseurs de passeports en règle ce jour-là: 7 nouveaux chefs du collectifs ont aussi réalisé mises en bouches et mignardises: un vrai banquet, donc, généreux et convivial, mis en place avec beaucoup de classe par l'agence La Bouche (de Bénédicte Bantuelle) dans le très beau cadre du Château-ferme de Marsinne.


Mon coup de coeur: asperges, sauce anchois et macadamia fermentées par Arabelle Meirlaen


L'occasion de déguster la bière Léopold VII brassée sur place (une chouette bière légère mais parfaitement houblonnée et pour laquelle les brasseurs portent une attention particulière à la durabilité de toute la chaîne de production).

Pigeonneau aux épices, dates madjoul, jeunes baies de genévrier par Laury Zioui

L'occasion surtout de parler de l'avenir de Génération W: de nouveau chefs d'abord: Julien Lahire de L'Auberge du Moulin Hideux (ce nom m'a toujours intrigué, j'ai très envie d'y aller), Benoît Neusy de l'Impératif et Didier Gallet du restaurant du même nom.

Le poulet-frites-compote du dimanche revisité par Sang Hoon Degeimbre: top!

Lors de ce banquet assez exceptionnel, une chose était évidente et faisait plaisir à voir: la bonne ambiance qui régnait entre les chefs, chacun étant prêt à aider ses collègues, plusieurs allant même jusqu'à faire le service, pour le plus grand plaisir des convives (et je ne parle pas de Pierre Résimont qui fut chargé de mettre l'ambiance façon fête de mariage! ;-)).

Dans les assiettes, mes coups de coeur ont été à la proposition d'asperges d'Arabelle Meirlan (je n'ai pas pu m'empêcher de saucer sa garniture aux anchois et noix de macadamia fermentées - forcément quand ça parle de fermentation, hein!) et à celle de Laury Zioui (son pigeonneau aux dattes medjoul, kalamansi, croûte de sarrasin et jeunes baies de genévrier m'a très agréablement surpris).
La meilleure association fut pour moi celle de Maxime Collard: j'ai adoré le maitrank Manigart qu'il a servi avec sa langoustine en croûte, ventrêche de porc laquée de chez Poncelet, mozarelle de Neufchâteau et pesto de capucine.


Langoustine en croûte et ventrêche de porc par Maxime Collard



Mais Génération W, ce sont aussi des projets d'édition en pagaille: un livre sur Namur, un autre sur les liens entre santé et alimentation et surtout un ouvrage collectif de recettes au profit de l'opération 11.11.11.


Hémérocalle, bleu de Scailton, fraises de Meix par Clément Petitjean


Mais le plus excitant niveau projet, ce sera pour 2016, avec un évènement de taille les 4, 5 et 6 juin à la Citadelle de Namur: le Generation W Food Festival avec un Congrès International: on nous promet déjà de chouettes participations venues d'un peu partout dans le monde: je suis déjà pressé d'y être! ;-)


Oseille, betterave, tonka, yaourt: délicieux dessert de Mario Elias

Autant dire que le projet Génération W, lancé en 2013 a déjà bien trouvé ses marques et n'a pas fini de nous surprendre, pour notre plus grand plaisir! Vive le terroir wallon, ses producteurs et les chefs qui en subliment les produits.

Longue Vie à Génération W!



vendredi 5 juin 2015

Empanadas au brocoli, roquefort et amandes



Des empanadas, c'est le format idéal pour emporter en pique-nique ou en randonnée: super pratique on peut même les manger d'une seule main, et on peut les garnir un peu avec ce qu'on veut. Ici j'ai décidé d'en faire une version végé et facile à faire puisque les ingrédients de la garniture n'ont pas besoin d'être cuits à l'avance.

Du brocoli pour le goût, du roquefort pour la gourmandise et des amandes pour le croquant: c'est tout ce qu'il y dans ma farce, et ça fonctionne parfaitement. Le brocoli cuit  à l'intérieur du chausson en dégageant de l'humidité, mais sans excès, ce qui fait que les empanadas ne sont ni trop sèches, ni molles, idéal pour les consommer où on veut, quand on veut ;-)



Ingrédients (pour 8 empanadas):

250g de farine
125g de saindoux (beurre ou margarine pour une version full végé)
0,5 cuill à café de sel
0,5 cuill à café de poivre noir moulu

1 petit brocoli
125g de roquefort
60g d'amandes (ou de noisettes) grillées pour en accentuer le goût
0,5 cuill à café de poivre noir moulu

1 jaune d'oeuf pour dorer




Préparation:

Dans un grand bol, mélangez au couteau la farine avec le sel, le poivre et le saindoux froid coupé en morceaux, jusqu'à ce que le mélange soit grossièrement sablé. Ajoutez alors de l'eau petit à petit pour obtenir une pâte qui puisse se former en boule. Filmez et réservez au frais pendant au moins 30 minutes (je le fais parfois la veille).

Détaillez les florets du brocoli et passez les au mixeur pour obtenir un texture proche d'un taboulé. Mélangez avec le roquefort coupé en petits cubes et les amandes grillées grossièrement.

Séparez la pâte en 8 parts égales. Etalez chaque boule de pâte assez finement au rouleau. Passez votre doigt mouillé d'un peu d'eau surle bord de chaque cercle. Garnissez chaque rond avec de la farce au brocoli, repliez la pâte sur la farce pour former une demi-lune. Pressez du bout des doigts la jointure puis repliez légèrment la pâte dur elle-même pour bien sceller le tout.

Battez le jaune d'oeuf avec une cuill à café d'eau, et dorer les empanadas avec ce mélange, au pinceau ou du bout des doigts. Enfournez à 180°C pour 30 à 45 minutes jusqu'à ce que les empanadas soient bien dorées. Laissez refroidir sur une grille.

Bon appétit!


mardi 2 juin 2015

Kletskoppen, hangop et advocaat: dessert pour un repas hollandais




En Belgique, les traditions culinaires des Pays-Bas n'ont pas bonne réputation. Il faut dire qu'en semaine, le repas du midi chez nos voisins bataves se résume pour beaucoup à un sandwich au gouda avec un verre de lait: on a vu plus glamour, vous en conviendrez ;-)

Mais en grattant un peu le vernis des clichés, on trouve plein de bonnes choses au pays des tulipes. C'est pour cela que Fanny a choisi les Pays-Bas comme thème de notre dernier repas à 4 blogueurs. Elle a bien fait parcqu'on s'est vraiment régalé!

Pour l'apéro, Marion nous a préparé des bitterballen (petites croquettes de viandes croquantes à l'extérieur et fondantes au centre, c'est irrésistible) avec un cocktail genièvre-bière:


Pour l'entrée, ce n'est pas Fanny qui a cuisiné, mais son homme 'Monsieur G.', originaire des Pays-Bas qui nous a proposé la erwtensoep (soupe aux pois) de sa maman: consistant (on doit pouvoir y planter une cuillère et qu'elle reste debout) mais vraiment délicieux: on s'est battu pour les restes!




Pour le plat, Apolina nous a servi du 'Haché' (en français dans le texte) qui est une sorte de carbonnade sans bière: bien mijoté comme il faut, c'est parfait!


Et c'est donc à moi qu'incombait le dessert. Comme j'adore les produits laitiers et le lait battu (lait ribot ou karnemelk comme on dit aux Pays-Bas) j'ai préparé un hangop (lait fermenté égoutté) simplissime mais bluffant, que j'ai agrémenté de kletskoppen (petits biscuits croquants à réaliser en quelques minutes seulement) et d'un peu d'advocaat (cette liqueur aux oeufs dont je vous ai déjà donné plusieurs recettes: cette fois j'y ai ajouté du caramel et du rhum arrangé aux oranges amères).



Ingrédients (Pour 6 à 8 personnes):

Pour le hangop van karnemelk:

3 litres de lait fermenté (lait ribot, karnemelk, lait battu)
100ml de crème liquide
3 cuill à soupe de sucre glace

Pour les biscuits kletskoppen:

80g de beurre mou
240g de cassonade brune
120g de farine
80g d'amandes / noix de cajou / cacahouètes décortiquées (au choix) hachées
30ml d'eau
0,5 cuill à café de cannelle en poudre
1 pincée de sel

Pour l'advocaat:
voir ma recette ici en remplaçant la gelée de coings par un caramel préparé avec 200g de sucre et le kirsch par une liqueur à l'orange



Préparation:

La veille ou l'avant-veille, préparer le hangop. Dans un grand égouttoir posé sur un récipent, mettez deux épaisseurs d'étamine à fromage (tissage très fin) et versez y les 3 litres  de lait fermenté. Laissez égoutter 2-3 heures dans l'égouttoir, puis prenez les quatre coins des étamines et ficelez le tout en un baluchon que vous suspendez au dessus d'un seau ou d'un évier dans un endroit pas trop chaud pour que le liquide s'écoule lentement.
Récupérez le hangop après au moins 24h d'égouttage et réservez le au frais si besoin. Battez le avec e sucre glace pour le sucrer et le rendre bien onctueux. Pour servir, battez la crème liquide froide en chantilly et mélangez au karnemelk égoutté.


Hangop de lait ribot
Pour les kletskoppen, c'est super simple: mélangez à la main beurre mou et cassonnade. Ajoutez farine, sel et fruits secs hachés pour obtenir une texture sablée homogène et enfin l'eau pour rassembler le tout en une pâte relativement collante.
Avez vos mains prélevez des morceaux de pâte de la taille d'une noix que vous disposez sur une plaque à pâtisserie tapissée de papier sulfurisé. Espacez bien les morceaux de pâte: les kletskoppen s'étalent beaucoup en cuisant.
Enfournez pour moins de 10 minutes à 180°C: surveillez bien la cuisson: vous devez voir des bulles bouillonner au centre des biscuits et avoir une couleur uniforme. Sortez la plaque deu four, laissez refroidir avant de décoller les biscuits et continuez avec le reste de pâte.

Servez le hangop dans de petits ramequins, garni de kletskoppen brisés et d'advocaat.

Smakelijk!


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...