Affichage des articles dont le libellé est lait de coco. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est lait de coco. Afficher tous les articles

mardi 28 mai 2024

Soupe sucrée des Philippines au lait de coco, patate douce, banane et boulettes de riz gluant (Ginataang bilo-bilo)

ginataang bilo bilo recette philippine



Beaucoup de choses dans ce dessert philippin (et encore, je n'ai pas tout mis dans le titre, hein): du lait de coco pour la base, du tapioca pour la texture, puis 4 garnitures: patate douce, banane plantain (banane saba aux Philippines), jackfruit (fruit du jacquier, ça se trouve en conserve au sirop) et boulettes de riz gluant (parfumées au tubercule ube si vous trouvez de l'extrait d'ube, mais ce n'est pas grave si vous n'en avez pas).

J'avais goûté ce ginataang (qui signifie cuit au lait de coco) bilo-bilo lors de l'évènement 'Filipino Food Festival' au printemps dernier: j'avais été intrigué par l'aspect, mais c'est vraiment le goût et les textures qui m'ont complètement fait craquer: le goût du jacquier est inimitable, le lait de coco et la banane vont super bien ensemble et la patate douce apporte une touche surprenante. Si on ajoute à tout ça du bilo-bilo, c'est à dire des boulettes de riz gluant (vous connaissez mon amour immodéré pour les desserts à base de riz gluant), je ne pouvais que craquer.

Un vrai festival de parfums exotiques et de textures, qui vous fera voyager direct. Le ginataang bilo-bilo se mange chaud ou tiède, mais j'avoue que même à température ambiante, j'adore ça.

bilo bilo boulettes de riz philippines

Ingrédients:


50g de tapioca (perles fines)
1 boîte de lait de coco (400ml)
1 patate douce pas trop grosse, pelée et coupée en quartiers puis en tranches de 1cm maxi
1 banane plantain mûre (peau jaune avec des taches noires), pelée et coupée en tranches de 1cm
quelques pièces de fruit de jacquier au sirop (conserve à trouver en épicerie asiatique), coupés en morceaux
3 cuill à soupe de farine de riz gluant
1/4 cuill à café d'extrait d'ube (facultatif, vou pouvez utiliser un autre parfum: rhum, vanille...)
2 cuill à soupe de sucre
2 belles pincées de sel


ginataang bilo-bilo dessert philippin

Préparation:


Amenez à ébullition 1,5 litre d'eau dans une casserole et versez-y le tapioca en pluie. Baissez le feu, couvrez et laissez mijoter 15 minutes environ, en remuant de temps à autre. Coupez le feu et laissez les perles devenir complètement translucides dans le liquide (30 minutes environ). Egouttez les perles de tapioca et couvrez les de 600ml d'eau froide pendant que vous préparez la soupe.
Préparez les bilo-bilo: mélangez l'extrait d'ube avec 2 cuill à soupe d'eau. Mélangez ce liquide avec la farine de riz gluant, puis ajoutez encore de l'eau jusqu'à ce que la pâte ne soit plus trop sèche. Travaillez la à la main (pour obtenir une texture d'oreille de bébé, comme on dit au Japon), puis façonnez de petites boulettes (taille d'une noisette).

Faites chauffer le lait de coco avec 400ml d'eau, le sel et le sucre. A ébullition, ajoutez les morceaux de patate douce, laissez mijoter 6 minutes.
Ajoutez les tranches de plantain et les boulettes de bilo-bilo. Laissez mijoter encore 5 minutes (les boulettes de riz gluant remontent à la surface quand elles sont cuites), puis ajoutez les morceaux de jackfruit (j'ai mis aussi un peu de leur sirop) et les perles de tapioca égouttées. Laissez cuire 2-3 minutes (les morceaux de patate douce doivent être tendres).
Servez chaud ou tiède.

Bon appétit!

ginataang bilo bilo recette philippine



vendredi 17 novembre 2023

Rendang de champignons bruns

Rendang vegan de champignons



Envie d'un plat mijoté mais envie de lever un peu le pied sur la viande? Les champignons bruns sont vos amis! Je vous avais déjà proposé un bourguignon de champignons en 2020 (qui reste une très chouette recette), mais cette fois je me suis aventuré vers des terres plus exotiques, puisque c'est en Indonésie que j'ai puisé l'inspiration.

Si vous ne connaissez pas le plat original, le rendang est un plat mijoté de boeuf dans du lait de coco: on laisse cuire le boeuf dans la sauce jusqu'à évaporation de celle-ci: la viande commence alors à frire dans le gras du lait de coco: c'est délicieux (en petite dose, car ça peut vite devenir écoeurant). Pour cette version végé, j'ai juste utilisé des champignons à la place du boeuf: ceux gardent leur texture ferme malgré le mijotage et s'accordent très bien à la sauce riche et parfumée du rendang. Servi sur un bol de riz, ce rendang de champignons est un vrai régal.


Champignons mijotes au lait de coco

Ingrédients (pour 3-4 personnes):


1kg de champignons bruns (champignons 'châtaigne'), coupés en deux
1 boîte de lait (ou crème) de coco (400ml)
1 cuill à café de cassonade ou de sucre
1 cuill à café de sel
2 feuilles de combava ou 1 tige de citronelle
1 bâton de cannelle

Pour le bumbu ('pâte de curry'):
3-4 échalottes, grossièrement hachées
4 piments rouges frais (ou comme moi, de la harissa maison), épépinés ou non
4 gousses d'ail, pelées et coupées grossièrement
2cm de gingembre frais, haché
2cm de galanga frais, haché (ou 1 cuill à soupe de galanga en purée, ou rien si vous n'en avez pas)
1 cuill à café de curcuma en poudre
1/4 de cuill à café de noix de muscade râpée


Rendang vegan aux champignons

Préparation:


Passez tous les ingrédients pour le bumbu au mixeur pour obtenir une pâte homogène (ajoutez un peu de lait de coco de la boîte si la pâte est trop sèche).
Mettez le bumbu avec le lait de coco et le reste des ingrédients dans une sauteuse assez large. Placez sur feu moyen à découvert et laissez mijoter tranquillement en mélangeant de temps à autre, pendant 1h. Augmentez le feu vers la fin de la cuisson pour évaporer tout le liquide: le gras du lait de coco doit se séparer et les champignons commencer à y dorer.
Servez chaud, sur un bol de riz blanc.

Bon appétit!

rendang végé



vendredi 7 juillet 2023

Salade de poisson séché et de mangue verte comme aux Philippines

salade morue grillée



Une petite salade inspirée d'une recette découverte chez Bryan Koh, qui combine du poisson salé grillé (on peut utiliser de la morue par chez nous) et de la mangue verte (qu'on peut remplacer par chez nous par de la pomme Granny Smith pour l'acidité, même si le goût et la texture seront différents).

Pas de vinaigrette à proprement parler pour cette salade, mais du lait de coco et du jus de citron (calamansi aux Philippines, mais du citron vert fonctionne très bien aussi).
Le tout est délicieusement parfumé et exotique et fait une très chouette entrée légère pour un repas, ou peut servir de simple lunch accompagné d'un bol de riz ou d'un bout de pain.

salade de poisson salé philippines



Ingrédients (pour 2 personnes):


100g de poisson séché /salé (morue ou autre) déssalé
3 petites mangues vertes (1 pomme granny smith à défaut)
1/2 pomme sucrée (ou une petite tomate en saison)
1 oignon rouge
150ml de lait de coco
1 cuill à soupe de jus de citron vert (ou de calamansi)
1 piment rougé émincé (selon votre goût, facultatif)
1-2 cuill à soupe de coco séchée râpée

salade de poisson et de mangue des Philippines

Préparation:


Egouttez le poisson mis à tremper en avance (jusqu'à 3 jours en changeant l'eau matin et soir pour la morue salée, moins si vous l'avez achetée en partie déssalée ou s'il s'agit simplement de poisson séché non salé).
Séchez le poisson avec un essuie-tout puis passez le sous le grill. Après quelques minutes, retournez les morceaux de poisson puis effilochez les légèrement. Retournez les sous le grill jusqu'à ce qu'ils commencent à colorer légèrement. Ecrasez les au mortier.
Pelez les mangues vertes, coupez les en deux pour en retirez les noyaux tendres, puis coupez leur chair en fines tranches. Coupez les pommes en fines tranches également.
Mélangez le poisson grillé refroidi avec l'oignon rouge finement émincé, les tranches de mangue et de pomme et le piment.
Arrosez avec le lait de coco et le jus de citron, mélangez bien.
Goûtez et rectifiez l'assaisonnement. Servez à température ambiante, saupoudrez de coco râpée que vous aurez grillé à sec dans un petit poêlon.

Bon appétit!

salade poisson mangue coco



vendredi 17 mars 2023

Dessert indonésien au lait de coco à trois couches (Kueh talam banjar)

kueh talam bajar



Si vous lu (ou vu le film) 'Crazy Rich Asian', vous avez peut-être bavé comme moi sur les descriptions de buffets fastueux de Kueh, ces bouchées (on va dire comme ça, car ce ne sont pas vraiment des pâtisseries) sucrées, souvent à base de riz et de lait de coco et très populaires en Chine et en Asie du Sud-Est. Il en existe des myriades, la plupart délicieuses et totalement inconnues chez nous.

Mon amie Anne-Sophie (aka Miss Sunalee sur le net) a eu la chance de visiter Singapour et la Malaisie cet hiver (son récit de voyage ici), d'où elle a ramené un livre entier sur le sujet 'The Way of Kueh' de Christopher Tan, introuvable dans nos contrées.

Quand elle m'a proposé de tester une recette à 4 mains, j'ai sauté sur l'occasion, et c'est donc ainsi qu'on s'est retrouvés un samedi après-midi à suivre la recette du Kueh talam banjar façon Christopher Tan.
Les kueh talam sont des kueh cuit en couches dans des moules carrés ou rectangulaires. Celui-ci est d'origine Banjar, le peuple du sud de l'île de Bornéo en Indonésie.
Trois couches différentes pour ce Kueh Talam: une couche blanche non sucrée assez consistante, une couche brune plus crémeuse et plus riche au sucre de palme et aux oeufs et enfin une dernière couche sucrée au pandan, à la texture plus légère.

L'ingrédient le plus compliqué à trouver sera sans doute du pandan frais ou congelé (feuilles d'une graminée asiatique au parfum délicieux). A défaut, vous pouvez faire la couche supérieure à un autre goût (par exemple de la tonka pourraît être sympa).
Elément indispensable pour cette recette: un cuit vapeur assez grand et un moule d'au moins 6cm de haut par 20cm de large qui y rentre.
La préparation demande un peu d'organisation (avec pas mal de pesées différentes), mais ce n'est rien de compliqué et comme on était deux et qu'on papotait, on n'a pas vu le temps passer.

Le résultat vaut en tout cas le travail investi: c'est super joli, et surtout tout à fait délicieux!

kuih dessert coco pandan

Ingrédients:


Pour la pâte de riz:
120g de farine de riz (thaïe de préférence)
95ml d'eau

Pour la couche blanche (coco):
400g de lait de coco
115g de pâte de riz
30ml d'eau
15g de fécule de manioc (tapioca starch)
10g de maïzena
1/2 cuill à café de sel

Pour la couche brune (oeuf et sucre de palme):
150g gula melaka (sucre de palme)
300g de lait de coco
20g de feuilles de pandan fraîches ou congelées
2 oeufs
25g de pâte de riz
15g de maïzena
1 pincée de sel


Pour la couche verte (pandan):
45g de feuilles de pandan fraîches ou congelées
1/4 de cuill à soupe d'extrait de pandan (facultatif)
70g de pâte de riz
20g de maïzena
15g de fécule de manioc (tapioca starch)
1/3 cuill à café de sel
100g de sucre
300g de lait de coco


kueh talam 3 couches

Préparation:


La veille:
Mélangez la farine de riz et l'eau pour faire une pâte de riz épaisse, que vous laissez reposer au frigo à couvert pendant 12 à 24h.

En avance:
Pour le sirop de la couche brune: faites chauffer le sucre de palme râpé avec les feuilles de pandan coupés en morceaux, le lait de coco et le sucre. Laissez infuser puis filtrez (en pressant bien les feuilles pour en extraire le maximum de parfum), jetez les feuilles de pandan, réservez le sirop.

Pour la couche blanche de base: mélangez tous les ingrédients dans une casserole et faites chauffer doucement, sans amener à ébullition. La crème doit être chaude, mais ne doit pas trop épaissir. Filtrez pour éliminer les grumeaux, ou comme moi donnez un coup de mixeur plongeant.
Versez dans un moule carré de 20*20cm chemisé et huilé (d'au moins 6cm de haut) ou comme moi un moule pyrex rond de 20cm, qui entre dans votre cuit-vapeur.
Faites cuire à vapeur douce 13 à 14 minutes: la crème doit être à peine prise.

5 minutes avant la fin de la cuisson, placez sur feu moyen les ingrédients pour la couche brune: les oeufs, le sirop préparé en avance, la pâte de riz, le sel et la fécule. Comme pour la couche blanche, faites chauffer, mais sans aller jusqu'à épaissir la crème.

Sortez le moule avec la couche blanche du cuit-vapeur. Donnez des petits coups de fourchette superficiels sur la surface, puis versez la couche brune. Replacez à la vapeur pour 15 minutes.

Pendant ce temps, préparez la couche verte. Passez les feuilles de pandan hachées grossièrement au mixeur ou au blender avec 150ml d'eau. Mixez bien et filtrez pour récupérer une eau verte (ajoutez une pointe d'extrait de pandan si vous le voulez). Mélangez cette eau avec les fécules, le sel et la pâte de riz, puis placez dans une casserole avec le lait de coco et le sucre. Comme pour les couches précédentes, faites chauffer, mais sans aller jusqu'à épaissir la crème.

Quand la couche brune est cuite, versez la couche verte sur le tout. Faites cuire 17 minutes à la vapeur, puis coupez le feu, retirez légèrement le couvercle et laissez tiédir, puis refroidir avant de passer au frigo pour bien affermir le kueh talam.

Coupez en tranches pour servir (passez le couteau sous de l'eau froide entre chaque tranche pour obtenir une coupe nette).

Bon appétit!

kueh dessert en tranches malaisie




mardi 18 octobre 2022

Maïs au lait de coco comme au Brésil (mungunzá de canjica)

 

mungunza recette mais lait de coco



La mungunzá, c'est un peu comme un version brésilienne du riz au lait, mais sans riz et sans lait ;-) En guise de riz on a dans la mungunzá du maïs dégermé et cassé, d'une variété blanche nommée 'canjica' (qui par dérivation donne souvent son nom à ce dessert) et du lait de coco. 

C'est un dessert rustique et facile à préparer, mais il vous faudra trouver le fameux maïs canjica (et donc trouver une épicerie proposant des produits brésiliens). Le maïs étant un peu plus long à cuire que du riz, il est utile de le faire tremper la veille.
Pour parfumer ce dessert, généralement servi assez liquide (version soupe sucrée), on utilise classiquement la cannelle ou le clou de girofle, mais des cacahuètes sont parfois utilisées aussi: à vous de voir ce qui vous tente le plus!


mungunza mais sucré à la bresilienne

Ingrédients:


300g de maïs blanc cassé (canjica de milho blanco, ou maiz trillado blanco)
1,5 litre d'eau
400ml de lait de coco
120g de sucre (plus ou moins selon votre goût)
0.5 cuill à café de sel
cannelle en poudre ou cacahuètes grillées concassées pour garnir


mungunza de canjica recette du bresil

Préparation:


La veille, couvrez largement le maïs d'eau, et laissez tremper pendant la nuit.
Le lendemain, égouttez le maïs et placez avec l'eau et le lait de coco dans une grande cocotte. Amenez à ébullition sur feu vif, puis baissez le feu, couvrez et laissez mijoter pendant 1h15 environ, jusqu'à ce que les éclats de maïs soient tendres. Ajoutez alors le sucre et le sel, et continuez la cuisson 15 minutes au moins selon la texture désirée: soupe liquide ou porridge plus épais.
Servez chaud ou tiède, garni de cannelle ou de cacahuète grillés.

Bon appétit!


mais blanc degerme cuit au lait de coco

mardi 2 août 2022

Poulet au lait de coco, carottes et poivron des Antilles

poulet lait de coco antilles



 Rien de tel qu'une recette des Antilles pour voyager en cuisine cet été! Adaptée d'une recette de Trinidad et Tobago, cette recette rassemble tout ce qu'on aime dans la cuisine des Caraîbes: une simplicité apparente qui cache un bel éventail de saveurs: la douceur du caramel, du lait de coco, des carottes et des poivrons, la fraîcheur du citron vert et de la ciboulette, le piquant de l'ail, du gingembre et du piment.

On prépare la marinade avec le poulet la veille, et le jour même, il n'y plus q'à mijoter le poulet avec le lait de coco et les légumes, en mode main libre (ce qui vous laisse le champs libre pour déguster un ti'punch à l'apéro par exemple).
Servi simplement avec du riz blanc et des quartiers de citrons verts, voilà de quoi régaler toute la famille autour d'un plat plein de soleil!



poulet mijoté des antilles

Ingrédients (pour 4-6 personnes):


1 beau poulet, découpé en morceaux
2 boîtes de 400ml de lait de coco
3-4 belles carottes, pelées et coupées en fines tranches
4 poivrons (de couleurs différentes, selon votre goût), épépinés et coupés en fines lanières
1 cuill à soupe d'huile
2 cuill à soupe de cassonade

Pour la marinade:
1 bouquet de ciboulette, grossièrement hachée
1 piment antillais ou habanero, épépiné
3 gousses d'ail, pelées
1 cuill à soupe de gingembre frais râpé
1 branche de thym frais
le jus d'un ou deux citrons verts
2 cuill à soupe d'eau de tamarin (ajoutez plus de jus de citron vert à défaut)
2 cuill à café de sauce worcestershire
1 cuill à café de sel
1 cuill à café de poivre noir moulu

poulet lait de coco et carottes


Préparation:


La veille, passez au mixeur tous les ingrédients pour la mariande. Enduisez les morceaux de poulet de cette marinade, couvrez et gardez au frigo pendant la nuit.

Le lendemain, faites chauffer l'huile avec la cassonade dans une cocotte en fonte, jusqu'à la cassonade caramélise dans l'huile. Ajoutez les morceaux de poulet grossièrement égouttés et faites les revenir jusqu'à les colorer légèrement. Ajoutez alors la marinade du fond du plat,  carottes et poivrons, ainsi que le lait de coco.
Amenez à ébullition sur feu moyen, baissez le feu, couvrez et laissez mijoter 1h30 environ, jusqu'à ce que les légumes soient tendres et le poulet cuit à votre goût. Rectifiez l'assaisonnement si besoin (et dégraissez un peu en surface si vous le désirez).
Servez accompagné de riz blanc, avec des quartiers de citron vert pour que chacun aissaisonne selon son goût.

Bon appétit!

poulet coco trinidad


mardi 3 mai 2022

Gâteau de riz gluant birman au sucre de palme (shwe htamin)

bouchees birmane riz gluant shwe htamin


Ces petites bouchées à base de riz gluant que je vous propose aujourd'hui sont une spécialité birmane facile à préparer, le genre de petit snack légèrement sucré dont on trouve des variations en Asie partout où le riz gluant est cultivé.
Comme j'adore le goût unique du riz gluant, c'est le genre de recette auquel je ne résiste jamais. Ce 'hswe htamin' à l'avantage d'être peu sucré et pas trop gras non plus, ce qui en fait un accompagnement parfait pour une dégustation de thé oolong par exemple.
Pour cette recette, il vous faudra donc du riz gluant (à trouver en épicerie asiatique 'glutinous' ou sweet rice) et du sucre de palme. En Birmanie, il s'agit de sucre du palmier de Palmyre ('Toddy palm sugar'), assez sombre, mais vous pouvez utiliser le sucre de votre choix (même du sucre blanc) avec un résultat différent selon le profil aromatique du sucre utilisé. J'ai utilisé du jaggery noir de Goa (ramené de là-bas), dont le goût réglissé de mélasse fait merveille avec la crème de coco et le riz gluant.


bouchees de riz gluant pour le thé birmanie

Ingrédients:


400g de riz gluant, rincé plusieurs fois et trempé pendant au moins 8h
100ml d''eau
125g de sucre de palme (ou autre sucre de votre choix)
2 cuill à soupe d'huile d'arachide (ou autre huile végétale)
60ml (deux belles cuill à soupe) de crème de coco (la partie solide au dessus de la boîte de lait de coco)
1 bonne pincée de sel


shwe htamin riz gluant

Préparation:


Egouttez le riz gluant trempé. Placez dans une étamine assez grande et étalez le sur tout la surface de votre cuit-vapeur (j'ai un grand cuit-vapeur thaï, ça aide). Faites cuire à la vapeur pendant 40 minutes environ, en retournant le riz à la cuillère à mi-cuisson.
Laissez refroidir dans l'étamine.
Faites chauffer l'eau avec le sucre pour le dissoudre. Ajoutez l'huile, la crème de coco et le sel, puis le riz. Mélangez sur feu moyen jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de liquide et que le riz commence à caraméliser.
Versez dans un moule en pyrex huilé, tassez bien le riz avec le dos d'une cuillère et laissez refroidir.
Coupez en losanges pas trop grands, servez froid parsemé de coco fraîche râpée, ou comme moi de coco sèche, accompagné d'une tasse de thé.

Bon appétit!


recette sucrée de birmanie au riz gluant

mardi 31 août 2021

Gâteau de manioc au caramel et au rhum

gateau de manioc renversé caramel

Les gâteaux de manioc, j'adore ça. Il y a pour moi quelque chose d'irrésistible dans la texture légèrement caoutchouteuse que donne le manioc frais. Si on y ajoute comme ici du lait de coco, du caramel et du rhum jamaïcain, on obtient un délice très parfumé (sans gluten en plus, pour ceux que ça intéresse).
Je vous avait déjà donné une recette dans la même veine, venue des Philippines ( gâteau de manioc avec un toping au lait de coco). La recette que je vous propose aujourd'hui est inspirée d'une recette vietnamienne, mais j'ai tellement chipoté avec (comme on dit ici en Belgique) que finalement elle est devenue très personelle (j'avais une très grosse envie de caramel).


que faire avec racine de manioc

Ingrédients:


2 racines de manioc (pour obtenir 1kg environ de chair râpée)
200ml de lait de coco
80g de sucre pour le caramel
5 oeufs
200g de sucre
80g de beurre fondu puis refroidi
1 pincée de sel
4 cuill à soupe de lait concentré sucré
30ml de rhum bien parfumé (rhum jamaïcain pour moi)


gateau de manioc rhum caramel


Préparation:


Faites un caramel avec 80g de sucre et 1 cuill à café d'eau. Quand le caramel est bien ambré, retirez le du feu et ajoutez 1 belle cuill à soupe du lait de coco (je le fais directement dans mon moule à tatin, sinon faites le dans une petite casserole et versez ensuite dans votre moule). Nappez bien le fond et les bords du moule avec ce caramel, laissez refroidir.

Pelez les racines de manioc. Coupez les en tronçons puis en 4 dans la hauteur, retirez la partie fibreuse qui se trouve parfois au coeur de la racine. Passez les morceaux de manioc ainsi obtenus à la râpe fine (je le fais avec l'accessoire râpe de mon bamix). Pressez le manioc râpé entre vos main pour en extraire le maximum de jus, que vous jetez.

Battez les oeufs avec les 200g de sucre. Ajoutez le reste de lait de coco, le beurre fondu, le rhum, la pincée de sel et le lait concentré sucré.
Mélangez le tout au manioc râpé.
Versez dans le moule caramélisé et enfournez pour 45 minutes-1h, jusqu'à ce que le gâteau soit bien doré et qu'un cure-dent en ressorte sec.
Laissez tiédir quelques minutes avant de démouler sur un plat de service.

Servez à température ambiante.

Bon appétit!


gateau au manioc frais

vendredi 13 août 2021

Mochi-clafoutis aux fruits (mochifoutis)


mochi gateau aux fruits


J'adore le gâteau mochi au beurre hawaïen, je le fais très souvent car il est rapide à préparer et j'en adore la texture. Cette fois j'avais des fruits du jardin à utiliser avant les vacances, et je me suis dit que j'allais tenter de les combiner à la farine de riz gluant pour en faire un genre de clafoutis-mochi, ou mochi-clafoutis (mochifoutis? clafouchi?, à vous de choisir).

Bingo, ça fonctionne super bien, surtout avec les fruits acidulés que j'avais à utiliser: casseilles (hybride de cassis et groseilles), framboises et rhubarbe (qui n'est pas un fruit, hein, je sais ;-)). Je fais généralement le gâteau mochi dans un moule pas trop large et plutôt haut, mais pour ce mochifoutis, j'ai choisi l'opposé, un moule plutôt grand (23*33cm). Le mochifoutis peut se découper en part, qui ont assez de tenue pour être mangées à la main, tout en gardant une texture molle un peu caoutchouteuse typqiue des mochis. Comme les fruits choisis étaient acidulés, j'ai ajouté généreusement du sucre sur le dessus, mais ça dépendra fortement des fruits utilisés.


gateau mochi lait de coco fruits

Ingrédients:


350g de farine de riz gluant (en épicerie asiatique)
1/2 sachet de levure chimique
120g de beurre fondu
400ml de lait de coco (1 boîte)
3 oeufs
200g de sucre (+ pour saupoudrer)
1 cuill à café d'extrait de vanille ou 1 cuill à soupe de rhum brun
Fruits selon ce que vous avez en stock (j'avais 6 tiges très fines de rhubarbe, 15 casseilles et 10 framboises environ)


clafoutis mochi rhubarbe framboise

Préparation:


Mélangez le beurre fondu avec le lait de coco. Ajoutez le reste des ingrédients (sauf les fruits) et fouettez pour bien mélanger. Versez dans un grand moule chemisé-beurré (moule rectangulaire 23*33cm pour moi, sinon un moule à manqué d'au moins 23cm de diamètre devrait convenir). Disposez les fruits en mode free-style sur la surface du gâteau (les rhubarbes sont restées plus ou moins en surface, les framboise un peu moins et les casseilles ont quasiment disparu après cuisson).
Saupoudrez plus ou moins généreusement de sucre selon les fruits utilisés et votre goût (j'ai ajouté 3 cuill à soupe à ce stade) et enfournez pour 1h environ à 180°C (un cure-dent enfoncé doit en ressortir propre).
Laissez le mochifoutis refroidir avant de le sortir du moule à l'aide du papier cuisson. Saupoudrez d'une cuill à soupe de sucre avant de servir (facultatif, mais j'aime bien un peu de sucre croquant sur mon clafoutis).

Bon appétit!


gateau mochifoutis riz gluant

vendredi 9 avril 2021

Bicol Express: porc au lait de coco et piment (Philippines)

 

 

bicol express philippines

 Le 'Bicol Express' est une recette relativement récente du répertoire des Philippines, dont on retrace les origines aux années 70, dans un petit restaurant de Manille tenu par une certaine Celly Kalaw. Inspirée par la cuisine de sa région natale de Bicol, ce plat très gourmand (humm, le porc gras bien fondant, le lait de coco!) est aussi très riche en piments: autant dire que j'étais sûr d'aimer avant même de goûter!
Le nom viendrait du fait que le train Manille-Bicol pouvait être entendu depuis le restaurant de Mme Kalaw.
Que l'histoire qui entoure ce plat soit avérée ou non, le Bicol Express a en tout cas depuis acquis une belle renommée à travers le pays où il est populaire chez les amateurs de saveurs bien relevées.
Comme souvent avec ce genre de plat riche en calories et en saveurs, une petite quantité par personne est suffisante, accompagné de riz blanc à volonté et de légumes vapeur par exemple pour alléger un peu le tout.


recette porc coco piment des Philippines

Ingrédients (pour 6 personnes au moins):


700g de lard frais, coupé en morceaux d'un centimètre d'épaisseur
1 cuill à soupe d'huile
6 gousses d'ail, pressées
1 belle cuill à soupe de gingembre frais râpé
1 oignon, haché finement
2 cuill à soupe de pâte de crevettes (j'ai fait 50% pâte crue, grise et 50% pâte de crevettes sautée -bagoong alamang, brune)
800ml de lait de coco
6 piments verts longs
4 piments rouges longs
2 à 4 piments oiseaux rouges


bicol express piments

Préparation:


Faites chauffer l'huile dans une cocotte et faites-y revenir le porc (en deux fois) jusqu'à ce qu'il soit bien doré. Retirez le porc et réservez. Dans la cocotte, sur feu moyen, ajoutez ail et gingembre, grattez les sucs de cuisson, puis ajoutez l'oignon haché. Faites revenir quelques minutes, jusqu'à ce que l'oignon soit tendre.
Remettez le porc dans la cocotte, ajoutez la (ou les) pâte(s) de crevette et faites revenir une minute. Versez le lait de coco (gardez-en une ou deux cuill à soupe pour garnir le plat plus tard), et laissez mijoter jusqu'à ce que le porc soit tendre (15 minutes environ).
Ajoutez alors les piments coupés en tranches (gardez quelques tranches pour garnir) et laissez mijoter jusqu'à ce que les piments soient cuits mais avec encore un peu de texture.
Servez bien chaud, garni d'un peu de lait de coco, de tranches de piments, sur un lit de riz blanc et avec éventuellement des légumes vapeurs en accompagnement.

Bon appétit!

recette populaire des philippines

 

mardi 9 mars 2021

Chou-fleur rôti et sauce épicée aux noix

 

chou fleur roti curry

 Une improvisation du weekend, pour utiliser des restes de noix (je n'ai pas toujours le compas dans l'oeil quand il s'agit de se servir en vrac: j'ai tendance à en prendre plus que nécessaire). Des noix de Grenoble, donc et des noix de macadamia, dans une sauce qui évoque un curry, avec de la noix de coco également (triple combo de noix). Les noix de Grenoble apportent une certaine amertume à la sauce, mais en combinaison avec la douceur du chou-fleur rôti au curcuma, ça fonctionne.
Si l'amertume vous fait froncer le nez, utilisez des noix de cajou à la place, bien plus sucrées de douces en goût.

chou fleur curcuma sauce curry noix



Ingrédients:


1-2 chou fleur (selon la taille de votre plat à rôtir)
1 cuill à soupe d'huile végétale
2 cuill à café de curcuma en poudre
1 cuill à café de sel

Pour la sauce:
60g de noix de Grenoble
60g de noix de macadamia
2 oignons, hachés grossièrement
2 cuill à soupe d'huile
3 gousses d'ail, pressées ou hachées finement
2 cuill à café de gingembre frais râpé
1 cuill à soupe de garam masala
2 cuill à café de pimenton (paprika fumé)
1 cuill à café de graines de cumin
1 cuill à café de piment en poudre (ou moins selon votre goût)
1 cuill à café de sel
200ml de lait de coco
200ml d'eau
une bière blonde (25cl)


chou fleur curry noix de Grenoble

Préparation:


Coupez le chou-fleur en morceaux assez gros. Mélangez avec le sel, l'huile et le curcuma pour bien enrober et placez dans un grand plat à rôtir au four à 180°C jusqu'à ce que le chou-fleur soit tendre et légèrement doré (45 minutes à 1h).

Pour la sauce: faites revenir les oignons dans l'huile dans une casserole jusqu'à ce qu'ils soient légèrement dorés. Ajoutez alors les noix, l'ail et le gingembre: faites revenir 2 minutes environ, avant d'ajouter les épices puis le lait de coco, la bière et l'eau. Laissez mijoter 10-15 minutes environ, avant de passer le tout au mixeur. Goûtez et rectifiez l'assaisonnement (vous pouvez équilibrer l'amertume des noix en ajoutant un peu de sucre si besoin).

Servez les morceaux de chou-fleur rôtis chauds, garnis de sauce, et accompagnés de riz blanc (ou comme moi d'idlis: petits coussins de riz et lentilles fermentés cuits à la vapeur).


Bon appétit!

chou fleur au four et sauce curry


mardi 17 novembre 2020

Po'e aux coings

 

poé tahitien aux coings

 

 Le po'e (ou poé), à l'origine, c'est une recette tahitienne qui se fait plutôt avec de la banane (voir le reportage de Pia sur place, avec la cuisson en feuille de bananier), de la citrouille, voire des tubercules (taro). J'ai découvert ça chez la toujours très inspirante 'Piment Oiseau' qui avait résumé la simplicité de la recette en un petit dessin sur son instagram (en plus d'avoir plein de bonnes idées en cuisine, elle est aussi une très chouette dessinatrice/graphiste): de la purée de fruits, de la farine de manioc, un peu de sucre et du lait de coco.


Super simple, végé, sans gluten, sans lactose: bref, le dessert qui peut plaire au plus grande nombre. je n'avais pas de bananes en stock quand j'ai lu sa recette, mais par contre j'avais encore plein de coings, et donc je me suis dit 'pourquoi pas?'. Zou, quelques heures plus tard le po'e de coings était né: parfumé comme une pâte de coings, tendre comme un pudding, légèrement chewy grâce à la farine de manioc. Que les tahitiens me pardonnent cette version fusion: à défaut d'être authentiquement authentique, c'était ma foi bien bon!

 

 

poe tahiti lait de coco

Ingrédients:


6-8 coings (pour obtenir 500g de compote de coings rôtis)
175g de farine de manioc (en épicerie africaine ou parfois en boutique bio)
100g de sucre
250ml de lait de coco + 1 pincée de sel


poe manioc et coings

Préparation:

Pour la compote de coings rôtis: enlevez le duvet des coings. Coupez les en deux et placez, face coupée vers le bas dans un plat à rôtir. Enfournez pour environ 1h à 170°C, jusqu'à ce que les coings aient changé de couleur et soient tendres au doigts. Laissez tiédir ou refroidir.
Au couteau, retirez le coeur et les parties dures des coings. Passez la chair au moulin à légumes, grille fine pour obtenir une compote assez épaisse.

Pesez 500g de compote de coings rôtis. Mélangez avec 100g de sucre, puis ajoutez 175g de farine de manioc. Versez dans un petit plat beurré allant au four. Egalisez la surface et enfournez pour 45 minutes environ à 180°C.
A la sortie du four, coupez en carrés au couteau et versez le lait de coco (mélangé à la pincée de sel) sur le tout en séparant un peu les cubes de po'e à la fourchette pour laisser pénétrer le lait de coco. Servez tiède ou froid.

Bon appétit!

 

poé tahitien aux coings

 

mardi 29 septembre 2020

Gâteau mochi au thé matcha

 

mochi cake au matcha



 Ah, le butter mochi cake: une spécialité hawaïenne que j'adore. La texture est 'chewy', limite élastique et le goût du riz gluant est irrésistible. Pour cette version, j'ai ajouté du thé matcha et également une liqueur de plantes (Elixir de Spa pour moi, mais Chartreuse, Verveine ou Bénédictine feront aussi très bien l'affaire selon ce qui dort au fond de vos placards).
L'association matcha-coco-elixir de plantes fonctionne super bien, le genre de goût à la fois régressif et adulte qui fait mouche!

 

mochi cake au thé

 

Ingrédients:


500g de farine de riz gluant (en épicerie asiatique)
1/2 sachet de levure chimique
3 cuill à café de poudre de thé matcha
4 oeufs
160g de beurre
280ml de lait ou de crème de coco
280ml de lait concentré sucré
1 pincée de sel
1 cuill à soupe de liqueur aux plantes (Chartreuse, Bénédictine, Elixir de Spa)


gateau mochi au matcha



Préparation:


Faites fondre à feu doux le beurre avec le lait de coco. Laissez tiédir quelques minutes. Dans un grand saladier, mélangez tous les ingrédients (au batteur électrique ou la main) jusqu'à obtenir un mélange homogène. Versez dans un moule beurré (moule à manqué ou moule à gratin de 20 cm de diamètre et enfournez à 180°C pour une heure environ.
Démoulez encore tiède, puis laissez refroidir avant de découper en cubes.

Bon appétit!

gateau mochi elastique