Affichage des articles dont le libellé est prune. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est prune. Afficher tous les articles

mardi 20 juin 2023

Prunes au vin rouge et glace super facile au mascarpone

prunes cuites au vin rouge


Inspirée d'une recette italienne d'Anna Del Conte, ce simple dessert estival est parfait après un barbecue: les prunes sont simplement cuites dans du vin rouge aromatisé par du laurier et du poivre, ce qui fait ressortir leur acidité naturelle. La cuisson se fait au four, ce qui permet de rendre les prunes bien dodues (le secret est d'arrêter la cuisson avant qu'elles n'éclatent).
Quant à la glace au mascarpone, c'est un glace bien riche, mais super simple et rapide à réaliser (sans sorbetière, ouf): on fouette le mascarpone avec des oeufs, du miel (ou un sirop de votre choix) et un peu de liqueur, on met au congélo, épicétout!
Comme la glace au mascarpone est riche et crémeuse, on la sert en petite portion, avec les prunes bien acidulés, c'est parfait!
J'ai peu sucré les deux recettes, vous pouvez ajouter plus de sucre selon votre goût et la qualité de vos prunes.


prunes cuites au vin au four

Ingrédients (pour 4 personnes):


1kg de prunes rouges
400ml de vin rouge
3 cuill à soupe de sucre
2 feuilles de laurier
10 grains de poivre
1 enveloppe de macis ou 1 bâton de cannelle

250g de mascarpone
2 oeufs
2 cuill à soupe de miel liquide (ou sirop d'agave par exemple)
2 cuill à soupe de liqueur de votre choix (amaretto ou maraschino par exemple)
1 pincée de sel


prunes cuites au four au vin rouge

Préparation:


Faitez chauffer le vin avec les épices et le sucre dans une petite casserole, amenez à ébullition.
Placez les prunes dans un plat assez grand pour qu'elles se tiennent sur un seul niveau. Versez le vin rouge brûlant sur les prunes, couvrez (d'une feuille en silicone pour moi) et enfournez à 170°C pour 30 minutes environ (ça dépendra des prunes), jusqu'à ce que les prunes soient gonflées et tendres (sans aller jusqu'à l'éclatement). Laissez tiédir, transférer les prunes dans un autre plat, filtrez le jus (faites le réduire un peu dans une casserole si vous voulez un sirop plus concentré) puis versez sur les prunes et laissez complètement refrdoidir (quoique, tiède avec la glace, ça peut être sympa aussi).

Pour la glace super rapide au mascarpone: fouettez le mascarpone avec le miel (ou le sirop) et les jaunes d'oeufs jusqu'à à obtenir une texture lisse et homogène. Ajoutez le sel et la liqueur, mélangez bien. Dans un autre bol fouettez les blancs d'oeufs avec un peu de sel pour obtenir une texture mousseuse (sans les monter complètement en neige), et incorporez au mascarpone. Versez dans un bol, couvrez et placez au congélateur pour une nuit au moins.

Pour servir, sortez la glace mascarpone 20 minutes au moins avant de la consommer. Servez quelques prunes par personne, avec une petite boule de glace et du sirop de vin.

Bon appétit!


prunes mijotées au vin cuisson au four

mardi 7 juin 2022

Boulettes d'agneau aux pois cassés à l'afghane

boulettes d'agneau a l'afghane

Un vrai rayon de soleil que ces boulettes inspirées de la cuisine afghane, dont les épices évoquent la route de la soie. La sauce est parfumée par une belle quantité d'épices, enrichie aux pois cassés pour lui donner de la texture et acidifiée par les prunes aigres typiques de la région, les 'aloo bukhara', qu'on peut trouver en épicerie indienne (ces prunes sont aussi utilisées en cuisine pakistanaise par exemple). A défaut, vous pouvez utiliser des abricots séchés, mais ce sera un peu différent.

J'ai pris un peu de liberté avec les recettes classiques afghanes en ajoutant un peu de pain à mes boulettes (je n'y peux rien, c'est un réflexe: 1/ ça rend les boulettes plus tendres, 2/ ça permet de recycler les restes de pain sec), mais vous pouvez omettre le pain pour rester plus authentique. Pour le reste, c'est du tout bon, le genre de recette qu'on peut préparer quand on reçoit toute la famille, car c'est le genre de recette qui plait au plus grand nombre: à la fois délicieusement parfumé et réconfortant!

boulettes afghanes

Ingrédients:


200g de pois cassés jaunes
1 pincée de safran, pilée avec un peu de sucre dans 1/2 verre d'eau

Pour les boulettes:
500g d'agneau (haché ou à hacher)
2 tranches de pain sec, trempées dans de l'eau chaude puis bien essorées
2 gousses d'ail, pressées
2 oignons de taille moyenne finement hachés
1 petit bouquet de coriandre fraîche, haché
1 cuill à café de sel
1 cuill à soupe de coriandre en poudre
2 cuill à café de curcuma en poudre
1 cuill à café de cumin en poudre
0.5 cuill à café de piment de cayenne
0.5 cuill à café de poivre noir moulu

Pour la sauce:
3 oignons finement hachés
3 cuill à soupe d'huile végétale
3 gousses d'ail, pressées
1 cuill à soupe de paprika doux
1 cuill à soupe de curcuma en poudre
1 cuill à café de menthe séchée en poudre
1 cuill à café de piment de cayenne
1 cuill à café de sel
0.5 cuill à café de coriandre en poudre
2 cuill à café de concentré de tomate
5 prunes aigres séchées (aloo bokhara, en épicerie indienne) à défaut des abricots séchés



boulettes d'agneau route de la soie

Préparation:


Amenez 1 litre d'eau à ébullition dans une casserole, et versez-y les pois cassés. Baissez le feu et laissez mijoter 15 minutes environ: un pois cassé doit pouvoir s'écraser entre vos doigts mais ils ne doivent pas être réduit en purée. Egouttez et réservez.

Faites chauffer l'huile dans une cocotte ou une sauteuse assez large et faites-y revenir les oignons pour la sauce. Quand ils sont tendres et colorés, ajoutez l'ail, puis après 1 minute, toutes les épices sèches et le sel. Faites revenir le tout encore une minute avant d'ajouter 600ml d'eau. Amenez à ébullition, couvrez et laissez mijoter 10-15 minutes.
Pendant ce temps, mélangez bien tous les ingrédients pour les boulettes (je préfère à la main, mais vous risquez d'avoir les mains un peu jaunes à cause du curcuma). Façonnez des boulettes de la taille d'une grosse noix.
Placez les boulettes et les prunes séchées dans la sauce et laissez mijoter 15 minutes, en les tournant avec précaution à mi-cuisson. Ajoutez les pois cassés et l'eau au safran, et assez d'eau pour que les boulettes puissent nager dans la sauce. Laissez mijoter jusqu'à ce que les pois cassés soient complètement cuits et tendres.
Servez chaud, avec du riz basmati (cuisson par absorption, pilaf ou chelo).

Bon appétit!

Boulettes d'agneau afghanes

mardi 25 janvier 2022

Joues de boeuf à la géorgienne

 

joues de boeuf khalia géorgie

 Inspirée du khalia, un mijoté de boeuf épicé classique de Géorgie, ma version est un peu adaptée pour des joues de boeuf (morceau que j'adore, tellement fondant quand c'est bien mijoté). J'ai coupé mes morceaux de boeuf plus gros (dans le khalia classique géorgien, on coupe le boeuf en petits cubes) et j'ai accéléré la cuisson en utilisant ma cocotte-minute, mais pour le reste, j'ai respecté l'assaisonnement classique (coriandre, fenugrec, paprika fort) et les deux bases de la sauce: concentré de tomates et prunes jaunes séchées.

prunes jaunes séchées
Prunes jaunes séchées


Les prunes jaunes séchées sont assez classiques  dans la cuisine d''Asie centrale, mais ne se trouvent pas facilement par chez nous: elles ressemblent à de petits pruneaux bruns, mais leur goût est beaucoup plus acide et moins sucré. J'en trouve en épicerie indienne (généralement provenant du Pakistan) sous le nom de Aloo Bukhara. Vous pouvez remplacer les prunes jaunes séchées par des abricots séchées et un peu de jus de citron.
Ce khalia de joues de boeuf donne un mijoté très riche en goût (acide, sucré, épicé) qui je trouve se marrie très bien avec une polenta ou une semoule de blé (simplement cuite dans un mélange eau-lait) pour un repas très réconfortant. Je vous donne pour une fois des proportions pour un régiment car je me suis un peu emporté devant les joues de boeuf chez le boucher (j'en ai pris 3!), mais comme c'est vraiment meilleur réchauffé, c'était finalement une bonne idée! ;-)

joues de boeuf mijotées cocotte-minute

Ingrédients (pour 10-12 personnes):


3 belles joues de boeuf (1.5kg), coupées en morceaux de 5-6 cm de côté
4 cuill à soupe d'huile d'olive
5 beaux oignons, hachés grossièrement
100g de prunes jaunes séchées (où 80g d'abricots secs et une cuill à soupe de jus de citron)
150g de concentré de tomates
1 cuill à soupe de paprika piquant (ou paprika doux + un peu de piment)
2 cuill à café de coriandre en poudre
1,5 cuill à café de graines de fenugrec réduites en poudre
4-5 brins d'estragon frais haché, ou 2 cuill à café d'estragon séché
5 belles gousses d'ail pressées
120g de cerneaux de noix, hachés finement
1 petit bouquet de coriandre, haché


joues de boeufs épicées recette cocotte-minute

Préparation:


Couvrez les prunes jaunes séchées ou les abricots d'eau bouillante et laissez ramollir.

Faites chauffer l'huile d'olive dans votre cocotte-minute (à défaut une cocotte à fond épais) et faites y revenir joues de boeuf en morceaux et oignons hachés pendant 10 minutes environ, en mélangeant régulièrement (les joues vont peu à peu rendre leur jus).

Retirez les noyaux des prunes jaunes réhydratées. Mixez la chair des prunes (ou des abricots, avec le jus de citron) avec le concentré de tomates et 500ml d'eau pour obtenir une purée, que vous ajoutez dans la cocotte avec l'estragon haché, la coriandre en poudre, le fenugrec, le paprika, quelques tours de moulin de poivre noir et 1 cuill à café de sel. Ajoutez un peu d'eau si besoin, pour mouiller les joues à hauteur. Amenez à ébullition, mettez sous pression, baissez le feu et laissez cuire sous pression pendant 1h-1h15 environ (au moins 3h si vous utilisez une cocotte classique, en ajoutant de l'eau si besoin).
Après avoir fait retomber la pression, ouvrez la cocotte, vérifiez que la viande est très tendre, puis ajoutez ail pressé, noix hachées, et coriandre fraîche. Faites encore mijoter 15 minutes au moins à feu doux, rectifiez l'assaisonnement si besoin puis servez, sur un lit de semoule ou de polenta, ou accompagné de riz ou simplement de bon pain.

Bon appétit!

joues de boeuf fenugrec estragon tomates



vendredi 1 octobre 2021

Yaourt cuit au four et prunes rôties aux épices

 

yaourt cuit et fruits rotis



Minimum d'effort pour ce dessert assez chic et satisfaisant: moi qui adore les cheesecakes sous toutes leurs formes, je ne pouvais que craquer pour cette version ultra-simplifiée (inspirée d'une recette d'Ed Kimber, aka 'The Boy who Bakes').

La base, qui évoque un cheesecake à l'assiette, est en fait un simple mélange de yaourt grec, de lait concentré et de vanille, cuit au four jusqu'à prendre texture. Pour accompagner ce yaourt cuit au four, on pioche dans les fruits de saison, qu'on rôti également au four, avec des épices. Ma version est automnale, avec des prunes et des épices chaudes (cannelle, anis étoilé, cardamome noire) mais on peut imaginer une version de printemps aux fraises rôties par exemple.

Pour servir, on peut jouer sur le contraste des températures en servant le yaourt cuit bien froid avec les prunes tièdes, c'est délicieux!



yaourt au four et lait concentré

Ingrédients (pour 3-4 personnes):


250g de bon yaourt grec
200g (une demi-boîte) de lait concentré sucré
les graines d'une gousse de vanille (ou une cuill à café de pâte de vanille)

300g de prunes (grosses prunes jaunes pour moi)
3 cuill à soupe de cassonade blonde
1 cuill à soupe de beurre
1 cardamome noire
2 étoiles de badiane
2 bâtons de cannelle
1 petit verre d'eau
3 cuill à soupe de cognac ou d'armagnac (du marc de Bourgogne pour moi), facultatif


yaourt cuit au four

Préparation:


Mélangez le yaourt avec le lait concentré et la vanille. Versez dans un petit plat allant au four et enfournez pour 30 minutes environ à 120°C. Retirez du four, laissez refroidir puis placez pour au moins 4h au frigo.

Coupez les prunes en deux, enlevez les noyaux et placez les, peau vers le bas dans un plat à rôtir. Saupoudrez avec le sucre, placez un petit morceau de beurre sur chaque fruit, versez l'eau et l'alcool au fond du plat, avec les épices, et faites rôtir 25 minutes environ à 180°C (ou jusqu'à ce que les fruits soient cuits mais pas compotés).

Pour servir, placez un peu de yaourt cuit au fond d'un bol, et quelques morceaux de fruits sur le dessus, avec un peu de jus de cuisson (ajoutez un peu d'eau en fin de cuisson des prunes si le sirop s'est trop évaporé).

Bon appétit!


prunes aux epices et yaourt cuit

mardi 1 septembre 2020

Vareniki aux prunes (ravioles ukrainiennes aux prunes)


vareniki prunes


Des fruits en plat principal? Sans sucre ajouté? Et pourquoi pas? Ce n'est pas trop dans nos habitudes en France et en Belgique, mais plus à l'est, c'est assez classique. C'est ainsi par exemple qu'en Ukraine on n'hésite pas à farcir les raviolis locaux (appelés vareniki) avec des prunes ou des abricots, deux fruits qui quand ils sont cuits développent une belle acidité et ne sont pas trop sucrés.

Mon collègue Alain m'a donné la semaine dernière des prunes de Namur ('Simple Altesse') de son jardin (je vous avais déjà proposé une recette de porc avec ces prunes il y a quelques années): on en a croqué une partie, fait une compote aussi et le reste a finit dans ces vareniki. On les a mangés en plat principal, simplement agrémentés de crème épaisse (avec un peu de vinaigre pour ressembler à la crème aigre ukrainienne): c'était très bon comme ça, mais si vous voulez la jouer sucré, vous pouvez saupoudrer le tout de cassonade.


vareniki ukraine prunes


Ingrédients (pour deux personnes):


200g de farine
2 oeufs
1 pincée de sel
Une douzaine de belles prunes fermes
facultatif: cassonade et cannelle en poudre

ravioli ukrainiens fruits


Préparation:


Mélangez farine, sel et oeufs pour obtenir une pâte, que vous pétrissez 2-3 minutes pour bien amalgamer. Laisser reposer 30 minutes environ à couvert, puis passez au laminoir (ou au rouleau) jusqu'à obtenir une pâte à raviole fine (je vais jusqu'à l'avant denier cran de ma machine à pâtes). Découpez des cercles de 9 cm environ, réservez les chutes de pâte.
Avec vos doigts, mouillez le bord de la moitié de chaque cercle. Placez une demi prune dans chaque cercle (éventuellement saupoudrée d'un peu cassonade et de cannelle). Refermez la raviole, en évitant d'emprisonner trop d'air avec la prune et en pressant avec les doigts pour bien souder les bords. Réservez les vareniki au fur et à mesure sur un plat fariné.
Roulez les chutes de pâte pour faire encore quelques ravioles.

Faites cuire les vareniki 10 minutes environ à l'eau bouillante salée, en deux fois pour ne pas qu'ils ne collent pas les uns aux autres dans la casserole. Egouttez et servez chauds, avec de la crème aigre (ou crème épaisse mélangée à un peu de vinaigre), avec encore un peu de cassonade si vous les servez sucrés.

Bon appétit!

varenyky ukraine


vendredi 7 septembre 2018

Cocktail 'Hummingbird' (Martini Mirabelle)

cocktail hummingbird death and co



Un cocktail de type Martini que j’ai découvert sur le site ‘punch’ : j’avais tout en stock (c’est assez rare), donc j’ai noté la recette et quelques jours plus tard je l’ai réalisée. Une bonne façon d’utiliser un peu l’eau de vie de mirabelle, que j’adore mais qui sommeille généralement au fond de notre coffre à alcool, et qui est ici associée à du gin et à du vin de prune, que vous pouvez acheter en épicerie asiatique, mais que vous pouvez aussi faire vous-même (comme ici par exemple).

Le tout est fidèle à l’esprit du Martini (donc assez sec) mais avec des arômes de prunes délicieux. La recette de ce Hummingbird a été créée par Matthew Belanger du bar Death & Co.


cocktail martini mirabelle de lorraine


Ingrédients:

45ml de gin
45ml de vin de prune (umeshu, plum wine)
15ml d’eau de vie de Mirabelle (Mirabelle de Lorraine)
7ml de génépi de Savoie
Un trait de sirop de canne


cocktail eau de vie de mirabelle et umeshu

Préparation :

Versez tous les ingrédients dans un verre mélangeur rempli de glaçon, et mélangez à la cuillère jusqu’à ce que le tout soit bien froid. Filtrez dans un verre à Martini ou dans une coupe refroidie.

Santé !


cocktail avec du genepi

vendredi 17 août 2018

Sauce chinoise aux prunes


ketchup de prunes epice


Les sauces à base de prunes sont un classique en Chine, il en existe de nombreuses version selon les épices qui en relèvent le goût. Cette version lorgne du côté du Sichuan avec du poivre du Sichuan et surtout du 'pixian doubanjiang', cette fameuse préparation fermentée à base de fèves et de piment (trouvable en épicerie chinoise, au Kam Yuen par exemple à Bruxelles).
Pour l'utilisation, pensez-y comme à un ketchup pour adulte, bien épicé. Je l'ai par exemple pour le jour de la photo servi en accompagnement de nouilles et de crevettes sautées: on a commencé en trempant les crevettes dans la sauce, et puis comme c'était très bon on a rapidement versé une belle quantité de sauces aux prunes sur nos bols de nouilles, c'était trop bon!


sauce au pixian doubanjiang


Ingrédients:

8 à 10 prunes de taille moyenne
2 cuill à soupe d'huile végétale
1 à 2 cuill à soupe de pixian doubanjiang (à défaut un peu de miso mélangé à du piment)
0,5 cuill à café de poivre du Sichuan
1 oignon de taille moyenne, émincé finement
2 gousses d'ail, haché
1 cuill à soupe de gingembre haché
1 cuill à soupe de sucre
2 cuill à soupe de vinaigre de pomme


sauce chinoise aux prunes


Préparation:

Faites chauffer l'huile dans une casserole pas trop grande à fond épais. Faites y revenir poivre du Sichuan et pixian doubanjiang, pendant 2-3 minutes jusqu'à ce que l'huile soit bien colorée en rouge. Ajoutez l'oignon émincé et faites revenir quelques minutes jusqu'à ce que l'oignon soit tendre, puis ajoutez ail et gingembre et 30 secondes plus tard, les prunes dénoyautées, le sucre et le vinaigre. Couvrez et laisser mijoter 15 à 20 minutes à feu doux, en remuant de temps à autres. Mixer et passez au chinois, rectifiez l'assaisonnement si besoin. Mettre en pot sans attendre, servir froid, en accompagnement de plats chinois, en nappage pour des grillades (hmmm, sur des ribs!) ou en remplacement de ketchup!


Bon appétit!


ketchup aux prunes de chine

vendredi 6 octobre 2017

Soupe azérie aux coings, agneau et châtaignes (Azerbaïdjan)

soupe automnale chataignes et coings



Une soupe-repas, venue d'Azerbaïdjan, comme je les aime: équilibrée, parfumée, complète sans être lourde. J'en prépare une grande cocotte même si nous ne sommes que deux, car je me fais un plaisir d'en manger plusieurs jours de suite: c'est tellement réconfortant en rentrant du boulot de savoir qu'il suffira de réchauffer un bol de soupe pour le soir.
Les saveurs de cette soupe sont délicieusement exotiques, tout en utilisant des ingrédients locaux (agneau, coings, châtaignes, prunes), les seules épices sont un peu de safran, de curcuma, et de cannelle. La saveur acidulée des coings et des prunes vertes, la douceur des châtaignes et des pois cassés, le tout rehaussé par le bouillon à l'agneau et un peu de jus de citron: cette soupe vaut bien le temps nécessaire pour la préparer!


soupe agneau coings et chataignes


Ingrédients (pour 6 personnes environ):

4 basses-côtes d'agneau
2 beaux coings, frottés, coeur enlevé et coupés et morceaux de 2cm
2 oignons, émincés
2 cuill à soupe d'huile
1 pincée de cannelle
0,5 cuill à café de curcuma
10 belles châtaignes frâiches ou sous-vide
100g de pois cassés
6 prunes vertes (le moins mûres possibles), dénoyautées et coupées en quartiers (facultatif)
2 tomates (les dernières du potager pour moi)
1 cuill à café de menthe séchée émiettée
2 pincées de piment de cayenne
le jus d'un demi-citron
1 pincée de filaments de safran, réduits en poudre au mortier avec un peu de sucre
sel, poivre
menthe fraîche pour garnir


soupe azerie agneau coings


Préparation:

Faites cuire les basse-côtes d'agneau dans 2 litres d'eau environ, jusqu'à ce qu'elles soient très tendres (1h30 environ en cuisson classique ou 30 minutes en cocotte-minute). Laissez refroidir, retirez la viande et coupez la en petits morceaux et réservez-la. Dégraissez le bouillon en surface.
Faites cuire les pois cassés dans 750ml d'eau jusqu'à ce qu'ils soient tendres mais pas réduits en purée (30 à 40 minutes).
Si vous utilisez des châtaignes fraîches, entaillez les d'une croix à l'extrémité, placez dans une casserole, couvrez les d'eau et faites les cuire 10 minutes environ. Une fois un peu refroidies, retirez d'abord la coque des châtaignes puis la fine peau brune à l'aide d'un couteau. Réservez.

Dans une cocotte à fond épais, faites chauffer l'huile, puis faites y revenir les oignons avec curcuma et cannelle jusqu'à ce qu'ils soient tendres. Ajoutez alors les coings, les prunes, les tomates en morceaux puis le bouillon de cuisson de l'agneau. Laissez mijotter 15 minutes à couvert.

Ajoutez les châtaignes, les pois cassés égouttés, la viande d'agneau, la menthé séchée, le jus de citron, le piment de cayenne, le safran dilué dans un peu d'eau. Assaisonnez avec sel, poivre selon votre goût.
Servez bien chaud, garni d'un peu de menthe fraîche ciselée.

Bon appétit!


soupe d'automne coings et agneau

vendredi 12 mai 2017

Sirop, alcool et condiment de prunes vertes à la coréenne (maesil-cheong, maesilju, maesil-jangajji)


recette coreenne aux prunes vertes
A gauche le sirop cheong, au centre l'alcool aux prunes, à droite le pickles

C'est la saison des prunes vertes! Vous en avez peut-être au jardin. Moi pas, mais on en trouve très facilement à vendre en cette saison dans les épiceries turques de Bruxelles. A manger comme ça, c'est très croquant, acide, bref, pas très séduisant, mais en laissant le temps travailler pour vous, vous pouvez réaliser cette recette trois-en-un très utile.

recette coreenne prunes vertes maesil
Prunes vertes trouvées en épicerie turque

Après quelques semaines vous obtiendrez un sirop fermenté de prunes (maesil-cheong, suivant la même méthode que ce sirop fermenté de coings que j'avais réalisé), ensuite les prunes sont mises à tremper dans de l'alcool et après quelques mois on obtient une liqueur de prune délicieuses, et enfin en mélangeant les prunes ridées et épuisées avec de la pâte de soja piquante coréenne, on obtient un pickles de prunes pour accompagner tous les repas. Sympa, non? J'ai découvert cette recette chez Maangchi l'an dernier et je ne regrette pas de m'être lancé!


recette alcool aux prunes vertes maesilju



Ingrédients:

Pour le sirop (maesil-cheong):
800g de prunes vertes
800g de sucre

Pour l'alcool (maesilju):
+ 400ml de vodka

Pour les pickles (maesil-jangajji):
+3 cuill à soupe de gochujang (pâte coréenne de piment, en épicerie asiatique)

comment utiliser prunes vertes


Préparation:

Pour le sirop, nettoyer les prunes, séchez les, puis piquez les avec un cure-dent. Mélangez les avec le sucre dans un bocal, en gardant un peu de sucre de côté pour versez sur le tout et faire une couche protectrice.


maesil cheong sirop fermente prunes
Sirop maesil-cheong après quelques jours

Couvrez d'un tissu tendu d'une ficelle ou d'une élastique (vous pouvez utiliser le couvercle du bocal, mais ne pas le fermer complètement poour laisser le gaz s'échapper). Dans les premiers jours, remuez une fois par jour pour aider à dissoudre le sucre et à produire le sirop. Dans la deuxième phase, le sirop va commencez à fermenter: des bulles peuvent apparaître. Garder dans un endroit frais et sec. Pour éviter que des morceaux de fruits ne restent au contact de l'air à la surface et ne moisissent, vous pouvez remuer régulièrement (c'est surtout important au tout début).

sirop fermente coree
Sirop maesil cheong après 2 mois

Après 100 jours, filtrez le sirop et mettez le en bouteille (attention, la fermentation n'est peut-être pas terminée, ne fermez pas la bouteille hermétiquement les premiers temps). Récupérez les prunes, remettez les dans le bocal et couvrez largement de vodka (ou de shoju coréen si vous voulez être puriste). Fermez hermétiquement et laissez mariner 3 mois au moins (10 mois pour moi, je l'avais un peu oublié, ce bocal).
Filtrez l'alcool dans une bouteille. Mélangez les prunes avec le gochujang (Maangchi enlève les noyaux, j'ai été fainéant, je ne l'ai pas fait): le condiment est prêt à consommer directement.

Le sirop est très agréable en été, allongé d'eau fraîche. L'alcool est délicieux en cocktail ou en apéritif. Le condiment accompagnera parfaitement un bol de riz.


Santé et Bon appétit!

alcool de prunes coreen maesilju


mardi 26 août 2014

Porc mijoté aux prunes de Namur et à la bière brune




La Prune de Namur (également appelée 'Simple Altesse': nom magnifique je trouve) est une variété ancienne, de la même famille que la quetsche (les deux variétés sont descendantes de la Prune de Damas, cultivée en Syrie dès la haute-antiquité).

Sa culture dans le namurois a connu son apogée au XXème siècle, avant de péricliter, les vergers anciens étant peu adaptés à la culture mécanisée. Aujourd'hui on ne trouve quasiment plus de prunes de Namur dans le circuit commercial, mais par contre elle garde une belle place dans les vergers privés. 



C'est ainsi que mon collègue Alain en a planté un chez lui il y a quelques années. Comme il sait que je suis toujours amateur de bons produits, il m'en a donc généreusement donné (j'ai de chouettes collègues, non?) et j'ai tout de suite pensé à les cuisiner en salé, associées à du porc. Plutôt que la classique recette de côtes de porc et prunes de Namur, j'ai préféré une version mijotée avec de la bière brune et quelques épices. Un plat super réconfortant et vite préparé, puisque j'ai cuit le porc sous pression pour obtenir une texture vraiment fondante en 35 minutes seulement! ;-)





Ingrédients (pour deux personnes):

300g de porc (un peu gras de préférence: spiringue, échine)
1 cuill à soupe d'huile
1 oignon
0,5 cuill à café de sel
1 cuill à café de poivre
1 bâton de cannelle
1 demi-étoile de badiane (anis étoilé)
33cl de bière brune (Chimay rouge pour moi)
30 prunes de Namur (ou quetsches)




Préparation:

 Dans le fond de votre cocotte-minutes, faites revenir l'oignon émincé dans l'huile jusqu'à ce qu'il commence à bien dorer. Ajoutez la viande coupée en morceaux (avec les os si vous utilisez des spiringues), la cannelle, l'anis, le sel et le poivre. Faites revenir jusqu'à ce que la viande soit dorée sous toutes les faces. Mouillez alors avec la bière brune.

Amenez à ébullition, couvrez et mettez sous pression. Laissez cuire sous pression pendant 25 minutes environ. Coupez le feu et laissez descendre la pression. La viande doit être très tendre et se détacher toute seule. Ajoutez les prunes dénoyautées coupées en deux, remettez sur feu doux (sans pression) et laissez mijoter 10 minutes, juste le temps de cuire les prunes, mais avant qu'elles ne tombent en purée.

Servez bien chaud avec des pommes de terre vapeur, ou des pains pitta.

Bon appétit!