Affichage des articles dont le libellé est oignons. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est oignons. Afficher tous les articles

vendredi 13 janvier 2023

Pâtes au boeuf et aux oignons comme en Croatie

sporki makaruli recette



Une recette ramenée de Croatie dans nos valises ce printemps. Proximité avec l'Italie oblige, on mange pas mal de pâtes en Croatie (la Dalmatie où nous étions à d'ailleurs fait partie de la République de Venise au cours de son histoire).
Lors de notre séjour sur l'île de Hvar, on était tellement hors saison que seuls deux restaurants étaient ouverts dans la ville. Dans l'un de ceux-ci, les vieux habitués locaux mangeaient dans une salle en bas, alors que les touristes partaient chercher la lumière dans la salle du dessus avec terrasse. Et que mangaient-ils ces vieux croates (tous des hommes ce jour-là): des makaruni (pâtes artisanales croates) avec de la viande de boeuf mijotée: une version de 'Šporki makaruli' de Dubrovnik.

Il existe plusieurs versions de cette recette: celle que je vous propose ne contient pas de concentré de tomates (comme celle qui était servie ce jour-là), et est parfumée à l'ail, aux clous de girofle et au vin rouge. Comptez plusieurs heures pour le mijotage de cette recette qui demande un peu de surveillance (puisqu'on mijote à découvert): une recette à réserver pour une journée grise, donc.
Le résultat de ce mijotage une sauce concentrée riche en oignon et en boeuf, un peu comme un rendang indonésien sans épices sauf qu'ici ce n'est pas dans le lait de coco que le boeuf mijote, mais dans le saindoux! ;-).



pates et boeuf au vin rouge

Ingrédients (pour 4-6 personnes)


1kg de boeuf (carbonnade ou bourguignon), coupé en cubes de 3cm environ
1kg d'oignons, hachés
3 belles cuill à soupe de saindoux
1 petit bouquet de persil, haché
6 gousses d'ail, pressées ou hachées
6 clous de girofle
250ml de vin rouge
1 cuill à café de sel
1 cuill à café de poivre noir
fromage râpé (parmesan ou vieux chèvre) pour garnir


macaroni sauce viande vin rouge croatie

Préparation:


Dans une grande sauteuse, faites revenir sur feu moyen les oignons dans le saindoux jusqu'à ce qu'ils soient dorés (patience, avec une telle quantité, ça prend du temps). Ajoutez alors le boeuf en cubes, et continuez à faire revenir: après quelques minutes, le boeuf va commencer à rendre son eau: continuez à cuire sans ajout jusqu'à ce que celle-ci soit quasiment totalement évaporée.

Ajoutez alors le vin rouge et un verre d'eau, ainsi que sel, poivre, ail, persil et clou de girofle.
Mélangez et continuez à faire cuire sur feu moyen-doux, sans couvrir, en remuant de temps à autre et en ajoutant un peu d'eau quand il n'y a plus de liquide. La cuisson peut prendre 2-3h selon la qualité de la viande et selon la texture recherchée: à 2h les morceaux de boeuf auront encore de la mâche, après 3h, ils seront plus tendres. Retirez les clous de girofle si vous les retrouvez, et servez la viande et sa sauce confite avec des pâtes bien chaudes égouttées et enrobées d'un peu de saindoux, avec un peu de fromage râpé pour garnir.

Bon appétit!


pâtes au boeuf croatie recette

mardi 15 mars 2022

Vareniki (raviolis ukrainiens) à la choucroute

vareniki ukraine recette choucroute



L'élan de solidarité vers l'Ukraine depuis le début de l'invasion russe est à la mesure de ce que nombre d'entre nous ressentons: de la tristesse et une bonne dose d'impuissance vis à vis de ce qui passe si près de nous en Europe.
Plutôt que regarder les chaînes d'info en boucle ou doom-scroller les réseaux sociaux, se sentir utile de quelque façon que ce soit (don en temps, en matériel ou en argent) est la meilleure façon de se sentir moins impuissant. Pour la Belgique, le consortium 12.12 centralise les dons, pour la France vous trouverez une liste sur le site Service Public, mais n'hésitez pas à vous renseigner près de chez vous, des opérations sont sûrement organisées.

Une autre façon de se réconforter, c'est de passer un peu de temps en cuisine, et pourquoi pas en préparant de délicieuses recettes ukrainiennes? La préparation des varenikis que je vous propose aujourd'hui prend un peu de temps, comme tous les raviolis, mais c'est pour moi un temps un peu méditatif, apaisant.
Il existe de très nombreuses farces à varenikis différentes en Ukraine: celle du jour est à la choucroute, dont l'acidité fait merveille avec la douceur gourmande de garniture de lardons et oignons caramélisés.



vareniki ukraine solidarité

Ingrédients (pour 40-50 varenikis):


Pour la pâte à vareniki:
250g de farine (j'ai mélangé farine de blé dur et de blé tendre)
2 oeufs
1 cuill à soupe d'huile
6-8 cuill à soupe d'eau
1 pincée de sel

Pour la ganiture à la choucroute:
500g de choucroute fraîche
75g de lardons
1 cuill à soupe d'huile
2 oignons, coupé en fines demi-lunes
1,5 cuill à soupe de concentré de tomate
2 cuill à café de sucre
60-80 ml de bouillon de poule


vareniki raviolis ukrainiens à la choucroute

Préparation:


Pour la garniture: faites revenir les lardons dans l'huile dans une sauteuse assez grande pour recevoir la choucroute ensuite, jusqu'à ce qu'ils caramélisent. Retirez les lardons et réservez les dans un petit poêlon.
Faites revenir les oignons dans le gras des lardons, laissez revenir à feu moyen doux jusqu'ils soient à leur tour caramélisés et tendres. Retirez la moitié des oignons et placez les dans le petit poêlon.
Rincez et égouttez la choucroute. Pressez la entre vos mains pour en retirer le maximum d'eau. Ajoutez la au reste des oignons dans la sauteuse.
Faites revenir quelques minutes puis ajoutez sucre, concentré de tomates et bouillon. Mélangez bien, couvrez et laisser mijoter 5-10 minutes. Laissez refroidir.

Pour la pâte à vareniki: mélangez farine, huile et sel avec les deux jaunes d'oeufs (gardez un des blancs pour souder les vareniki). Ajoutez l'eau petit à petit, juste assez pour obtenir une pâte très épaisse mais qui se tient. Couvrez et laissez reposer 30 minutes.
Etalez la pâte au rouleau (1,5-2mm d'épaisseur environ) ou comme moi pour vous faciliter la vie, passer au laminoir à pâte (jusqu'à l'avant dernier cran de ma machine à pâte italienne manuelle). Découpez des disques de pâte de 7-8cm de diamètre environ.
Placez une petite quantité de farce à la choucroute au centre de chaque disque (moins d'une cuill à café). Avec un doigt, passez un peu de blanc d'oeuf sur la moitié du périmètre de chaque disque avant de refermer chaque vareniki sur la farce. Pressez les bords avec le bout des doigts ou avec une fourchette.

Amenez un grand volum d'eau salée à ébullition. Versez les varenikis dans l'eau bouillante et laissez les cuire 5-7 minutes, en les retournant avec une écumoir en cours de cuisson. Pendant ce temps placez le petit poêlon avec lardons et oignons sur le feu pour les réchauffer.
Egouttez les varenikis rapidement et servez sans tarder garnis de lardons et d'oignons caramélisés.

Bon appétit!


varenikis comme en Ukraine

mardi 16 février 2021

Sarrasin grillé (kasha) aux oignons et à l'aneth (Russie)

sarrasin grille kasha



 J'adore le sarrasin, et je vous ai déjà donné une recette de kasha russe (aux champignons). Depuis, j'ai découvert une technique (en fait une méthode traditionnelle russe) de cuisson qui donne des grains de sarrasin gonflés et léger: la kasha est d'abord grillé à sec, puis simplement cuite au four: comme on ne remue pas, les grains de sarrasin ont moins l'occasion de se casser et du coup on n'obtient pas un porridge, mais une texture plus légère.

Cette technique vient du livre 'Beyond the North wind' de Darra Goldstein, où elle propose aussi ce simple assaisonnement d'oignons sautés et d'aneth: des saveurs typiquement russes qui font mouche, pour un repas végé et sans gluten vraiment très simple à préparer: pour les soirs de semaines  en hiver, où on a besoin d'un réconfort simple par exemple (et l'avantage c'est que le blé noir froid ainsi cuit est parfait en salade le lendemain).



cuisson sarrasin grille a la russe

Ingrédients (pour 2-3 personnes):


1 verre (200ml environ) de sarrasin grillé (kasha)
2 verres d'eau bouillante
0,5 cuill à café de sel
2-3 oignons, émincés en demi-lunes
1 cuill à soupe d'huile
2 cuill à soupe d'aneth hachée
1-2 cuill à soupe de beurre


kasha sarrasin aneth oignons

Préparation:


Dans une poêle ou une sauteuse, faites griller à sec, sur feu moyen, le sarrasin pendant 5 minutes environ, jusqu'à ce qu'il devienne un peu plus brun. Transférez dans un plat à couvercle allant au four, légèrement beurré.
Ajoutez l'huile dans la poêle chaude et faites y revenir les oignons quelques minutes, jusqu'à ce qu'ils soient joliments colorés et tendres.
Mélangez dans le plat le sarrasin avec les oignons grillés, le sel, l'aneth hachée. Versez sur le tout deux verres d'eau bouillante. Parsemez de noisettes de beurre, couvrez et enfournez pour 20 minutes à 180°C, jusqu'à ce que liquide soit évaporé.
Servez bien chaud, parsemé d'un peu d'aneth fraîche et d'encore un peu de beurre si vous le voulez.

Bon appétit!

cuisson ble noir kasha



mardi 7 avril 2020

Oignons sautés à la farine de pois chiches (Inde)



oignons et farine de pois chiches


Une recette rustique que j'ai été pioché dans 'The essential Marathi cookbook' de Kaumadi Marathé, un souvenir de notre voyage au Maharashtra (en Inde) il y a quelques années. 

Cette préparation est assez surprenante: la farine est d'abord préparée comme un roux, puis on ajoute les oignons et un peu d'eau avant de poursuivre la cuisson. Pour rendre le tout plus digeste, les épices viennent à la rescousse: cumin, gingembre, mais surtout ajwain mènent la danse. 
L'ajwain (ou ajowan) est un cousin du cumin et du carvi, mais son goût est plus proche du thym. On le trouve en épicerie indienne ou en herboristerie. 

Pour l'anecdote: lors de notre voyage en Inde, alors que j'étais nauséeux au moment de partir pour une demi-journée de voiture, la maman de Medha, notre hôte, m'avait conseillé de mâcher quelques graines d'ajwain et d'en avaler également une cuillère à café entière avec de l'eau tiède (avec également un peu de camphre). Une demi-heure plus tard, les nausées avaient disparu! Depuis, j'en consomme dès que je me sens un peu détraqué des boyaux!

Pour en revenir à la recette: suivant les conseils du bouquin, je l'ai associé à un riz au yaourt, et c'était délicieux (et tout à fait digeste!).


oignons cuits a l'indienne


Ingrédients:

3 beaux oignons, coupés en deux puis en fines tranches
3 cuill à soupe d'huile végétale
1 cuill à café de graines d'ajwain 
1/4 cuill à café de graines de cumin
3 cuill à soupe de farine de pois chiches
1 cuill à café de gingembre frais rapé
0,5 cuill à café de piment en poudre (selon votre goût)
1/4 cuill à café de curcuma en poudre
1,5 cuill à café de sel
120ml d'eau
1 cuill à café d'amchoor (poudre de mangue verte) ou de jus de citron
coriandre ou menthe fraîche pour garnir

recette oignons maharashtra



Préparation:

Dans une sauteuse, faites chauffer l'huile. Ajoutez cumin et ajowan, faites revenir quelques secondes, puis ajoutez petit à petit la farine de pois chiches. Faites revenir sur feu moyen-fort pendant 5 minutes environ, jusqu'à ce que le mélange soit joliment bruni. Ajoutez alors  le gingembre, le sel, le piment et le curcuma, puis les oignons en tranches. Mélangez bien pour enrober toutes les tranches d'oignons de mélange épicé, puis arrosez le tout avec les 120ml d'eau.
Couvrez et laissez mijoter 10 minutes environ à feu moyen-doux, en remuant de temps à autre, jusqu'à ce que les oignons soient tendres (ajoutez un peu d'eau si les oignons attachent).
Ajoutez amchoor (ou jus de citron) et mélangez.
Servez chaud, tiède ou froid, garni de coriandre hachée et par exemple accompagné de riz au yaourt.

Bon appétit!
oignons sautes a l'indienne

mardi 16 avril 2019

Koshari: riz, lentilles et pâtes (street food d'Egypte)



riz et lentilles street food egypte

Le koshari, c'est le classique de la street food égyptienne, que j'ai découvert dans les rues de... Londres! Et oui, pas encore eu la chance de découvrir le Caire, mais par contre on est tombé sur un petit stand de Koshari dans les rues de la capitale britannique, alors qu'on cherchait à manger sur le pouce avant d'aller voir un spectacle dans le West End ("Caroline, or change", que j'ai adoré).

C'est un plat peu coûteux et qui peut plaire à tous: riz et lentilles sont cuits ensemble, on ajoute des coquillettes ou des macaroni (et même un peu de vermicelle si on veut), on verse sur le tout une sauce tomate épicée et des oignons frits caramélisés. C'est équilibré, végan, sans lactose, sans gluten si on omet les pâtes, bref, qui pourrait y résister! ;-)


koshari vegan recette


Ingrédients:


250g de riz (riz jasmin pour moi)
250g de lentilles brunes ou vertes
100g de coquillettes (ou de macaroni)
4 oignons
2 cuill à soupe d'huile d'olive + huile de friture pour les oignons
2 gousses d'ail
1 boîte de tomates en cubes (400g)
1 cuill à café de coriandre en poudre
1 cuill à café de piment en paillettes (facultatif, selon votre goût)
1 cuill à café de vinaigre


riz lentilles sauce tomate


Préparation:

Faites bouillir un grand volume d'eau et faites y cuire les lentilles pendant 15 minutes maxi (elles doivent rester un peu sous-cuites à ce stade).
Coupez deux des oignons en fines tranches pour obtenir des oignon rings. Mélangez avec un peu de sel et de farine avant de faire frire (en plusieurs fois si besoin) dans de l'huile de friture. Réservez sur du papier absorbant.
Rincez le riz plusieurs fois à l'eau froide, égouttez. Placez le riz avec les lentilles dans une cocotte couvrez d'eau (l'eau doit dépasser d'environ l'épaisseur d'une phalange la surface du riz). Ajoutez une cuill à café de sel, portez à ébullition, couvrez, baisser le feu au minimum et faites cuire 12 minutes. Coupez le feu, aérez le riz à la fourchette couvrez à nouveau et laissez le riz et les lentilles finir de cuire à la vapeur.
Pendant ce temps, faites chauffer l'huile d'olive dans une casserole. Ajoutez les deux oignons restants finement hachés, faites les revenir jusqu'à ce qu'ils soient colorés, puis ajoutez la coriandre, l'ail pressé, le piment en paillette et enfin les tomates en cubes. Faites mijoter quelques minutes, mixez si vous le voulez, salez selon votre goût et ajoutez le vinaigre.
Faites cuire les pâtes dans un grand volume d'eau bouillante salée, égouttez les et mélangez les avec un peu d'huile.

Servez le koshari: dans un bol, placez un beau volume de riz et lentilles, ajoutez des pâtes sur le dessus, puis de la sauce tomate épicée, et enfin des oignons frits.

Bon appétit!



street food d'Egypte

vendredi 19 octobre 2018

Pilaf au poulet et aux coings


pilaf recette juifs de boukhara



Un pilaf d'automne, inspiré d'une recette des juifs de Boukhara, les juifs issus d'Asie Centrale, dont on trouve encore une large communauté à New-York. Boukhara est une ville d'Ouzbékistan qui fut un centre de peuplement de cette très ancienne communauté juive: cette position géographique particulière à donné à cette cuisine juive des influences mélangées: perses, orientales, sépharades...

Cette recette fait la part belle aux ingrédients simples: riz, poulet, coings, oignons, carottes, avec un minimum d'épices (cannelle et cumin). Le résultat est un plat à la fois simple et festif, que j'ai servi accompagné de tomates en pickles à la russe (que mon homme à ramené d'Oural).


pilaf recette juive



Ingrédients:

1 poulet fermier, coupé en 8 morceaux
2 très gros coings (ou 5 s'ils sont petits comme ceux de mon jardin)
6 carottes pas trop grosses, coupées en petits cubes
4 oignons assez gros, émincés finement
4 cuill à soupe d'huile végétale
360g de riz basmati
100g de raisins secs
1 cuill à café de graines de cumin
0,5 cuill à café de cannelle
sel, poivre
1 litre de bouillon de poule ou de légumes


pilaf coings, carottes, poulet


Préparation:

Dans une poêle, faites chauffer 2 cuill à soupe d'huile et faites y revenir les morceaux de poulet (en plusieurs fois) pour bien les colorer. Réservez.

Dans une grande cocotte, faites chauffer les deux cuill à soupe d'huile restante et faites y revenir oignons et carottes, pendant 10-15 minutes, jusqu'à ce que les oignons commencent à colorer.
Pendant ce temps, débarrassez les coings de leur duvet s'ils en ont. Coupez les en quartier, enlevez leur coeur, puis coupez les en gros cubes de 4-6cm de côté.
Ajoutez les à la cocotte, faites revenir 8 minutes environ, puis ajoutez le poulet en morceaux, les raisins, les épices, sel et poivre selon votre goût et un quart du bouillon. Laissez mijoter 20 minutes environ à couvert, puis ajoutez le riz et le reste de bouillon. Mélangez bien, amenez à ébullition, puis laisser bouillonner 10-12 minutes environ jusque le liquide soit absorbé.
Formez un monticule avec le riz et le poulet dans la cocotte, percez de quelques trous à l'aide d'une cuillère en bois et remettez sur feu très très doux à couvert, pour finir la cuisson 20 minutes à la vapeur.
Transférez riz et poulet sur un plat de service, accompagné de pickles de tomates ou de légumes.


Bon appétit!


pilaf ouzbèque

mardi 25 octobre 2016

Pâtes au yaourt et oignons rouges caramélisés (Grèce)


recette grecque pates au yaourt


Il n'y pas qu'en Italie qu'on sait y faire avec les pâtes: en Grèce aussi on trouve de nombreuses et délicieuses recettes de pâtes. Celle que je vous propose aujourd'hui est végétarienne et tout à fait gourmande: oignons rouges caramélisés, yaourt grec, beurre noisette, fromage: une vraie recette du comfort food à la grecque!

Originaire de l'île de Kassos (et de sa voisine Karpathos), cette recette se fait traditionnelement avec du fromage sitaka, qu'on peut remplacer par un yaourt grec bien épais et est garnie avec du kefalotyri (fromage sec, qu'on peut remplacer par du pecorino ou du parmesan). Les oignons rouges confits apportent une note sucrée, équilibrée par l'acidité naturelle du yaourt.


pates oignons caramelises


Ingrédients (pour 2 personnes):

300g de pâtes (penne pour moi)
2 cuill à soupe d'huile d'olive
3 oignons rouges émincés
2 cuill à soupe de beurre (de brebis si vous voulez être authentique)
240ml de yaourt grec bien ferme
4 cuill à soupe de kefalotyri ou de parmesan râpé


pates au yaourt et oignons


Préparation:

Faites chauffer l'huile dans une casserole à fond épais et faites y revenir les oignons émincés à feu moyen pendant une vingtaine de minutes environ jusqu'à ce qu'ils soient fondants et caramélisés. Réservez.

Quand vous êtes prêts à passer à table, faites chauffer un grand volume d'eau pour les pâtes. Quand l'eau est à ébullition salez généreusement et versez-y les pâtes. Laissez cuire la temps indiqué sur le paquet, en vérifiant la texture des pâtes 2 minutes.
Pendant ce temps, faites chauffer le beurre dans une petite casserole juqu'à ce qu'il devienne noisette (5 minutes environ). Coupez le feu.

Egouttez les pâtes en ayant pris soin de prélever une tasse de bouillon. Remettez les pâtes dans la casserole et ajoutez-y le beurre noisette et le yaourt. Mélangez bien et ajoutez petit à petit un peu de l'eau de cuisson réservez pour obetnir une sauce qui nappe les pâtes. Servez immédiatement, saupoudré de fromage râpé et garni d'oignons caramélisés.

Bon appétit!


pate grece au yaourt

mardi 20 septembre 2016

Gumbo Filé au poulet et la saucisse fumée


gumbo poulet et saucisse fumee


Si il y a une bien une recette emblématique de la Nouvelle-Orléans, encore plus que la Jambalaya ou le Red Beans and Rice, c'est sans conteste le gumbo. A l'origine un simple plat mijoté de gumbos (okras) et de tomates venu d'Afrique avec les esclaves, le plat a évolué en Lousiane pour devenir une spécialité locale, dont il existe autant de recette que de familles, souvent même sans les gumbos légumes (pas toujours disponibles).

file poudre de sassafra


Quand ils cuisent, les gumbos légumes libèrent une substance qui donne une texture mucilagineuse à la recette. En absence de gumbos, une combinaison de deux éléments permet d'obtenir une texture assez similaire: tout d'abord le fameux 'roux' (huile et farine longuement revenus jusqu'à obtenir une couleur brune) qui est la base de cette recette et ensuite le filé, de la poudre de feuilles de sassafras qu'on ajoute juste avant de servir. Cette fameuse poudre filé est introuvable dans nos contrées (la mienne m'a été ramenée par la blogueuse HumidFoodie, aka ma bonne amie Sheila), mais vous pouvez tout à fait réaliser la recette sans, le goût ne changera pas!


gumbo poulet roux


Ingrédients:

180ml d'huile végétale
100g de farine
3 oignons de taille moyenne, hachés finement
2 branches de céleri hachées finement
2 poivrons verts taillés en petits cubes
2 blancs de poulet
2 saucisses fumées (type kielbasa polonaise par exemple)
1 cuill à café de sel
1 boîte de tomates en cubes
1 cuill à soupe de sauce piquante (selon votre goût bien sûr)
2 feuilles de laurier
2 cuill à café de feuilles de thym séchées
Bouillon de légume ou de poulet
Filé (poudre de feuilles de sasafra)


gumbo recette faire roux


Préparation:

Commencez par tailler tous les légumes finement et rassemblez les dans un saladier.
Pour la préparation du roux, assurez d'avoir une demi-heure sans être dérangé. Dans une cocotte en fonte, versez farine et huile. Mettez sur feu moyen-doux, et faites chauffer en remuant constamment. Le roux va progressivement changer de couleur: le but est de lui faire attendre une belle couleur chocolat sans le faire brûler et c'est pour cela qu'il faut bien remuer sans faire de pause. Selon votre cocotte et votre feu, cela devrait prendre 20 à 30 minutes (voire plus si le feu est trop bas). Quand la belle couleur brune est obtenue, ajoutez les légumes (en vous protégeant des projections) et faites le revenir 5 à 10 minutes pour les ramollir.

Ajoutez alors le poulet coupé en morceaux, les cubes de tomates en boîte, la sauce piquante, le sel, le laurier et le thym et assez de bouillon pour obtenir une texture assez liquide (selon votre goût: vous pouvez toujours en ajouter au cours de la cuisson également). Couvrez et laissez mijoter à feu très doux pendant 2-3 heures. Ajoutez les morceaux de saucisse fumée une heure avant de servir environ.

Servez bien chaud, sur un bol de riz blanc, et faites passer le filé aux convives pour que chacun saupoudre son bol et obtienne une consistance à son goût.

Bon appétit!

gumbo comme a la nouvelle-Orleans

mardi 26 janvier 2016

Soupe bretonne au lait et aux oignons






Une soupe qui a parfum d'enfance pour moi, puisque ma maman la préparait souvent quand on était plus jeune, avec du bon lait de la ferme de mes grands-parents. Une soupe toute douce, parfaite quand la météo est tristoune.
C'est une recette très rapide et simple à préparer. On fait revenir des oignons dans un peu de beurre, on ajoute le lait et des morceaux de pain rassis et hop, quelques minutes plus tard on a un bon bol de soupe. Comme le lait et les oignons caramélisés ont une saveur douce, n'hésitez pas à poivrer généreusement pour équilibrer le tout.





Ingrédients (pour deux personnes):

1 ou 2 oignons de taille moyenne (selon votre goût)
1 cuill à soupe de beurre
500ml de lait entier (de ferme si possible)
2 tranches de pain (légèrement rassis)
sel, poivre, muscade






Préparation:

Dans une casserole à fond épais, faites revenir les oignons émincés dans le beurre jusqu'à ce qu'ils soient bien caramélisés (ma maman les laissait toujours jusqu'à ce quelques uns deviennent presque brûlés, ça donne un goût délicieux au lait). Ajoutez le lait et le pain coupé en cubes (sans ou avec la croûte, selon vos goûts).
Faites chauffer doucement, salez, poivrez et ajoutez un peu de muscade râpée. Servez bien chaud!

Bon appétit!



mardi 19 janvier 2016

Curry parsi de pommes de terre (Inde) : Khara Papeta



Les currys de pomme de terre, c'est un peu comme les currys de pois chiches, c'est une façon très agréable de sublimer ces ingrédients simples. Cette recette parsi en est un nouvel exemple: les morceaux de pommes de terre sont enrobés dans une sauce très savoureuse qui met très bien en valeur leur saveur douce et sucrée.

D'autant que j'ai utilisé des pommes de terre Pompadour (produit offert) une délicieuse variété Label Rouge venant de la proche région Picarde, à la chair ferme et aux très bonnes qualités gustatives. Si vous ne trouvez pas cette aristocrate du tubercule, choisissez quand même des pommes de terre ayant une bonne tenue à la cuisson.





Ingrédients:

1kg de pommes de terre Pompadour (Label Rouge)
2 beaux oignons
2 cuill à soupe d'huile
1 cuill à soupe de gingembre en purée
1 cuill à soupe de pâte d'ail
0,5 cuill à café de curcuma en poudre
1 cuill à café de poudre de piment rouge
2 cuill à café de cumin en poudre
2 tomates fraîches (en cette saison j'ai utilisé des tomates séchées)
2 piments verts
3 cuill à soupe d'oignons jeunes ciselés en diagonale
sel




Préparation:

Faites chauffer l'huile dans un diable en terre ou dans une cocotte en fonte. Faites y revenir les oignons coupés en tranches fines jusqu'à ce qu'ils soient bien tendres et commencent à brunir. Ajoutez alors les purées d'ail et de gingembre, le curcuma, le piment et le cumin en poudre et faites revenir pendant 2-3 minutes.

Lavez les pommes de terre et coupez les en 2-3 morceaux chacune. Ajoutez les aux oignons dans la cocotte, avec les piments verts entiers, les tomates concassées et un demi verre d'eau. Couvrez et laissez mijoter à feu doux (en ajoutant un peu d'eau en cours de cuisson si besoin), jusqu'à ce que les pommes de terre soient cuites (un couteau doit s'y enfoncer sans résistance). Ajoutez les oignons jeunes ciselés au moment de servir, accompagné de riz blanc par exemple.

Bon appétit!


vendredi 9 janvier 2015

Poulet en cocotte aux poivrons, ail et oignon (Cuba)



Une recette cubaine toute simple pour varier un peu du simple poulet rôti du dimanche. Ici le poulet est cuit en cocotte ce qui lui garde tout son moelleux, et il est parfumé avec des oignons, du poivron vert, de l'ail et du jus d'orange amère (pas de panique: quand, comme moi, on en n'a pas à disposition, on remplace par un mélange 50/50 jus de citron vert et jus d'orange).

Le tout mijote tranquillement à couvert et on obtient un poulet très tendre et parfumé. Je marine le poulet la veille au frigo avec l'ail et le jus d'orange, mais vous pouvez le faire une heure avant seulement également si vous n'avez pas le temps.
Servez avec du riz blanc ou une purée de patate douce par exemple pour rester dans un esprit cubain.


Ingrédients:

1 poulet à rôtir (label rouge ou qualité équivalente de préférence)
1 cuill à soupe d'huile
1 bel oignon jaune
2 poivrons verts
1 verre de vin blanc
1 feuille de laurier
1 tête d'ail
2 cuill à soupe de jus de citron vert
2 cuill à soupe de jus d'orange
1 cuill à café de poivre noir moulu
1 cuill à café de sel



Préparation:

La veille ou au moins une heure avant de lancer la cuisson, faites mariner le poulet avec le jus de citron et d'orange, les gousses pressées de la tête d'ail, le sel et le poivre (je le fais dans un sac de congélation au frigo si c'est pour la nuit, à température ambiante si c'est pour une heure seulement).

Une heure trente avant de passer à table, sortez le poulet de sa marinade (il est préférable de le sortir du frigo avant). Raclez la peau du poulet avec une cuillère pour récupérer le maximum d'ail et de marinade. Séchez le poulet à l'essuie-tout.

Dans une cocotte à fond épais (une casuela cubaine si vous en avez une!), faites chauffer l'huile puis faites y revenir le poulet sous toutes ses faces jusqu'à ce qu'il soit doré. Retirez le de la cocotte. Ajoutez alors dans la cocotte la marinade à l'ail, puis l'oignon émincé et faites revenir 2-3 minutes sans faire colorer. Ajoutez les poivrons également finement émincés, faites revenir encore 3-4 minutes.
Ajoutez le poulet et le laurier dans la cocotte, versez le verre de vin, amenez à ébullition puis couvrez, baissez le feu et laissez mijoter 50 minutes environ en retournant le poulet deux fois en cours de cuisson. En fin de cuisson, augmenter un peu le feu, enlevez le couvert et laissez réduire le jus pendant 10 minutes environ.

Laissez reposer le poulet hors du feu 10 minutes avant de le découper. Servez avec du riz blanc par exemple.

Bon appétit!



mardi 25 novembre 2014

Cotes d'agneau à la landaise et repas landais




Reprise de nos repas à 4 blogueurs! Je ne vous ai pas parlé de la dernière édition, consacré à la cuisine jaïn, mais vous trouverez un résumé chez Apolina (avec en bonus la recette de son délicieux apéro).
Pour cette nouvelle édition, on part beaucoup moins loin puisque c'est direction les Landes ;-) J'ai trouvé la recette des côtes d'agneau à la landaise grâce à Aude, une collègue d'origine landaise, dont la maman a eu la grande gentillesse de me fournir quelques recettes pour faire mon choix. J'ai choisi cette recette car agneau, pommes de terre et oignons y sont cuits au four: super pratique pour passer du temps avec ses invités. Il suffit de préparer une salade en accompagnement, et hop, le tour est joué! (la recette plus bas)

Pour en revenir au dîner, Fanny nous a d'abord proposé une terrine toute légère aux cèpes pour l'apéro, avec un cocktail 'Pin des Landes' (avec de l'alcool infusé aux bonbons à la sève de pin: futé, non?):



Ensuite pour l'entrée on s'est régalé d'une salade de gésiers confits grâce à Dom et Apolina:



Après les côtes d'agneau à la landaise, on a quand même trouvé un peu de place pour les millassons individuels préparés par Marion:




Côtes d'agneau à la Landaise:



Ingrédients (pour 4 personnes):

8 côtes d'agneau
1kg de pommes de terre farineuses, pelées et coupées en fines tranches
500g d'oignons, émincés
30g de cèpes séchés
3 gousses d'ail
50g de beurre

Préparation:

Réhydratez les cèpes dans un grand volume d'eau chaude.
Enlevez le gras excédentaire des côtes d'agneau si nécessaire. Assaisonnez de sel, poivre et d'une gousse d'ail pressée. Faites colorer les côtes d'agneau quelques secondes à la poêle de chaque côté.
Beurrez le fond d'un grand moule allant au four. Disposez une couche de pomme de terre, puis quelques morceaux de cèpes, puis la moitié des oignons. Salez et poivrez. Posez dessus les côtes d'agneau, puis le reste des cèpes, d'oignon et enfin de pommes de terre, en assaisonnant entre chaque couche. Versez dessus l'eau de trempage des cèpes  et complétez avec assez d'eau chaude pour arriver quasiment en surface. Parsemez de noisettes de beurre et enfournez à 200°C pour 1h30 environ.

Bon appétit!